Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

PNJ [Polaris]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Poubelle -> Aides de Jeu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 188
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 01:13 (2010)    Sujet du message: PNJ [Polaris] Répondre en citant

  
 
Rapport à l'argent et au pouvoir : Pour l'argent, elle est habituée à ne pas en manquer. Elle gagnait bien sa vie, et avant la fortune familiale couvrait aisément ses dépenses et frasques et tout genre. Pour le pouvoir, elle aime celui que lui conférait son poste au sein de la marine et peu allez loin pour retrouver une sensation identique. Mais elle sait reconnaitre ceux qui en ont plus qu'elle, et agir en conséquence.

Rapport à l'amitié/ la trahison : Pour l'amitié, la sienne est dur à gagner. Elle est de bon contact, mais l'amitié est pour elle une valeur importante, il ne faut donc pas la galvauder. Pour la trahison, elle ne la pardonne pas. Sur un navire, elle peut être un fléau et causer la mort de centaines de personnes, donc elle a appris à mépriser de tel instincts.

Rapport au Polaris/culte : Pour elle la force Polaris est un outil qui doit être contrôlé pour la survie de l'humanité. Elle a confiance dans le culte, bien qu'elle soupçonne que tout n'est pas rose au sein de se dernier. De plus, il fait beaucoup de mystère et la puissance qu'il dispose n'est pas négligeable. Donc elle voit cela avec respect mais réserve sa confiance à l'individu et non pas à l'organisation.

************************************  
 
Background du Personnage  
 
Aerynn est née d’un jeune homme politique et de l’héritière d’une grande fortune corallienne. Déjà bébé, ses parents lui voyaient un bel avenir. Elle fut précoce. Elle marcha vite et dit son premier mot très tôt dans sa petite enfance. Cependant, en grandissant, elle montra les prémices d’un caractère marqué.

Les années défilèrent, sa mère hérita des pares familiales dans une société de plaisances et de plaisirs, alors que son père gravissait les échelons décisionnaires du pays. La petite devenait de plus en plus intelligente, mais aussi très indépendante. Elle fut placée dans les meilleures écoles. Ses professeurs l’aimaient car elle était bonne élève, mais ses camarades apprirent à tenir leurs distances, tant elle avait tendance à s’affirmer dans le groupe.
C’est à l’adolescence, lorsqu’il devint flagrant qu’elle allait devenir une belle femme et que son intelligence s’affinait, que ses parents l’imaginaient déjà diplomate évoluant dans les cours des autres nations. Elle, de son côté, n’arrêtait pas de regarder ces vaisseaux aller et venir. Elle rêvait d’être sur le pont d’un de ces navires et de le conduire à travers les océans. Son caractère s’affirmait aussi, et lorsqu’elle apprit sa stérilité, et qu’elle commença à découvrir l’attrait qu’elle exerçait sur les regards masculins, elle réagit en conséquence, elle détenait un autre moyen de s’affirmer. Elle débuta donc de nombreux flirts sans lendemain.

Puis vint le temps de mettre fin à cette vie d’insouciance. Elle était en âge de partir dans une école supérieur pour apprendre son futur métier. Et là, elle consterna sa famille. Alors que chacun s’attendait à ce qu’elle rejoigne des études de sciences politiques, elle s’orienta vers une école navale. Son père, alors en pleine ascension faillit la mettre de force où il voulait la voir, mais c’est sa mère qui arrondit les angles. Elle comprenait l’attrait de sa fille, l’ayant elle-même connu. Elle entra donc dans l’école d’officiers.

Ces deux courtes années, lui apprirent ce dont elle avait besoin d’un point de vue technique, pratique, mais aussi humain. Elle commença à changer. Elle comprit que sa volonté devait être forgée pour lui permettre de diriger un équipage, que son intelligence devait lui permettre d’analyser rapidement une situation et d’y réagir en conséquence, et que sa beauté, devait l’aider à s’attirer le respect de ses pairs et hommes, et non pas juste à se trouver des amants. D’ailleurs, sur ce dernier point, elle apprit rapidement à ses dépends, lorsqu’une histoire tourna mal et que son « amoureux » lui en tint rigueur plus que de raison. Elle décida donc de se contenter d’amants au port et de rester strict lors des manœuvres.

Puis vint le temps de la vrai affectation. Elle fut envoyée sur le diligent, un vaisseau d’escorte qui protège des pirates les plaisanciers lors d’explorations dans les récifs de corail. Les missions n’étaient pas passionnantes car peu de pirates attaquaient si près des bases de la République. Malgré tout, ce fut certainement un plus pour son apprentissage. Ainsi, elle pouvait se former, au point que chacun de ses gestes deviennent des automatismes, et cela dans un calme relatif, car pourtant, certains flibustiers étaient inconscients et attaquaient quand même. Elle passa ainsi ses cinq premières années dans la flotte républicaine. Quelques accrochages, mais rien de bien sérieux. En plus, elle se faisait apprécier de ses supérieurs, ainsi que de ces hommes. D’ailleurs, c’est la qu’elle gagna son surnom de « Méduse », car lorsqu’un homme oubliait qu’elle était son supérieur et ne la voyait plus que comme une femme, dont les charmes lui rappelait sans cesse l’éloignement de son foyer ou des bordels, elle lui ravivait la mémoire à coup de fouet électrique. Comme l’a dit un artilleur du bord : « Elle est comme la méduse, belle et envoûtante. Mais si tu t’approches trop près, ses filaments te causeront la plus cuisante des brûlures ! ».

Le changement intervient lorsque son lieutenant eu une promotion. Il fut nommé Capitaine sur le Muraena. Il décida alors de la prendre avec lui au rang de Lieutenant. Le Muraena était une frégate légère, dont la mission consistait à porter les attaques au cœur même des royaumes pirates, et à escorter les flux de marchandises entre la Ligue Rouge et la République de Corail. Ce fut un grand changement, et son adaptabilité et son intelligence, furent souvent sollicitées, car les combats étaient maintenant courants et souvent destructeurs. De plus, il fallait qu’elle se fasse accepter des sous-mariniers, mais aussi des commandos, qui ne voyaient en elle qu’un bleu qui n’avait jamais connu l’épreuve du feu. Elle réussi tout de même à s’imposer, que ce soit par ses décisions, son autorité ou même l’utilisation de son fouet. D’ailleurs, son surnom l’a suivi sur ce bâtiment, et elle reste persuadé qu’il a amené certains membres d’équipage à venir s’y frotter. Elle montrait une vraie perspicacité et secondait efficacement son capitaine. D’ailleurs, un soir, alors qu’elle passait sa soirée dans un bar, une jeune fille l’aborda. Elle avait à peine 16 ans, et semblait décalé dans cet endroit. Pourtant, elle ne semblait rien craindre et avait un regard farouche, qui promettait milles tourments à qui s’attaquerait à elle. Donc, elle s’installa à sa table, confirma l’identité d’Aerynn, et lui proposa de quitter l’armée et de s’enrôler dans sa confrérie pirate. Ses connaissances et compétences lui vaudraient un avenir radieux. Cette proposition la laissa sans voie puis elle éclata de rire. Elle proposa à la jeune pirate de partager des verres, le tout à ses frais. Elle discutèrent ainsi toute la soirée, et en vinrent à s’apprécier. Bien qu’ Aerynn refusa son offre, elle n’arrêta pas son interlocutrice. Elle se retrouvait dans cette jeune femme, une relation amicale naissait entre elles. L’une comme l’autre savait qu’au fond des eaux, elles n’hésiteraient pas à s’entre tuer, mais à l’intérieur d’une base, elles s’appréciaient suffisamment pour boire ensemble.

Le temps passa, elle était heureuse dans son poste, la société de sa mère prenait de l’importance, et son père entrait enfin au parlement. Elle voyageait beaucoup, et sa renommée grandissait. Elle connut de nombreux combats, rencontrait énormément de gens, et retrouvait souvent cette petite pirate qui devenait femme, amie et ennemie à la fois. Bien sur, elle se fit son lot d’ennemis, mais peu d’entre eux oseraient aller très loin dans leurs vendettas.
A 30 ans, elle fut nommée capitaine et pris le commandement de son propre navire, un escorteur nommé l’intrépide, et eu pour mission la patrouille de la frontière avec les territoires pirates. Elle était au cœur des combats, remportant de nombreuses victoires. Durant deux ans, ses ennemis apprirent qu’elle était comme son vaisseau. Mais une ombre planait, elle commençait à aller au-delà de la limite. Emportée par son héroïsme et ses succès, elle s’enfonçait de plus en plus dans les territoires ennemis. Bien qu’elle essayait au maximum de préserver des vies, ces combats prélevaient un tribu, même si il était plus important chez ses opposants.

Et puis un jour, elle s’aventura trop loin. Elle pourchassait un vaisseau pirate, continua au-delà du raisonnable. Elle tomba dans une embuscade, son vaisseau subit des dégâts irréparables, les avaries et les voies d’eau se multiplièrent. Il était clair qu’il allait sombrer et l’ordre d’évacuation fut donné. Alors qu’elle restait sur le pont, son lieutenant la pria d’évacuer, mais elle s’y refusait, alors chacun, par fidélité décida de garder son poste. Tous ils voyaient la mort arriver. Lorsque l’Intrépide heurta le fond marin, ils savaient tous que la fin ne tarderait plus. Les systèmes de communication étaient hors service, les radars et sonscans ne répondaient plus. Ils étaient échoués au fond de l’océan sans aucun moyen  de savoir où, ni de prévenir quelqu’un. Puis un bruit se fit entendre. Une propulsion résonnait dans le silence sous marins. Elle fut suivie du bruit d’un sas d’arrimage, et le navire fut envahi par les pirates. Elle donna l’ordre de ne pas résister, elle avait déjà perdu assez d’équipages et ne souhaitait pas que les survivants perdent inutilement la vie. Elle fut emmenée sur le navire venant de les accoster. Et ne put qu’assister impuissante à la destruction de l’intrépide, avec tout son équipage. Elle devint folle de rage, mais vite maîtrisée, fut jeter en cale. Elle ne sait combien de temps elle resta là, prostrée dans le noir, choquée par ce qui s’était passé. Il lui semblait entendre des voix et de voir des formes se déplacées. Puis elle reconnu qui l’entourait. Elle retrouvait les personnes présentes sur son navire, que ce soit Chuk, Elianor, ou même Nerd. Certains venaient l’accuser de leur mort, alors que d’autres la réconfortaient, lui expliquant qu’elle n’avait pu rien faire. Ces différents propos faisaient échos à ses propres pensées. Cela dura plusieurs jours, jours pendant lesquels elle ne se nourrissait à peine. Et puis soudainement, ce fut le calme. Plus personne ne lui apparaissait. Elle ne le remarque immédiatement, mais peu à peu, les voix se taisaient, la laissant seule avec elle-même.

A partir de là, elle commença à reprendre le dessus. Elle se remit à l’exercice, et son appétit revint en conséquence. Après quelques semaines de ce régime, elle eu de nouveau une apparition. C’était Stonner, son second. D’après ces dires, c’est lui qui avait donné l’ordre de la laisser se reprendre, et maintenant, il fallait qu’elle se tienne prête, car bientôt le vaisseau accosterait et ce serait le moment de fuir.

Et effectivement, quelques jours après, des pirates vinrent la chercher et l’emmenèrent sur le pont. Là le capitaine la toisa, mais ne rencontra que haine et détermination dans le regard de la captive. A l’excitation qui régnait, elle savait que la base n’était plus très loin… Et ils arrivèrent. On la débarqua, et d’après les installations, elle sut qu’elle se trouvait sur le territoire de la Ligue Rouge. On l’emmena dans une cellule où à sa surprise une autre détenu était présente. Et encore plus surprenant, il s’agissait de Kassy. Les deux amis étaient heureuse de se retrouver, et grâce aux connaissances de la pirate, elle savait enfin qui et pourquoi. Elles étaient prisonnières des requins pourpres, une petite communauté pirate faisant trafique de chair. Elles étaient promises à être vendu soit comme esclave, soit comme morceau de viande. Aucune des deux solutions ne les satisfaisaient vraiment. De plus, il s’avérait que d’après les coordonnées maritimes fournis par Kassy, cette base ne se trouvait que peu éloignée de Vrama. Ces pirates étaient donc soit fou, soit avaient des accointances avec certaines personnes là-bas. Mais ainsi, Aerynn put entrevoir un plan pour s’échapper. Il était simple, voler un vaisseau rapide, et rejoindre Vrama, tout en contactant son amant là-bas. Le plan se déroula bien mieux que tout ce qu’elles pouvaient espérer. Elles réussirent, lorsqu’un garde amena le repas, à l’assommer et à fuir à travers les couloirs de la station. Trouver les quais ne fut pas difficile, bien que pour arriver à ce petit navire rapide, il fallu se battre. Mais elle réussirent, et s’en allèrent. Elles furent repérées par les patrouilles de la Ligue, ramenées à Vrama. Aerynn fit son rapport, occultant que sa compagne était une pirate recherchée aussi bien ici que dans sa République natale. Sans trop savoir pourquoi, elle tut aussi les coordonnées de ses ravisseurs, se promettant que si ils devaient être détruit, elle serait aux commandement du vaisseau s’en chargeant. Elle resta à Vrama durant quelques semaines, qu’elle passa avec son amant à se reconstruire.

Puis sonna l’heure du retour. Un navire de la flotte maternelle faisait escale et la ramena donc chez elle au retour. Elle y retrouva ses parents soulagés de la savoir en vie, et du faire son rapport sur la perte de son navire. Elle fut inspecté par un médecin, et là, elle ne put cacher les apparitions dont elle est victime. Son médecin, bien qu’étant un ami de la famille, ne put cacher cet état, mais il amoindri quand même les implications.
Elle fut quand même convoquée par les responsables de la marine. On lui fit comprendre, que seuls ses états de service et les appuis de sa famille lui évitèrent la cour martiale pour désobéissance ayant entraînée la mort de son équipage. Mais malgré cela, sa démission était réclamée. Elle dut donc quitter l’armée.

Suite à cela, elle parti pour Equinoxe, où elle rencontra bien des gens, et noya son désarroi. Que pourrait elle bien faire, elle qui ne vivait que pour diriger un navire. C’est au cours d’une soirée avec certaines de ses connaissances qu’un agent de Légion l’aborda. Il connaissait ses antécédents et voulait lui proposer de rejoindre la société de mercenaire connu à travers tous les océans. Elle pris peu de temps pour réfléchir. Elle tenait peut-être là la solution pour montrer à tous qu’ils avaient eu tord, et en plus, elle trouverait certainement un moyen de faire payer ces pirates. Elle accepta donc son offre, et rejoint les mercenaires de Légion…
_________________
"On va tous dans la même direction, on prend des chemins différents c’est tout."
- L’étrange histoire de Benjamin Button –


Dernière édition par Yameld le Sam 13 Oct - 10:39 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Jan - 01:13 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 188
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Mer 17 Fév - 19:23 (2010)    Sujet du message: PNJ [Polaris] Répondre en citant


_________________
"On va tous dans la même direction, on prend des chemins différents c’est tout."
- L’étrange histoire de Benjamin Button –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 188
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Mer 17 Fév - 19:24 (2010)    Sujet du message: PNJ [Polaris] Répondre en citant


_________________
"On va tous dans la même direction, on prend des chemins différents c’est tout."
- L’étrange histoire de Benjamin Button –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 188
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Mer 17 Fév - 19:25 (2010)    Sujet du message: PNJ [Polaris] Répondre en citant

  
 
Pour complément d'informations :

- Matsumi Otoshi = prostituée de luxe accompagnant généralement le client lors de voyage d'agréments ou "d'affaires". Rencontrée lors d'un voyage sur un navire de la société familiale. A accès à nombre de réceptions mais a beaucoup d'obligations vis à vis de ses clients...

- Gorglio Octius = capitaine de plaisance/ vaisseau "le Dolphinus"/ capitaine d'un des navires de la société familiale...

- Solia Eknim = barman/ "la gorge sèche". Propriétaire du bar éponyme où se retrouve beaucoup de militaire en stationnement sur Vizma. Les deux femmes furent présentées lors d'une soirée passé avec son amant Quetz Uvrick. Elles se sont de suite plues, car toutes deux ayant du caractère et sachant tenir "leurs" hommes...

- Irmy Alalangue = Conteur. A été rencontré dans un des nombreux bars qu'elle a arpenté. C'est un homme jovial bien qu'aimant enjoliver la réalité. Pourtant, voyageant beaucoup, il sait beaucoup de choses…

- Quetz Uvrick = pilote de chasseur sous marin. Son amant occasionnel. Cet homme qu'elle a connu lors d'une mission en Ligue rouge est l'amour de sa vie, même si elle refuse de l'admettre. A chaque fois qu'ils le peuvent, ils se retrouvent pour partager des instants d'intimités. Pourtant, leur relation n'est pas exhaustive pour l'instant… 
 
- Kassy = pirate/a été sauvée par Aerynn/elles se sont rencontrées à maintes reprises. Tantôt amis, tantôt ennemis car dans deux camps différents. Pourtant, Aerynn la sauva d'une mort certaine et douloureuse…

- Herl Tovinia = capitaine dans la marine/son ancien mentor/c'est l'homme qui la guida lorsqu'elle était aspirante. Elle fut nommée Lieutenant sur sa demande et il l’a prit avec lui sur son navire. Il fut un mentor et presqu'un père, qui même lors de sa descente aux enfers ne l'abandonna pas…

- Sylvia Chinosa = médecin-psychologue, ayant suivie Aerynn après son "accident"-amie de la famille…

- Augustus = faussaire/très compétent pour faire de faux papiers officiels…

- Föstö Milmsteen = trafiquant d'armes et de matériel militaire…

- Rik Minola = spécialiste des ragots sur tous les océans…

- Virgea Acliss = mécano/commerce de pièces détachées…

- Aegon Multoff = itinérant, il vend des produits pharmacologiques et des drogues…
_________________
"On va tous dans la même direction, on prend des chemins différents c’est tout."
- L’étrange histoire de Benjamin Button –


Dernière édition par Yameld le Mer 24 Fév - 03:14 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Yameld
Gardien des Clés

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2010
Messages: 9 188
Localisation: Paris
Masculin Lion (24juil-23aoû) 牛 Buffle
Lanceur de Dés: URL
Deuxième Lanceur: URL

MessagePosté le: Mer 24 Fév - 06:58 (2010)    Sujet du message: PNJ [Polaris] Répondre en citant

 
 
 

_________________
"On va tous dans la même direction, on prend des chemins différents c’est tout."
- L’étrange histoire de Benjamin Button –
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:29 (2017)    Sujet du message: PNJ [Polaris]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Poubelle -> Aides de Jeu Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com