Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La main, les cartes, les oppositions

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Historique / Uchronie -> Miles Christi (MJ : Wulf & Karkared) -> Système
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Wulf
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Mar - 20:20 (2011)    Sujet du message: La main, les cartes, les oppositions Répondre en citant

Miles Christi se joue sans dés mais à l'aide d'un jeu de 54 cartes (jeu standard type "poker"). La valeur des cartes est leur valeur faciale (de 1 à 10 donc) avec le valet qui vaut 11, la dame 12 et le roi 13.

Pour construire sa main, chaque joueur, ôte les 2 jokers de son jeu, mélange les cartes, en tire 3 au hasard et ajoute un joker. Cela constitue sa main qui sera toujours constituée de 3 cartes + 1 joker.

Lorsque vous progresser sur le chemin de la sainteté, on ôtera des cartes faibles de votre paquet pour les remplacer par des figures, vous aurez plus de cartes dans votre main, mais on n'en est pas encore là. Notez que le jeu du maître est un peu différent, composé de deux paquets duquel on été ôté des cartes faibles ou fortes selon que le MJ veut vous rendre la partie difficile ou facile.

Vous utiliserez des cartes de votre main, à votre convenance, lors d'un test d'opposition.

Les tests d'opposition sont de deux types : passive ou active.
Une opposition passive a lieu lorsqu'aucune volonté ne s'oppose à la votre. Vous tentez de défoncer une porte, de sauter un fossé, d'escalader un mur, etc...
Normalement, on compare la difficulté (estimée par le MJ) à votre score de caractéristique, d'attribut, d'aptitude ou de principe concerné, par l'action. Par défaut, si plusieurs peuvent être envisagé (par exemple force et souplesse pour l'escalade), je prendrai le plus élevé (oui, je suis un MJ sympa). Si vous craignez d'échouer, vous pouvez demander à jouer une carte, ça représente tout à la fois le coup de pouce du destin, le secours divin, la poussée d'adrénaline, la force de conviction dans votre réussite. Dans ce cas, je fais la somme de votre score + du score de la carte et je divise par 2 (arrondi à l'inférieur) avant de comparer à la difficulté.
Il faut donc absolument jouer une carte de 2 points minimum au-dessus de votre score pour que ça ait de l'intérêt pour vous.
Corollaire, plus on est fort dans un domaine, plus il devient difficile de se dépasser Wink


L'opposition active est quand il y a confrontation de deux volontés, de deux individus. Ça peut être pour un bras de fer ou une tentative de séduction, pour persuader ou pour dérober.
Dans ce cas, on compare le score du joueur + sa carte à score du PNJ + carte du maître.
Le plus grand l'emporte.

Que ce soit lors d'une opposition active ou passive, plus l'écart est grand (à la réussite ou à l'échec), plus les conséquences vont être extraordinaires (ou apocalyptique dans le cas d'un échec.

Exemples : vous tentez, en armure, de sauter un fossé d'environ 1m. Je choisis une difficulté de 6 (plutôt difficile) compte tenu du poids de votre haubert et de votre fatigue du à une course précédente. Votre score de force est de 5 (c'est une sale lopette). Si vous ne jouez pas de carte, ça fait un échec léger (-1), vous vous élancez, mais un poil trop court, votre pied glisse sur le bord opposé mais vous vous rattraper avec les mains. Vous franchissez donc le fossé mais perdez du temps.
Le joueur voulant absolument aller vite, il décide de ne prendre aucun risque, il joue un valet, son score est donc de (5+11)/2 = 8
Il franchit donc sans encombre l'obstacle (réussite +3 passable) et conserve son élan.
Une courtisane tente de vous séduire, sa figure est de 10, c'est une bombasse absolue quoi. Le frère templier, pauvre pêcheur, tente de résister, mais son âme n'est que de 3.
Il joue un 6 (n'ayant rien de mieux en main ou souhaitant succomber Wink ), ce qui lui fait (3+6)=9 voulant à tout prix le perdre, je joue un roi (10+13)=23 soit une différence de -14, échec désastreux.
Il succombe donc, très rapidement aux charmes de la courtisane et se vautre dans le stupre, nul doute que cela aura des conséquences tant immédiates, que plus tardives, pour le frère qui a rompu le voeu de chasteté.

Pour vous donner une idée, voici le tableau des difficultés et des marges de réussite/échec.



Il est possible, moyennant un peu de temps, d'estimer le type de difficulté. On ne peut toutefois qu'une difficulté inférieur à son propre niveau. Un frère catégorisé mauvais ne peut donc rien estimer, un frère moyen peut se rendre compte que c'est facile, s'il est bon que c'est facile ou moyen, etc...

Si des choses ne vous semblent pas clair, c'est le moment de poser des questions.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 30 Mar - 20:20 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 07:04 (2011)    Sujet du message: La main, les cartes, les oppositions Répondre en citant

J'imagine que le seuil de difficulté n'est pas visible pour les joueurs et qu'il s'agit de miser la carte avant l'action ? Wink
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Wulf
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 31 Mar - 07:52 (2011)    Sujet du message: La main, les cartes, les oppositions Répondre en citant

Comme je l'ai écrit, tu peux tenter d'évaluer la difficulté, mais ça demande un poil de temps. Donc, pas possible à faire en pleine course-poursuite. Je ne donnerai jamais le chiffre, juste une indication.
Pour ce qui est de miser une carte, vous pouvez décider de l'utiliser quand vous voulez, tant que je n'ai pas annoncé le résultat de l'action.
Par exemple, en voyant le fossé, après l'avoir évalué, après avoir vu votre pote tomber dedans, etc...

Ne vous inquiéter pas pour le nombre de cartes, puisque vous repiocher des cartes quand vous en utilisez. Par contre, si vous utilisez toutes les grosses pour des tests sans opposition, vous n'aurez plus que des cartes faibles pour les combats ou les oppositions.
Revenir en haut
Darien
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Aoû 2011
Messages: 1 636
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 24 Nov - 18:44 (2011)    Sujet du message: La main, les cartes, les oppositions Répondre en citant

Tu utilise le même système que wulf?
Dans ce cas est-ce que tu prends en compte le fait de mettre des cartes de côté avant chaque action pour les cumuler et obtenir de quoi réaliser les miracles?

exemple :
J+5 Co+7 Ca+8 Pi en main
avant une opposition , je décide défausser le 5 pour piocher une autre carte et ainsi me mettre 5 point pour mon miracle de cœur?
_________________
La vie est entre le Jeu et le Théâtre mais ce n'est pas un Jeu de Rôles, encore moins un Jeu drôle.

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:44 (2016)    Sujet du message: La main, les cartes, les oppositions

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Historique / Uchronie -> Miles Christi (MJ : Wulf & Karkared) -> Système Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com