Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Livre 1: "Indolore compassion"

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Horreur / Huis Clos -> L'Appel de Chtulhu (MJ : angeldust) -> Partie -> Dans les épisodes précédents...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 17:24 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Chapitre 4: "Là où le repos n'est pas éternel"



Vous vous réveillez comme après un rêve. Vous êtes dans un lit d'hopital, douillettement couvert, tous dans la même pièce commune, ainsi que d'autre soldats blessés. Le soleil laisse filer ses rayons au travers des grandes fenêtres et vient frapper de sa chaleur les lits alignés contre le mur.

Vous vous sentez fatigués et avez l'impression d'avoir fait un horrible cauchemar. Dans votre esprit tout est trouble...

Même si c'est une partie sans dé, je vais vous demander de jeter 1d6. S'il fait 2 ou 1, votre mental commence à disjoncter (faiblement). Les symptômes sont laissés libres à votre RP. En général ce sont des chocs post traumatiques: perte de mémoire, tremblement, stress, paranoïa légère, cauchemar, perte d'appétit...

Entre alors un homme en civil entouré de deux soldats armés de mitraillette ainsi que d'un femme jeune et d'une beauté gracieuse.


L'homme a une quarantaine d'années, les rides déjà marqués, mais un regard profond et franc. Il arbore un air grave. Il vous rassemble autour de lui, et demande à un soldat de poser Dunkan sur une chaise roulante. Puis il commence à parler d'une voix grave et directe.

"Soldats, mademoiselle, je me présente, je suis Sir Edgar Hollowood, et voici ma secrétaire, Miss Emma Shepard."


La jeune femme vous salue courtoisement.

Puis l'homme continue. Il a un fort accent britannique:
"Je suis chargé par la cellule conjointe des services secrets américains et britanniques de vous interroger sur ce qui s'est passé. Il n'y a aucun survivants sur les lieux des faits: juste les corps arrachés de soldats américains et quelques religieux. Vous êtes les seuls survivants, je voudrais entendre votre version des faits."

L'homme fait un signe de la tête à sa secrétaire qui griffonne sur un bloc note.
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu


Dernière édition par angeldust le Dim 20 Nov - 11:28 (2011); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Nov - 17:24 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Nov - 18:10 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

James Foley a lancé 1 dé à 6 faces
Jet N° Résultat
1 4
Enregistrement N° : 23887

:LAPJ
Joshua se réveille. Son épaule le lance moins. Il sent plusieurs bandage cotonneux apposé dans son dos, sur son visage pour atténuer la coupure. Il se sent rassuré.

Soudain tout se remet en place dans sons esprit: le contingent, les soldats, les créatures non humaines... lorsqu'il aperçoit Dunkan en chaise roulante, il sourit, il sourit a tout ces compagnons, eux aussi présent. Lui qui pensait ne pas s'en tirer... Ils ont eut de la chance.

C'est alors que Edgar Hollowood se présente a eux. D'instinct, Joshua suppose que si c'est un officier des services secrets qui vient les interrogés, c'est que l'affaire est trop importante pour que ce sois les militaires qui s'en chargent.

Assis prêt d'eux, Emma Shepard, sa secrétaire apparemment prend des notes. Joshua regardes ces compagnons avant de prendre la parole:"Monsieur, avant de vous raconter quoique ce soit, je dois vous dire que ce que nous avons vécut dans cette église dépasse largement l'entendement. Vous pourriez après notre récit ne pas nous croire, dire que nous sommes encore sous le coup du traumatisme, mais ce que je vais dire est la stricte vérité.

Ne croyez pas que je sois fou dans ce que je vais vous racontez: après avoir récupérez les blessés, le capitaine a prit la direction de l'arrière. Le contingent a stoppé prêt d'une église alors que la nuit venait. Le capitaine a tracter avec le père supérieur, le Père Cornello, pour abriter nos blessés et le contingent pour une nuit. Il a également prêter main forte dans les soins que l'on pouvait apporter aux blessés.

Le soldat Drew et moi-même avons effectués une reconnaissance des lieux, ce qui nous as permis de tracer un plan sommaire pour nous repérés. Nous avons ensuite aperçus le père Cornello dans une salle, le scriptorium. Il est apparu agité, comme secouer de spasme, nous avons cru qu'il faisait un malaise. Le soldat Dunkan et le soldat Drew sont partis en reconnaissance a l'extérieur, pendant que l'infirmière Abigail, le soldat Pauwels et moi-même, avons progresser jusqu'au scriptorium.

Il n'y avait aucune trace de Cornello. Nulle part. Nous sommes entrés, et tout aussi intrigués par les ouvrages de la bibliothèque. Nous avons découvert un souterrain sous le scriptorium, ou nous avons découvert deux prêtres ligotés. Les souterrains nous emmenés jusqu'a une salle. Il y a eut un échange de coups de feu et des tirs amis. J'ai blessé le soldat Dunkan et réciproquement, avant de voir que c'était lui. Dans cette salle, qui avait tout d'une infirmerie, il y avait des allemands, que Drew tenait en respect.

Blessés tout les deux, Dunkan et moi sommes restés pendant que les autres sont remontés cherchés de l'aide. Tout a dérapé a ce moment là. Les soldats ennemis n'étaient pas armés, mais ils... "


Joshua chercha les mots. Il respira un grand coups et finit par passer sous silence cette partie de l'histoire...

"Ils n'était pas armés si c'est ce que vous demandez, mais ils imposaient une certaine peur...
Devant le nombre, trois contre 15 nous avons préférés remonter rapidement. Et ce que nous avons vu là-haut était pire encore. Je ne sais pas ce qui s'est passer et croyez bien que verbaliser ce que j'ai vu est un immense effort: nos hommes se battaient entre eux. Des blessés qui se comportaient comme les soldats allemands. Nos hommes leur tiraient dessus, et ils avaient beau tombés, ils... se relevaient.

Prit entre deux feux, ils nous étaient impossible d'aidés les autres. Dunkan a alors lancer une grenade pour couvrir notre retraites. Cela a eut pour effet de faire effondrés le scriptorium, mais amenés devant nous les enne... je veux dire les soldats fous. Nous avons couvert notre retraite jusqu'au cellier, d’où nous avons pu échapper. Nous sommes sortis par là et avons vu une jeep s'éloigner au loin, tandis que nous étions face a un officier allemand..."


Joshua respira une dernière fois. Son récit s'était étaler sur plus d'une demi heure maintenant. Il avala un verre d'eau, de son bras valide et termina: "La question que je me pose, c'est pourquoi ce sont les service secret qui s'occupe de l'affaire plutôt que les service de l'armée, sauf votre respects monsieur Hollowood". Il n'avait pas dit cela par effronterie, mais il fit comprendre a Hollowood qu'il allait devoir avancer des infos, s'il en voulait plus...
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 18:39 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

zby a lancé 1 dé à 6 faces
Jet N°Résultat
11
Enregistrement N° : 23889

Nous y voici donc. Là où aspirent à se trouver tous ceux qui signent l'acte d'engagement volontaire. Première nouvelle, mes oreilles grésillent encore. Mauvais signe. Combien de temps depuis le carnage ?
Josh et Dunkan sont vivants, c'est déjà ça.
Tiens, bizarre de voir Abby dans un lit et pas au milieu des autres infirmières.
Et Rémi, son regard me fait peur.
Un joli bandage rougit mon épaule. Merde, c'est mon épaule gauche. Merde !
Bon, le physique n'est pas terrible. Et le mental ? Le mental, ça déconne bien aussi. Parfois, les infirmiers qui rentrent dans le pavillon sont vêtus d'uniformes déchiquetés, et je n'ai pas envie qu'ils s'approchent de moi. Alors j'hurle. Parfois, je vois une tâche noire dans un coin du plafond. C'est du sang qui goutte sur le sol, mais comment est-il arrivé là. Et tout le monde s'en fout.
Je dors en pleine lumière, car la tâche de sang se déplace dans l'obscurité. Et si je dors, je la perdrai de vue. Si encore je pouvais l'entendre ramper ! Mais mes oreilles grésillent toujours.

Alors vient ce type.

:LAPZ
"Hé, vous ne seriez pas Fred Astaire ?"

Il se met à nous parler, mais n'est-il pas un agent de la tâche de sang ?

"Je vous ai vu dans The band wagon, vous savez ?"

Il parle, il parle, et sa secrétaire, il se pourrait bien que je me la sois tapée pendant mes séances de dédicace.
Nous ne dirons rien, fred. Non, rien du tout. Croix de fer. J'ai confiance en mes camarades rouges.
Et puis Josh parle. Non, pas Josh. Josh n'aurait jamais parlé, ce vieux sagouin. C'est un allemand qui s'est glissé dans la peau de Josh, à tous les coups. Il ne faut rien leur dire, mec, RIEN !
Je me rends à l'évidence. Il ne s'arrêtera pas. C'est à quelqu'un de le faire pour lui, pour Josh qui hurle au fond mais reste prisonnier de son propre corps menacé par un nazi mort-vivant.

Je me jette sur Josh. Je saute de mon lit comme un démon, en hurlant à l'allemand dans Josh de se taire. J'ai abandonné mes camarades une fois, je ne veux pas recommencer.

Une fois à califourchon sur le lit de Josh, je commence à l'étrangler.
_________________


Dernière édition par Zbygniew le Lun 14 Nov - 14:44 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Nov - 19:03 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Joshua avait vu le visage de Drew le fixer pendant tout le temps. Il sentait qu'il était perdu, il avait un comportement étrange.

Joshua avait garder son verre en main après son dernier mort. Il était vide. Il se demandait si des hommes pouvaient devenir fous a force de se retrouver confrontés a des situation pareils. Pourtant il restait une parole de son père qui lui collait en tête:"Ce qu'il y a de pire après une guerre. C'est la douleur... La douleur qui frappe tout ceux qui ont participé a un conflit. Ils sont brisés, psychologiquement. Physiquement aussi. Mais la tête va toujours avec le corps, fils. Si l'un des deux fait défauts, alors l'homme est finit. Il peut se reconstruire... Ou mourir."

Il sortit alors de ses pensées... pour voir Drew hurler a la mort, sauter sur son lit comme un enragé !
Il fonça sur le lit de Joshua. Il hurle en allemand et saute sur le lit de Joshua. Très vite, il l'agrippe, mets ses mains autour de son cou et commence a serrer...

Joshua hurle, glapit, mais ne peux rien faire. Il sent les gens bougés a côtés, mais il ne voit rien, il commence a ne plus pouvoir respirer; il voit le regard d'enrager qu'a Drew, ses yeux qui cris a la folie...

Joshua se retient, et serre le verre dans son bras valide. Il a une pensée pour Drew,"Désolé, vieux...". Joshua envoi violemment le verre dans la figure de Drew, avant de frapper dans sa trachée pour lui couper la respiration. Il sent Drew relâcher sa pression, et Joshua en profite respirer a fond.

Profitant de sa déconcentration, Joshua bascule vers Drew et le maitrise en passant son bras valide autour du cou de Drew... Les choses s'était retourner a son avantage...

"Drew, calme toi, je ne veux pas te faire du mal a moins que tu ne m'y force..."
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 5 Nov - 19:53 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

A peine Drew saute sur Josh que les deux soldats se mettent en branle. Josh essaie de se débarrasser de son compagnon soudain devenu fou, et il est aidez par les sbires de Sir Hollowood qui prennent chacun un bras du pauvre Drew. Edgar fait signe à sa secrétaire de prendre note, après avoir vérifié qu'elle avait bien recueilli les propos de Joshua, puis il prend la parole. D'un air froid, il demande aux autres:

"Bien... je vois... D'autres remarques ?"
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 6 Nov - 03:10 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Mataorin a lancé 1 dé à 6 faces
Jet N° Résultat
1 3
Enregistrement N° : 23891

Abbygail était restée bien silencieuse lors de l'explication quasi exhaustive de Joshua. Elle vit la scène qui s'en suivit très dérangeante... Qu'arrivait-il à Drew?! Elle ne comprenait pas. Peut-être une séquelle psychologique? Elle n'avait pas la force de se lever de son lit pour le moment. Elle pensait même avoir été droguée... Elle ne pu donc pas intervenir pour séparer les deux soldats. Heureusement, d'autres personnes ne se firent pas attendre pour s'en occuper.

Elle était donc la, semi-assise au fond d'un lit. Place qu'elle n'avait a dire vrai, jamais occupée. Elle qui habituellement était en blouse blanche, la voila de l'autre coté du miroir... C'était étrange, mais en même temps, cela pouvait, si les douleurs s'estompaient, être quelque chose d’intéressant pour le reste de sa carrière. Savoir ce qu'on vit quand on est dépendant de soignants... Voir comment elle pouvait interpréter certains actes ou paroles des infirmières ou médecins. Elle pensait que cette nouvelle subjectivité lui permettrait d'être plus attentive dans l'avenir...

Soudain, elle se rendit compte qu'en pensant à tout ça, elle avait l'espace de quelques secondes, occulté les évènements récents... Mais la fin de l’accrochage des deux soldats, et la vision d'un raccourcissement de la jambe de Dunkan lui firent remonter plus vite que prévu, les souvenirs du monastère... Elle prit ensuite la parole tout en regardant si elle reconnaissait l'accent canadien, et si elle pouvait confirmer les dires de Mr Hollowood par divers aspects de sa tenue ou de ses blasons. Si elle ne doute pas de l'identité des protagonistes, elle commence :

:LAPM -"Bonjour, je suis Abbygail Carter, Infirmière du régiment. Je me permet de prendre la parole pour confirmer les dires de ce soldat. "jetant un regard rapide vers Joshua. "Je tiens juste a rajouter quelques faits. A notre arrivé dans le monastère, nous avons soigné des blessés avec des médicaments provenant du monastère. Le Père Cornello, si je me souviens bien son nom, essayait de nous éconduire et insistait pour que nous n'utilisions pas les traitements qu'il avait. Malheureusement, nous ne l'avons pas écouté...

Car en fait, les soldats de notre régiment devenus fous s'avéraient être ceux qui avaient été blessés et donc, soignés avec ces médicaments... Je tiens a rajouter que ces soldats semblaient ne plus savoir se servir d'une arme, mais ne succombaient pas non plus a des tirs soutenus de tout le régiment... La fuite fut donc notre seul espoir...

Enfin, dernier point a rajouter, c'est que nous avons trouver dans ce monastère, dans un grenier, de nombreux manuscrits détaillant des expériences très particulières. De même, dans le scriptorium, nous avons découverts des écrits étranges dont je crois me souvenir le nom..."
Elle regarde en l'air comme pour chercher quelque chose, puis, se reprend. "Oui, je me souviens, c'est : "Là où daignent de les Anges", ça parlait de comment l'humanité pouvait accéder à la perfection...

Enfin, voila ce que je peux rajouter... Je parle, je parle, mais hélas, toutes ces explications n'enlèvent rien à la douleur d'avoir vu tant de "frères" tomber... Cependant, si je peux être utile pour mettre la main sur les commendataires de ces crimes odieux sur l'humanité, cela apaiserait légèrement, ma souffrance..."


Jetant un regard vers Drew.

-" Peut-être que quelque chose pourrait le calmer lui aussi. Nul doute que les atrocités vues sur place l'ont changé a jamais, mais il faut l'aider a ce ressaisir... Et s'il revient a lui, je suis certaine que comme pour moi, contribuer à retrouver ces assassins l'aiderait a retrouver la paix intérieure..."
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 14:34 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

a lancé 1 dé à 6 faces
Jet N° Résultat
1 6
Enregistrement N° : 23980

Dunkan restait stoïque, froid devant tout ces dires, devant toutes ces explications faites devant un burocrate n'ayant réelement aucune idée de ce qui nous est arrivée. Il se regardait lui en chaise roulante. Les autres eux aussi avaient patis de cette rencontre. Nul doute que cela les marquerais à vie. Quelques choses les unissaient maintenant plus que jamais, ceux qui avaient survécu, les derniers survivants, devant une chose inexplicable, absurde, qui ne devrait exister. Dunkan finit par prendre la parole attendant que la douce Abbygail ai fini de donner sa vision des choses.

Alors que celle ci terminait, Dunkan se rappella le discours de son père alors qu'il avait, quoi, pas plus de 12 ans et qu'il eu le manque de respet de couper en pleine discussion sa mère. Son père était fou de rage :

:CHTC
"On ne coupe pas la parole à une dame, c'est un manque de savoir vivre et de galanterie" lui disaist il.

Ah, cela fit sourire malgré la tention malseine qui émanait de ce souvenir désastreux. Jusqu'au moment ou elle parla de trouver le commenditaire. Dunkan regain son air sombre. Et pris la parole :

"êtes vous tous devenu fou? Comment combattre, une chose que l'on arrive à peine à identifier? Ce qui nous a attaqué ne peux exister, un tel massacre, de tel abomination. Quand la mort n'autorise point le repos? Que peux un homme pour aller contre elle!!!"

Dunkan regarda, dévisagea l'homme en cravate, se bureaucrate, ce Sir Edgar Hollowood.

:CHTC
"Je ne saurais dire comment cela c'est déroulé exactement. Est ce une action humaine? Avons nous des preuves? Est ce au final, un virus, y a t'il des résultats, des analyses nous montrant, comment empêcher à nouveau drame? Avons nous idée seulement d'un éventuelle commanditaire? A voir les informations dont vous disposez et les questions que vous nous posez je pense qu'il est évident que vous ne savez aucunement ce qui a pu se passer. Je ne pourrais dire plus que les autres, pour sur à par que certains événement peuvent ou doivent avoir lieu car s'il y a du bien sur terre et dans le ciel, nul doute que le diable existe et qu'il était à l'oeuvre dans cette église."

Dunkan regarde Sir Edgar Hollowood droit dans les yeux, le défiant presque. Il espérait que cette homme, le contre dise. Lui donne des éléments tangible, un ennemi humain pouvant être vaincu, une solution à sa hauteur ou à celle d'autre comme lui.

_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 14 Nov - 19:14 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Au fur et à mesure que vous racontez votre histoire, la secrétaire note avec avidité alors que le Sir hoche la tête au fil du récit de Abbigail. Lorsque qu'elle termine, il sort une petite fiole de sa poche. C'est le même type de fiole que tu as pu ramasser

"Nous avons retrouvé cette fiole dans votre vêtements mademoiselle. C'est donc avec ceci que les blessés ont été soignés. Nous les avons analysés mais nous attendons encore les résultats. Ceci dit, je doute que vous soyez mis au courant, ceci relève des services secrets."

Puis Dunkan déballe son paquet. Sir Hollowood reste stoïque, signalant même d'un hochement de tête à Miss Shepard pour l'obliger à noter tous les propos du soldat.

"Comme je vous l'ai dit soldat, il ne reste que des gravats du monastère. Il n'y a aucune preuve de plus que vos dire, et cette fiole. Si vous n'avez rien d'autre à ajouter, nous allons nous retirer. Quant à vous, je signerai personnellement votre permission... définitive, si vous voyez ce que je veux dire. Vous en avez fini avec l'armée. Vous allez rentrer chez vous jeunes gens !"
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 14 Nov - 21:06 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Joshua reprenait son souffle pendant le récit d'Abigail, après la perte de contrôle de Drew. Pauvre gars...
Mais les réponses qu'apportaient Sir Hollowood était loin d'être suffisante pour notre jeune soldat:

"J'aimerais également comme vous comprendre ce qui a pu se passer dans ce monastère, tout comme vous, mais le plus étrange reste que ce sont vos services qui s'occupent de l'affaire..." il sortit du lit, se tenant assez maladroitement, mais jaugea son interlocuteur, avec une impression de défis et de colère.
"Ses hommes morts étaient notre unité. A tous !" Il fit un large mouvement pour englober ses compagnons dans leur ensemble, ceux qui avaient pu survivre a un tel chaos...
"Vous n'allez pas me dire que vous n'avez rien d'autre que cette fiole, des ruines, nos témoignages pour peut-être empêcher un autre de ces actes dans le futures ? Dunkan a raison, osez-nous nous dire que vous n'avez aucune piste sérieuse ?? Ah ! A moins que la sécurité des Alliés ne soient compromise, ce que je doute au vu de nos dernier succès..."

Joshua sentait son épaule droite tremblée. La gorge sèche, il lui semblait presque avoir hurler a la figure de Hollowood. L'homme le fixait avec une regard impassible, les gros bras toujours non loin dans la pièce. Joshua attendait qu'il lui réponde...
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 09:27 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Sunomis a lancé 1 dé à 6 faces
Jet N° Résultat
1 3
Enregistrement N° : 23986


Un rayon de soleil vient frapper le visage de Rémi et le tirer d'un sommeil réparateur. La pièce est éclatante de lumière et le cadre magnifique, mais la première sensation du jeune belge est une bouffée d'angoisse. Qu'est-ce qu'il fait ici? et d'où lui viennent toutes ces égratignures?

Progressivement, la mémoire des événements du monastère lui revient. Le scriptorium et l'homme mystère qui y disparut mystérieusement, ainsi que le manège du père Cornello. Le livre qu'il écrivait, ce torchon mystico-eugéniste, et les documents trouvés au grenier. La descente aux enfers dans ce simulacre d'hôpital, les tirs fraternels ... et la poursuite dans les couloirs, avec des allemands à poil sur les talons. Un grand bruit, et l'impression d'être projeté en avant ...... puis plus rien, le noir. Mais il lui semble qu'avant de sombrer, il avait entendu des coups de feu dans l'Église.

Les quelques souvenirs qu'il reconstitue sont à-même de calmer son angoisse. Mais il préfère écouter le discours des autres avant de prononcer un seul mot. C'est drôle : leur aventure fût tout ce qui a de moins conventionnel, et pourtant ... de l'entendre mise en récit par ses camarades, elle s'en trouve comme mieux ancrée dans la réalité. Et il y croit. Dur comme fer. D'accepter les faits comme tels l'aide à mieux les encaisser.
Arrive enfin le moment où il apprend ce qui s'est passé dans l'Église. Ainsi, les blessés soignés sont devenus fous. Salauds de boches. Soudain, Drew devient comme possédé et saute à la gorge de Joshua. Le pauvre ... mais Rémi est persuadé que si l'explosion de la grenade de Dunkan ne l'avait pas assommé, il aurait pu devenir fou lui aussi en assistant à la scène de l'Église.

Enfin, il raconte lui-même son histoire.

Je ne me souviens que de la première partie de ce récit, jusqu'à ce que Drew et moi soyons remontés de la cave. J'ai été soufflé par l'explosion et suis tombé dans les pommes ... et j'ai eu un drôle de rêve ... mais passons.

De tous les moines que nous avons rencontrés, un seul parlait français. Je crois que le monastère avait été investi par les Boches depuis quelques temps déjà. Et ils ont monté dans les sous-sols une installation de cauchemar, les enfoirés. Un simulacre d'hôpital où ils menaient leurs expériences d'amélioration de la race.
(il frémit au souvenir de ce qu'il y a vu) Si c'est ça la race aryenne vers laquelle tend les idéologues allemands ... mais je m'écarte du sujet. Je suis convaincu que lesdites expériences ont ... avaient pour but d'améliorer la race de leurs semblables. Le père Cornello écrivait en effet sur la perfection de l'humanité dans la foi, mais avec un je-ne-sais-quoi d'encore plus pervers que la merde habituelle des curetons. Pardonnez mon langage, Abbi. Mais ce qu'on a découvert dans ce grenier! Vous devriez y faire un tour, je pense que vous pourriez mieux comprendre. Au dessus d'une échelle dans le passage secret (oui, le passage secret du scriptorium) se trouvent de nombreuses caisses renfermant des articles en allemand, en français et en anglais. Probablement quelques autres également. Le dégout m'a envahi dès que j'ai posé les yeux dessus, et sur leurs horribles illustrations. Mais rien que regarder les titres suffirait, je crois, à révulser n'importe quel homme solide. Il faut dire que ces titres, même s'ils sont écrits dans un jargon scientifique impénétrable, avaient eux aussi ce je-ne-sais-quoi de retors, ce caractère irréel qui m'a pourtant laissé la sensation d'une abyssale vérité, plus implacable et plus perverse que l'idéologie la plus barbare ...

Rémi reste silencieux, et comme méditatif après avoir prononcé ces mots. Il est déchiré entre le désir d'oublier ce qu'il a cru lire, comme s'il s'agissait d'une vérité que cache le fin voile de la raison ... et l'envie d'arracher ce voile, dût-il en fragilité sa santé psychique. C'est qu'il aimerait comprendre; et il décide finalement de la marche à suivre au sujet des documents qu'il a recueillis dans son sac.

Il sait que s'il en parle aux services secrets, s'il leur dit qu'il a pris le temps de ramasser quelques-uns des articles de ce grenier, ceux-ci lui seront confisqués. Et puisqu'il avait décidé, au moment de les prendre, qu'il les étudierait plus tard ... et bien il les étudiera plus tard!

Je ne peux malheureusement pas vous en dire beaucoup plus. Alors que Drew et moi étions partis chercher de l'aide, on a entendu un grand bruit dans l'"hôpital". Puis plus rien. Mais je n'ai même pas vu marcher les atrocités dont parlent mes camarades.

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 18:14 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Sir Hollowood continue d'écouter avec attention.

"Bien, je vois...

Pour le moment rien ne prouve vos dires, il ne reste comme je vous l'ai dit que des ruines et des cadavres de soldats américains et de moines. A part cela, rien d'autre que de la pierre. C'est pour cela que nous vous posons des questions soldats... Quant à mes convictions et mes pistes, elles ne regardent que moi pour le moment.

Bien, prenez congé. Et reposez vous."


Sur ce, Edgard sort de la pièce, suivi de sa secrétaire qui part non sans un sourire, et des sbires.

Vous pouvez continuer le RP autant que vous le voudrez, le temps de mettre en place le livre 2. Je jouerai également le jeu des PNJ et autres environnement alentour en attendant ! A vous Wink
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 15 Nov - 19:03 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Une fois maitrîsé, je ne bouge plus. Je regarde Josh de ma plus belle noirceur. Mais je ne dis plus un mot.
Sir Fred n'a pas l'air plus convaincu que cela. Tant mieux.
_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 15 Nov - 20:44 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Joshua reste abasourdis par ce visage muré. "Il est vraiment bon dans son job ce sale galonnés de mes..."
Pourtant Joshua se demande si on peut le blâmer. Le simple fait qu'il mentionne ces éléments prouve qu'il ne sait pas a quoi s'attendre avec ce dossier. Et eux non plus d'ailleurs. Il s'avance jusqu'à son lit, et enfile sa robe de chambre du mieux qu'il peut. Il éprouve le sentiment de rester debout.

Une fois Hollowood partit, une réflexion idiote fuse dans son esprit: "Sérieusement, je me demande s'il nous croit cinglés, ou trop traumatisés pour inventé ce récit... Enfin, nous sommes lever de notre rôle ici, on rentre au bercail a ce qu'il a dit. N'empêche, cette histoire ne va pas m'empêcher de prévoir ma vie..."

C'est ce que Josh' croit. C'est ce que Josh' voudrait croire. Il ne sait pas qu'il va rêver de ces scènes pendant des jours entier, que sa s'estompera au bout de plusieurs mois. Que ces mois de cauchemars le feront écrire l'histoire de son point de vue. Non, pour le moment Joshua est dans cette hopital de campagne au repos, devant les compagnons qui étaient avec lui cette nuit là...

Cette nuit de Janvier 1945.
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Nov - 22:12 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Abbygail tente tant bien que mal a se lever, a retirer sa perf si elle en a une, et commence a vadrouiller pour savoir ou elle se trouve réellement. Non contente du départ si précipité de Mr Hollowood, elle se lance a sa recherche...

Avant de sortir de la chambre, elle se retourne rapidement vers ses camarades.

:LAPM "-Je ne sais pas encore si je préfère occulter ce qu'il nous est arrivé ou pas. Dans l'un des deux cas, j'espère que nous pourrions garder une correspondance. Dans l'autre, je vous souhaite a tous bien du courage et le meilleur rétablissement possible...
Vous pouvez noter sur une feuille votre adresse que vous glisserez dans mon tiroir, et je connaitrais vos intentions.
Je dois vous laisser, il me reste beaucoup de questionnement, et j'étais venue ici pour une raison bien précise. Il me faut ma réponse."


Puis, elle sort, légèrement chancelante, a la poursuite de ce fameux Edgard...
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 00:05 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

[Je pense garder contact, j'écris mon adresse personnel. ]
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 07:44 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Vous volus trouvez dans un hopital de campagne semble t il. Abbi chancèle avant de sortir de la pièce. Celle ci donne sur un long couloirs où déambulent des dizaines de personnes, infirmiers ou soldats blessés. Au loin, la silouhette de Hollowood tourne à l'angle d'un des multiples couloirs. En regardant dehors, Abbi, vois la neige tomber doucement. En loin, elle semble voir la mer.

Sur le mur est affiché un calendrier. Vous êtes restés 3 jours inconscients.

Une infirmière s'approche d'elle: "Ca va mademoiselle ? Il vaudrait mieux que vous restiez dans votre lit. Vous êtes encore faible."
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 17:14 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

:LAPM -"Bonjour consœur, je cherche a parler a cet homme, qui vient de passer. Pourriez vous aller me le chercher? Je n'arriverais pas a le rattraper... Je retournerais dans ma chambre juste après, s'il vous plait... je suis très fatiguée..."

Voyant que l'infirmière répondait sur la négative et l'orientait a nouveau vers sa chambre, déçue, elle retourne dans son lit, fait un léger sourire à ses camarades, s'allonge et s'endort rapidement. Elle regardera à son réveil s'il y à des lettres et sans déranger les autres personnes, elle cherchera a se faire rapatrier chez elle. Ensuite, elle attendra d'y être et de se poser, pour regarder qui souhaite garder contact et probablement leur envoyer un courrier pour correspondre.
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 17:35 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Quitter l'armée, sans même déserter. Rémi n'en demandait pas tant. À vrai dire, dans cette chambre d'hôpital militaire, il se demande depuis plusieurs heures pourquoi il s'est engagé comme volontaire, pourquoi il ne s'est pas contenté de résister, comme il avait commencé.

Il a une impression mitigée sur ce qui lui est arrivé. En fait, nonobstant les horreurs qu'il a vues dans la cave, et les atrocités suggérées par l'ignoble mise en scène, et les immondes articles qu'il a lus, malgré tout ceci, donc, il ressent comme un soulagement dans son coeur.
La haine du fascisme qui l'avait poussé à s'engager, une haine viscérale et profonde, s'est muée en un farouche dégout du régime nazi, qui ne lui vient plus de sentiments personnels et refoulés, mais de sa bonté simple et humaniste.
Il est donc heureux d'être libéré de ses engagements, car son rejet de l'autorité ne se serait pas accomodé plus longtemps des ordres beuglés d'un capitaine. Ni d'ailleurs de la bureaucratique stupidité des gradés, pense-t-il en se rappelant Hollowood.

Et il est heureux de ne pas lui avoir remis ses précieux documents...

Il revient à la réalité en posant son regard sur ses amis : Josh et Drew se regardent en chien de faïence dans la pièce, où se trouvent maintenant quatre hommes traumatisés par ce qu'ils ont vécu. Enfin, c'est surtout Drew qui semble perturbé. Un frisson glacé lui parcourt l'échine lorsqu'il croise son regard.

Rémi détourne le regard, se lève et déambule dans la pièce. Il jette de petits coups d'oeil furtifs à son camarade, comme on jaugerait un animal dangereux, puis il se décide finalement à l'approcher.


Putain, mec, c'est quoi que tu nous a fait là ? On était tous ensemble dans cette merde, ok ? Pas la peine de commencer à se taper dessus.
N'empêche, quelle histoire! Je pense que tu en as assez vu pour avoir de nouvelles idées pour au moins quelques livres, non ?

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 18 Nov - 19:52 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Je regarde Rémi d'un oeil mauvais.

:LAPZ
"Des idées pour quelques livres ? C'est donc tout ce à quoi tu penses, toi ?"

Puis je me lève tant bien que mal. Cet hôpital et tout ce qu'il y a dedans me donne la nausée et ne cesse de me rappeler mon propre dégoût de moi-même. Heureusement que mes oreilles grésillent encore, je n'aurai pas à entendre les remarques de mes "camarades" dans mon dos. L'épaule devrait tenir. Je me dirige donc vers la sortie. Plus rien ne me retient ici. Plus rien ne me retient nulle part...
_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 19 Nov - 16:19 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

[Je note également l'adresse pour Abigail. J'essaye également de savoir ou contacter Rémi et Dunkan dans les prochains mois... Drew sa n'a pas l'air d'être trop la peine d'essayer...]

Je m'approche de Rémi, et lui souffle: "Laisse tomber, il n'est plus lui-même. Cette aventure m'a tout l'air de l'avoir rendu fou... en parlant d'état, je ne reviendrais pas sur ton comportement dans l'église mais... Tu as connus plus d'un champ de bataille, je me trompe Rémy ? "
Joshua pose simplement cette question sur le ton de la curiosité. Il ne cherche pas a enfoncer le clou, si Rémy se mur dans un silence.
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 11:31 (2011)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion" Répondre en citant

Ils parlèrent de choses et d'autres... De eux même, des autres, de leur passé ou de leur futur... Le Destin les avait marqué de son sceau, et les avait liés à jamais....

Fin du Livre 1
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:33 (2016)    Sujet du message: Livre 1: "Indolore compassion"

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Horreur / Huis Clos -> L'Appel de Chtulhu (MJ : angeldust) -> Partie -> Dans les épisodes précédents... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com