Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

- 1 - Problèmes de voisinage
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Contemporain Fantastique -> Loup-Garou - Les Déchus (MJ : Mad-Bhaal) -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 10 Aoû - 16:22 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

La vie à Boston n'est pas une chose aisée pour une Meute, malgré la présence d'une forêt au nord de la ville. Les grands espaces manquent, mais au moins cela permet d'être sur d'une chose: il n'y a pas de place pour beaucoup de meutes par ici, ce qui rend le territoire plus facile à défendre. Il n'y a jamais eu d'incidents majeurs (hormis celui des égouts) dans le coin, ce qui a permis à Ashley, James et Samuel de cacher plus efficacement leur double vie.

Néanmoins, des incidents survenus depuis quelques jours commencent à perturber la tranquillité relative des trois jeunes personnes. Surveillant de près comme de loin tout ce qui semble peu normal, la meute a eu vent de la présence de quelque chose d'inattendu et étrange. En écoutant la radio, les actualités et rumeurs parlent d'un "gros chien" qui s'attaquerait aux gens. Si au début, cela pouvait paraître anodin - après tout, les chiens dangereux ne manquent pas - un dernier cas fut répertorié la nuit dernière, non loin des quais. Le Totem lui même s'est manifesté auprès de vous. Bien qu'étant resté très évasif sur les conséquences, il s'avère qu'il reste intrigué par cette nouvelle présence et vous demande d'enquêter et de faire en sorte que la ville et votre territoire soit sauf.

Il est midi, vous vous retrouvez chez vous pour discuter des événements récents et de la marche à suivre pour commencer votre chasse...
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 10 Aoû - 16:22 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 01:22 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

James au début est seul et chantonne pour passer le temps.
"J'aimerais être un oiseau, faire cuicui, voler supeeer haut, être liiiiibreee comme le veeeeeennnnnt..."

Puis entendant du bruit il arrête de chanter et voit arriver Ashley et Samuel. Il lève un sourcil manière silencieuse de poser une question simple: Que fait-on par rapport à ce problème de "chien"?
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 11 Aoû - 23:36 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Ashley avait quitté la librairie plus tôt ce jour-là, prétextant une affaire familiale à régler dans l'après-midi, et c'est avec gentillesse que son patron le lui avait accordé. Il était midi moins dix. Elle referma son manteau et se jeta dans la foule qui se pressait sur les trottoirs. Pourquoi les grandes villes comme Boston étaient-elles toujours bondées ? Ne pouvait-il y avoir des heures de creux où on pourrait se déplacer correctement ? Elle émergea de la foule qui se pressait au métro et s'engagea dans une rue perpendiculaire. Heureusement pour elle, l'appartement de James n'était pas trop loin de la librairie (et du sien, par la même occasion).

Chantonnant, elle s'engagea dans les escaliers et monta rapidement les marches. Elle frappa deux coups à la porte et entra immédiatement, déboutonnant son manteau de sa main libre. Elle adressa un de ses sourires éblouissants à James, qui visiblement venait de s'arrêter net dans une de ses chansons si "particulières", et posa le vêtement sur le dossier d'un fauteuil qui avait le mauvais goût de traîner là. Elle s'y affala sans ménagement, posant ses jambes sur un accoudoir. Elle passa la main dans ses cheveux longs, d'un blond si clair qu'ils en paraissaient blancs, avant de fixer James d'un regard froid. Elle savait (pour avoir souvent usé de cette technique sur son frère) que fixer les gens quelques temps d'un air suspicieux les forçait à admettre les bêtises qu'ils avaient faites. Cet effet était généralement accentué par la couleur de ses yeux, d'un bleu très clair, très bizarre et limite dérangeant quand elle se mettait à regarder les gens sans ciller pendant plusieurs minutes. Elle espérait juste que cela marche aussi sur le bonhomme en face d'elle. Au bout d'un moment, elle se redressa sans le quitter un instant du regard.

- Avoue, c'est toi qui fait toutes ces conneries. Je sais que c'est toi. Je le SAIS. J'ai les moyen de te faire parler...

Alors qu'elle s'apprêtait à lui braquer une lampe torche dans les yeux (d'où sortait cette lampe torche d'ailleurs ? Ah oui, des profondeurs abyssales de son sac à main...) la porte d'entrée s'ouvrit pour livrer le passage à Samuel, revenu d'une de ses escapades mystérieuses.
Abandonnant son petit jeu pour le moment, elle s'affala de nouveau dans son fauteuil et observa les deux garçons dans leur numéro de discussion silencieuse.

Les yeux de James semblaient dire "on fait quoi pour le clébard ?" et ceux de Samuel... restaient illisibles, comme d'habitude. Mais elle parviendrait à lire en lui comme dans un livre ouvert. Cependant, la question informulée de James était pertinente. Que faire, au sujet de ce sale cabot ? Elle passe une nouvelle fois sa main dans ses cheveux.

- On pourrait essayer de répertorier tous les endroits où il y a eu des attaques et quadriller le terrain. Avec un peu de chance, il s'attaquera à l'un de nous plutôt qu'à un humain la prochaine fois... Non ?

Bon. Peut-être regardait-elle trop "Les Experts". Elle commençait déjà à réfléchir à une autre proposition tandis que les autres soupesaient son idée.
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Aoû - 23:02 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Samuel, les mains dans les poches, sortit d'une ruelle et s'engouffra dans la foule. Il aimé bien la ville et l'anonyma que fournissait l'amas de personnes qui la constituait. Aprés quelques minutes, il s'extirpa de la cohue environnante en s'engouffrant dans l'immeuble de James. Il grimpa tranquilement les marche jusqu'a la porte de l'appartement de son camarade de meute et entra sans même frapper. Une légère odeur de livre neuf lui apprit que Ashley était présente sans même qu'il eu besoin de lever les yeux vers elle. Alors qu'il se dirigeait vers la cuisine, son regard croisa celui de James et il comprit pourquoi celui-ci avait demander à Ashley de venir sans qu'il eu besoin de prononçer un mot. Il arriva alors devant le frigo et entendit venant du salon :

- On pourrait essayer de répertorier tous les endroits où il y a eu des attaques et quadriller le terrain. Avec un peu de chance, il s'attaquera à l'un de nous plutôt qu'à un humain la prochaine fois... Non ?

Samuel ouvrit le frigo et tout en observant son contenue, dit :

:LOUM - Pour ça t'en fait pas, j'ai déjà fait mes devoirs, il semble que le toutou en question aime les balades nocturnes près des quais, et pas trés loin d'ici en plus.

Il revint dans le salon, un soda et une part de pizza froide entre les mains et s'étala dans le canapé, la tete sur un des accoudoir et les pied sur l'autre.

:LOUM - j'y suis allé mais j'ai pas trop eu le temps de mener l'enquête, bien que j'ai ma petite idée sur ce qui ce trame.

Et sur ces bon mots il mordis un bon coups dans la pizza et fit descendre le tout avec le soda.

:LOUM - Le mieux serait d'y aller tout de suite et d'y revenir ce soir au besoin.
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 13 Aoû - 21:21 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

James se contenta de hausser un sourcil devant les affirmations d'Ashley. Surtout qu'elle aurait eut l'air plus menaçante avec un accent d'Europe Centrale, mais bon...


Samuel entra comme s'il était chez lui, et de fait il l'était. James acquiesca d'un signe de tête à la proposition de son "colocataire". Puis il se redressa et leur fit signe de sortir qu'il puisse fermer la porte, ce qu'il fit une fois le groupe dehors.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 17:48 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Elle voyait bien que ses pseudo menaces n'avaient pas eut l'effet escompté. Elle approuva l'idée de Samuel avant de se redresser sur le fauteuil. Elle regarda Samuel s'enfiler une énorme part de pizza avant de boire d'une traite toute une canette de soda, et se demanda un court instant où diable passaient toutes ces calories. Elles ne restaient certainement pas dans le corps fin du jeune garçon. Certainement pas. Peut-être y avait-il un trou noir dans son estomac ? Ainsi, toutes les calories y disparaissaient pour réapparaître ailleurs. Dans son propre corps, si ça se trouvait ! Elle grinça des dents et regarda Samuel avec horreur.

¤ Quel horripilant garçon... ¤

Elle se leva, bien décidée à oublier toute cette histoire et à ne pas s'en faire plus que cela. Elle s'en serait rendu compte si tout les kilos en trop de Samuel lui étaient tombés dessus. Non ?

Elle enfila son manteau et sortit de l'appartement à la suite du garçon tandis que James verrouillait la porte à double tour.
Arrivés dans le hall de l'immeuble, elle pointa un long doigt fin sous le nez de James.

- J'arriverai à t'effrayer un jour. J'y arriverai. Tu ne perds rien pour attendre !

Ceci dit, la fantasque jeune femme s'engouffra dans la foule à l'extérieur, plus sereine. Direction, les quais !
Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 21:49 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

L'arrivée sur les quais se fait sans trop de soucis. En effet, à cette heure là de la journée, la plupart des livraisons sont déjà faites et les bateau repartent déjà. Les embruns marins parviennent parfois jusqu’à vous, vous apportant une sensation agréable de sérénité. La première chose qui vous saute aux yeux, c'est les passages des humains: hormis les camions de livraisons et les dockers qui restent non loin de leurs entrepôts, il y a très peu de circulation.

Une grande grille vous sépare cependant du port et des quais. De là où vous êtes, vous pouvez néanmoins voir quelques marins en train de porter de lourdes caisses, tandis que d'autres passent un grand coup de jet d'eau sur le sol, pour le nettoyer.

Votre instinct vous dicte que c'est le terrain de chasse parfait pour un animal affamé. Soudain, il y a une canette qui roule jusqu’à vos pieds qui vient de derrière vous. Vous sentez alors comme une odeur de sang. Il est relativement frais, sans doute de la nuit dernière. En vous retournant, vous voyez un homme apeuré: un clochard qui semble avoir lâché la fameuse canette... Dès qu'il croise votre regard, il recule de quelques centimètres, l'alcool qu'il a déjà ingurgité ne lui permet pas de coordonner au mieux sa "fuite".
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 22:20 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Samuel regardat le sans abris par dessus son épaule et le vit tituber en arrière, manquant de peut de trébucher sur le sol plat.

*Tsss ... s'en est presque déprimant*

Il huma rapidement l'air et cela confirmat que le clochard était sans doute l'origine de l'odeur de sang. Si cette homme n'était pas mélée à cette affaire, peut-être avait-il vue quelque chose. Samuel ramassa la canette et fit quelque pas sur le cotés, sans se presser et en faisant tourner la canette entre ses doigts, afin de commençer un mouvement de tenaille dans le but de couper toute retraite au sans-abris. Il laissat à ses camarade de meute le soin de choisir la marche à suivre, se préparant à maitrisé l'homme au moindre signe de fuite ou d'agressivité.
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 15 Aoû - 22:32 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Au début James ne fit rien. Il resta immobile à regarder la scène comme au ralentit.
Samuel qui ramassait la canette puis qui entamait son mouvement tournant, le clochard qui titubait sous les effets de l'alcool. Puis soudain la scène revint en vitesse normale.
James se mit donc en marche, sachant quoi faire et murmurant des paroles incompréhensible à quelqu'un ou quelque chose...
Puis lorsqu'il arriva à une distance suffisante (l'équivalent de 4 grandes enjambées) du SDF James s'arrêta. Il resta un moment immobile et leva lentement les bras de sorte qu'ils se retrouvent parallèles au sol les paumes bien en avant tournées vers le clochard.
"Comme vous pouvez le constater monsieur, je ne suis pas armé et je ne vous veux aucun mal. Mes deux compagnons et moi-même sommes à la recherche d'informations en lien avec les attaques de ce "gros chien" et je penses que vous pourriez nous renseigner. Nous vous offrons le repas, et une éventuelle douche si vous le désirez, si vous nous offrez des informations que nous jugerons satisfaisantes. Qu'en dîtes-vous?"
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 20 Aoû - 21:56 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Voyant les deux hommes se déplacer de manière à encercler le SDF, Ashley suivit le mouvement et le contourna en opposition par rapport à Samuel.

- Comme vous pouvez le constater monsieur, je ne suis pas armé et je ne vous veux aucun mal. Mes deux compagnons et moi-même sommes à la recherche d'informations en lien avec les attaques de ce "gros chien" et je penses que vous pourriez nous renseigner. Nous vous offrons le repas, et une éventuelle douche si vous le désirez, si vous nous offrez des informations que nous jugerons satisfaisantes. Qu'en dîtes-vous ?

Elle glissa un regard vers son compagnon.

¤ Tant que c'est toi qui fournit tout ça, chéri... ¤

Elle fixa le sans-abri, détaillant sa physionomie et son aspect vestimentaire. Elle resta également à l'affût de toutes actions extérieures.
Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 23 Aoû - 19:40 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Samuel s'avance sur le coté, coupant toute envie a l'homme de bouger voir de fuir. Il se calme même sur le champ, avant d'avoir pu entendre la proposition de James.

Le clochard est vêtu d'une manière assez classique, pour un sans-abri. Un vieux tee-shirt par dessus lequel il porte un pull-over en laine, mité. Il porte une vielle parka, usée par les années et les intempéries. Autour du cou, il a ce qu'il reste d'une écharpe, mais cela fait plus office de foulard qu'autre chose. Lorsque James termine de parler, l'homme se met à trembler, et sa mâchoire s'ouvre péniblement:

- Encore quelqu'un qui cherche CE gros chien ? Mon dieu, mais qu'ai-je donc vu pour que tout le monde recherche ce monstre !

La panique le saisit, cela se sent dans son regard et avant même que le groupe ne puisse demander quoi que ce soit, il enchaîne, n'ayant plus aucune difficulté pour parler:

- Il ne sort que la nuit ! QUE LA NUIT ! Il est horrible, il me veut j'en suis sûr ! Il traîne dans la ville, la nuit ! LA NUIT ! Et uniquement que lorsqu'il y a du sang qui est versé !

Il ne bouge presque plus, se contentant de se balancer légèrement d'avant en arrière. Un signe de traumatisme profond qui n'annonce rien de bon.

- Ici même, hier, y'avait une fille qui s'est fait ouvrir le bide par un petit con et sa bande. Un mec est arrivé et les a rossés. Puis il est parti avec la fille. Les trois gars se sont relevés et avant même d'avoir pu bouger, ELLE est arrivée. Y'en a deux qui ont pu partir, mais le dernier...le petit con...

Il fait des gestes avec la main, désignant une diagonale entre son épaule droite et le bas de l'abdomen:

- ELLE l'a ouvert de la à la...elle était grosse et me suis caché.

Combien même il était détaillé, impossible pour Ashley, James et Samuel de dire si son récit était vrai ou si c'était les paroles d'un vieil homme noyé dans l'alcool...
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 13:47 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Samuel écoutat le récit du clochard qui confirmé ses première impression sur cette affaire.Il écrasa ensuite la canette dans sa main et la lança par dessus son épaule. Puis s'adressant à ses compagnon :

"Pas mal pour un GROS chien, pas vrai ? Je doute que la fourrière sois à la hauteur cette fois."

Il tournat ensuite le dos au clochard et de ses camarade et fit quelque pas en observant les lieux.

"Vous dites que sa s'est passé ici ?"
Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 20:15 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Marmotte-Garou a écrit:

"Vous dites que sa s'est passé ici ?"

Le clochard hoche la tête pour acquiescer, et pointe du doigt la trace de sang...

- Oui oui, ici même...je l'ai vue tel que je vous vois maintenant !

Son bras tremble fortement et vous sentez une odeur forte d'urine. Le pauvre homme est terrorisé à l'idée de s'être rappelé de tout ça.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 20:35 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Ashley secoua la tête, un air affligé sur le visage. Le pauvre homme était bouleversé d'avoir dû se remémorer un épisode aussi terrible. Elle lui adressa un sourire compatissant et regarda Samuel se diriger vers la trace ensanglantée non loin de là.
Ni une ni deux, la jeune femme se dirigea droit vers la canette compressée par les bons soins du jeune loup et la ramassa en grommelant dans sa barbe inexistante.

Elle se retourna vers le criminel et avisa une poubelle près de lui. Pour un peu, la petite diablesse assise sur son épaule gauche se serait mise à ricaner.

La canette décrivit un bel arc de cercle avant de heurter violemment la tête de Samuel. Le rebond produit par le choc l'envoya directement dans la poubelle. Alors qu'il se retournait, visiblement fort peu content, elle se redressa de toute sa haute taille et le fusilla de son étrange regard.

:LGASCH - On t'a pas appris à respecter la nature ? Vandale !

Ceci dit, et maintenant que le crime avait été puni, elle se dirigea à son tour vers la trace de sang, laissant James s'occuper de tenir sa parole. Elle s'accroupit avec son compagnon.

:LGASCH - Il faut qu'on retrouve ce monstre avant qu'il ne fasse d'autres victimes. Même si, de toutes évidences, la dernière avait bien mérité son sort... murmura-t-elle de manière à ce que seul Samuel l'entende. Crois-tu que ce soit encore assez frais pour qu'on puisse le pister à l'odeur ?
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 28 Aoû - 23:18 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

James vit la viking qui dirigeait la meute jeter la canette à la tête de Samuel. Et l'engueuler à propos d'écologie. Bon heureusement qu'elle n'avait pas vu l'état de l'appartement, il était déplorable, il devrait d'ailleurs penser à faire le ménage un de ces jours...
Pour en revenir à l'affaire qui les préoccupait, le shaman du groupe se retrouvait avec un clodo sur les bras. Il lui tendit quelques dollars (suffisamment pour s'acheter un ou deux sandwich) puis lui expliqua que pour la douche faudrait voir avec la demoiselle.

Après quoi il se dirigea vers Samuel et la chef de meute.
"Bon on est tous d'accord, comme l'a dit Samuel la fourrière est pas de taille. Et c'est loin d'être un chien. Je vois qu'une seule manière de procéder, on l'attire et on le chope. Reste à savoir comment... Faudrait se renseigner un peu sur ses proies, la cible à peut être des préférences alimentaires."
James avait lâché cette dernière remarque sur un ton d'une indifférence palpable.


Dernière édition par Harazhan le Lun 5 Sep - 16:00 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 29 Aoû - 01:10 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

La canette ne lui fit pas grand mal mais un éclair de colére passa dans ses yeux et un léger grognement s'échappa de sa gorge. Il tourna la tête vers la coupable.

:LGASCH - On t'a pas appris à respecter la nature ? Vandale !

La colère disparut et un sourire se dessina sur le visage de Samuel

:LOUM - T'en fait pas, j'ai comprit la leçon. La prochaine fois je veillerais à me mettre hors de ta porté.

Puis il se tournat vers la tache de sang que le sans-abris lui avait montré et s'accroupit. Le sang daté d'hier soir, il avait eu le temp de coaguler depuis. Samuel observa les alentours à la recherche d'une trace du passage de la bête. En partant du principe que le clochard disent vrais, il y avait étonnament peu de sang sur les lieux alors qu'une fille était sencé s'être fait "ouvert le bide" et qu'un autre type avait limite été coupé en deux. Ashley vint ensuite s'accroupir à ses cotés.

:LGASCH - Il faut qu'on retrouve ce monstre avant qu'il ne fasse d'autres victimes. Même si, de toutes évidences, la dernière avait bien mérité son sort...

:LOUM - Que ses victimes mérite de mourire ou pas, ce "Clebs" ne fait qu'attiré l'attention sur le coin, une attention dont on se passerais bien ... Sinon, tu trouve pas le coin étonnament propre ? Enfin façon de parlé.

:LGASCH - Crois-tu que ce soit encore assez frais pour qu'on puisse le pister à l'odeur ?

Samuel sortit un couteau à cran d'arret de sa poche arrière droite et déplia la lame. Il s'appliqua ensuite à gratter le sang sécher afin d'en recueillir un maximum sur la lame qu'il portat ensuite a hauteur de ses yeux.

:LOUM - Je suis pas sur que le sang soit assez frais pour être d'une quelconque utilité mais sa vos le coût de tenter. Aprés tout, c'est pas comme si on avait quelque chose à perdre. Resta à savoir si ce sang appartient à la fille qui c'est fait aggresser, au type qui s'est fait éventré ou à une tierce personne. Mais bon on a pas trop le choix.

Il glissa ensuite un regard vers James qui discuta encore quelques secondes avec le vielle homme, lui donnat quelques billés et s'approcha d'eux.

- Bon on est tous d'accord, comme l'a dit Samuel la fourrière est pas de taille. Et c'est loin d'être un chien. Je vois qu'une seule manière de procéder, on l'attire et on le chope. Reste à savoir comment... Faudrait se renseigner un peu sur ses proies, la cible à peut être des préférences alimentaires

:LOUM - Si sa marche, je m'occupe de suivre la piste du sang, mais il faudrait voir à chercher d'autres pistes au cas où celle-ci, et il fit un mouvement de tête vers le couteau, se révèle n'être d'aucune utilité. Je pense que sa serait intéréssant de gratter du coté du "sauveur" de la jeune fille.

Puis reportant son attention sur le couteau, Samuel le portat à sa bouche et lécha le sang en prenant soin de ne pas en gaspillé.
Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Sep - 21:28 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Samuel porte la pointe du couteau sur sa langue. Il sent le goût du sang au premier abord, mais il est vite effacé par le goût du métal inoxydable qui compose la lame de son couteau...il y a sans doute trop peu de sang. Quoi qu'il en soit, il perçoit que le sang est parfaitement humain, O- par ailleurs...

Le clochard qui assiste à la scène, commence à gémir de peur, encore plus que lorsqu'il vous parlait de la bête. Des jeunes gamins qui s'amusent à lécher du sang, il n'avait jamais vu ça de sa vie. Et avec l'alcool qu'il a dans le sang, il a sans doute vu la scène de manière un peu déformée.

- Mais...vous êtes des malades ! Des fous ?!

Il glisse à plusieurs reprises dans sa propre urine, incapable de se déplacer pour s'échapper.
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Sep - 22:37 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

[HRP: désoler je pensais être dos au type. Mais bon tampis, on va un peu s'amuser]

Samuel se releva le plus naturellement du monde tout en rangeant son couteau, après l'avoir essuyer sur son jean, et se tourna vers le clochard.

:LOUM -C'est nous que tu traite de fou ? Eh ! Mec, tu viens de prétendre avoir vus un bête coupé un mec en deux ! Ouvre un peu les yeux !

Samuel écarta les bras comme pour englober la scène tout en marchant vers le clochard

:LOUM -Tu pense vraiment que sa ressemble à ça le lieux d'un meurtre ? Tu les vois où les hectolitres de sang qui sorte d'un homme qu'on tranche en deux ou d'un fille à qui on "ouvre le bide" ? Et les morceaux ils sont où ? Hein ? Tu les vois toi ?

Samuel s'arrêta face au sans-abris et lui enfonça son index dans le torse

:LOUM -Maintenant, dans l'hypothése où je croirais tes salades, tu va m'expliquais en détail, j'ai bien dit en DETAIL ! Ce qui c'est réellment passé ici. Et si j'ai la vague impression que tu me raconte des foutaises histoire de gagner un peu de blé ... Et bien disons simplement qu'au moins une partie de ton histroire deviendrat vrais. Capiche ?
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 5 Sep - 15:59 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

James resta immobile lorsqu'il entendit Samuel parler comme ça au clodo. Et son marché à l'amiable? Visiblement il venait de partir en fumée.

Mais en écoutant ce que Samuel disait la voix du totem se mit à réfléchir, en effet il y avait relativement peu de traces, même si les forces de l'ordre avaient nettoyé ici, il y aurait des marques, des restes, hors ici apparemment rien.

Ce type n'avait probablement pas tout dit.

Soudain James se mit à parler tout seul:
"Hein quoi, pourquoi voulez-vous ça? Non je ne peux pas faire ça. Je sais que vous êtes des esprits, mais non. Je ne suis pas à votre solde, je suis un gardien. Seul le totem peut m'ordonner de faire des choses que je ne trouve pas absolument nécessaire."
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 6 Sep - 10:03 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Elle regarda Samuel porter la lame à sa bouche et la lèche avec application. Un court instant, la petite diablotine sur son épaule gauche regretta son manque d'originalité. Il aurait pu lécher le sol, c'eut été mieux.

- Mais...vous êtes des malades ! Des fous ?!

¤ Et merde... ¤

Ce type était inoffensif. Il ne leur ferait aucun mal, elle le savait. Mais elle devait le faire taire quand même. A peine avait-il fini sa phrase qu'Ashley était déjà debout, avançant vers lui. Samuel la prit de vitesse.

:LOUM - C'est nous que tu traites de fous ? Eh ! Mec, tu viens de prétendre avoir vu un bête couper un mec en deux ! Ouvre un peu les yeux ! Tu penses vraiment que ça ressemble à ça le lieu d'un meurtre ? Tu les vois où les hectolitres de sang qui sortent d'un homme qu'on tranche en deux ou d'une fille à qui on "ouvre le bide" ? Et les morceaux ils sont où ? Hein ? Tu les vois toi ?

¤ Ah, c'est pas faux, ça... ¤

Le jeune homme était maintenant face au SDF et avait planté son index dans la poitrine du pauvre vieil homme.

:LOUM - Maintenant, dans l'hypothèse où je croirais tes salades, tu vas m'expliquer en détails - j'ai bien dit en DETAILS ! - ce qui c'est réellement passé ici. Et si j'ai la vague impression que tu me racontes des foutaises histoire de gagner un peu de blé... Et bien disons simplement qu'au moins une partie de ton histoire deviendra vraie. Capiche ?

Il n'y allait pas de main morte, le petit. Il en deviendrait même menaçant... Tandis qu'il attendait patiemment les explications du clochard, James, près d'elle, se mit soudain à divaguer.

:LOUH - Hein quoi, pourquoi voulez-vous ça ? Non je ne peux pas faire ça. Je sais que vous êtes des esprits, mais non. Je ne suis pas à votre solde, je suis un gardien. Seul le totem peut m'ordonner de faire des choses que je ne trouve pas absolument nécessaire.

Euh... Plaît-il ? Elle jeta un regard à Samuel, qui avait l'air d'avoir la situation bien en main. Elle revint sur ses pas et se pencha sur le prêtre déchu, sans cesser de surveiller son jeune compagnon.

:LGASCH - James ? Qu'est-ce qu'il te prend, là ? Tu as eu la soudaine envie de paraître encore plus taré que tu ne l'es déjà ? Ou c'est juste pour faire peur au vieil homme ? murmura-t-elle assez bas pour que seul James l'entende.
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 14 Sep - 12:37 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

:LGASCH James ? Qu'est-ce qu'il te prend, là ? Tu as eu la soudaine envie de paraître encore plus taré que tu ne l'es déjà ? Ou c'est juste pour faire peur au vieil homme ?

James secoua la tête comme s'il avait eut des vertiges.

:LOUH "Hein mais de quoi tu parles? Il y a un esprit qui m'a parlé c'est tout. Tu ferais mieux de te concentrer sur Samuel, s'il continue comme ça il va faire trop peur au clodo pour qu'il parle ou alors il va carrément l'agresser."

Puis il se dirigea vers son colocataire et le clochard et se posa à côté d'eux jetant un regard en coin de temps en temps à Samuel prêt à intervenir s'il allait trop loin. Et sinon il affichait un visage parfaitement neutre.
Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 21 Sep - 21:04 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Le clochard ne dit plus rien, il se fige. La présence des trois jeunes gens semblait à présent l'intimider. Une odeur autre que celle de l'urine leur parvient alors au nez. Un homme autre que le clochard était là il n'y a pas si longtemps. Son odeur rappelle l'huile de moteur, et elle émane de tout autour des trois investigateurs. Elle semble prendre la direction de la décharge des docks, mais l'odeur s'estompe, masquée par les parfums nauséabonds de restes de poissons en décomposition.

Voyant que les esprits se calment, le clochard se racle la gorge et déclare alors en articulant bien:

- Il y a eu une altercation entre jeunes ici. Y'a eu une fille, blonde et très jolie qui était poursuivie par trois gars. Elle avait une plaie dans le bide et les gars ont été tabassés par un grand mec noir. Il était très costaud et les à mis à terre. Pis il est parti et la BÊTE est arrivée à ce moment là. Elle a ouvert un des gosses en deux...et est partie. Tout est allé si vite... et après, le FBI est intervenu, ils ont emmené le môme à l’hôpital et on tenté de comprendre ce qui s'était passé eux aussi. Pis le mec qui a tabassé les mômes est revenu lui aussi, il m'a posé des questions et est allé vers les docks par la suite...

Il se met à pleurer. Visiblement, le mensonge n'était pas dans ses cordes ou alors ses nerfs étaient en train de lâcher.

- Mais y'a du avoir un truc parce qu'après il est parti en trombes vers le centre ville...
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 22 Sep - 10:16 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Ashley fixait son compagnon qui, les yeux perdus dans le vague, semblait ne pas l'entendre. L'inquiétude grandissait en elle. Bien sûr, elle savait qu'il avait parfois des conversations avec des "esprits" mais là... Soudain, il revint à la réalité et secoua la tête avant de la regarder.

- Hein mais de quoi tu parles ? Il y a un esprit qui m'a parlé c'est tout. Tu ferais mieux de te concentrer sur Samuel, s'il continue comme ça il va faire trop peur au clodo pour qu'il parle ou alors il va carrément l'agresser.

Ceci dit, il se dirigea vers Samuel et se posta à ses côtés, face au clochard. Presque inconsciemment, Ashley avait suivi le mouvement et s'était placé de l'autre côté de Samuel. Un sourire amusé jouait sur ses lèvres. James gardait un visage parfaitement neutre.

C'était amusant, tout de même, la façon dont elle s'était immédiatement habituée à eux. S'ils bougeaient, elle bougeait immédiatement. Ca en devenait même franchement bizarre. Elle secoua la tête et fixa le clochard.

Le pauvre homme ne disait plus rien, semblant à présent intimidé par leur présence. Ou plutôt, intimidé par Samuel.

Une nouvelle odeur, maintenant, venait perturber sa concentration. Oubliant le clochard qui se confondait en explications, elle suivit la trace d'un pas tranquille, tentant de repérer la piste parmi la multitude d'odeur - pas super, d'ailleurs... - qui stagnaient dans cet endroit.
Mais comme elle n'était pas spécialement douée pour ça, elle perdit rapidement la trace, alors qu'elle ne s'était éloignée que de quelques mètres des trois hommes.

Elle poussa un soupir de désespoir et revint auprès d'eux, secouant la tête d'un air défaitiste qui ne trompa pas ses deux camarades.
Elle sourit de manière affable, histoire de ne pas trop faire peur au vieil homme.

:LGASCH - Puisqu'il vous a posé des questions, vous pouvez peut-être nous le décrire précisément, ce type qui a tabassé les mômes... Un signe particulier, quel genre de vêtements il portait, quelque chose, quoi...
Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 2 Oct - 17:45 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

La voix de la demoiselle semble l'apaiser un peu. Le clochard se frotte le menton et se racle la gorge plusieurs fois, puis il commence sa description:

- Il euh...il était grand, noir...avec un bouc. Des cheveux...assez longs. J'ai pas bien vu, mais il avait une voiture. Et une grosse voix. Une armoire en fait ce type...Je crois qu'il avait un lien avec la fille...

Alors que l'interrogatoire continue, un mauvais pressentiment traîne dans l'air, comme si quelqu'un observait la situation de loin. C'est un sentiment assez lointain et diffus et rien n'indiquait la présence d'autres personnes que les trois jeunes et le clochard dans le coin. Il y a bien sur quelques voitures qui passent, mais c'était plutôt ordinaire, compte tenu de la présence d'une route ici.

Le clochard semble esquisser un sourire timide et ajoute d'une voix très aiguë et tremblante:

- Je peux partir maintenant ?
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 3 Oct - 18:10 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

James tourna vivement la tête. Il sentait une présence autour de lui et chercha à la repérer. Sur les toits, les docks, ... Il ne voyait rien, étrange...


- Je peux partir maintenant ?
:LOUH "Si vous n'avez vraiment rien à ajouter oui. Mais rester dans le coin, on aura peut être à nouveau besoin de vous poser des questions."

Puis il se dirigea vers les docks, sans trop savoir pourquoi.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Oct - 10:02 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

- Il euh...il était grand, noir...avec un bouc. Des cheveux...assez longs. J'ai pas bien vu, mais il avait une voiture. Et une grosse voix. Une armoire en fait ce type...Je crois qu'il avait un lien avec la fille...

Ashley écouta attentivement la description du SDF, essayant de ne pas montrer que celle-ci était trop vague pour servir à quelque chose. Enfin, c’était mieux que rien. Quand le vieil homme eut fini, il lui demanda d’un ton de petit garçon (était-ce encore possible, vu son grand âge ?) si il pouvait s’en aller.

Elle lui sourit gentiment et s’apprêtait à le remercier, et à lui donner l’autorisation de partir, quand un frisson glacé lui parcourut l’échine.

On les observait.

Elle se retourna d’un coup, tournant le dos au sans-abri, ses yeux fouillant tout autour d’eux. Les docks, la route, les passant, les toits. Rien. Ils étaient seuls. Visiblement, son impression n’avait été qu’une impression. Cependant elle avait vécu assez d’horreurs dans sa vie pour écouter son instinct quand il lui soufflait qu’il y avait un problème. Elle SAVAIT que quelqu’un les regardait il y avait à peine quelques secondes. Ca ne lui plaisait pas du tout, cette histoire. Un grognement sourd jaillit de sa gorge.

:LOUH - Si vous n'avez vraiment rien à ajouter oui. Mais rester dans le coin, on aura peut être à nouveau besoin de vous poser des questions.

James s’éloigna vers les docks sans rien ajouter, les yeux dans le vague. Elle fit un effort pour se retourner vers le vieil homme, un sourire aux lèvres.

:LGASCH - Merci pour votre aide, monsieur. Faites attention à vous.

Puis, reprenant son investigation méfiante, elle suivit James d’un pas mesuré, non sans faire un signe à Samuel pour qu’il les suive – et qu’il arrête de martyriser ce pauvre SDF !
Elle rejoignit le roux en quelques enjambées (bénies soient ses longues jambes) et enfouit ses mains dans les poches de son trench-coat.

:LGASCH - Alors, on a un black en forme d’armoire à glace, portant les cheveux longs et un bouc. Il parle comme Stallone et se trimbale dans une grosse voiture. Nous voilà bien avancés…

Elle fit encore quelques pas sans rien dire avant de reprendre, plus bas.

:LGASCH - Vous avez senti cette odeur bizarre, vous aussi, n’est-ce pas ? Tu penses pouvoir la repérer et la suivre, Samuel ?

Elle continuait à regarder dans toutes les directions, attentive à retrouver qui avait bien pu les espionner de loin, sans arrêter de marcher vers les docks.
Revenir en haut
Marmotte-Garou
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 4 Oct - 16:52 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Samuel sentit les poils de sa nuque se hérissé alors qu'il sentait qu'on les observés, mais il ne bougeat pas et se contentat de laissait ses camarade finir d'interroger le SDF et leur emboita le pas. Il déclarat ensuite tout bas:

:LOUM "Au moins on sait qu'on est pas les seuls avec la police à s'intérésser a ce clebs. Le clodo a laissait sous entendre qu'on l'avait déjà intérogé sur le sujet. Avec ta permission chef je vais d'abord vérifier un petit détail.

Puis plus haut:

:LOUM "On patine, et moi pietiner sa me donne faim. J'ai repérer une pizzeria en venant, je vais allé me cherché un truc, je vous raméne quelque chose ? Je vous rejoins aprés vous en faite pas."

Et il s'éloignat des deux autres, les mains dans les poches.

Il s'enfonçat dans une ruelle entre deux batiment et se perdit dans le dédale prêt des docks. 2 minutes aprés avoir quitter les autres, il disparut derrière une énorme baine a ordure et un loups au pelage roux en ressortit. L'animale revint sur les pas de Samuel, tous ses sens au aguets, profitant de la moindre zone d'ombres et longeant les murs afin d'évité de se faire voire. Car la sensation ressentit plus tôt, il ne la connaissait que trop bien. C'était celle que ressent la proie alors que le chasseur l'observe, une sensation qu'il c'était juré de ne plus ressentir en arrivant dans cette ville. Quelqu'un, ou quelque chose, s'amusé a leur filer le train, et il était décidé à inverser les rôles.

Revenir en haut
Mad-Bhaal
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 17 Oct - 09:54 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Malgré son initiative de vouloir traquer ce qui le surveille, Samuel ne remarque rien d'anormal lors de son petit tour de reconnaissance, si ce n'est l'odeur nauséabonde de la ville. L'odeur de poubelles, d'essence, de gaz d'échappement, tout ceci lui monte très vite à la tête. Mais personne à l'horizon ne semble être dans les parages contrairement à ce que son intuition pensait.

Pour les autres, les docks sont comme tous les autres docks : des marins qui déplacent des conténaires, des bateaux qui partent et qui arrivent, des camions qui déchargent leur marchandises, d'autres qui prennent leur livraison du jour. Il ne semble pas y avoir un instant de répit dans cet endroit qui ressemble à une véritable fourmillière. Cependant, en regardant bien, il y a deux marins assis sur des bittes d'amarrage en train de manger leur repas de la pause déjeuner : de là où vous êtes, ça sent le sandwich tomates-thon fraichement pêché-salade.
Revenir en haut
Harazhan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 26 Oct - 23:18 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

James se dirigea tranquillement vers les deux dockers. Puis au bout d'un certain moment lorsqu'il les eut à portée d'oeil suffisante pour bien distinguer leurs traits principaux (couleur de la peau, des cheveux, des fringues, types de fringues) il s'arrêta et les regarda longuement de haut en bas, de bas en haut, de gauche à droite, de droite à gauche et en diagonales. Afin de voir si l'un d'entre eux ne correspondait pas à la description faîte par le clodo.
Revenir en haut
Aschen
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 31 Oct - 16:00 (2011)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage Répondre en citant

Ashley suivait docilement James, repoussant la répugnance que lui inspiraient les odeurs de poissons très fortes en ce lieu.
Comme son compagnon, elle détailla d'un oeil acéré les deux dockers avant de continuer son chemin vers eux, critiquant à part elle leurs goûts franchement douteux en matière d'alimentation- du poisson, de la salade et des tomates, non mais qu'elle idée !

:LGASCH - Tu es un vrai pro en matière de discussion improvisée, très cher. Je te laisse faire, et je me contente de sourire, ca te va ?

Mais elle conserva un visage parfaitement lisse de toute émotion et fourra ses mains dans les poches de son trench.
L'initiative de Samuel ne lui plaisait pas. S'en aller tout seul dans son coin était, à ses yeux irresponsable. S'il lui arrivait quoi que ce soit en son absence, elle ne se le pardonnerait jamais.

Elle s'administra une gifle mentale magistrale et secoua légèrement la tête.

¤ Il faut respirer, ma grande, il n'a plus 5 ans et il est capable de faire bien des choses que tu ne peux même pas imaginer. Alors on se calme. ¤

Mouais... Elle baissa légèrement la tête et suivit James comme son ombre.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:23 (2016)    Sujet du message: - 1 - Problèmes de voisinage

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Contemporain Fantastique -> Loup-Garou - Les Déchus (MJ : Mad-Bhaal) -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com