Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert)
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> HOLLOW EARTH EXPEDITION -> Partie -> Dans les épisodes précédents...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 25 Juin - 19:25 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant



Aéroport de Newark Liberty, un petit matin de printemps 1936, extérieur jour.

C’est une aube blanche, promesse d’un jour sans pluie, qui éclaire le hangar C où il vous a été donné rendez-vous. La ville de New-York s’est peu à peu effacée, sans vous offrir un quelconque adieu. Comme si le monde entier ignorait l’aventure fabuleuse dans laquelle vous vous lanciez. Le taxi vous a embarqué comme de coutume, parlant de tout et de rien. Un taxi, c’est la curiosité même. C’est même une condition sine qua non pour obtenir une licence, et le vôtre n’a pas échappé à la règle. Dès que vous avez mentionné le film, il s’est emballé. Il a bien essayé de vous convaincre de l’engager pour un petit rôle. Certains d’entre vous ont même pu lui promettre d’en toucher un mot aux producteurs. Les stars se sont vues soutirer un autographe. Du coup, la course a passé dans un éclair. Et vous voici à présent sur le tarmac gris, qui sa valise, qui son baluchon, qui sa malle armoire, prêt à abandonner pour un temps la cohue de la cité.
Le petit attroupement qui s’est crée devant deux Douglas DC-2 un peu fatigués vous évite de chercher plus avant. Il y a là une quinzaine de personnes, dont deux ou trois photographes qui mitraillent littéralement dans les poses les plus glamours une demoiselle au sourire éclatant et aux cheveux blond vénitien.
A deux pas, un homme en costume terne et lunettes à monture d’écailles, prend des notes sur un carnet, et semble s’adresser à l’homme à la moustache, celui qui était présent à votre audition : M. R K Crane. Crane est assis sur une chaise pliante, et malgré la fraîcheur matinale, il sue à grosses gouttes.
Plus loin, à l’écart du groupe, deux hommes en costume d’aviateur fument et regardent le spectacle avec l’œil détaché. L’un d’eux est borgne, mal rasé, l’autre affublé d’un casque en cuir jusqu’aux oreilles.
Quelques autres personnes vont et viennent, des bagages sont chargés dans les soutes des deux aéroplanes. Un homme en bras de chemise et aux oreilles largement décollées est penché sur une caisse, les sourcils froncés. Il tient un stylo dans la main.
Deux choses vous paraissent un peu étrange : la communauté parait plutôt réduite pour un tournage de si grande envergure. Bien sûr, vous notez la présence de caisses annotées de la mention « Fragile : matériel cinématographique. Propriété de la compagnie Megaversal ». Mais Crane vous avait promis un encadrement digne du Barnum.
Et puis… Où est le réalisateur ?

Presque simultanément, deux nouveaux personnages font leur apparition sur le tarmac. Un homme en bleu de travail et coiffé d'une casquette vous fait un signe de la main.
"Posez vos bagages par là", crie-t-il, un cure-dents dans la bouche.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 25 Juin - 19:25 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 25 Juin - 21:56 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Un homme grand et longiligne, vêtu d'une saharienne et de bonnes chaussures de marche s'avança. Il a des yeux bleus et scrute le tarmac, fouillant du regard les coins et recoins. Il n'est pas particulièrement fort. Mais ce qui attirait l'attention, c'était plutôt son attitude, presque animale (mais un animal à sang froid).  Craig s'approcha de l'homme au cure-dent. Il observa l'homme de toute sa hauteur.



Il tenait ses bagages et dit :

- Il y a là-dedans de quoi faire un gros trou dans la carlingue de ces coucous et transformer n'importe qui en steak tartare. A manier avec précaution, vu l'ami !

Sur ce Craig posa délicatement ses bagages à l'endroit indiqué. Il hésita un instant et garda avec lui sa Winchester démontable et sa lunette de tir rangée dans un étui noir très fin. Ensuite il regarda les autres personnes présentes.
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 26 Juin - 21:43 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

"Compris, m'sieu ! répondit l'homme, le cure-dent valsant entre ses lèvres. Moi, c'est Pete, Pete Beauchemin. Photographe. Mais bon, je donne un coup de main. Apparemment, 'y a du monde qui se serait débiné. J'sais pas où sont les assistants, mais bon... Y a des choses précieuses, là-dedans ? Je recense le matériel, vous voyez. Au cas où.

Il te regarde un franc sourire aux lèvres. Cet homme a l'air heureux de se trouver là, excité, même...
Outre les deux personnes que t'a indiquées Pete, peu de gens semblent faire attention à toi. Les deux pilotes restent dans leur coin, adossés à la carlingue d'un des deux aéroplanes. Les flashes autour de la jeune fille blonde ne cessent pas, et tu entends quelques encouragements à son encontre.

"Par ici, Miss Wheeler ! Un sourire, Miss, s'il vous plaît !"

Une autre femme, le visage fermé et coiffée d’un bonnet beige, attend sagement dans l’ombre. Elle tient son sac à main et son visage n’est pas très gracieux.

Assis sur une caisse, un homme d’une cinquantaine d’années, cheveux et barbe gris, ne semble pas rassuré. Il serait plutôt nerveux d’ailleurs. Un petit brun typé latino est accroupi devant lui et a posé ses mains sur ses genoux. « Ca va aller, Professeur. N’anticipez pas. Tout va bien se passer.»

Alors que tu observes l’agitation, Pete reprend la parole.

"Vous devriez aller vous présenter à m'sieu Barnaby, le banquier de m'sieu Crane. Là-bas, en costume gris. Au fait, vous jouez dans le film ?"
_________________
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 01:25 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Un taxi arrive et dépose un homme de taille moyenne, plutôt fin, portant deux valises . Pas encore dans la trentaine, il a des cheveux châtains, courts et en bataille ainsi que des yeux marrons. Sont seul trait distinctif étant une cicatrice barrant horizontalement son nez.



En sortant du véhicule il semble scruter rapidement la zone puis après avoir entendu l'homme en bleu de travail, pose l'une de ses valises à l'endroit indiqué tandis qu'il garde l'autre en main.

« »Faites attention, c'est mon matériel de tournage »

Il jète un regard étrange à l'homme en saharienne lorsqu'il avertit l'autre homme sur le contenus de sa valise puis tend sa main à Pete

« Charlie O'Connel, cameraman. »

Puis se tournant vers l'homme en saharienne, prêt à lui serrer la main

« Et vous êtes ? »
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 27 Juin - 22:20 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Craig sera la main des deux hommes et se présenta :

- Craig Dylson, chasseur professionnel. Vous êtes chasseur d'images et moi... de fauves ! Comme je disais à Monsieur Beauchemin, ma valise ne contient que des choses "explosives". Je ne participe pas vraiment au tournage, du moins pas en tant qu'acteur. Allons voir ce banquier, M Barnaby. J'aimerais obtenir quelques informations avant de partir.

_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Juin - 23:43 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

j'emboite le pas [c'est court comme post mais je vois pas quoi dire d'autre]
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 29 Juin - 18:48 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Lorsque vous vous approchez de l'homme aux lunettes, le regard de celui-ci quitte son carnet et vous détaille de manière très détachée. Mais il ne dit rien.

"Qui est-ce ? lance Crane, assis non loin, d'une voix rauque et manifestement excédé.
-M. Dylson, l'expert en jungle, et M. O'Connel, un cameraman, répond d'une voix neutre l'autre.
- Ah, enfin quelqu'un de cette foutue équipe de tournage !" Crane eructe. Il se lève et s'approche de Charlie, sans prêter attention à Craig. Ses joues sont écarlates, et sa moustache bien mal peignée, comparée à votre première rencontre pour l'audition.

"Dites donc, mon vieux ? Ou est Jonestown ? Est-il toujours en retard ? Est-ce qu'il est en train de se remettre d'une fête ? Est-ce que je dois m'inquieter ? Dites moi franchement, mon vieux ! Et où est l'acteur principal, aussi ? Bon sang, heureusement que Miss Wheeler est sérieuse, elle au moins !"

Tout en passant son énervement sur toi, il te gratifie en plus d'une bonne rincée de postillons. Vous remarquez que sa tirade a attiré l'attention des trois reporters présents, qui cessent à présent de mitrailler Miss Wheeler pour saisir leurs calepins et se rapprocher de vous.
_________________
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 29 Juin - 21:16 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant



Craig resta planté sur ses positions, attendant de voir la suite. Après tout Crane ne s'adressait pas à lui. Craig songea à tous ces types qu'il avait escorté dans la jungle. En ville c'était de vrais gorilles, odieux et pédants... Mais une fois là-bas, ils n'en menaient pas large. Craig se demanda comment réagirait ce Crane en "situation" (si toutefois il avait assez de courage pour mettre un pied dans la jungle) et continua d'observer la scène. Il guettait la réaction du cameraman.
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Juil - 17:52 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Le taxi se gara devant le hangar C de l'aéroport Newark Liberty. Le conducteur sortit de sa voiture jaune et se dépêcha d'aller prendre deux malles dans le coffre tandis qu'une jeune femme se glissait hors de l'habitacle par une porte arrière.


La peau pâle et le visage parsemé de légères tâches de rousseur, elle avait des cheveux bruns qui tombaient sur ses épaules en épaisses boucles ébouriffées et des yeux marron. Visiblement de taille moyenne, elle portait une jupe ample qui descendait jusqu'à mi-mollets, noire, et une veste cintrée de couleur blanche. Des chaussures à hauts talons noires la rehaussaient de plusieurs centimètres. Des gants de cuir noir complétaient la tenue sobre mais élégante de la jeune femme.

Elle parcourut des yeux l'assemblée présente dans le hangar, à la recherche du réalisateur. Elle aperçut l'actrice principale du film, Miss Wheeler, qui prenait la pose, entourée d'une nuée de photographes. Plus loin, deux hommes en tenue d'aviateur, clope au bec, semblaient s'ennuyer à mourir. Son regard accrocha un attroupement étrange, constitué d'un hurluberlu fringué comme un chasseur des savanes et d'un type déguinguandé aux cheveux en bataille. Face à eux, deux hommes, l'un austère et sans attraits, vêtu d'un costume gris, et l'autre doté d'une formidable moustache de morse, suant comme lors d'une canicule. M. Crane, assurément. 
Non loin d'elle, un homme aux cheveux et à la barbe gris, visiblement anxieux était assis sur une caisse, écoutant attentivement un latino lui parler d'une voix douce. Si cela la surprit, elle n'en laissa rien paraître et continua sa recherche.
Aucune trace de son client.
Où diable était Jonestown ?

- Excusez moi, miss. Où dois-je déposer vos malles ? demanda le jeune monsieur qui l'avait si gentiment conduit.
Les yeux de la jeune femme tombèrent sur un amas de valises et autres sacs de voyage non loin d'eux. Elle ancra sur son visage son sourire le plus charmant.
- Mettez les ici, monsieur, dit-elle en montrant d'un signe de la main les affaires des autres voyageurs. Vous êtes très aimable, merci beaucoup.

Le monsieur rougit violemment et s'en alla déposer les lourdes malles de la jeune femme avant de revenir auprès d'elle. Elle régla la course et donna même un petit supplément pour la gentillesse et l'aide apportée. Il la salua maladroitement et s'en alla à bord de sa voiturette jaune. Le sourire de la jeune femme disparut en même temps que la voiture.

¤ Quel idiot... ¤

Inspirant un grand coup, elle remit rapidement ses cheveux en place et se dirigea d'un bon pas vers le groupe aperçut auparavant.

- Dites donc, mon vieux ? Où est Jonestown ? Est-il toujours en retard ? Est-ce qu'il est en train de se remettre d'une fête ? Est-ce que je dois m'inquiéter ? Dites moi franchement, mon vieux ! Et où est l'acteur principal, aussi ? Bon sang, heureusement que Miss Wheeler est sérieuse, elle au moins !

¤ C'est cela oui. M'est avis qu'elle ne doit pas sa présence ici à son talent d'actrice, celle-là ! ¤

Le grand déguinguandé fixait toujours le morse sans rien dire. Le pauvre, comment pouvait-il savoir où était Jonestown ? Il ne devait même pas le connaître ! Quant au type bizarre, avec son Stetson sur la tête, il ne faisait pas mine de l'aider. Soupirant intérieurement, elle colla sur ses lèvres un sourire engageant et prit la parole.

- Jonestown ne va plus tarder, M. Crane. Il est inutile de vous inquiéter.
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 18:18 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Complètement tourné vers Charlie, Crane ne remarque pas l'arrivée de la jeune femme. Ce n'est qu'à sa voix qu'il se retourne vers elle. Son regard noir la dévisage un instant. Il parait contrarié de n'avoir pas eu de réponse à sa question. Puis il regarde Barnaby (l'homme aux lunettes) et l'interroge silencieusement.
Comprenant aussitôt, celui-ci prend la parole.

"Vous devez être Miss Boleyn. Bienvenue parmi nous."

Son ton est aussi morne que son visage est inexpressif.

"Boleyn ? eructe Crane. Ce sagouin a osé inviter son gourou ? Bon sang, pas d'acteur, pas de réalisateur, un chasseur de fauves et une spirite ! C'est plus un film, c'est un cirque, oui ! Le retour de Barnum ! Oui !"

Crane s'éloigne en s'épongeant le front. Malgré la relative fraîcheur du matin, son costume est déjà trempé de sueur, ce qui se remarque bien lorsqu'il lève les bras de désespoir.

"Ne vous inquiétez pas, reprend Barnaby dont la tempérance tranche avec l'énervement de Crane. Il est content de vous avoir."
_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Juil - 18:29 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Alors que l'attroupement provoquer par Miss Wheeler était en train de mitrailler comme des fous sous les angles les plus surprenant la beauté envoutante de l'actrice, un taxi cab de couleur jaune avec damier noir, s'arrêta dans un freinage sec. Le passager régla son chauffeur, descendit côté route, et ouvrit le coffre, en descendit une valise de voyage marron.
Il porta dans le creux de son complet bleu gris, son manteau en cette matinée légère, un feutre de couleur marron coiffé sur ses cheveux blonds coupé en brosse. Il sortit un paquet de "Chesterfield", en sortit un cigarette qu'il plaça sur ses lèvres, fit claquer sèchement son zipo en argent, avec ses initiales: C.W.

Puis il attrapa sa valise, et se dirigea vers le hangar. Au moment ou il posait pied sur le tarmac, un photographe tourna son visage hors de son objectif et avec un regard illuminé, de joie, lança a la cantonnade: "C'EST CHARLES WARRETH !!!!"
Comme un vague de soldats correctement ordonnée pour se lancer a l'assaut des tranchés ennemis de 14-18, les photographes se tournèrent et se mirent a mitrailler, en direction cette fois de l'acteur principal du film: Charles Warreth.

Warreth était l'acteur qui avait été choisi pour prêté ses traits a "Tarzan" et comme partenaire, on lui adjoignait une jeunette, peu connue, sauf dans des navets complet. Ceci étant dit, Warreth tournait aussi dans ce film. Parce qu'il s'était un défi personnel: donner a un potentiel navet, un jeu d'acteur parfait et puissant, tel qu'on lui connaissait dans ses interprétations "d'Hamlet", de "Roméo & et Juliette", bref tout son talent d'acteur de théâtre.

Si la Paramount voyait ce jeu, elle serait sans doute intéressée pour lui offrir un grand rôle, ou même un second rôle dans un de leur super-production. Ce film était donc l'occasion d'entrée au cinéma !


Pour l'instant, il était entouré de journalistes, de photographes, et il prenait une pose simple et confortable. Mais voyant Miss Wheeler commencer a s'empourprée (comme si on lui avait volé un jouet...), il fit un mouvement vers elle, et se posta a côté d'elle. Instantanément, son visage redevint sourire. Warreth sourit. Elle n'était pas si vilaine, même si elle ne devais pas avoir trop de jugeote. Il remarqua des courbes intéressantes et se réjouit finalement d'avoir signer pour ce film.

Il fit un brève déclaration avant de se diriger vers Crane et l'équipe de tournage, sa valise marron a la main: "Messieurs, Miss Wheeler et mois embarquons pour la jungle qui servira de décor au film, un film sur le héros de la forêt vert, "Tarzan". Ce sera surement dur, éprouvant, mais nous espérons qu'il plaira au public. Voilà, a dans quelques mois !
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Juil - 18:40 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Que Crane ne la connaisse pas ne l'étonna pas. Que le type lisse et sans consistance sache qui elle était, en revanche, cela la chiffonna.

- Vous devez être miss Boleyn. Bienvenue parmi nous.

¤ Qui t'a permis de m'adresser la parole, toi ? ¤

Son sourire ne la quitta pas, bien qu'il soit devenu légèrement crispé. Elle adressa un léger signe de tête aux deux hommes en face d'elle.

- Boleyn ? Ce sagouin a osé inviter son gourou ? Bon sang, pas d'acteur, pas de réalisateur, un chasseur de fauves et une spirite ! C'est plus un film, c'est un cirque, oui ! Le retour de Barnum ! Oui !

¤ Dit donc, connard, tu sais ce qu'elle te dit la spirite ? ¤

Elle retint de justesse une réplique cinglante de franchir ses lèvres tandis que Crane s'éloignait en s'épongeant le front.

- Ne vous inquiétez pas. Il est content de vous avoir.

Le sourire de la jeune femme se fit plus froid. Ignorant les deux hommes à ses côtés, elle se retournant, fixant l'entrée d'un air mécontent. Visiblement, l'acteur principal était arrivé, et il prenait le temps de se la jouer aux côtés de la gourgandine qui lui servait de partenaire.

¤ Ces deux-là finiront mal. Très mal. ¤

Voyant que le jeune homme s'avançait vers eux, elle se dit qu'elle devrait sourire de manière plus gentille, histoire de ne pas le braquer. Seigneur, elle était déjà fatiguée de toute cette comédie. Elle aurait mieux fait de rester couchée, tiens !

Mais plus elle regardait le jeune homme, plus un superbe tas d'argent s'imposait à son esprit. Accompagné d'une gloire certaine. Cela suffit à lui redonner de sa bonne humeur.
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 1 Juil - 21:58 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Charlie allé répondre quand une nouvelle personne se joignit à la conversation. Il n'eut plus le temps de dire un mot tandis Mr Crane s'en prenait à la nouvelle arrivante, puis un court silence s'installa quand la vedette du film arriva.

« Euh … Et bien apparemment votre acteur viens d'arriver, et, euh ... Mr Jonestown ne devrait pas tarder d'après les dire de la demoiselle ici présente. »

Charlie jeta un coups d'œi nerveuxl à sa montre puis autour de lui

« Qui d'autre devons nous attendre ? J'ai hâte de commencer de le tournage. »

Il regarda un moment les deux avions puis ajouta de façon hésitante

« Peut être devrions nous prendre les devant ? Mr Jonestown et le reste de l'équipe ne tarderont surement pas longtemps et cela leur ferait bien comprendre que vous n'êtes pas une personne que l'on peut se permettre de faire attendre. De plus, si vous me permettait cette remarque, cela nous permettra de faire quelques repérage avant le début du tournage. »
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 22:57 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Craig s'approcha des pilotes pour leur demander l'heure du départ. Les joutes verbales, les flashs et le cinéma n'étaient pas son affaire.
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 23:12 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Sans quitter leur position, les deux pilotes te regardent approcher.

"On attend les ordres, Sir. Faut voir avec le boss, là-bas, c'est lui qui paye ! Moi, tant qu'on décolle pas, le compteur tourne, haha !"

Le borgne sourit. Son oeil est plissé et semble te jauger. Ce type joue clairement au dur. Son camarade a l'air plus réservé. Sous la cagoule, tu remarques quelques mèches de cheveux d'un roux pâle.
_________________
Revenir en haut
Aenaris
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 4 210
Localisation: Dans sa chambre d'hôpital
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 1 Juil - 23:14 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Un taxi freine avec difficulté devant le hangar... La voiture est chargée... non, elle croûle sous les valises. Une personne fine, d'allure bourgeoise et bien affrêtée en sort. Elle porte une jupe à fleurs, des lunettes de soleil de type "mouche", et un parapluie à son bras. Malgré sa mise, elle donne cependant un coup de main au chauffeur de taxi pour sortir les 5 valises et fait une longue bise quand il a fini de les placer avec les bagages des autres personnes. Un petit remerciement teinté de délicieux accent français accompagne le montant de la course ainsi qu'un pourboire peu conséquent.

Une fois le taxi reparti, les lunettes noires scrutent la place et détaillent longuement les personnes présentes. Evidemment, il y a Crane, on reconnait son odeur forte à des miles à la ronde, sans compter qu'il va finir par faire une insolation vu comment il sue. Elle s'approcha de Warreth et de Wheele, deux noms qu'elle connaissait et alla les saluer.

Bonjour monsieur Warreth... Mademoiselle Wheele... C'est un plaisir de vous rencontrer enfin. J'étais impatiente de rencontrer mes collègues sur le tournage. Mais j'oublie toute bienséance, je suis Mademoiselle Montalbot, actrice... spécialisée dirons-nous.

Elle parle avec un léger accent français des plus affriolant.
_________________
In Nomine Satanis / Magna Veritas
Mekton Z
Dark Heresy


Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 2 Juil - 20:37 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Alors que toutes les attentions se tournent vers la vedette masculine qui vient d’arriver, il semble que l’effervescence gagne la petite troupe. Vous avez enfin l’impression que le départ est tout proche. Les personnes se croisent, se saluent, se sourient. Vous avez la sensation de faire partie d’un groupe, et cette sensation vous remplit d’excitation.


Warreth et Miss Wheeler sont tellement absorbés par leur show qu’ils ne prêtent pas attention à ton arrivée, qui tombe un peu à plat. Tu essayes bien de te faufiler sur une photo, lorsqu’une main se pose sur ton épaule. L’homme, enrobé, la moustache en bataille dissimulant sa bouche et des petites lunettes grossissant un peu plus son visage, te sourit.

« Vous êtes actrice, ai-je pu comprendre ? Ah, les feux de la rampe ne sont pas encore pour nous ! Mais peut-être lorsqu’on verra nos noms sur l’écran… Je m’appelle Finnegan ! Blaise Finnegan ! Nous allons partager les seconds rôles, alors ? J’ose espérer que le scénariste nous réservera quelques scènes communes, Miss… Je n’ai pas bien entendu votre nom ? »



Barnaby vous regarda de son air si sérieux. Il parait être le seul dans l’assemblée à ne pas céder à l’excitation. Son costume trois pièces aurait eu sa place dans un cabinet de comptabilité ou dans une banque.
« Monsieur… O’Connel, hmmm ? Non, nous n’allons pas prendre les devants. Sans M. Jonestown, pas de film. Vous n’avez pas lu la presse spécialisée ? Megaversal nous a lâchés. Seuls les fonds de M. Crane vous permettront de faire ce film. Et je suis le garant de ces fonds. Alors je ne vais pas prendre le risque de partir sans le réalisateur. J’ai encore bon espoir que nous allons pouvoir mettre fin à cette folie avant son commencement. »

Voyant vos têtes à cette annonce, le visage de Barnaby se ferme un peu plus. Il regarde ses chaussures et réajuste ses lunettes sur son nez.

« Je n’aurais peut-être pas dû vous donner cette information, mais de toute façon M. Crane fera une annonce quand tout le monde sera là. Bien sûr, si M. Jonestown ne vient pas… »



Ton arrivée semble avoir réveillé tout ce petit monde. L’attention s’est sensiblement déplacée vers toi, et après une moue de jalousie, Miss Wheeler est tout sourire en minaudant dans tes bras. Les questions fusent.
« Monsieur Warreth ! Ici ! Etes-vous satisfait du choix de votre partenaire ?
- Charles ? Passer d’Hamlet à Tarzan, ne sentez-vous pas que vous régressez ?
- Comment va Janice Hemsky, Sir ? On dit qu’elle va porter plainte contre vous pour ces photos de vous avec cette starlette… »
Du coin de l’œil, tu vois Crane s’approcher de vous, rouge comme une écrevisse cuite au soleil de midi en plein Sahara.



L’agitation derrière toi ne peut manquer d’attirer ton attention. Les appareils photo claquent, les questions fusent, exclamations, cris, rires… Le borgne hoche la tête.

« Regardez-les, ces clowns, se pavaner. Nous rirons bien lorsqu’ils courront se réfugier sous leur moustiquaire dans la jungle. A moins qu’ils ne supportent pas l’altitude... »

Sa main tape doucement sur la carlingue du coucou derrière lui. Son collègue continue de sourire, puis il s’adresse à toi.

« Vous n’êtes pas un acteur, pas vrai ? Ca se voit tout de suite, Sir. »



Le médecin, Simon Gutierrez, continue de te calmer. L’agitation soudaine te donne un regain d’angoisse, comme si tu te rendais compte à nouveau de ce qui t’attendait. Tu aurais encore le temps de partir. L’argent n’est pas le problème. Mais tes jambes sont lourdes.
Un homme à la peau noire, qui chargeait jusque là des caisses dans les soutes, s’approche de vous.

« M’sieu Gutierrez, ça y est, Joe a embarqué. ‘Croyez qu’on va attendre encore longtemps, comme ça ? J’espère qu’il ne va pas se sentir trop confiné.
- Il dormira bientôt. Et vous aussi Professeur, répond le médecin en se retournant vers toi.
- ‘Vous faites pas de bile, Professeur, continue le noir à ton intention. Si Joe supporte le vol, vous pouvez le faire aussi ! »


[bien évidemment, les spoilers sont faits pour n'être lus que par leur destinataires...]
_________________
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 2 Juil - 21:34 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

 
Citation:
« Vous n’êtes pas un acteur, pas vrai ? Ca se voit tout de suite, Sir. »
Craig se tourna en souriant : "C'est exact ! Je suis un chasseur de fauves... Quand je les vois tous s'agiter ainsi je comprends pourquoi je me suis toujours senti mieux dans la jungle que parmi mes semblables. Finalement la jungle, elle est là, juste devant nos yeux. Remarquez bien les postures de chacun, certains sont des prédateurs, d'autres tentent de séduire... Nous sommes dotés de cerveaux mais nos attitudes prouvent que nous sommes restés des bêtes."
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Juil - 00:12 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

A l'entente des paroles de l'être froid et austère en face d'elle, le sourire de la jeune femme s'évanouit instantanément.

¤ Quoi ?? Quoi ? Et mon argent ? Et ma gloire ? Mes futures clients ? Qu'est-ce que ca veut dire ? ¤

Elle fixa le monsieur au costume avec des yeux soudainement vitreux. Son cerveau tourbillonnait à toute vitesse, cherchant désespérément une solution à cet effroyable problème. Si ils stoppaient tout, Jonestown saurait à coup sûr qu'elle avait menti. Et elle le perdrait définitivement ! Elle ne pouvait pas se le permettre. C'est donc avec l'énergie du désespoir qu'elle se saist des mains du larbin de Crane.

- Ne faites pas ça ! Le talent de Jonestown, combiné à ceux de Miss Wheeler de M. Warreth rendront ce film mémorable ! Ce serait criminel de les empêcher de tourner ! Et puis, avec mes prédictions, rien ne peut nous arriver sans que je ne le vois ! Je le SAURAI si ce film devait être empêcher, or, je ne vois qu'un superbe tas d'argent et une célébrité éternelle pour les acteurs, le réalisateur mais aussi pour ceux qui auront participé à cette grande aventure, et je parle surtout ici des financeurs, autrement dit M. Crane !

Se rendant compte qu'elle commencait à paniquer, elle inspira un grand coup et peint un sourire charmeur sur son visage.

- Cessez de vous inquiéter, M. Barnaby... Tout va bien se passer. Je peux vous l'assurer.

[HRP : faut-il que je fasse un jet de dés pour le convaincre, ou c'est pas nécessaire ??]
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 08:24 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

[je t'indiquerai lorsque tu devras faire un jet. Ici, c'est le genre de situation que je gère pour plus de fluidité Wink]
_________________
Revenir en haut
Aenaris
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 4 210
Localisation: Dans sa chambre d'hôpital
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 3 Juil - 10:01 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Ravie de vous rencontrer, monsieur Finnegan. Je suis Mademoiselle Montalbot... mais appelez-moi Gisèle. Non, nous en sommes encore au début de notre carrière, mais ce film devrait nous faire sortir de l'ombre... Il DOIT le faire.

Une certitude et une foi sincère s'exprimait sur son visage, qui redevint serein au bout d'un moment.

En tout cas, je suis ravi de faire parti de l'équipe... Mais dites moi, Blaise... je peux vous appeler Blaise ?... Puis-je savoir pour quel personnage vous êtes prédestiné ? Je suis moi-même pressentie pour jouer les femmes sauvages.
_________________
In Nomine Satanis / Magna Veritas
Mekton Z
Dark Heresy


Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Juil - 10:56 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Pourquoi les choses ne pouvait-elle pas fonctionner correctement pour une fois ? Cette affaire sentait de plus en plus mauvais, d'abord on lui crié dessus sans raison, puis on lui annonçait que faute de moyen le tournage n'aurait peut être pas lieu … Et cette nouvelle était loin de le réjouir. Charlie ce tourna vers la ravissante spirite et lui sourit

«Mr Boleyn, apparemment vous connaissez personnellement Mr Jonestown. Peut-être faudrait-il l'appeler afin de savoir se qui le retient ? Au moins nous serions fixé sur le devenir de ce film. »
Revenir en haut
Kirk-Tarn-Krun
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Juil - 14:59 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Un jeune homme vêtu de vêtement bon marché descendit d'une voiture un peu cabossé qui repartie aussitôt. Il ne portait en plus q'un simple paquetage qu'il posa à coté des autres. Puis il alla se présenter:

"Hello! Kudrow Blackweedon. Je serais l'assistant personnel de Mr Jonestown. Au fait. Où est-il?" demanda-t-il en scrutant les lieux.

Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 3 Juil - 22:16 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

La jeune femme fixa le cameraman stupidement pendant quelques secondes avant que ses paroles ne montent enfin à son cerveau. Elle cligna des yeux, se secoua et tâcha de retrouver un usage correct de sa voix avant de répondre.

- Je... Je suis navrée, monsieur O'Connell, mais je ne connais Jonestown que dans un cadre professionnel, je n'ai pas son numéro personnel. Et puis, même si je l'avais, il n'y a rien ici qui aurait permis de lui téléphoner.

Elle le regarda droit dans les yeux et y vit une lueur d'inquiétude. Nul doute que ce film était important pour lui. Il lancerait sûrement sa carrière. Elle lui servit un sourire gentil avant de poser une main apaisante sur son bras.

- Il va venir, n'ayez crainte.

- Hello ! Kudrow Blackweedon. Je serai l'assistant personnel de Mr Jonestown. Au fait, où est-il ?

Elle se retourna vers le nouveau venu et se figea immédiatement. Décidément, ce voyage allait être mouvementé, si elle devait vivre entourée de beaux jeunes hommes comme ces deux-là.

¤ Allons, ma fille ! Tu n'es pas là pour ça, remue toi un peu ! ¤

Elle ignora donc scrupuleusement le nouveau venu et se tourna de nouveau vers le cameraman.

- Dites moi, O'Connell, c'est un nom irlandais, non ? Vous venez de quel coin de ce ravissant pays ?
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 19:11 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant


L'homme à l'embonpoint certain est tout guilleret de ton attention à son égard. Il réajuste ses trop étroites lunettes sur son nez et se lisse la moustache d'un air satisfait.


"Eh bien, je crois que le script dans son ensemble reste un mystère ! Je n'ai guère eu de succès à interroger M. Zimmermann, que vous voyez là-bas. Il est muet comme une tombe. Peut-être qu'un joli minois comme le vôtre, hummm... Bref, pour ma part, je crois que j'aurai le rôle d'un marchand d'épices qui commerce avec le "méchant du film", M. Merchant, dans un odieux trafic de fourrures. Mais il me plait de croire que je verrai une fin heureuse pleine de rédemption. Je n'ai que peu de films à mon actif, vous savez. Aurais-je eu le plaisir de vous apercevoir dans quelque production ?"



Tu t'approches des avions, auprès desquels se presse à présent une bonne vingtaine de personnes, discutant par petits groupes ou répondant aux exigences des trois photographes. Tu ne sais pas vraiment vers qui te diriger, étant donné que Jonestown n'est pas ici. Lorsqu'un jeune homme t'aborde, le visage fermé et apparemment préoccupé.

"Blackweedon ? Dave m'a parlé de vous. Je suis Sofian McEachern, son assistant-réalisateur. Bon, vous, au moins, vous êtes à l'heure. J'espère que Dave ne va pas nous décevoir. J'apprécie la rigueur et la ponctualité. Dave est un artiste, mais il ne tient pas les délais, et si on le laisse faire, il ne finira jamais un quelconque tournage. Il aura besoin de nous pour le canaliser, vous comprenez ? Il va falloir tenir la liste du matériel à jour une fois sur place. C'est votre job, n'est-ce pas ?"



Voyant que tu commence à ressentir les effets des somnifères, le docteur Gutierrez te prend par la main.

"Eugene, aidez-moi à le porter. Professeur, nous allons vous aider à vous installer, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Quel avion préférez-vous emprunter ?"
[Tu peux choisir l'avion de Tippett (le Borgne) ou celui de Kessel (le rouquin). Dis-moi également si tu te places plutôt vers l'avant ou l'arrière de l'appareil. Tu peux aussi faire un peu de RP avant ça Wink]



[continuez votre RP, je me marre bien]

_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 4 Juil - 20:07 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Citation:
Ton arrivée semble avoir réveillé tout ce petit monde. L’attention s’est sensiblement déplacée vers toi, et après une moue de jalousie, Miss Wheeler est tout sourire en minaudant dans tes bras. Les questions fusent.
« Monsieur Warreth ! Ici ! Etes-vous satisfait du choix de votre partenaire ?

Rhaaa, ses journalistes... Warreth afficha un sourire de circonstances pour éviter une moue d'enervement. ce serait tué son image...
"Evidemment je suis satisfait de ma partenaire !! Miss Wheeler a un visage et une prestance qui lui augure de très bonne chose dans le cinéma ! D'ailleurs, je pense que nous allons faire un très bon couple Tarzan-Jane, avec une complicité rarement vu ! "


Citation:
- Charles ? Passer d’Hamlet à Tarzan, ne sentez-vous pas que vous régressez ?

"Pas du tout !! Vous les journalistes vous voyez ceci comme se rabaissez, mais tout n'est art, mon cher et jeu d'acteur ! Que cherche le spectateur, hormis des personnages, des figures qui lui feront vivre des aventures intéressantes, fantastiques, des incroyables ! Jouer Hamlet c'est offrir un jeu certes plus développé. Jouer le personnage de Tarzan, c'est jouez sur le physique, le visage, les émotions doivent passer par les yeux surtout. Je pense que cela peut amener des gens qui me verront dans Tarzan, a s'intéresser au théâtre, que je compte continuer, dans une prochaine pièce, plus contemporaine, comme a mon retour"

Citation:
- Comment va Janice Hemsky, Sir ? On dit qu’elle va porter plainte contre vous pour ces photos de vous avec cette starlette… »
Du coin de l’œil, tu vois Crane s’approcher de vous, rouge comme une écrevisse cuite au soleil de midi en plein Sahara.

Apercevant Crane se rapprocher, je conclu rapidement mon laïus:"Janice Hemsky est un femme formidable, mais qui a tendance a croire que les hommes lui appartiennent dès le moment ou ils sortent avec elle... Si elle souhaite voir un procès se dérouler, alors elle devra répondre a mon avocat. Ce sera tout merci, beaucoup...

Puis, je m'esquive, laissant Miss Wheeler a sa pose de top modèle, et je me dirige vers Mr Crane. A sa tête, Charles, se doute bien qu'il va devoir justifier quelque chose, mais quoi ??
Revenir en haut
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 185
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Mar 5 Juil - 23:18 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Se redressant enfin de sur sa caisse, l'homme aux cheveux gris, bien qu'encore la proie de tics nerveux, se laisse escorter jusqu'à l'un des appareils, maugréant tout du long dans sa barbe :

- "Humpfffff...je sais pas pourquoi mais j'le sens pas...de vrais cercueils volants que j'vous dit...z'êtes sûrs qu'ils ont été révisés !?"

L'homme paraît si déboussolé qu'il ne prête pas la moindre attention aux personnes présentes sur le tarmac, hormis le médecin latino à ses côtés. Il semble également être dépourvu de bagages (à moins qu'elle n'aient été déjà embarquées dans l'avion).
_________________
"On va tous dans la même direction, on prend des chemins différents c’est tout."
- L’étrange histoire de Benjamin Button –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 09:16 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

« Bon, ça suffit comme ça, dit soudain Crane alors qu’il s’approche de Charles Warreth. Messieurs… Messieurs Dames… Hum… S’il vous plaît ! »
Il se racle la gorge, hausse le ton tout en faisant de larges signes des bras pour attirer l’attention de l’assemblée.
« Messieurs Dames, nous sommes ici au pied d’un Himalaya artistique. La présence de M. Charles Warreth ne trompe pas. Aucun film ne fera autant l’unanimité que ce « Tarzan et la Cité des Hommes-Panthères » !
- M. Crane,
intervient l’un des journalistes. Ne craignez-vous pas que l’absence du réalisateur tue votre projet dans l’œuf ?
- Jonestown va arriver, messieurs. Ne vous inquiétez pas, il va arriver. C’est son projet après tout ! Son Grand-Œuvre !
- M. Crane ! Pourquoi n’y a-t-il personne des studios Megaversal ici présent ? Est-ce que la rumeur a raison lorsqu’elle raconte que la compagnie vous a abandonnés ? Répondez M. Crane !
- M. Crane ! Aurez-vous assez d’argent pour financer le film ? N’êtes vous simplement pas en train de vous ruiner ? »

Le producteur jette son mouchoir trempé de dépit. Il marmonne dans sa moustache quelque chose de peu sympathique à l’égard de la profession de journaliste, et respire un grand coup.

« Messieurs… »
Sa réponse est alors assourdie par un rugissement qui interrompt toute activité aux abords du hangar. Certains baissent la tête par réflexe, croyant qu’un avion est en train de s’écraser sur eux. Un bolide rouge fait alors son apparition sur la piste dans un crissement de pneus, fonçant à toute allure vers vous tous. Les cris de la gent féminine se font à peine entendre dans le vacarme hurlant. Warreth n’a que le temps d’écarter Miss Wheeler du passage, Crane est bousculé par la cohue et chute à terre. La Mercedes décapotée freine comme elle peut et va pitoyablement s’immobiliser contre les quelques bagages restants. Venant d’un avion, une faible plainte inhumaine se joint au chœur.
Dave Jonestown se lève. Sa chemise est toute débraillée et sa barbe de trois jours laisse présumer qu’il n’est sans doute pas rentré chez lui cette nuit. Sa mine est fatiguée, quoique euphorique à la fois.
Il doit se tenir à la portière de la voiture. Jonestown lève alors un doigt et ouvre la bouche :

« Ce jour… commence-t-il d’une voix peu assurée, ce jour… »

Puis il s’écroule sur le siège de la Mercedes. La surprise passée, les appareils photos crépitent de plus belle.
Crane se tourne vers O’Connel et Blackweedon en pestant.

« Fichez-moi ça dans l’avion ! Nous avons assez fait de cirque pour aujourd’hui. »

Puis il se retourne vers la presse, arborant un sourire faux qu’il espère convaincant.

« Eh bien messieurs, nous voici au complet ! Vous excuserez Dave, mais il a travaillé toute la nuit pour finaliser le script. Quant à nous, nous avons déjà assez de retour, et je vous donne rendez-vous à la projection ! »
_________________
Revenir en haut
Aenaris
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 4 210
Localisation: Dans sa chambre d'hôpital
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 15:08 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant

Ma foi, Blaise, vous m'avez peut-être aperçu dans certaines productions de la Forrester-Parant Productions, une firme française. Ils ont fait quelques films "éducatif"...

Le sous-entendu est palpable.

... Dans lesquelles j'ai joué, avec un certain succès d'ailleurs. Et vous-même, blaise, dans quelle....

C'est à ce moment que leur discussion est interrompue par Crane. Intéressée et curieuse, Gisèle accompagna Blaise Finnegan pour entendre l'allocution de Crane. Elle se posait déjà des questions reprises par les journalistes lorsque un bolide rouge arriva à toute allure pour s'arrêter à quelques mètres d'eux, laissant à Gisèle le soin de pousser un cri de peur accompagné d'un sursaut. Poussée par la foule de journaliste, elle est emportée vers la Mercedes et est aux premières loges pour voir Jonestown s'écrouler. Au milieu des flashs crépitant, elle se précipita vers le réalisateur en hurlant dans un anglais teinté d'accent :

Mais laissez-le respirer que diable !!!

Elle sortit de son sac à main un flacon de sels et le passa sous le nez de Jonestown, espérant le ranimer.

Citation:
« Eh bien messieurs, nous voici au complet ! Vous excuserez Dave, mais il a travaillé toute la nuit pour finaliser le script. Quant à nous, nous avons déjà assez de retour, et je vous donne rendez-vous à la projection ! »


Ouf, ce cauchemar allait s'arrêter et ils allaient enfin embarquer.
_________________
In Nomine Satanis / Magna Veritas
Mekton Z
Dark Heresy


Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 9 Juil - 18:36 (2011)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert) Répondre en citant



Craig serra les dents. Toute cette agitation commençait à le rendre un tantinet nerveux... Il valait mieux que son contrat soit honoré sinon, au lieu de chasser les fauves, il pourrait toujours s'occuper de ce babouin de Crane. Si cette histoire ne devait rien lui rapporter financièrement, au moins pourrait-il soulager ses nerfs...
Le chasseur s'approcha de ses bagages afin de vérifier leur état en attendant l'ordre de monter dans l'appareil.
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:45 (2017)    Sujet du message: Episode n°1 - Vol 714 pour l'Enfer (vert)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> HOLLOW EARTH EXPEDITION -> Partie -> Dans les épisodes précédents... Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com