Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Episode n°1.1 : A bord du "Terror"
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> HOLLOW EARTH EXPEDITION -> Partie -> Dans les épisodes précédents...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 17:14 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

A y repenser, ce voyage n’avait pas vraiment bien commencé, de toute façon. De multiples petits soucis, des détails pris séparément, certes, mais qui cumulés pouvaient laisser présager la suite, auraient dû mettre la puce à l’oreille aux passagers : l’équipe de tournage réduite à sa plus simple expression, l’état d’irritation du mécène, l’arrivée fracassante du réalisateur, et pour couronner le tout, la défection du studio et le changement de destination à la dernière minute. Sans parler des pilotes, un borgne et un irlandais…
La première partie du voyage, jusqu’à Charleston, Caroline du Sud, avait laissé espérer une amélioration. Tous avaient échangé leurs impressions, fait part de leurs rêves, de leur peur de l’avion. Tippett s’était même permis de jouer avec leurs nerfs en simulant un trou d’air. Fort heureusement, hormis quelques cris féminins, les passagers du Terror avaient fini par rire (jaune). Moins de quatre heures plus tard, les deux aéroplanes atterrissaient pour la nuit. Au programme : ravitaillement des hommes, des bêtes et des machines.
Au petit matin, tous eurent l’impression d’un nouveau départ. La seconde étape du vol ne devait pas dépasser les trois heures. Le décollage fut parfait. La côte a commencé à s’éloigner. Un peu trop au goût de certains. Puis vinrent les nuages, effilochés, cotonneux tout d’abord, épais et menaçants ensuite. Le temps se couvrait de manière anormalement rapide. Des éclairs ont commencé à fuser autour de vous, l’autre avion a fini par ne plus être visible, ni par les hublots, ni à la radio du pilote. L’avion a secoué une fois, une deuxième, et là vous avez compris que, cette fois, le pilote n’y était pour rien du tout. L’appareil s’est mis à secouer, à vibrer, même, à virer de droite et de gauche. Une pluie torrentielle s’est abattue sur vous, ruisselant sur les hublots, masquant jusqu’aux ailes de l’avion.
Tippett a hurlé quelque chose par la porte battante qui vous séparait du cockpit, mais un grondement divin a couvert sa voix, et une lumière blanche a inondé l’avion. C’est alors que les montres ont arrêté de fonctionner. Et l’avion a chuté.
A présent, les cris de terreur se multiplient, chacun tente de se cramponner à son siège, mais même cela devient terriblement difficile. Les sacs à main volent, répandant leur contenu dans toute la cabine et ajoutant ainsi au chaos ambiant. Les bagages ruent dans la queue de l’appareil et les caisses viennent cogner violemment contre le fuselage. Miss Boleyn est frappée à la tête et s’affale sur le sol, étourdie, un filet de sang naissant à la tempe. Vous ne savez plus si le sifflement qui emplit vos oreilles est dû aux moteurs ou au vent. Ou à autre chose.
Les nuages se dissipent enfin, et c’est un mur d’océan gris qui s’offre à vous de toutes parts. On dit que percuter une surface aquatique à cette vitesse et à cette hauteur équivaut à heurter un mur de pierre ou une montagne.
C’est ce que vous allez bientôt savoir.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 17:14 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 21 Juil - 22:09 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

"Chier ! chier ! chier !"

La surface de l'eau se rapprochant de plus en plus vite et les instincts de Charlie reprenant le dessus, il prit sa valise sous son bras gauche et s'élança du mieux qu'il put dans l'allée en gardant la tête baissée et en s'aidant de son bras droit pour prendre appui sur le dossier des sièges afin de gagner l'arrière de l'appareil, sa vie en dépendait. En effet, la seul pensée logique qui traversa son esprit à cet instant précis était la certitude qu'en cas de choc violent avec une surface plus ou moins solide, les passagers se trouvant à l'avant du véhicule étaient certains de tous y passer.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Juil - 20:32 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Tandis que l'appareil est malmené, Diane cacha son visage dans ses mains, terrifiée, et se mit à hurler. Elle allait mourir là, elle en était sûre. Sa ceinture de sécurité se décrocha d'un coup et elle se sentit partir vers l'avant. Hurlant de plus belle, elle lança ses bras vers l'avant et se repoussa de toutes ses forces dans son siège. Un violent coup la frappa à la tempe. Sonnée, elle glissa sur le sol, où elle resta étendue quelques secondes. Quand sa vision cessa de se dédoubler, elle effleura sa tempe et sentit un liquide poisseux sous ses doigts. Elle ramena sa main devant son visage, pour la voir rougie de sang.

Gémissant, elle tenta de se redresser mais un nouveau sursaut de l'appareil la cloua de nouveau au sol. Elle tâtonna et finit par se saisir de la lanière en cuir de son sac à main qui, heureusement, ne s'était pas vidé de tout ce qu'il possédait. Son précieux jeu de tarot était encore là. Un mouvement au-dessus d'elle lui fit tourner la tête, et perturba de nouveau sa vision du même coup. Le cameraman s'enfuyait vers le fond de l'appareil, sa petite valise miteuse sous le bras. L'idée fit son chemin dans sa tête.

Incapable de se redresser, elle commença à ramper vers le fond de l'appareil. Sa tête tournait à mesure que son sang coulait sur sa joue. Elle s'arrêta quelques instants pour se rendre compte qu'elle n'avait pratiquement par avancer. Gémissant de terreur mêlée de peur, elle parvint à se hisser sur un siège. Elle tourna la tête vers le cockpit, pour voir la mer se rapprocher de plus en plus vite. Un nouveau cri lui échappa et, dans un sursaut de désespoir, se dressa brusquement et courut vers le fond de l'appareil, évitant les projectiles qui volaient encore du mieux qu'elle le pouvait. Des yeux, elle cherchait quelque chose auquel se raccrocher, dans le fond de l'avion.
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 27 Juil - 10:20 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

L'avion est à présent ballotté comme une feuille sous une brise légère. Alors qu'elle se met désespérément à courir vers le fond de l'appareil, Miss Boleyn subit un trou d'air qui la cloue au sol. Elle en lâche son sac, dont le contenu s'éparpille dans les airs. Les cartes de tarot s'égayent aux quatre coins de la cabine. Mais le pire, c'est que la chute s'accentue et la jeune femme se voit irrésistiblement projetée vers l'avant de l'appareil. Dans un effort surhumain, elle parvient à s'agripper à la première rangée de sièges, pile celui de Jonestown. Le réalisateur ne fait cependant pas un mouvement pour l'aider, tétanisé qu'il est et accroché à sa propre survie. A ses côtés, Miss Montalbot ne cesse de hurler, d'un naturel qu'on aimerait retrouver dans ses films spécialisés.


O'Connel, quant à lui, a difficilement dépassé la dernière rangée de sièges et se jette comme il peut parmi les bagages dont certains sont éventrés et répandent leur contenu. Soudain, il se retrouve nez-à-nez avec un individu, caché là à quatre pattes dont le visage ne lui est pas familier.
 

L'homme a la mèche en bataille, il paraît complètement catastrophé. Mais tu n'as pas l'occasion de lui poser la moindre question.


Le mur de l'océan se trouve maintenant à moins d'une prière de l'impact. C'est l'horreur absolue. Plus rien n'est possible, seulement regarder le choc et la mort en face. Et alors que la noirceur de la mer a assombri la cabine, alors que tout espoir vous a abandonné, un ultime éclair transperce l'avion...

... et la tempête a disparu.
L'océan a fait place à une mer de verdure infinie. Le soleil brille à nouveau, immuable et immortel. Il n'y a plus aucune secousse, mais les ailes sont anormalement près du faîte des arbres. Tippett jure dans son cockpit, mais avant que vous ayez pu faire quoi que ce soit, un choc énorme se produit, comme si l'avion se déchirait. Les arbres autour de vous sont déchiquetés, et les ailes du Terror se brisent. La tôle ploie sous l'effet du choc et de la vitesse, des raclements envahissent l'appareil. Tout le monde est projeté à terre. Un objet contondant frappe O'Connel à la nuque et lui arrache un cri. Les sangles de Miss Montalbot cèdent et la jeune femme est violemment projetée en avant vers la paroi du cockpit. Son corps s'affale sur le sol comme une poupée de tissu. Elle est rapidement suivie par Miss Boleyn, qui se tord la cheville en se réceptionnant.
Vous avez quitté la verdure à présent, mais les raclements perdurent et l'avion continue de glisser sur quelques bonnes dizaines de mètres. Puis il ralentit, et finit par s'immobiliser.
Alors, le silence s'installe. Un silence aussi impressionnant que le carnage sonore qui a précédé.
_________________
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Juil - 12:37 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Charlie, que le coup reçu avait totalement sonné, retrouve ses esprits peu à peu et jette un coups d'oeil au compartiment des bagages cherchant des yeux sa valise. Aprés l'avoir récupéré, ramassé les éventuels affaires s'en étant échappé et vérifié que tout se qu'il avait sur lui au moment du crache est bien à sa place, il regarde par la porte la situation du reste des passager puis en jetant un dernier regard au mystérieux homme à la mèche :

"Vous avez mal choisie votre vol pour jouer les passager clandestin ... Enfin je suppose qu'a présent on est tous dans le même pétrin de toute façon"

Il s'avance ensuite dans la cabine, regarde rapidement l'état des autres passagers et ouvre la porte de l'appareil afin de savoir dans quel genre d'endroit ce vieux coucou a bien put s'écraser.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 27 Juil - 16:14 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Le souffle coupé, encore sous le coup de la terreur qui l'avait saisi, Diane refusa tout simplement de bouger ne serait-ce qu'un cil. Quand elle fut absolument certaine que l'appareil ne bougait plus, elle accepta de remuer légérement, histoire de vérifier que tous ses membres étaient bien en place. Lorsque qu'elle tenta de mouvoir sa cheville, une lame de douleur remonta dans toute sa jambe et lui arracha un gémissement. Elle se retourna tant bien que mal, tentant de ne pas trop s'appuyer sur sa cheville, afin de voir le monde à l'endroit.

Miss Montalbot ne bougeait toujours pas. Le corps inanimé de la jeune actrice lui rappela subitement la poupée de chiffon avec laquelle elle jouait étant enfant et qui avait fini décapitée. Prise d'une brusque appréhension, Diane rampa jusqu'à la femme étendue non loin d'elle. Elle se pencha sur Miss Montalbot et écouta attentivement, priant tous les dieux de la création, auxquels elle ne croyait pourtant pas quelques heures auparavant, pour qu'elle respire encore.
Revenir en haut
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 003
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Sam 30 Juil - 19:25 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Marmotte-Garou a écrit:
"Vous avez mal choisie votre vol pour jouer les passager clandestin ... Enfin je suppose qu'à présent on est tous dans le même pétrin de toute façon !"

Il s'avance ensuite dans la cabine, regarde rapidement l'état des autres passagers et ouvre la porte de l'appareil afin de savoir dans quel genre d'endroit ce vieux coucou a bien pu s'écraser.

Lorsque l'avion avait commencé à trembler, Jack, bien dissimulé derrière deux grosses malles cerclées de ferraille, avait tout d'abord tenté de se rassurer. Tout comme son beau-père, lui aussi n’avait encore jamais prit l’avion, mais en revanche Jack avait déjà entendu parler des trous d’air fréquents qui secouaient ces engins volants. Il pensa à Rose, à tout ce qu'il faisait par amour pour elle.

A un moment, il osa quand même jeter un coup d’oeil pour chercher le professeur, mais les dossiers des fauteuils étaient trop hauts et il ne pouvait prendre le risque de se faire repérer (du moins pas encore). Et puis il y eut le fameux trou d'air. La panique. Les éclairs. La pluie battante. Le pilote hurlant - jurant de façon incompréhensible - dans son cockpit. Jack ne vit pas la suite.

Il se terra en tentant de s'agripper à quelque chose de très lourd, car lui n'avait pas de sangle. Peut-être que s'il atteignait un siège, il pourrait se sentir plus en sécurité ? Mais alors qu'il se levait pour progresser, il vit une ombre avancer vers lui, tentant de se recroqueviller dans sa cachette.

Qu’est-ce que cet homme pouvait bien fiche là !? Ce dernier se jeta sur le tas de bagages et commença à rompre les liens qui le maintenaient en place. C’est à ce moment là que Jack se retrouva nez-à-nez avec cet individu.

2 - "Mais...Monsieur, que faîtes-vous ? Où allez-vous comme ça ?"

Se levant pour aller le rejoindre, il resta estomaqué devant le "spectacle" qui s'offrait à ses yeux...
_________________
"Terrible est la punition de ceux qui transgressent la Loi. Nul n'échappe."
- L'Ile du docteur Moreau, H. G. Wells –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 31 Juil - 14:20 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

L'angoisse retombe doucement. L'avion est à présent immobile, ayant sans doute causé la désolation à l'extérieur. Mais qu'y a-t-il là-dehors, d'ailleurs ?
Pour l'instant, chacun tente de reprendre ses esprits. Vers le fonds de l'appareil, quelques sanglots se font entendre. Cela prouve au moins que Miss Perry est en vie. Personne hormis O'Connel n'a encore remarqué le nouveau venu, lorsque celui-ci prend la parole. Alors tous se tournent vers lui, et un murmure se répand dans la cabine.
Crane, le veston trempé, se retourne difficilement et demande :

"Mais qu'est-ce que c'est que cette histoire ? Qui est cet hurluberlu ? Je comprends mieux pourquoi on a chuté, maintenant ! Nous étions trop lourds !"

Les remarques commencent à s'accumuler, mais la joie de voir tout le monde en vie rend l'atmosphère bien moins pesante d'un coup.
A l'avant, Miss Boleyn rampe doucement vers Miss Montalbot, dont les faibles gémissements la rassurent aussitôt.

A l'instant où O'Connel arrive près de la première rangée de sièges, un grincement terrible se fait entendre, et l'avant de l'avion s'affaisse de quelques centimètres. Toutes les personnes debout sont destabilisées et certaines chutent au sol.

"Qu'est-ce que c'est que ça, encore !" crie M. Crane. Jonestown, aux premières loges, daigne enfin lui répondre.

"Oh mon dieu... C'est le vide, là-dessous..."

Et O'Connel de confirmer en regardant par le hublot : tout l'avant de l'appareil, à partir de la première rangée de sièges, se trouve dans le vide. L'avion s'est immobilisé au bord d'une falaise, et il est prêt à basculer dans le vide à chaque moment !
_________________
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Aoû - 14:50 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Debout, les deux bras et les jambes largement écartés afin de gardé son équilibre, sa valise toujours dans sa main droite. Charlie sentit une goutte de sueur couler sur son visage.

"Que personne ne bouge !"

*et merde ... manqué plus que ça ...*

Charlie réfléchit à toute vitesse afin de trouver un moyen de sauver sa peau. Et pour le meilleur ou pour le pire, sa vie dépendait actuelment de la survie des autres passagers. il tenta de reculer lentement, un pieds aprés l'autre afin de ne pas provoquer de vibrations.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 15:39 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Quand Jonestown annonça que tout l'avant de l'avion était suspendu au-dessus du vide, Diane sentit son coeur cesser de battre. Elle n'entendit pas O'Connell ordonner de ne pas bouger avant de remonter vers l'arrière lentement. En revanche, elle entendit parfaitement le grincement sinistre de l'appareil quand il se pencha un peu plus vers l'avant.

La peur l'envahissait et l'empêchait de réfléchir correctement. Il fallait qu'elle aille dans le fond. Là, au moins, elle serait en relative sécurité jusqu'à ce qu'ils trouvent un moyen de sortir de là sans dommages. Inutile de penser à emprunter la porte, tout simplement parce qu'elle aussi était au-dessus du vide. Que faire ?
Déjà, retourner au fond de l'appareil.

Lentement, précautionneusement, Diane se mit à ramper hors du cockpit. Miss Montalbot, si elle était vivante, ne semblait pas revenir à elle. Devait-elle la laisser là ? Et le pilote ? Diane cessa sa lente progression et, secouant la tête pour chasser la voix stridente qui lui hurlait de décamper à tout berzingue, elle se saisit du poignet de la jeune actrice. Elle rampa doucement sur un mètre, cherchant à ne pas provoquer d'autres secousses dans l'appareil avant de tirer lentement Gisèle Montalbot à elle. Puis elle progressa encore d'un mètre avant de ramener le corps inerte. Et ainsi de suite.
Dans sa tête, elle, priait avec ferveur pour parvenir à se sortir de là sans encombres...
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 8 Aoû - 22:15 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

[Message pour Aenaris et Yameld : règle du 50 % + plus d'une semaine écoulée = demain je poste quoiqu'il se passe]
_________________
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 21:15 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

A l'annonce horrifiée de Jonestown, un vent de panique saisit l'appareil en péril Le réalisateur le premier se lève de son siège et saute sans précaution vers l'arrière de l'appareil au mépris de la sécurité de tous. Son action héroïque occasionne un nouveau grincement de l'avion, suivi d'un soubresaut qui arrache un cri de panique à Miss Perry et se propage à plusieurs passagers. Pendant ce temps, centimètre par centimètre, Diane Boleyn cherche à ramener vers elle Miss Montalbot. L'actrice hoche la tête et gémit faiblement. Elle semble revenir vaguement à elle au vu de l'agitation ambiante. Le temps semble s'être figé, une éternité, et personne ne réagit. Puis une voix retentit derrière Diane, qui est trop occupée pour tourner la tête. On la saisit par la cheville.

"Doucement, Miss, je vous ai. Nous allons revenir doucement, tous les trois, d'accord ?"

Peu à peu, Diane se sent tirée en arrière.

"Aidez-moi derrière !" reprend la voix.

Au bout de quelques pénibles secondes, Diane, Gisèle enserrée dans ses bras, est ramenée dans une partie plus sûre de l'avion. C'est Beauchemin qui la tire à lui.

"On l'a échappé belle. Hein ? Mais on est pas encore tiré d'affaire. Je ne sais pas combien de temps l'avion va tenir. Quelqu'un a une idée ?"

Tout le monde se regarde. Jonestown ne dit mot. Crane s'éponge le front, comme toujours. Miss Perry s'est mécaniquement jetée dans les bras de M. Zimmermann. Quant à Barnaby, son visage en sueur fait glisser ses lunettes sur son nez.

"Je veux bien tenter une sortie, dit le banquier. Il faut voir comment va notre pilote."
_________________
Revenir en haut
Aenaris
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 4 210
Localisation: Dans sa chambre d'hôpital
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 12 Aoû - 21:28 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Tout s'était passé si vite... Elle était arrivée, on l'avait fait monter dans un avion, non... on l'a fait monter dans l'autre... oui c'est ça, à cause de Jonestown... Puis, elle ne souvient de rien, juste un cri, un orage, une chute... un douleur aigûe puis un visage flou... on l'a tirait en arrière... une voix hèle des personnes... le visage se fait nette... c'est cette Boleyn, je crois... Une voix, la même que tout à l'heure...

Citation:
"On l'a échappé belle. Hein ? Mais on est pas encore tiré d'affaire. Je ne sais pas combien de temps l'avion va tenir. Quelqu'un a une idée ?"


Beauchemin... Oui le photographe... Tout devient clair soudain. Gisèle se redressa en criant:

"Le Vide !!!"

Trop rapidement sans doute, ses côtes la faisait souffrir... Elle se recroquevilla mais entendit cependant la proposition du banquier.
_________________
In Nomine Satanis / Magna Veritas
Mekton Z
Dark Heresy


Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Aoû - 22:31 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Le cerveau de Charlie fonctionnait à plein régime, les idées se bousculant dans son crane. Il fallait qu'il sorte de cette appareil, coûte que coûte. le problème étant que la porte se trouvait à l'avant de l'engin et à plusieurs centaines de mêtres du sol.

"Je veux bien tenter une sortie, dit le banquier. Il faut voir comment va notre pilote."

Charlie releva immédiatement la tête et regarda le banquier comme si il le voyait pour la première fois. Puis une fois la surprise passait :

"Avant toute chose il serait bon de voir ce que nous avons à notre disposition pour nous sortir de cette situation, non ? Il doit bien y avoir quelque chose d'utile comme une corde ou un truc dans le genre dans tout ce fatra" Dit Charlie en montrant le tas de caisse et de valise derrière lui.

"Ensuite, si toute fois il y a un ensuite, je propose de mettre un maximum de poids dans la queue de l'appareil afin de nous assurer une certaine sécurité. Il serat toujours temps alors de penser à vérifier l'état du pilote."

Leur survie, SA survie ! était en jeu, il n'&était pas question qu'il laisse quoi que ce soit au hasard.
Revenir en haut
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 003
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Dim 14 Aoû - 18:04 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Au mépris des suspicions dont il faisait l'objet, Jack se risqua à intervenir dans la conversation :

2 - "Si cela peut vous rassurer, je pense que nous ne courrons aucun risque dans l'immédiat ! Du moins, si la majorité d'entre nous se tient sagement ici même dans la partie arrière de l'avion...voyez, il ne semble ployer qu'à partir de la première rangée de sièges, ce qui me laisse à penser que les trois-quarts de la masse de l'appareil [voir plan ci-joint] reposent sur la terre ferme...même si c'est clair que les moteurs à eux seuls constituent un sacré poids à l'avant...peut être pourrions nous passer par un hublot après l'avoir brisé ou nous mettre à la recherche d'une trappe d'accès de secours quelconque...je ne suis pas un spécialiste de la question, mais ça vaudrait le coût d'essayer, non !?"



Jack attendait de voir comment allaient réagir les autres passagers. Ce dont il était à présent certain, c'est que le professeur devait se trouver à bord de l'autre appareil sain et sauf. Et rien que cette bonne nouvelle l'encourageait à garder espoir en l'issue de la situation présente.
_________________
"Terrible est la punition de ceux qui transgressent la Loi. Nul n'échappe."
- L'Ile du docteur Moreau, H. G. Wells –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 17:35 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Diane, qui tremblait de tous ses membres remercia Beauchemin et le voyait maintenant comme son nouveau héros. Elle resta près de Miss Montalbot, dont la pâleur l'effrayait. La proposition de M. Barnaby, pour courageuse qu'elle fut, lui semblait suicidaire. Celle de O'Connel était déjà plus sensée. L'intervention de l'inconnu, malgré la situation périlleuse dans laquelle elle se trouvait, lui fit soulever un sourcil sceptique.

¤ Qui c'est, celui-là ? Il sort d'où ? ¤

Elle prit la parole, d'une voix encore vacillante sous la terreur qu'elle avait ressenti.

- Je suis d'accord avec O'Connel. Même si nous ne risquons rien pour le moment, il me semble plus judicieux de nous en assurer en mettant un maximum de poids dans la queue de l'avion. Ainsi, quand nous quitterons l'appareil, il ne risquera pas d'être déséquilibré au dernier moment, nous précipitant tous dans l'abîme.

Elle tourna ensuite les yeux vers l'inconnu et un sourire moqueur joua sur ses lèvres.

- Quant à votre idée de briser un hublot pour sortir, pourquoi pas. Si vous vous estimez assez maigre et filiforme pour passer au travers de ces choses, faites, monsieur, faites. Personnellement, je ne suis pas sûre que quiconque ici puisse même y passer la tête... dit-elle en faisant un mouvement vague vers les toute petite fenêtre ronde.
Revenir en haut
Aenaris
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 4 210
Localisation: Dans sa chambre d'hôpital
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 19:01 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Cela fit sursauter pas mal de personne mais Gisèle dit simplement en réponse à la remarque de Miss Boleyn :

Moi, je peux le tenter... J'étais assez souple dans mon jeune temps...

Surmontant sa douleur aux côtes, Miss Montalbot se leva résoluement, et s'avança vers l'un des hublots...

Il faudrait qu'on l'ouvre... quelqu'un à de quoi l'ouvrir ou le casser ?

En même temps, Gisèle chercha du regard un hublot détruit par l'atterrissage.
_________________
In Nomine Satanis / Magna Veritas
Mekton Z
Dark Heresy


Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 16 Aoû - 22:39 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Jonestown :
"Regardez, là, derrière, ils ont complètement volé en éclat ! Je suis sûr que je peux passer à travers !"

(mouvements intempestifs vers les hublots au niveau de la troisième rangée de sièges, vite réprimandés par plusieurs bras masculins)

Beauchemin :
"Ne soyez pas stupides, la demoiselle est beaucoup plus fine ! Mais je ne sais pas si c'est prudent de vous laisser explorer dehors, Miss Montalbot !"

Jonestown :
"Mais je suis le..."

Crane :
"Allons mon garçon, ça suffit ! Vous êtes sur les nerfs, mais ne dites pas de bêtises ! Jamais vous ne passerez ! Laissons la petite faire son boulot, et reprenez-vous que diable ! Vous perdez les pédales !"

Barnaby :
"Nous n'allons pas confier notre destin à une jeune femme !"

Crane :
"Votons ! Qui est pour que Miss Montalbot aille faire un brin de reconnaissance ?"

Quelques mains se lèvent (Crane et Zimmermann pour l'instant), mais la majorité n'est pour l'instant pas en faveur de Miss La Goulue.
_________________
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 17 Aoû - 21:58 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

"Moi je serais plutôt d'avis que tout le monde se calme et arrête de gigoter dans tout les sens ! Pour commencer !"

Charlie commençait à ne plus supporter cette bande d'imbéciles et d'inconscients qui ne semblait pas se rendre compte de la gravité de la situation, à aller et venir comme ils le faisaient.

"Premièrement, je pense que l'idée de Miss Montalbot n'est pas mauvaise, mais il serait imprudent de tenter quoi que se soit s'ans d'abord avoir sécuriser l'avion. Et je tient à vous rappeler que le pilote est toujours à l'avant de l'avion et qu'il serait bon de s'assurer de son état. Il serait dommage que nous mourrions tous si il se mettait à bouger."

Charlie respirat un grand coup puis reprit

"Deuxiémement je doute que vous puissiez faire quoi que se soit dans votre état Miss, je croit me rappeler vous avoir vue vous écraser contre la porte de l'habitacle il n'y a pas 5 minutes, un tel choc aurat surement laisser des séquelles qui réclameront tôt ou tard leur dût."

Il n'était pas question que ces idiot grille le peu de chance qu'il avait de s'en sortir a cause de leur impatience.
Revenir en haut
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 003
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Jeu 18 Aoû - 04:40 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

MG a écrit:
"Avant toute chose il serait bon de voir ce que nous avons à notre disposition pour nous sortir de cette situation, non ? Il doit bien y avoir quelque chose d'utile comme une corde ou un truc dans le genre dans tout ce fatra" Dit Charlie en montrant le tas de caisses et de valises derrière lui.

2 - "Oui, comme l'a souligné ce Monsieur, il doit bien y avoir dans ces affaires des choses qui pourraient nous être d'une aide très précieuse. Un rouleau de corde nous permettrait d'envoyer quelqu'un à l'avant en toute sécurité. Il doit s'y trouver forcément ce genre d'équipement. On ne se lance pas dans une telle expédition les mains dans les poches !"

MG a écrit:
Je pense que l'idée de Miss Montalbot n'est pas mauvaise, mais il serait imprudent de tenter quoi que se soit sans d'abord avoir sécurisé l'avion.

2 - "Non, je pense qu'au contraire son avis sur la situation, vue de l'extérieur de l'appareil, ne pourrait que nous éviter de commettre une erreur fatale. Si cette Demoiselle se sent physiquement prête à le faire - elle seule étant à même d'en juger - on devrait l'y encourager !"

Durant tout ce temps, Jack n'avait pas arrêté de lancer des regards en direction du dit "Charlie", tentant de lui faire comprendre qu'ils étaient sur la même longueur d'onde...
_________________
"Terrible est la punition de ceux qui transgressent la Loi. Nul n'échappe."
- L'Ile du docteur Moreau, H. G. Wells –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 19 Aoû - 12:46 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Le débat fait rage dans la queue du Terror. Alors que O'Connel se met à chercher une corde dans tout le fatras, il se rend compte que certains matériels n'ont pas résisté à l'impact. En particulier l'équipement de tournage. En voyant cela, Jonestown se lamente un peu plus.
Pendant ce temps, la conversation continue, et s'échauffe passablement.
Il fait chaud, terriblement chaud, et cela n'arrange pas vraiment la situation. Un crissement sous vos pieds vous rappelle que votre situation est toujours aussi précaire.
O'Connel trouve enfin une corde, alors que Barnaby s'échauffe à l'encontre de ceux qui veulent l'empêcher d'aller secourir le pilote.

"Passez-moi cette corde, je vais voir à l'avant !" dit-il alors que sa coiffure si disciplinée jusqu'ici ne tien plus en place. Et dans le même temps, il tente d'arracher la corde des mains du cameraman. Celui-ci résiste (assez facilement d'ailleurs), et les voix s'élèvent encore. Chacun veut faire une proposition et tout le monde se met à crier, à se pousser, ou reste prisonnier de la mêlée.

Soudain vous entendez un choc sourd au-dessus de vos têtes, qui fait instantanément taire tout le monde. Comme si quelque chose venait de heurter le sommet du fuselage...
_________________
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 00:48 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Diane leva brusquement la tête vers le toit de l'appareil. Le choc, sourd, avait dû être provoqué par quelque chose de lourd. Un animal, peut-être. Donc, quelque chose de potentiellement dangereux. Elle se sentie rassurée quelques secondes à l'idée qu'il seraient en sécurité à l'intérieur de l'appareil. Puis elle sentit un crissement sous elle. La chute de l'objet non-identifié avait légérement déséquilibré l'avion. Il fallait sortir d'ici, avant de tomber définitivement dans le vide qui s'ouvrait devant eux.

Elle s'avança lentement vers un des hublots situé le plus au fond possible de l'engin, et regarda à travers pour savoir si il se trouvait à bonne hauteur pour qu'une femme puisse descendre sans se briser une jambe - ou la nuque. Puis, imitant O'Connel, elle fouilla les débris du matériel de tournage et choisit un élément contondant qui, lui semblait-il, suffirait à briser une vitre. Ceci fait, elle s'en retourna vers le hublot qu'elle avait séléctionné et, armée de sa nouvelle arme, frappa de toutes ses forces contre la vitre.
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 14:16 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Tout le monde commençait a crier à tord et à travers et Barnaby tenta de prendre la corde que Charlie avait trouvé.

"ON SE CALME !!!"

Et c'est à ce moment là qu'un objet heurta lourdement le toit de l'avion et le silence ce fit.

"Bon Barnaby, je vais vous attacher, et on va tous, et je dit bien TOUS, restait calmement ici et maintenir la corde tendu pour pouvoir vous ramenez en cas de besoin. Les personnes n'étant pas d'accord avec ce plan on le droit de garder leur opinion pour eux et de nous aider. Tout le monde à compris ?"

La situation, déjà stressante en soit, commençait à énervé Charlie au plus au point. Ou plus préçisément, l'incapacité totale de ses compagnons d'infortune à restait calme et immobiles le mettait hors de lui. Si afin d'avoir la moindre chance de survie il lui fallait leur faire avaler leur grande gueule et prendre la direction des opération et bien soit.
Revenir en haut
Aenaris
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 27 Nov 2010
Messages: 4 210
Localisation: Dans sa chambre d'hôpital
Masculin Cancer (21juin-23juil) 猪 Cochon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 18:35 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Tandis que tout le monde obtempérait sur les dire de mÔssieur O'Connel, Gisèle se fit toute petite et s'approcha du hublot. Il n'y avait qu'au lit qu'un homme avait le privilège de lui donner des ordres, et ce n'était vraisemblablement pas le cas. Le choc sur le plafond de l'avion ne fit que raffermir sa décision. Elle profita que chacun regarde bêtement le plafond pour passer un bras par le hublot cassé. Le temps que les autres s'aperçoivent de sa position, sa tête, grâce à un habile mouvement de vertèbre cervicale et à une élongation des tendons du cou, ainsi que son deuxième bras étaient passées, non sans un craquement sinistre lorsque son épaule se désolidarisa et se remis en place. La taille de guêpe de la Goulue fut aisée à passé, elle avait toujours été sacrément fine. Restait le bassin... La partie la plus difficile pour la plupart des gens était la plus simple pour elle... Il faut dire que montrer ses fesses sous n'importe quel angle, surtout le pire, à une caméra était déjà une prouesse en soit... Mais le faire avec un compagnon de jeu relevait du divin... enfin, c'est ce que lui disait souvent François son collègue cadreur. Toujours est-il qu'après quelques glissement habile de ses jambes... et surtout un accroc monumental à ses bas, ce qui lui laissa échapper un "Merde !" bien senti et en français dans le texte... Gisèle se retrouva dehors...
_________________
In Nomine Satanis / Magna Veritas
Mekton Z
Dark Heresy


Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 20:40 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Pendant un temps, l'avion devient complètement silencieux. Ce bruit sourd sur la carlingue, juste au-dessus de vous, vous fait croire que vous n'êtes décidément pas tirés d'affaire. Comme si le vide ne suffisait pas !
Dans ce genre de situation, la plupart des gens se taisent et attendent qu'un leader s'élève et leur dise quoi faire.
C'est O'Connel qui endosse ce rôle à cet instant, et tous l'écoutent. Il donne les ordres, et tous s'exécutent sans broncher. Barnaby, une goutte de sueur à la tempe, noue la corde autour de sa taille, et son visage laisse entendre qu'il se rend enfin compte de ce qu'il va accomplir... et cela n'a pas l'air de lui plaire. Mais il se tait.

Tap tap tap...

"Qu'est-ce que c'est ? hurle Miss Perry, affolée.
- Chut ! Taisez-vous ! répond Beauchemin. On dirait... des bruits de pas..."

Barnaby achève de nouer la corde. il a du mal à déglutir.

"Courage, mon garçon, l'encourage Crane. On est tous avec vous !"

Tap tap tap... Puis un cri aigu, venant de l'extérieur, qui ne ressemble à rien de connu.

Dans le fond de l'appareil, Miss Boleyn fouille, à la recherche d'on ne sait quoi. Alors que tout le monde s'apprête à assurer le déplacement de Barnaby, Miss Montalbot en profite pour se faufiler par un hublot brisé. Les passagers sont stupéfaits. Comment arrive-t-elle à faire ça ? D'abord, c'est sa tête qui disparaît, puis ses épaules, et ne reste plus que sa croupe qui se tortille dans tous les sens, ce qui a le don de détourner l'attention de la majorité des mâles présents. Beauchemin se signe, Crane laisse tomber son cigare au sol. Même Barnaby reste coi, la mâchoire décrochée et les lunettes embuées. La corde pend mollement entre les mains des passagers et, l'espace d'un instant, la tension retombe devant tant de grâce.
Mais un bruit attire soudain leur attention. Miss Boleyn, seule au fond de l'avion, vient de s'écrouler au sol, le corps tendu comme une corde d'arc et la bouche grande ouverte. Ses yeux fixent le plafond de manière absente, et elle dit des mots que personne dans la carlingue ne comprend.


Non, non, j'ai vraiment pas confiance. Rdv dans ta section privée Wink

_________________
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 30 Aoû - 16:46 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

La mort et le désespoir semblent vous cerner, comme pour vous murmurer que vous ne leur échapperez pas cette fois-ci. Entre Miss Boleyn, en pleine crise, Miss Montalbot, qui après avoir lâché un juron dans la langue de Molière, est soudain happée par l'extérieur, et l'avion qui tremble un peu plus (serait-ce à cause de ces bruits de pas que vous entendez au-dessus de vos têtes ?), l'optimisme n'est guère de mise en ce moment !
_________________
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Sep - 00:19 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Tout le monde était comme tétaniser suite à la soudaine disparition de Montalbot, la tension de la situation était presque palpable. Il fallait agir, hors de question de mourir ici sans rien tenter.

-ON SE BOUGE !!! Barnaby allez-y, on vous tient. que quelqu'un aille voir Miss Boleyn et l'aide, quoi qu'elle puisse être entrain de faire. Les autres aidez moi, à assuré la corde.
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 4 Sep - 14:12 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Jonestown s'agenouille auprès de Miss Boleyn dans un "Diane !" poignant, signe de leur complicité. Il s'apprête à lui administrer une paire de claque pour la réveiller lorsque...

"Elle parle... Elle essaye de dire quelque chose, mais je ne... bon, sang, avez-vous quelque chose pour noter ce qu'elle dit ?"


Pendant ce temps, Barnaby, harnaché à la corde entame sa douloureuse progression vers l'avant de l'appareil, non sans une prière muette reprise par d'autres passagers. Tout le monde ici semble soulagé que quelqu'un ait pris la direction des opérations, et Crane donne une tape sur l'épaule d'O'Connel.

"Quand vous voulez, sir !"
La corde se tend, et les corps s'arc-boutent pour assurer la progression du banquier.

Soudain, Miss Perry, le visage collé au hublot, laisse échapper un cri.

"Oh mon dieu... Là, dehors... C'est... Qu'est-ce que c'est que ça ?"

Tu reprends doucement conscience, comme au sortir d'un rêve désagréable. Une seconde durant, tu as du mal à savoir où tu te trouves, tu crois encore être à l'ombre de ces murailles et puis, tout te revient, l'avion, le crash, la falaise.

_________________
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 6 Sep - 09:36 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Sa vision était floue, troublée. Lentement, l'image vacillante de la femme s'évanouit, remplacée par le visage effrayé de Jonestown. Le soleil n'explosait plus avant de détruire la terre. Il n'y avait plus que la cage de métal dans laquelle elle était enfermée. Elle s'accrocha désespérément à lui. Il fallait qu'elle lui dise tout ce qu'elle avait vu, c'était vital. Alors qu'elle balbutiait quelques mots sans queue ni tête, Miss Perry se mit à hurler.

- Oh mon dieu... Là, dehors... C'est... Qu'est-ce que c'est que ça ?

La medium se redressa brusquement, écartant les images terribles qu'elle avait vu. Elle n'était même pas sûre de ce qu'elle avait vu. Alors comment en parler ? Plus tard. Quand elle aurait prit le temps de réfléchir posément à tout cela. Elle se leva difficilement, appuyée sur Jonestown. Encore tremblante, elle se dirigea vers Miss Perry, désireuse de savoir ce qu'il l'effrayait tant. Elle se posta près de la femme et regarda dans la même direction qu'elle.
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 6 Sep - 17:54 (2011)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror" Répondre en citant

Instinctivement, plusieurs personnes lâchent la corde au cri de Miss Perry. Jonestown et Diane sont cependant les premiers à rejoindre la jeune femme à son hublot. Et ce qu'ils aperçoivent leur scie les jambes en même temps qu'il leur coupe le souffle.





Ce qu'ils voient... n'est tout simplement pas censé exister.
Du coup, Diane se demande si sa chute n'a pas dérangé quelque chose dans son cerveau, si c'est vraiment la réalité et pas encore une partie de sa vision, si...
Le visage de Jonestown à côté d'elle lui confirme que non.

Les passagers ont du mal à appréhender ce qu'il se passe dehors. Il n'y a pas qu'une seule "chose" en fait. Deux, non, trois sont visibles ! L'une est en train de s'éloigner à grande vitesse de l'avion, vous tournant ainsi le dos, et se dirige vers... est-ce un homme qui gesticule ainsi à une bonne cinquantaine de mètres, près de la falaise ?
Les deux autres passent en coup de vent devant l'avion, à la poursuite de Miss Montalbot, tout droit vers la falaise !

Finalement, l'homme mystérieux se jette dans le vide au moment où le saurien arrive, et celui-ci a tout juste le temps de s'arrêter au bord du vide.
La scène est trop éloignée pour que vous puissiez en voir plus.
Cependant, vous entendez toujours des bruits suspects sur la carlingue de l'appareil, ce qui vous faite penser qu'il y aurait plus de trois de ces étranges créatures que l'on ne voie que dans les livres illustrés...


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:40 (2016)    Sujet du message: Episode n°1.1 : A bord du "Terror"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> HOLLOW EARTH EXPEDITION -> Partie -> Dans les épisodes précédents... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com