Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Livre 1: "Indolore compassion"
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Horreur / Huis Clos -> L'Appel de Chtulhu (MJ : angeldust) -> Partie -> Dans les épisodes précédents...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 13:24 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Livre 1: "Indolore compassion"


Chapitre 1: "Là où daignent les anges"



Janvier 1945.

Il fait froid. La neige tombe comme sur un cimetière fleuri tandis que vos bottes crissent dans les flocons immaculés. Un petit vent frais caresse votre visage, tantôt avec une douceur, tantôt tel des aiguilles qui s'enfoncent dans votre chaire. Votre matériel de survie pèse lourd mais c'est le coeur léger que vous avancez dans la blancheur quasi angélique de cette route.



Vous êtes dans les Ardennes Belges, presque un mois après le début de la bataille dites "des Ardennes". Les forces alliées ont subit une attaque surprise menée par le maréchal von Rundstedt le samedi 16 décembre. Vous avez débarquez il y a deux semaines et vous voici arrivez après la bataille. Ou du moins après le gros de la bataille. Les forces alliées aujourd'hui s'enfoncent allègrement dans les défenses allemandes et les troupes du Reich ne devraient pas tarder à céder.

Cependant, la guerre est la dure réalité des choses. Les blessés ne sont pas rares. Des amis, des voisins, des connaissances, sont tombés, fauchés bien trop tôt par l'inévitable. De soldats de papier, ils sont devenus des héros anonymes tombés loin de leur pays, immortalisés à jamais dans le sol enneigé de Belgique.

Vos compagnies respectives sont arrivés en soutien aux forces d'assaut américaine, britannique et canadienne. Tout ce qu'il reste à ramasser ce sont les morts et les blessés. Pas d'honneur pour ceux qui ne combattent pas. Mais vous avez le coeur en joie. Vous êtes jeunes, c'est votre première expérience du terrain, et chanceux comme vous êtes, c'est la première fois que la mixité s'invite dans les rangs. D'un côté, les hommes, les soldats, qui ont pour mission de rapatrié les blessés dans un endroit sécurisé, de l'autre une section d'infirmière qui ont pour but de soigner ces blessés une fois la base établie.

C'est ainsi que votre groupe s'est formé: des soldats et des infirmières, escortant des blessés au travers de la campagne belge pour trouver un endroit sécurisé où établir une base retranchée. Plutot sympathique comme première expérience. Beaucoup n'ont pas encore la notion de la guerre. Seuls les blessés vous rappellent que vous n'êtes pas ici en randonnée mais l'humeur de la compagnie n'est pas à la dépression. La base allait être trouvée, les infirmières allaient sauver les blessés et peut être que cette guerre que vous n'avez pas encore côtoyé va bientôt prendre fin grâce à l'avancée fulgurante des alliés.

Vous marchez donc dans la neige, cheveux au vent. Une jeunesse qui s'élance sur les terres belges... Un camarade sifflote tandis qu'à l'arrière, le capitaine sur sa jeep regarde une carte des environs.

A vos RP !
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu


Dernière édition par angeldust le Sam 16 Juil - 02:59 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 20 Mai - 13:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Mai - 14:55 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Joshua resta quelques instants le nez dans le vent, le casque solidement planté sur sa tête. Il porta la main a sa bouche et tira une bouffée de sa cigarette. Il en avait compté 10 a son arrivée. De gré, il en avait confié quelques unes a des types mortellement blessé qui ne rêvaient que d'une chose: pouvoir finir dans lit au chaud et tiré une clope.

Il ne lui en restait que 3, en les coupant il aurait de quoi tenir avant de repasser récupérer ses affaires. Le champs de batailles, la forêt des Ardennes, était remplies de sapins, de neiges noircies et de chemins ouvert a la circulation des camions qui transportaient les blessés. Joshua assura que son M1 ne partait en couille dans son dos et lentement il remonta jusqu'a la jeep. Sa faisait plusieurs jours qu'ils étaient ici. Tous étaient très jeunes, comme lui, mais pas encore confrontés aux allemands.

Le capitaine, concentrée sur une carte, semblait jaugé lui aussi les lieux de manière plus tactique, que Joshua, qui n'y voyait que le reflets d'un conflit qui pourrait finir prochainement. Il savait que la résistance aux avancés allemande avait pu être gagné par les efforts de la 101ème aéroporté, les paras des "Screaming Eagles", s'étaient fait massacrés, mais avaient tenu bon. Juste assez pour que les hommes de l'US Army ne vire les allemands et arrivent jusqu'a leur position. Dire que son incorporation s'était joué a une 5 centimètres... Mais sa avait été suffisant pour qu'il incorpore l'US Army.

Il se posa a côté de la jeep, impatient de voir qui était les autres membres de la section.
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 17:05 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"Putain, quelqu'un devrait écrire un bouquin sur ces montagnes, pas vrai camarade ? Ca vaut largement mon bled près d'Aspen !"

L'homme qui parle n'est pas plus âgé que la moyenne des gars. Pas très grand, il paraît déplacé dans son uniforme. Ses deux mains sont rentrées dans les manches et repliées sous les aisselles.

"T'as pas une clope ? J'ai les doigts qui vont tomber si je me réchauffe pas un peu."

Le jeune soldat regarde un peu partout, peu son interlocuteur, mais beaucoup autour de lui, le paysage, les hommes qui avancent péniblement, les infirmières regroupées dans un coin, auprès desquelles certains font les jolis coeurs.

"Joshua, c'est ça ? Moi c'est Drew. Dis, tu savais que c'était comme ça la guerre ?"
_________________


Dernière édition par Zbygniew le Ven 20 Mai - 21:02 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 20 Mai - 20:04 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Drew, s'était rapproché de Joshua, les lèvres un peu tremblantes, surement a cause du froid.

"T'as pas une clope ? J'ai les doigts qui vont tomber si je me réchauffe pas un peu."

-Si, tiens. J'en ai filé aux gars sur les brancards. Ils leur fallait bien sa pour qu'il tiennent jusqu'à l'hôpital.

Joshua alluma la cigarette de Drew.

"Joshua, ouais. T'es d'Aspen ? Moi je suis de Détroit, Michigan. J'en ai eu un petit aperçut de la guerre. Mais ces bois nous aurons coûtés cher. Au sens historique du terme, on appelle sa un baroud d'honneur. Moi j'appellerais sa une boucherie.. Putains de boches !!"
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 20 Mai - 21:16 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"Merci camarade.
Hum. Techniquement - je veux dire - enfin, bon, c'est pas grave... J'habite à Portland. Mais ma grand-mère avait une bicoque pas loin d'Aspen. Ces arbres, là, ça me fait penser aux trembles de par chez moi. Ca et puis la neige. Ca fait longtemps que j'y suis pas retourné.
Tu fais quoi dans la vie, Josh ? T'as l'air de t'y connaître en machins de guerre. T'es volontaire ?"

_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 21 Mai - 08:18 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Joshua sourit a la phrase de Drew.
"Au non, je ne suis pas si fort que ça. En réalité j'étais étudiant en histoire, donc les batailles, les conflits dans l'histoire sa me connait...
Dès que j'ai eu mon diplôme, j'ai tenté le recrutement de réserviste pour la 101ème aéroporté, mais j'ai été recaler pour 5 centimètre. Sa suffisait pour l'US Army, alors me voilà.
Non, je connais quelque trucs militaire, mais pas plus que ce que les classes nous ont appris et des bruits de ce qui se passe sur le front..."


Un camion vint a passer déposer quelques soldats se l'unité prêt de la jeep, les saluant de la tête, ils avaient tous ou presque enfiler leur barda sur eux. Ils se posèrent autour de la jeep. Le camion fila vers l'unité médicale.

"Et sinon, a Portland, tu y faisais quoi ?"
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 21 Mai - 11:23 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Drew garde longtemps la cigarette coincée entre les lèvres, et se sert aussi peu que possible de ses mains.

"J'ai commencé des études aussi, ouais. Mais ça n'a pas marché comme je voulais. Sinon, je travaille avec mon père.
Comme on dit, j'ai bien l'impression qu'on arrive après la bataille. Les allemands sont fichus. Et après, ça sera le tour des japs, tu verras.
T'as remarqué ? Je crois que la petite infirmière, là-bas, avec les boucles, ça fait deux-trois fois qu'elle te regarde en coin."

_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 21 Mai - 16:50 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"Ouais, les jap's vont s'en prendre plein la gueule. Mon frère me disait que sa canardait a mort par là. Il est la bas depuis le début du conflit.
Je suis un peu déçut. Je veux dire on s'est engagé pour sa non ? Le combat, affrontés les nazis. Et là on arrive encore après le combat, comme tu dis !"


Joshua balança son mégot au sol de dépit. Il sentait qu'il ne se contrôlait plus depuis longtemps, sur son rôle dans le conflit, lui le simple gars de base enrôlé volontaire. Il respira un coup.

"De toute façon, au moins on aura a faire ici. Si on nous balance après la bataille, c'est qu'il y a tu boulot, alors autant le faire."

"T'as remarqué ? Je crois que la petite infirmière, là-bas, avec les boucles, ça fait deux-trois fois qu'elle te regarde en coin."

Joshua se retourna et observa une des filles qui tenait la main a un soldat sur un brancard. Un beau brin de fille c'est vrai: brune, les yeux concentrée sur sa tâche, mais il avait eut juste le temps de voir qu'elle l'observait. D'un coup, il se sentit rougir. Il avait remarqué que même en tenue sur le champ de bataille, cette fille était vraiment ébouriffante.

Il se tourna vers Drew: "Me lance pas, j'ai une copine resté a Détroit... Si tu veux je préfère te la laisser. Je suis fidèle.
Qu'est-ce qu'on attend, au fait ? La moitié de la compagnie devrait déjà être arrivé depuis un bail ?"
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 22 Mai - 18:07 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"Hum... Je suis sorti avec une fille une fois... Ca s'est pas trop bien passé alors..."
Drew balance la cigarette à peine entamée dans la neige boueuse. Comme si c'était signe de passer à un autre sujet. Nerveux, soudain.

"Excuse-moi une minute, vieux !"
Il tourne le dos à son nouveau camarade et s'éloigne de quelques pas. Sortant un petit calepin de son sac, il y griffonne quelques notes, entrecoupées de périodes de réflexion intense, le regard perdu sur le chemin devant eux. Au bout de quelques minutes, il revient vers la jeep, l'air apaisé.

"Cette clope, mince, elle était encore bonne. Qu'est-ce que je suis débile parfois. Excuse-moi encore, vieux."
_________________
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 26 Mai - 22:56 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

:CHTC
Avançant silencieusement, fatiguer, cela fait longtemps que l'on marche. J'écoute les deux hommes parlés d'une oreille indiscrète.
Mais reste pris dans mes songes, pris dans mon objectif.

*Reste concentré, ta femme est proche, bientôt elle sera avec toi n'ai crainte.*

Le tin froid, je me redresse et regarde de l'avant.

* Espérons pour ces gradés qu'ils ne m'ont pas fait perdre de temps, il faut que je la sauve*

Soudain l'air soucieux, une larme que j'essai de cacher passe sur ma joue.

*Il faut garder espoir!!!*
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 13:45 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Rémi Pauwels s'avance vers le jeune homme.

Eh ben, mon vieux! L'air de mon pays n'a pas l'air de te faire du bien.
Tu vois, l'humidité en cette saison te glace les os mieux que le froid le plus intense. Ici, on dit que c'est vivifiant!


Son anglais est très approximatif, mais on entend qu'il fait un effort pour son interlocuteur quand il parle.

Il n'attend pas la réponse, et rit doucement de ses propres paroles.

Désolé, parler du temps c'est tellement commun. Mais la glace est brisée maintenant!

Alors, comme ça tu était volontaire pour botter le cul des fascistes ? Si tu veux mon avis, il n'en restera plus grand chose dans quelques mois. Et si vous voulez Berlin pour vous, il faudra arriver avant l'Armée rouge. On raconte qu'ils sont déjà à deux doigts de prendre Budapest et Varsovie.


Soudain, l'ironie quitte son regard, et ses yeux gris, pendant un bref instant, sont éclairés d'une lueur dangereuse.
Sa mâchoire se crispe, et ses traits se font plus durs.

Si je pouvais avoir un seul nazi pour moi, ne serait-ce qu'un seul ...

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 14:01 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Je le regarde un léger sourire au lèvre puis sentant sa haine. Je compatis.

"Les nazies nous ont fait à tous beaucoup de mal, et en effet je me suis porté volontaire mais mon but et surtout de pouvoir atteindre au plus vite les camps. Il parait qu'il s'y passe des choses horribles. Puissions nous arriver avant que des massacres soit perpétré."

Mon regard devient noir, puis me reprenant :

"Au fait je me présente Dunkan Merkel, prêt à en finir avec cette guerre."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 17:19 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

La vive flamme à bien vite quitté son regard. Il répond au salut du jeune soldat en lui tendant la main.

Rémi Pauwels, à ton service.
On les atteindra, les camps, ne t'en fais pas. Et le jour viendra bientôt où ces fumiers devront assumer leurs responsabilités.


Alors qu'il prononce ces paroles, il fait un faux pas, et ses bottes plantées au bout de deux longues quilles maladroites s'enfoncent brusquement dans la neige. Rémi se ressaisit bien vite, et reprend sa marche si peu militaire, maladroite mais non sans une sorte de grâce nonchalante.

Bref! changeons de sujet, veux-tu. Celui-ci a tendance à m'exciter. Tu faisais quoi avant d'embarquer pour l'Europe ?
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 27 Mai - 20:15 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Drew a entendu le gamin au fort accent français.

"Eh, freeenchie ! T'es du coin ? Tu peux me dire qu'est-ce qu'il a pris aux boches de venir s'enterrer dans un trou aussi paumé ?"

Il jette furtivement un oeil sur l'autre gars, celui qui vient d'essuyer une larme au coin de sa joue.

"Ca devrait pas être permis d'envoyer des types aussi jeunes au front. Heureusement qu'on arrive après la bataille, on pourra tous rentrer bientôt chez nous reprendre une vie normale.
Moi, c'est Drew, et le camarade, là, Josh. Joshua en fait."


Drew se racle la gorge et essaye de sourire. Mais il ne tend toujours pas les mains, les gardant bien au chaud sous ses aisselles.
_________________
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 28 Mai - 09:16 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"Ouais, je suis du coin. Ça fait de moi un Belgie , si je ne m'abuse
Il serait temps que l'armée américaine sorte un peu de son pays. "


Il dit ça avec un rire clair dans la voix, le ton est à la fois franc et gentiment moqueur.

"C'est sur, on ne peut pas vous en vouloir d'être venus. Drew, Josh [il se tourne Dunkan, resté en retrait], je vous présente Dunkan. Et moi c'est Rémi.

Mais tu as l'air d'avoir froid, tu veux un remontant ? C'est meilleur que des clopes."


Avec un clin d'oeil, Rémi décroche de sa ceinture une petite flasque métallique, qu'il tend à son camarade.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 28 Mai - 11:24 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Drew hoche la tête et boit une rasade sans même chercher à savoir de quoi il s'agit.

"Tu sais, je viens d'Oregon, et j'ai rien en commun avec les californiens. Pourtant, on est du même pays et nos états sont frontaliers, alors...
Mais merci pour la goutte !
Et toi... Dunkan, c'est ça ? C'est la victoire qui te met la larme à l'oeil ? Parce que si c'est l'horreur de la guerre, je crois qu'on a encore rien vu !"

_________________
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 28 Mai - 13:09 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant



Abbigail n’avait pas l’habitude de températures aussi extrêmes, ou tout du moins, elle savait mieux s’en protéger à Boston… Mais, elle l’avait décidé, et était motivée ! Elle s’était donc équipée d’un lourd manteau blanc à capuche qui lui couvrait une grande partie de son visage et seul son nez écarlate trahissait le froid glacial… Elle espérait qu’un lieu de campement soit rapidement trouvé, et qu’elle pourrait bientôt officier concrètement. Elle doutait un peu de ses capacités à rester capable de soins devant des personnes subissant les pires souffrances… Les plaies et traumatismes, ça devrait aller, mais les amputations… Elle ferait cependant de son mieux pour se rendre utile.

Contrairement à nombre de jeunes rapatrieurs présents, la joie ne se ressentait pas chez elle… Elle semblait préoccupée… Elle se mêlait peu aux autres. Cependant, elle avait le regard vif, et dévisageait toutes les personnes qu’elle croisait. Quoi qu’il en soit, elle était déjà occupée… Elle se trouvait en arrière du cortège, non loin de la jeep, et se retournait souvent pour voir si le capitaine trahissait quelconque signe d’une prochaine halte… En effet, elle était pressée car sur son flan droit, deux soldats tenant une civière sur laquelle un militaire gravement blessé était allongé. Il paraissait souffrir atrocement, et les sourires bienveillants ainsi que le calmant précédemment administré par Abbigail ne le soulageaient pas... « Combien de temps tiendra t’il ? » se disait-elle. Elle lui promit des soins concrets dès que possible…
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 29 Mai - 10:40 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Joshua salua Dunkan et Rémi, d'un signe de tête. Il remit son fusil m1 en place, celui-ci s'amusait a descendre entre ses omoplates.

Il s'approcha de Dunkan: "T'es d'origine Juive ?... Tu sais, t'es pas le seul a avoir entendu des rumeurs sur les camps... Je ne sais pas ou ils sont, mais on va les trouvés ne t'en fait pas." Il posa sa main sur l'épaule du soldat avant de remonter vers la jeep, ou Rémi Drew sympathisaient autour d'un flasque métallique. Très peu pour Joshua, la cigarette lui suffisait.

Aux alentours, les infirmières revenaient avec des soldats-brancardiers. Elles avaient finis leur boulot, il ne restait plus qu'a transporter les blessés jusqu’à l’hôpital le plus proche. L'une d'elle, justement, s'approcha de la jeep. C'était une femme brune, un petit nez a croquer.

Joshua s'approcha, marchant dans un terre imbibé de neige et transformé en boue immonde. Elle portait sa tenue, avec un grand cache laine, enroulé autour de ses épaules, qu'elle serrait contre elle. Les deux brancardiers transportait un pauvre type, la jambe droite salement amochée, saignait, malgré le garot.

Joshua devint livide, pâle. L'infirmière se retourna sur le blessé qui respirait avec peine. Le soldat se tourna alors vers la jeep et s'approcha du capitaine, qui avait décidé de ranger sa carte.

"Mon capitaine, je crois que les infirmiers ont finit leur job. Les blessés attendent des soins rapidement. Monsieur, qu'est-ce qu'on attend ?"
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 08:40 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Dunkan encore perturber par le fait de parler de sa femme essai tant bien que mal de répondre aux autres soldats.

*Nul doute que se sont des bons gars et ces grâce à des gars comme eux que nous mettrons fin à cette guerre.*
Sunomis a écrit:


[i][b]Bref! changeons de sujet, veux-tu. Celui-ci a tendance à m'exciter. Tu faisais quoi avant d'embarquer pour l'Europe ?


"Je suis originaire d’Angleterre, j'ai implanté un commerce en Belgique il y a de cela quelques années et fit partie de la résistance pendant un temps. Un soir je suis rentré chez moi et ma femme Marie n'était plus là. Elle était juive. Elle avait été capturé par les Allemands car elle était juive. Je me suis directement engagé dans les forces armés qui venait de débarqué dans cette foutu guerre. J'espère que le fait que l'armée américaine ai débarqué peu de temps après la disparition de ma femme me donne une chance de la sauver."

Dunkan répond d'un ton empli de colère à l'américain.
"Je ne pense pas qu'il y ai plus atroce que de perdre vos proches et de savoir se qu'il leur est arrivé. Vous êtes intervenu pour nous venir en aide mais vous n'avez aucune idée de ce que nous avons subi sous l'occupation allemande."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 14:10 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Citation:
"Mon capitaine, je crois que les infirmiers ont finit leur job. Les blessés attendent des soins rapidement. Monsieur, qu'est-ce qu'on attend ?"


Le capitaine te regarde avec un air froid, te faisant clairement comprendre qu'il n'est absolument pas de propos de lui faire se genre de remarque. Il se lève sur sa jeep, pose la carte devant lui et siffle un grand coup le rassemblement.

Le capitaine est un grand homme d'une quarantaine d'années. Pas vraiment imposant ni par sa carrure, ni par son charisme, Capitaine Johnson se distingue par sa voix grave et rocailleuse et vous savez tous que le mettre en colère ne sera pas la meilleure chose à faire.

Debout sur le siège de la jeep, il commence à brailler.

"Bon les gars. Il va faire nuit dans deux heures et l'hopital le plus proche et trop loin. Nous avons localisé un monastère franciscain un peu plus au sud d'ici. On va s'y rendre pour passer la nuit et nous repartirons à l'aube... En avant !"

La jeep ronronne et avance dans la neige. Vous suivez tant bien que mal tandis que vos pas s'enfoncent dans la neige blanche. Le vent frais se relève et souffle sur vos visages rougis par le froid. La troupe doucement fait son chemin. Dire que c'est une vrai division serait mentir. A vrai dire, sans compter les infirmiers et les blessés, il n'y avait qu'une trentaine d'hommes aptes au combat. Mais dans cette région de Belgique, loin du front, le risque d'une mauvaise rencontre était plutot faible.

Au fur et à mesure que vous avancez, le soleil descend doucement dans son lit. Il touche maintenant l'horizon et envoie sur la neige des rayons pourpres et orangés. Mais les nuages gris et sombres ont fait leur apparition pendant la marche. Le vent s'est transformé en souffle giflant votre peau. La neige se broie sous vos bottes et alors que vous approchez du monastère, c'est de la boue froide et humide que vous piétinez. L'humidité a envahie vos chaussette et vous glace les os. Le beau paysage belge et blanc immaculé se transforme petit à petit en une vision de désolation.




Au bout d'une heure et demi de marche, vous arrivez au monastère. C'est une grande bâtisse de pierre drue et brun, fort comme un roc et droit comme un militaire. Les anciennes pierres semblent toujours avoir été à cet endroit précis. La neige qui s'est déposé sur le bâtiment semble l'orner d'un manteau majestueux et livide à la fois. Le silence absolu dans le paysage neigeux et boueux donne un coté surréaliste à la scène.

Tandis que vous vous approchez, un moine sort et vient à vous.

Il s'approche du capitaine mais après avoir échangé quelques signes, ne semble pas parler un anglais assez correct pour se faire comprendre. Hors de lui, Johnson braille à nouveau:

"Putain de bordel qui sait parler le Frenchie ici !!! Pauwels, Merkel allez lui causer ! Grimes, McBrain Commencez à prendre position et à nous dégoter un endroit chaud!!! Carter pareil ! "

Le moine vous regarde avec un air méfiant. Il est assez âgé mais il est difficile de lui donner un âge. Un peu rabougri, il n'ose faire le premier pas.



L'entrée du monastère est austère. Une grande porte de bois ornée de sculptures barre l'entrée du batiment. Au fond vous pouvez voir d'autres batiments à droite et à gauche de l'édifice principal.
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 14:28 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Je m'avance vers le moine rapidement arrive vers lui j'adoucie l'allure.


"Bonjours je suis le soldat Duncan Merkel, nous sommes avec faisons partie des forces américaines. Nous avons des blessé qui demande des soins cela fait longtemps que nous marchons dans ce froid. Il nous faut un lieu pour établir notre campement et soigner des blessé ou il y aura des morts. Nous sommes donc obliger de nous installer dans le monastère. Votre aide nous serez précieuse pour indiquer les zones ou il serait le mieux."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 17:44 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Je souris, parlant d'une voix basse pour n'être entendu que de mes récents camarades, le ton vaguement espiègle.

"McBrain ? Il a bien dit McBrain ? Vous croyez que c'est moi ? Non, parce que moi c'est McBain. Il y a peut-être un autre gars dans la compagnie qui s'appelle McBrain, vous croyez pas ? Il serait pas du genre à pas connaître ses gars, le capitaine ? Bon, je vais attendre de voir si quelqu'un d'autre se reconnaît au nom de McBrain, on sait jamais..."
_________________
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 30 Mai - 18:19 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Abbigail tennait encore la main tremblante et gelée du malheureux Soldat... Il faudrait de quoi le réchauffer... et l'installer de facon a pouvoir au moins desinfecter la plaie... De son autre main, elle toucha le front brulant du malade qui dénotait une infection probable... Il lui faudra des Antibiotiques... Mais, y en a t'il dans la trousse du Docteur qui les accompagne? De même, traitement pour la fièvre serait bienvenu... Elle s'encoura d'aller chercher le médecin...

- "Monsieur, il me faut de quoi traiter l'infection et un antipyrétique... Avez vous ce qu'il faut? J'ai peur que les négociations pour entrer dans cet endroit chaud soient longues... et c'est probablement une questions de minutes..."

Elle se retournait alors vers le moine espérant qu'il remarquerait l'urgence de la situation, et n'attendrait pas, au moins pour ce patient, de grands échanges oraux pour les faire entrer...


Dernière édition par Mataorin le Lun 30 Mai - 19:02 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 18:46 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Le commentaire de Drew arrache Rémi à une sorte de méditation, induite par la poésie des lieux. Il se rend compte que l'appel du capitaine lui était également destiné. Gêné, il court dans la neige à petits pas prudents vers son chef.

Chef, oui chef. Je m'en occupe.

Sa voix éclate au milieu d'un silence soudain, rebondit sur la neige. Pendant une demi seconde, tous les regards sont posés sur lui. Puis il se reprend et va vers le moine.

Voyez, frère. Ces hommes ont besoin de soins urgents, mais surtout de repos et d'une pièce chauffée.
Si on en croit cette jeune infirmière, ce n'est plus qu'une question de minutes avant qu'il ne soit trop tard.

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 22:30 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Citation:
"McBrain ? Il a bien dit McBrain ? Vous croyez que c'est moi ? Non, parce que moi c'est McBain. Il y a peut-être un autre gars dans la compagnie qui s'appelle McBrain, vous croyez pas ? Il serait pas du genre à pas connaître ses gars, le capitaine ? Bon, je vais attendre de voir si quelqu'un d'autre se reconnaît au nom de McBrain, on sait jamais..."


Il n'y a pas de McBrain dans la compagnie. Ou du moins il ne se manifeste pas...


Citation:

"Monsieur, il me faut de quoi traiter l'infection et un antipyrétique... Avez vous ce qu'il faut? J'ai peur que les négociations pour entrer dans cet endroit chaud soient longues... et c'est probablement une questions de minutes..."


"Faut voir avec le ravitaillement. Moi j'en sais rien jeune fille. Ces moines ont surement du matos de premier secours ou je ne sais quoi..."



Le prêtre regarde ses interlocuteurs profondément mais n'abandonne pas son air méfiant.

"Mes frère, il y a un hopital à deux heures d'ici qui saura bien mieux vous accueillir. Je ne rien faire pour les pauvres gens qui sont dans cet état si ce n'est prier. Partez s'il vous plait."

Sa voix tremble quelque peu. Il n'est pas sur de lui et semble cacher quelque chose.
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 23:20 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"L’hôpital semble encore bien loin dans ce froid. J'en parlerais au chef mais vous semblez inquiété avez vous peur de l'armée nous sommes de votre côté."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 08:34 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

angeldust a écrit:


Il n'y a pas de McBrain dans la compagnie. Ou du moins il ne se manifeste pas...



Je m'en doutais un peu. Mais je continue de faire le gars pas concerné. Je regarde autour de moi, le bâtiment, les statues, les moulures... Je prends quelques notes. J'attends de me faire tirer les oreilles en quelque sorte (ou que le capitaine choisisse quelqu'un d'autre de dépit).
_________________
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 09:57 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Rémi reste calme aux mots du moine, mais bouillonne à l'intérieur. Le son de sa voix ne laisse transparaître aucun énervement, mais une autorité un peu paternaliste.

Mieux nous accueillir ? Mais si vous ne faites rien, c'est Dieu lui-même qui accueillera la moitié de ces soldats, et bien avant qu'on atteigne l'hôpital. Leur refuser l'asile, c'est les tuer. Faut-il vous rappeler qu'ils s'agit de ces mêmes héros qui ont repoussé l'invasion allemande en Ardenne ?

Sa voix se radoucit.

Allons, frère, acceptez... Nous serons bientôt parti, et votre conscience sera soulagée du poids de leurs vies.


Il regarde le moine dans les yeux pendant qu'il dit ça. Puis il l'invite à regarder vers le blessé agonisant.

Il nous faudra également un accès à votre pharmacie. Et de l'eau d'eau chaude.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Mai - 10:01 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

En entendant le commentaire de Drew, Grimes sourit :"Cherche pas, a mon avis on nous a refilés a un mec qui n'a même pas taper un oeil dans nos dossier avant de nous prendre..."

Drew et Josh partirent en exploration, malgré les regard un peu angoissé du prêtre, ce qui ne manqua d'attiser la curiosité de Joshua. Drew et lui cherchèrent parmi les statues et les derniers morceaux du monastère.

"Sa me rappelle mes études sur l'art roman et gothique dans les églises européennes... Mais le style, là je ne saurais pas te dire."
Il fut soudain attiré par deux grandes portes, recouvert sous la neige. Tout en hauteur, elle semblait être fermée. Il s'éloigna un peu de son camarade et s'approcha des portes. Il attrapa les anses et essaya d'ouvrir.

Il se retourna et se dirigea, dans le neige qui s'enfonçai a chacun de ses pas, vers le capitaine, toujours devant le moine: "Monsieur ?! Je crois que j'ai trouvé quelque chose ! Peut-être une grange ou quelque chose, sa semble suffisamment grand pour nous accueillir..."
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 31 Mai - 11:20 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

"Vous semblez angoissé mon prêtre allez dites nous se qui vous inquiète. Nous sommes avec vous et non contre vous."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:52 (2016)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Horreur / Huis Clos -> L'Appel de Chtulhu (MJ : angeldust) -> Partie -> Dans les épisodes précédents... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com