Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Armement

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Science Fiction / Space Opera -> Dune - Livre II : Retour à Caladan (MJ : Karkared) -> Contexte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 18 Juin - 18:04 (2011)    Sujet du message: Armement Répondre en citant

Je vous ai déjà raconté l'histoire du bouclier et du laser, voilà la suite. Donc :

Bouclier

Equipement quasi-universel du soldat un peu entraîné, le bouclier forme une sorte de coque transparente autour du corps, à environ 7 cm de la peau - impossible donc de porter une armure, des vêtements amples ou un chapeau, du moins si on veut les conserver intacts. Seules les armures de combat portent des boucliers intégrés assez puissants pour les englober. Le bouclier arrête les objets au-dessus de 9 cm/s, il faut donc ralentir ses coups tout en restant assez rapide pour empêcher l'esquive.

Kindjal

Un poignard de 30cm de long avec une garde. C'est l'arme par défaut pour tout le monde car il est mortel, léger, facile à dissimuler et pratique pour s'infiltrer dans un bouclier. Des variantes existent comme le goutte-poison (arme d'assassin, avec un canal à poison).

Epée
Arme des maîtres d'armes. Une sorte de katana plus large et avec une pointe, ce qui est rendu possible par les alliages supérieurs de l'Imperium. Réservée aux experts car il est difficile de frapper fort, comme l'arme y invite, et en même temps de ne pas rebondir sur le bouclier.

Armes de gladiateur
Là où les jeux du cirque sont appréciés, on invente de nombreux types d'armes exotiques et cruelles. Par exemple des bâtons dont un bout est un grappin, et l'autre une lame de faucille.

Etourdisseur

Petit pistolet qui tire des boulettes de caoutchouc ou de polymère lentes, mais denses. Le but est de viser la tempe ou la nuque pour assommer, ou une autre partie du corps pour arrêter une charge. Arme de défense donc.

Pistolet maula
Ainsi nommé car les parias bricolent souvent ce genre d'armes avec des matériaux dérobés. Un ressort interne tire de petites aiguilles empoisonnées qui, avec un peu de chance, traversent un bouclier, mais qui sont presque incapables de franchir un vêtement.

Laser
Aussi dangereux pour les amis que pour les ennemis, le laser sert d'arme de soutien lourd. On ne le donne qu'aux soldats d'élite, capables de s'arrêter avant de toucher un bouclier. En fait, on le garde le plus souvent sous clé. On peut tirer de trois façons : coup par coup, en arc large, et en brûlant la batterie (le laser est ensuite détruit, fondu).

Brûle-pierres
En théorie c'est un outil de travaux lourds : une charge atomique qui désintègre le sol sur une dizaine de mètres carrés et parfois plusieurs kilomètres de profondeur si on la désamorce pas avant. C'est pourquoi la Grande Convention a oublié de l'inclure et on s'en sert parfois comme piège : les radiations dégagées brûlent les tissus délicats, à commencer par ceux des yeux, et rendent donc aveugle en quelques secondes. Elles tueraient aussi si le brûle-pierres ne s'enfonçait pas très vite dans le sol.

Atomiques
Les plus anciennes Grandes Maisons, comme les Corrino et les Atréides, ont le privilège d'entretenir de petits stocks d'armes atomiques en prévision d'une attaque extraterrestre, qui ne s'est jamais produite. On n'a plus utilisé d'arme atomique depuis dix mille ans, mais elles existent encore.

Armes d'assassin
Shigavrille
Le garrot de shigavrille (la liane multi-usages d'Ecaz) est redoutable car on peut le cacher dans un livre solido et il se contracte quand on se débat pour l'écarter.

Chercheur-tueur

Terreur des nobles, le chercheur-tueur est une aiguille empoisonnée montée sur répulseurs. On télécommande le tout à l'aide d'une microcaméra. Malheureusement ou heureusement, le champ des répulseurs brouille tout : l'opérateur, presque aveugle, doit se fier au mouvement et ne peut que rarement identifier une cible précise.

Poison
En plus des poisons de lame, on distingue entre chaumurky (le poison dans la boisson) et chaumas (dans les aliments solides). Il existe aussi des gaz neurotoxiques qui sont légaux, à condition d'être instables et employés en petites quantités afin de ne pas toucher de tierces parties.
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 18 Juin - 18:04 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Science Fiction / Space Opera -> Dune - Livre II : Retour à Caladan (MJ : Karkared) -> Contexte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com