Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Livre 2: La Chose du Fond
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Horreur / Huis Clos -> L'Appel de Chtulhu (MJ : angeldust) -> Partie -> Dans les épisodes précédents...
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 20 Nov - 12:44 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Livre 2: La Chose du Fond

Chapitre 1: "Ensemble pour toujours"



Décembre 1950

Abbigail Carter se lève comme tous les matins pour préparer à son fiancé son petit déjeuner et son lunch box. Le soleil brille de milles feux aujourd'hui dans le Massachusetts, tandis qu'une fine couche de neige fond lascivement sur le trottoir. Le froid est saisissant à la première bouffée mais cette sensation saine et vivifiante donne de l'entrain à la jeune femme pour aller chercher le courrier et le journal. Son bibliothécaire d'amant parti, elle lit à son tour les nouvelles du monde. Les choses ont changé. Deux grands blocs s'élèvent l'un contre l'autre et se livrent une guerre indirecte dans des contrées lointaines: la guerre de Corée avait commencé.

Puis elle passe au courrier. Une lettre de Dunkan, quelques factures et une missive qui laisse Abbi pantoise. Une lettre qui vient de Plymouth, Angleterre, avec un cachet de la Royal Navy.

***

Joshua vient de finir sa journée par un cours à des étudiants de faculté d'histoire. Il empoigne sa canne et se masse le dos. A son âge, être grabataire comme cela, c'était quelque chose que beaucoup de gens pouvaient vivre mal. Joshua s'en accommode pas si mal. Une belle journée que cette journée: du soleil, des élèves attentifs, le travail intéressant. On ne pouvait rien demander de mieux. Et Noël qui s'approche à grand pas...

Il parle rapidement avec ses collègues avant de rentrer chez lui où sa femme l'attend et l’enlace tendrement. Comme toujours, elle a laissé le courrier sur le rebord de la cheminée. Lui aussi tombe sur cette lettre de la Royal Navy.

***

Rémy dépose sa maquette à son imprimeur. Toujours militant et journaliste, il est l'un des plus grands contributeur à son journal. L'atmosphère est bizarre en Europe. Les mouvements sociaux se font de plus en plus populaire tandis que le modèle américain fait toujours rêver autant. Les écrits de Karl Marx ont encore été édité une nouvelle fois cette année. My Life and My Work de Henry Ford aussi. Rémy cultive cette curiosité intellectuel qu'exige son travail mais aussi sa passion.

Jean, son imprimeur, le salut avec un grand sourire. Après avoir parlé un peu de temps à débattre de tout et de rien, Rémy repart. L'imprimeur le rappelle alors d'une voix vive.
"Hey Rémy, attends. J'ai quelque chose pour toi ! Ca vient de chez la mère Boucomont, elle a dit qu'un type anglais lui avait remis ça pour toi !"
Il lui tends alors une enveloppe un peu froisé.

***

Dunkan termine ses exercices quotidiens par une promenade à allure modérée dans le parc. Ses mains passent rapidement sur les roues de sa chaise roulante tandis que son souffle reste régulier. Le docteur lui a dit qu'un jour peut être, si la science le permet, on lui donnerait la possiblité de marcher à nouveau grâce à de fausses jambes. En attendant, il garde la forme comme il peut.

Son infirmière l'attend à la fin de son exercice et lui donne un courrier en souriant. (Comme je n'ai pas eu ton BG, Charly, je laisse volontairement ce passage un peu vague Smile )

***

La fameuse missive est manuscrite d'une écriture fine et lisse, probablement celle d'une femme. Les belles lettres écrites à l'encre noire vous transporte dans votre passé... le passage terrible d'un hiver de seconde guerre mondiale.



Citation:
Le 13 décembre 1950. A Plymouth.

Département D'Etudes des Gréements.
Royal Navy.

Cher [votre nom, prénom ^^],

C'est avec une joie immense que je vous adresse cette lettre. Avec joie et respect pour ce que vous avez fait lors de cette guerre en 1945. Si je vous contacte aujourd'hui c'est que nous avons encore besoin de vos services. Il semblerait que les événements tragiques dont vous avez été les acteurs dans ce monastère belge ne sont pas enterré pour de bon. Pour des raison que vous comprendrez facilement, je ne peux pas en dire plus dans cette missive. Mais votre contribution à l'élucidation de ce mystère est une fois de plus nécessaire.

Je vous invite à me rejoindre le 10 janvier prochain à Plymouth. Un billet pour le bateau adéquat est joint à cette lettre. Ne vous inquiétez pas, nous avons tout prévu. Ne prévenez pas votre famille ou vos amis de votre déplacement. Dites simplement que vous partez en vacances pour retrouver des camarades de combat. J'espère que vous répondrez favorablement à cette requête.

Je vous souhaite d'agréables fêtes de fin d'année. God Bless the King.

Cordialement.

Sir Edgar Hollowood

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu


Dernière édition par angeldust le Mer 11 Jan - 16:29 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 20 Nov - 12:44 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Nov - 22:12 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Le soleil avait un envie de toucher la terre de ses rayons en ce jours. Emmitouflé, avec manteau et écharpe, Joshua avançait gaiement, canne en main et porte-serviettes sous le bras. Oui une cannne... il avait bien fallut qu'il s'y résolve, lui qui avait tout juste au delà de la vingtaine, devoir avancer avec une canne. Sa jambe avait été bien touchée lors de la nuit de janvier 1945. Et son dos n'en parlons pas ! Joshua était devenu une sorte de devin de la température: si son dos lui faisait mal, les température descendaient aussi sec dans la nuit.

Mais le passé était le passé. Il avait beaucoup changer depuis la guerre: plus d'allure c'est certain. La canne avait ce je ne sais quoi de maturité et de style, qui impressionnait les élèves, surtout lorsqu'ils avaient tendance a trop jacasser dans l'amphi. Il était devenu professeur d'Histoire Moderne. Il préparait un spécialisation pour la contemporaine parallèlement et avait plusieurs ouvrages en chantiers qui l'attendait chez lui. Enfin chez eux...

Et oui, Joshua était marié ! Depuis 1949, il partageait la vie de celle qu'il avait quitté sur un quai d'embarquement avant la guerre. Amy Grimes l'attendait chez eux au 25 Abercombes Street, a quelques rues de l'université. Bien pratique surtout lorsqu'on se déplace avec trois pattes.

Il poussa la porte de la maison ou trônait une couronne de noël. Il défit dans le vestibule son manteau et Amy l'enlaça tendrement. Elle lui fit signaler qu'il avait du courrier, et que parmi les lettres destinés entre les demandes confrères, ils avaient reçut le faire part de naissance de Margareth, la soeur d'Amy. Elle avait accouchée le 9 décembre. Cette nouvelle le surpris a plus d'un tour...

Mais c'est surtout le sourire mutin que lui adressa sa chère et tendre qui sous entendait "il faut rattraper le retard !", qui le surpris encore plus ! Décidément les conseil d'Abigail avaient porter leur fruits...
Il entra dans le salon et se servit un scotch. Il reposa sa canne au bureau qu'il avait dans l'encadrement face au jardin. Il consulta les lettres qu'il tira du rebord de la cheminée. "Il faudra qu'un jour une lettre tombe au feu pour qu'Amy arrête de poser le courrier sur..."

Joshua s'arrêta de penser dans l'instant. Une des lettres lui était adresser. Et elle ne venait pas de n'importe ou: de Plymouth, Angleterre. Le cachet de la poste mentionnait une date d'il y a 5 jours...
Il s’assis et décacheta l'enveloppe. Lettre officiel avec en-tête. Les courbures des lettres le frappe... C'est un mauvais souvenir qui revient au galop comme la marée.

Citation:
Le 13 décembre 1950. A Plymouth.

Département D'Etudes des Gréements.
Royal Navy.

Cher Joshua Grimes,

C'est avec une joie immense que je vous adresse cette lettre. Avec joie et respect pour ce que vous avez fait lors de cette guerre en 1945. Si je vous contacte aujourd'hui c'est que nous avons encore besoin de vos services. Il semblerait que les événements tragiques dont vous avez été les acteurs dans ce monastère belge ne sont pas enterré pour de bon. Pour des raison que vous comprendrez facilement, je ne peux pas en dire plus dans cette missive. Mais votre contribution à l'élucidation de ce mystère est une fois de plus nécessaire.

Je vous invite à me rejoindre le 10 janvier prochain à Plymouth. Un billet pour le bateau adéquat est joint à cette lettre. Ne vous inquiétez pas, nous avons tout prévu. Ne prévenez pas votre famille ou vos amis de votre déplacement. Dites simplement que vous partez en vacances pour retrouver des camarades de combat. J'espère que vous répondrez favorablement à cette requête.

Je vous souhaite d'agréables fêtes de fin d'année. God Bless the King.

Cordialement.

Sir Edgar Hollowood


Hollowood. Ce nom n'avait pas disparu dans le tréfonds de la fumée de l'esprit, il s'était plutôt gravé a jamais. Tout comme les évènements de cette nuit de janvier 1945. Joshua ne dit rien un long moment, considérant le billet qui était joint avec la lettre. Il espérait une réponse...
Ben voyons. Joshua soupira et consulta son agenda. Il savait qu'il pouvait prendre quelque jours de vacances, l'université pouvait assurés ses remplacements avec qualités sans que ses classes n'en pâtissent. Restait Amy...

Joshua attrapa une feuille a lettre sortit un stylo plume et se mit a écrire:
Le 19 décembre 1950. A Détroit, Michigan.

Mr Hollowood,

Votre lettre réveille de bien sombre souvenirs. Notre dernière entrevue me semble être hier, au moment ou nous vous racontions, tout mes compagnons et moi les évènements qui s'étaient déroulés en Belgique. A l'époque cela tenait plus de la nouvelle fantastique, mais apparemment la réalité semble vouloir nous rappeler le passé. Si votre invitation ne manque pas de force, elle ne me laisse pas indifférent. Je répond donc favorablement a ma venue en Angleterre, en espérant que cette enquête puisse empêcher ses terribles évènements de recommencés....

En vous souhaitant également d'agréables fêtes de fin d'année.

Respectueusement.

Joshua Grimes


Il replia la lettre, inscrivit l'adresse de la lettre d'Angleterre et l'envoya dans les jours qui suivirent...
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 22 Nov - 08:56 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Un anglais ? Mais qui ? Rémi ne se souvient pas d'avoir connu aucun type anglais; sauf pendant la guerre, dans la résistance. Il accepte la lettre d'un air égal, à peine curieux à ce moment car, pour lui, l'incident du monastère est terminé. Puis il sort après avoir causé encore quelques secondes avec Jean. Non, il ne sait pas de qui ça vient, oui il remettra le bonjour à sa mère.

Enfin, il sort, aperçoit le tramway à l'angle de la rue, et pique un sprint pour ne pas le rater. C'est qu'il commence à être intrigué, et qu'il ne veut pas perdre trop de temps à se demander de qui peut bien venir la lettre. Quelques minutes plus tard, le véhicule le dépose près du Square Armand Steurs, à cent mètres de son appartement dans la commune de Saint-Josse. Arrivé chez lui, un petit deux-pièces sombre mais confortable, il jette son manteau sur le lit puis va vers son bureau, où il dépose la lettre à côté de sa machine à écrire.

L'excitation, étrangement, commence à monter. Recevoir une lettre ne lui fait pas cet effet d'habitude. (dans un coin de son esprit, une part de lui-même sait de quoi il retourne). Avant de déchirer l'enveloppe et d'en sortir la lettre, et comme pour retarder le moment de la lire, il sort sa blague à tabac et se roule une cigarette. Il a pris cette habitude peu après la libération. Un brin de tabac s'est égaré sur sa lèvre inférieure. Il s'en débarrasse, craque une allumette et aspire la fumée.

Enfin, il prend dans un tiroir de son bureau un vieux coupe-papier stylisé en bronze, déchire l'enveloppe et sort la lettre. Lorsqu'il voit qui en est l'expéditeur, son sang ne fait qu'un tour. Alors comme ça, le moment est venu de replonger là-dedans ...

***

La lecture de cette missive le laisse songeur et le ramène cinq ans en arrière. Tant de mystères non élucidés, dont le sien! Que s'est-il passé là-bas, qu'y a-t-il fait ou dit lorsqu'il était inconscient, pour que Josh lui demande s'il a connu un autre champ de bataille ?
Et que sont devenus ses camarades ? Il ne leur toujours pas écrit depuis leur séparation lors de cette soirée d'adieu. C'est que le temps passe si vite!. Et Drew alors ? La dernière fois, son état était grave, et il en avait été attristé; pauvre garçon. J'espère que l'armée l'a largement compensé pour ça.

Un sourire amer fend son visage lorsque cette pensée lui traverse l'esprit. Il ferme les yeux quelques secondes pour faire le point, puis décide d'agir au plus vite.

Il tape alors sur sa machine à écrire une réponse affirmative, mais laconique, pour Hollowood. Puis, dans le fond d'un tiroir, il sort les articles qu'il avait jadis ramassés dans le monastère. Depuis toutes ces années, il n'avait jamais pu se résoudre à les lire, trop effrayé sans doute par ce qu'il pourrait y trouver.

Mais aujourd'hui il sent qu'il n'a pas le choix. Que s'il doit à nouveau avoir à faire à ces horreurs, il devra arriver préparé. Il décroche alors son téléphone mural, et tombe à la première sonnerie sur son éditeur pour lui signifier un congé de quelques semaines. C'est sûr, il ne sera pas jouasse, mais il faudra bien qu'il accepte.

Enfin, il se roule une autre cigarette et se met au travail : il a que quelques petites semaines pour assimiler tous ces textes, dont il doute même de la scientificité.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 22 Nov - 20:08 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbigail avait bien commencé sa journée, de bonne humeur, réveil dans le frais, certes, mais avec l'idée d'un doux petit déjeuner avec son charmant bibliothécaire. Et ce fut bel et bien le cas, il lui vola quelques bisous avant de prendre congé, alors qu'ils se souhaitaient une bonne journée.

Elle récupéra donc son courrier, elle savait qu'elle avait beaucoup de factures, qu'elle devrait les trier, les classer, les vérifier pour finalement les archiver. Parfois, cela lui prenait que quelques 10aines de minutes, selon la quantité, son organisation et sa vraie disponibilité a cette charge. Parfois, cela lui prenait quelques heures... La, ce fut bâclé en une 30aines de minutes, car elle était pressée de lire les nouvelles de son ami Dunkan.

Ce n'est qu'une fois tout cela fait, qu'elle ouvrit le dernier courrier, qui n'était autre qu'une lettre d'Hollowood... Elle resta quelques secondes perplexe, avant d'entamer la lecture. Une fois terminée, elle accusait une grosse indécision. Elle avait essayé quelques temps de reprendre contact avec ce Hollowood, mais ce fut en vainc. Elle aurait voulu éclaircir les mystères des événements traumatisants du monastère... Hélas, ce ne fut possible. Là, il ose la recontacter, lui qui a probablement tout fait pour l'éconduire quand elle était a sa recherche? Mais que cela signifiait-il? Elle n'approuvait pas spécialement la forme et le fond de la lettre : "God Bless the King"???!!! Et, comment pouvait-il se permettre d'imposer le non avertissement aux amis et familles?! Quoi qu'il en soit, elle savait que même si elle acceptait, elle devrait le dire a son fiancé...

Elle passa toute la journée a éplucher la lettre, a réfléchir sur sa décision, à se souvenir de ses camarades dont certains sont devenus amis... Puis, elle pensa a ce Général Allemand, dont le visage lui était resté en tête. Elle pourrait le reconnaitre entre mille! Elle se dit ensuite qu'elle ne pouvait pas se permettre de refuser d'offrir son soutient si c'était pour participer a la recherche de ce genre de personnage... En effet, pour elle, ce genre d'individu ne devrait pas pouvoir continuer à inventer et participer a des horreurs pareilles... Elle l'avait décidé, elle rejoindrait Dunkan et Joshua, ses amis, car elle était certaine qu'ils seraient eux aussi invités, et qu'ils s'y rendraient!

Elle prépara donc rapidement un courrier a l'attention de Sir Edouard Hollowood, en Angleterre,, la posta, puis prépara son explication pour son fut époux, Tim Harrison...

Une fois ce dernier rentré, elle lui expliqua qu'elle devrait s'absenter quelques temps le mois prochain. Qu'il en allait de son épanouissement personnel, mais aussi de son futur épanouissement amoureux envers lui. Elle devait se rendre en Angleterre pour se libérer d'un poids qu'elle portait encore, depuis le traumatisme de 1945. Elle avait en effet réussi a passer au delà de cette histoire, mais elle espérait aller encore plus loin, en trouvant un sentiment d'utilité et d'investissement dans une cause juste. Elle le serra dans ses bras plus fort qu'elle ne l'avait jamais fait. Il avait compris et accepté ce départ. De cette discussion, elle n'en sortie qu'encore plus amoureuse de lui, et espérait déjà le retrouver, courant 1950 pour s'unir à lui, prenant Dieu à témoin...
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 24 Nov - 21:25 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant


Le contenu t'échappe comme la première fois que tu l'as lu. Le contenu scientifique en tout cas. Tu saisis des brides de passages et tu les analyses comme tu peux.

En essence, il s'agit du perfectionnement de la race humaine. Au delà de la science, le père Cornello pensait qu'on pouvait atteindre cette perfection par le mysticisme, et la prière. Quelques rites sont décrits, dont un qui te marque particulièrement de part son atrocité. Le tout ressemblait à un étrange mélange entre fanatisme chrétien, petit traité de biologie et un livre de magie obscure.



31 Janvier 1951

Vous avez embarqué dans le bâteau indiqué par Sir Hollowood et avez débarqué en Angleterre par un matin froid et humide. Une petite brume est tombé dans la nuit et donne à votre arrivée un quelque chose de mystique.

Une voiture vous a attendu au port où vous êtes arrivé (celui ci dépendant de l'endroit du départ) avec à son bord un chauffeur fort courtois, habillé en majordome. La marque haute gamme de la voiture laisse que le Sir n'est pas en manque de moyen.

Vous voyagez au travers de la campagne anglaise pour arriver dans la région de Plymouth. Le paysage y est mélancolique, presque romantique, et tellement anglais. Le brouillard ne s'étant pas dissipé, vous avez l'impression de vous enfoncer dans les éthers. Vous franchissez bientôt un grand portail vert et tandis que vous vous enfoncez dans la demeure, vous voyez apparaître un immense manoir. Là, un autre majordome vous ouvre la porte et vous conduit au travers de dédales somptueux et lumineux, jusque dans une grande salle. On vous débarrasse alors de votre valise et des votre manteau si vous en avez un.



Un lustre magnifique fait rayonner sa lumière dans une salle presque vide. Au mure, des peintures d'illustres inconnus, surement de la famille Hollowood au vu du même pendentif que tous les portraits portent autour du cou. Au milieu de la pièce se trouve une grande table sur laquelle trône des plats en argent. Un buffet de toast délicat et qui n'attend que vous.

Devant la table, droite et fière, se trouve Miss Shepard, toujours aussi jolie. Elle semble avoir passé les épreuves des âges et c'est avec un grand sourire qu'elle vous reçoit.


"Bienvenue dans le manoir Hollowood. Avez vous fait bon voyage ? Je vous en prie, mettez vous à l'aise et servez vous."


NB: vous arrivez un à un dans la pièce. Donc au départ, le premier à répondre sera seul avec la secrétaire, puis vous arrivez au fur et à mesure...
A vous Okay

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Nov - 12:57 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbigail entra donc a priori la 1ere, car elle ne voyait présence de ses camarades d'époque... Elle commença a penser que mis a part ceux avec qui elle avait gardé contact, il aurait pu leur arriver un malheur... En ces temps, la vie est tellement fragile... Quant a ses amis, elle pensait qu'ils n'avaient pas pu ou voulu venir... Ensuite, elle se repris en se disant qu'il était aussi possible qu'elle soit en avance par rapport a eux, qui sait? En tout cas, c'est ce qu'elle espérait...

Elle avait admiré l’extérieur de la battisse avant d'y pénétrer, et maintenant qu'elle était a l'intérieur, elle n'avait la aussi que l’embarra du choix pour apprécier les décors présents. Certes, bien que la décoration lui semblait étrange, il y avait cependant de bonnes idées... Elle pensait : "Ha, ces anglais, ils ne peuvent s’empêcher une touche d'originalité..."

Elle voyait Miss Shepard devant la grande table, toujours belle et élégante. C'était le type féminin avec un charisme qu'elle appréciait, surtout pour une "simple" secrétaire... C'était probablement une personne de gout. Peut-être légèrement prétentieuse, mais si c'était le cas, elle pouvait se le permettre.

Elle s'approcha d'elle et lui tendit la main.

:LAPM "-Bonjour, et merci de cet accueil." jetant un rapide coup d’œil sur la table. "Je vois que nous sommes bien accueilli... Cela cache-t'il quelque chose?" Elle esquissa un léger sourire. "Bien, je vois qu'a la grandeur du banquet, que d'autres personnes sont attendues, et j'en suis ravie."

Puis, elle commença à faire le tour de la table, d'abord admirant les toasts, puis, réfléchissant sur celui ou ceux qu'elle pensait les meilleurs pour son gout, et enfin, elle se lance a en gouter un, pour l'apprécier à sa juste mesure...

Abbigail n'était pas méfiante, elle n'a pas pensé qu'il pouvait y avoir quoi que ce soit de douteux dans la nourriture sur place.
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 28 Nov - 13:36 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

La situation est assez cocasse, pense Rémi dans la voiture qui le mène chez son hôte. Lui, en jeans et chemise d'ouvrier, l'air plus prolétaire que nature et pourtant assis dans cette belle voiture de bourgeois, conduit par un chauffeur tout endimanché ...

Puis il aperçoit la propriété dans laquelle on l'emmène. L'un de ces fantastiques domaines anglais, issus de l'imaginaire des grands écrivains gothiques. Et il ne peut retenir un long soupir d'étonnement. Puis un sourire en coin, tout plein de l'excitation et de la curiosité de ce qui l'attend ici. Quoi de plus approprié à continuer cette aventure, à tourner la page, qu'un décor de contes comme celui-ci ? Il lui semble alors que la vie réelle, son existence de journaliste et son petit appartement à Bruxelles, que tout cela n'est pas aussi réel que ce château et cette belle voiture avec son chauffeur.

Sa vie est sur le point de recommencer là où elle s'était arrêtée quand il s'est retrouvé hors du monastère, le nez dans la neige. Ou plutôt dans les couloirs de celui-ci, avant l'explosion qui l'envoya au sol ... Il fronce les sourcils à ce souvenir, et machinalement pose la main sur son appareil photo. Plus ou moins réelle que l'autre, sa vie de journaliste doit quand même continuer, et il est déterminé à documenter tout ce qu'il verra et tout ce qu'on lui dira au cours des prochains jours.

Son entrée dans le manoir est tout aussi surréaliste. Durant quelques secondes, le décor lui coupe le souffle, puis son professionnalisme reprend le dessus. Il prend rapidement quelques photos de l'intérieur et de l'extérieur du manoir, puis proteste lorsque le laquais tente de lui soutirer son manteau. Enfin, il aperçoit la secrétaire, la reconnait, et la salue avec un grand sourire. Mais alors qu'il s'approche pour lui répondre, il voit dans le fond de la grande pièce une femme radieuse qui examine le buffet. Abbi!

Et bien ça par exemple! Cette chère Abbigaïl!
Ne bougez pas, je vous sers un verre et puis vous me raconterez tout.

Il cherche alors sur la table une boisson digne de leur rencontre, tout en picorant au passage deux ou trois amuse-bouches. Tu parles si je vais me servir!
Il offre enfin à sa camarade la boisson qu'il a ainsi préparée.

A nos retrouvailles! Au fait, vous m'excuserez de n'avoir pas écrit : on se dit qu'on aura toujours le temps plus tard pour penser à ses amis, et pourtant la vie finit par passer ...

Mais qu'importe, maintenant. Alors, qu'est-ce que vous devenez, au États-Unis ?

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 28 Nov - 14:22 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

La Roll's Royce servit par le chauffeur de Sir Hollowood stoppa devant le perron assez impressionnant de la demeure de leur hôte. En descendit Joshua Grimes, habillé d'un large manteau chaud, emmitouflé dans son écharpe marron foncé. Il s'avança lentement dans le gravier de la propriété. Celle-ci se trouvait dans une brume bien anglaise. Tout ce décor semblait tiré d'un roman d'Agatha Christie, et Joshua avait l'impression étrange de jouer les investigateurs en plein brouillard. Bien loin de jouer les Poirots, devoir quitter sa femme ne serait-ce que pendant quelques semaines ne lui plaisait guère. Et même avec les meilleurs impressions de départ, il aurait voulut ne pas avoir a affronter ce passé si récent.

Le chauffeur monta le perron quatre à a quatre, et attendit que Joshua ait finit de également son ascension. Joshua formula dans son esprit une réponse assez mesuré et pleine de mots lourds quand a ce jeune poussin qui lorgnait sur la canne d'un air narquois. Il frappa a la porte et un domestique ouvrit. Il lui apprit qu'il n'était que le troisième invité à arriver. Surpris, Joshua se fit défaire son manteau et confia sa valise au même employé. Il portait un costume 3 pièce uni, noir, une cravate rayée en nœud semi-windsor lui ceignait au niveau du cou. Des voix familières résonnèrent a ses oreilles. Des voix qui le rappelait a cette matinée de janvier, la première fois qu'ils se voyaient.

Il passa le pas du salon appuyé sur sa canne et reçut également un accueil de la part de Miss Shepard. Il n'écouta pas ou peu. Il souriat en voyant Abigail et surtout de dos un de ces compagnons. Rémi ? Drew... ? Cette question lui apporta une gout acide. Il se décida à avancé dans la pièce et se rapprocha des deux invités qui s'agitaient autour du bar et d'un buffet. Une fois proche, il glissa d'une voix grave: N'hésitez pas a en préparez un troisième...

Deux visages se tournèrent en un seul coup: celui de Rémi et celui d'Abigail. Ravi de vous revoir vous deux ! Vous ne pouvez pas savoir combien sa me fait plaisir de revoir vos visages... Joshua se sentit un peu déphasé, sa main sur sa canne, embrassant ses deux amis. Rémi portait une tenue simple. Presque ce que s'imaginait Joshua autrefois: simple, pratique et fort. Abigail était resplendissante, légèrement maquillée et avec une tenue sobre, mais valorisante.
Tout deux semblaient être a l'aise. Joshua prit un verre: Donc, j'espère ne pas vous avoir fait attendre ? Ce qui n'est peut-être par le cas de note hôte... Comment allez-vous ? Qu'est-ce que tu deviens Rémi ?
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 29 Nov - 18:51 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Vous discutez et profitez d'un moment de joie qu'alors vous ne soupçonniez pas. Ces petits bonheurs simples: juste être avec des amis.

Miss Shepard se fait discrète et vous laisse pleinement profiter les uns des autres, et des petits fours.

Puis après un moment, elle s'approche de vous avec un grand sourire. Très polie, Emma lance:


"On m'a informé que Mister Merkel aura un petit peu de retard. Je vous propose de rejoindre Sir Hollowood dans son bureau."

Toujours avec un grand sourire, elle tend la main en direction d'une grande porte de bois, ornée de sculpture. Avec un accent très british, elle entonne: "Shall we ?"

Vous entrez dans une pièce spacieuse et luxueuse qui s'avère être la salle de réception du Sir. Elle fait également office de bibliothèque vu les rangées monumentales de livres qui s'étendent de part et d'autre de la pièce. Edgar est assis sur un grand fauteuil au coussin vert émeraude et tient dans sa main un verre de whisky. Il vous invite à vous asseoir en face de lui, sur un grand sofa de la même couleur. Une petit table basse vous sépare et sur elle repose un bol de cacahuètes et plusieurs verres vides.

Le Sir a clairement pris quelques rides et sous ses yeux se logent des cernes presque violettes. Cependant, il vous sourit lui aussi avec franchise.


"C'est incroyable de vous revoir. J'espère que vous avez fait bon voyage et que vous appréciez l'Angleterre. Je vous en prie, asseyez vous ! Whisky ? J'ai aussi un excellent cognac.

Bien. Miss Shepard, fermez la porte s'il vous plait."


Sur ce, la secrétaire ferme la grande porte de bois et la verrouille. Holoowood lance aussitôt:
"N'y voyez pas là une tentative d'emprisonnement. Simple formalité à la DEG. Je suis peut être un peu paranoïaque !"
Un rire accompagne la dernière phrase.

"Allons, par où commençons nous ? Par vos questions, je suppose... Cette fois, je vais être franc avec vous. Allez y. Je n'ai plus rien à cacher."
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Nov - 16:18 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Malgré qu'Hollowood ait conserver le même visage après toute ces années, les jours de fatigues semblent l'avoir marquer durablement. Et cette affaire semble l'avoir rendu légèrement paranoïaque. Joshua acquiesce a la proposition d'un cognac, et une fois son verre remplit, s'installe dans le fauteuil, sa jambe presque droite, sa canne sur l'accoudoir.

Puisqu'Hollowood a décider de laisser ses invités prendre l'initiative, ce qui surprend Joshua, il décide de parler: Étrange que vous nous laissiez le champ libre pour poser des questions sur ce qui est advenu il maintenant 7 ans... Je suppose qu'a l'époque vous n'en saviez pas plus que nous, mais qu'aujourd'hui vous ressentez le besoin de vous en confiez... J'aurais surement d'autres questions qui me viendront, mais la première c'est: pourquoi maintenant ? Je comprends l'importance puisque nous y étions, mais vous serez d'accord que vouloir nous rappelez cette épisode marquant de notre vie, c'est comme cherchez un soutien là ou vous n'en trouvez pas...

Joshua trouvait le motif d'Hollowood trompeur et abusé: l'homme ne semblait pas désemparés, ou du moins ne le montrait pas. Son état physique pouvait le trahir quelque peu, mais Joshua n'était pas d'humeur a vouloir jouer au journalistes: Veuillez pardonnez mon humeur, sir Hollowood. C'est juste que votre façon d'aborder les choses m'a quelque peu déstabilisé... Je pensais que c'était a vous de nous racontez, et vous nous demandez de poser les questions.

Commencez donc par nous expliquez ce que vous avez fait de nos témoignages il y a 7 ans...


Le cognac réchauffe Joshua, qui attend les explications de leur hôte.
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 30 Nov - 20:51 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Le Sir sourit.

"Et bien... Je crois qu'on touche un point intéressant n'est ce pas ?

Et bien, nous avons pris vos témoignages donc. Miss Shepard les a archivés, car la guerre se terminant, nous avions des choses plus importantes à accomplir et à reconstruire que de courir après des chimères. Les échantillons de Miss Carter ont été analysé mais il semblerait qu'ils ne contiennent rien de particulier. Pas en tout cas à la connaissance de nos laboratoires.

L'affaire s'est donc un peu étouffé. Nous avons continuez nos activités en tant que DEG. Mais voilà quatre ans, un cas similaire à ce dont vous avez été témoins s'est déclaré dans l'hopital de Brême. Il s'avère que le patient s'est fait injecté un sérum restant de la guerre. Tout le lot a été examiné mais rien d'anormal n'a été trouvé. Cette affaire a remonté jusque dans les hautes sphères et notre Roi, God bless the Majesty, a eu vent de cette histoire sordide.

Et vous savez, dans le monde des services Royaux, il faut avoir le bras long. J'ai hérité tout naturellement du dossier, et la DEG ne s'occupe actuellement plus que cette affaire. En surface bien sur, elle conserve son activité d'origine, à savoir les recherches sur les moyens de locomotion maritime. Il s'avère que le Roi semble très intéressé par tout ceci et inonde abondamment l'organisme de ses fonds. Bref, je vous passe les détails mais nous avons quasiment carte blanche...

Et donc nous en venons à vous. Nous avons retrouver la trace du père Cornello. Il est devenu missionnaire en Indochine. Nous n'avons bien sur aucune raison de l'appréhender. Mais il semblerait qu'il soit accompagné d'un homme dont la description pourrait correspondre à l'officier allemand qui se trouvait sur la jeep selon vos dires. Mais nous n'avons aucune certitude... Rien d'autre que vos vagues description. Si nous parvenions à prouver qu'il est bien un ancien dignitaire nazi, alors nous avons une chance de l'appréhender et les questionner avant de les remettre à la Court Internationale...

Voilà, je pense que vous en savez autant que moi. Ou presque."

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Déc - 13:59 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbigail était ravie des retrouvailles dans de bonnes conditions avec Rémi. Elle acceptait et comprenait ses excuses.

:LAPM -"Je m'excuse également, j'aurais pu trouver le temps pour vous contacter. Mais, j'avais comme une impression que nous allions nous revoir... Voila qui est fait, et j'en suis ravi. Espérons seulement que notre réunion annonce de bonnes auspices..."

Abbigail montra rapidement sa bague de fiançailles quand Rémi lui parla des Etat-Unis, et c'est alors que Joshua les accosta, alors qu'elle ne l'avait étrangement même pas vu entrer...

Quand ce dernier s'approcha d'elle pour l'embrasser, c'est avec vigueur qu'elle l’enlaça a son tour, heureuse de le retrouver. Un large sourire rayonnait sur son visage déjà resplendissant.

-"Comme vous le voyez, je ne cache pas la joie qui rempli mon cœur de vous revoir mon ami."

Alors que les trois anciens camarades discutait, ils furent interrompus par les raison de leur retrouvailles. Elle s'installa sur un fauteur qui était a sa disposition, croisant sa jambe droite sur sa gauche, se tenant toujours droite. Elle accepta un verre de whisky, et attendit que les hommes prirent la parole. Cela ne dura pas longtemps. Elle écoutait attentivement, scrutant le visage d'Hollowood, espérant détecter quelques mouvements ou hésitations durant ses propos. Disait-il la vérité ou nous cachait-il quelque chose...

-"Je pense que le visage de cet homme est ancré dans la mémoire de chacun d'entre nous qui l'a vu! Je connais aussi quelques méthodes d'investigation de la police, et les portraits robots sont souvent utilisés, aux Etats-Unis. Ne me dites pas que vous ne connaissez pas ça, vous, avec Scotland Gard... Ainsi, je doute étrangement que vous nous ayez donné l'intégralité des motif qui nous amènent ici... D'ailleurs, je crois qu'il manque certaines personnes... Ou sont-elles?"

Comme ses propos les laissaient comprendre, elle était sur la défensive, et son doux visage s'était étonnamment durci. On aurait presque dit une autre personne. Mais non, c'était bel et bien Abbygail, bien décidé à connaitre toutes les raisons de sa présence ici...
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 07:47 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

"Miss Carter, j'apprécie votre discernement.

Et bien, j'avais en tête de faire d'une pierre... plusieurs coups disons. Retrouver le Père Cornello, son camarade nazi et les arrêter. Tirer cette affaire au clair, élucider ce mystère et vous fournir des réponses car après tout ce sont vous les principaux intéressés. Et puis aussi recruter des membres de valeurs au sein de la DEG."


Le sourire du Sir s'accentue. Vous voyez avec quel point il se délecte de la dernière phrase.

"Et je suppose que vous faites allusion à Mister Merkel et Mister McBain... Et bien le premier devrait arriver d'une minute à l'autre. Quant au second, nous sommes allés le chercher en personne. Mais je grade cela pour plus tard."
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 2 Déc - 18:02 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Il y a une chose que je ne m'explique pas Sir...
Si votre service est soutenus par le Roi... Si vous avez assez de forces et de crédits pour agir... Et si avec ça vous connaissez les principaux protagonistes de cette affaires...

La question que je me pose c'est : pourquoi faire appel a des civils ? Vos services secrets rivalisent de talents et d'intelligence, vous avez surement des équipes qualifiés pour accomplir ce genre de missions périlleuses.


Joshua finit son verre et fixa Hollowood: Je ne vois vraiment pas pourquoi je devrais me mettre a la poursuite d'un ex-criminel de guerre nazi, d'un prêtre reconvertis en missionnaire, pour élucider une affaire qui apparemment semble presque résolus par vos éminents services. Je vais vous en expliquez la raison: je ne suis pas un agent opérationnel. J'ai le dos raidi comme ma jambe et l'idée de crapahuter comme en 45 est un peu fou vu mon état. De plus si c'était d'une telle importance, je le répète, je ne suis qu'un professeur, ex-soldat retourné à la vie civile et ne souhaitant qu'une chose: pouvoir encore vivre longtemps.

Couardise ? Je ne pense pas, prudence serait un mot plus juste. Il y a plus qualifié que moi pour extirpez de la jungle 2 criminels de guerre...
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Déc - 18:41 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbygail regardait Joshua avec un air compatissant, regardant sa canne... Elle pensait qu'il avait en effet, bien assez souffert, et que malheureusement, son handicap serait, même si la "mission" avait pu l’intéresser, un poids vraiment trop important...
Elle ne savait cependant, pour elle, pas encore quoi penser des dires d'Hollowood. En effet, depuis son retour aux état unis, elle a toujours voulu participer à la mise à.... à l'arrestation de ce maudit Nazi... Cependant, maintenant, sa vie est tout autre... Bientôt un mari et une vie stable... Cela valait-il le coup?
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 13:27 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Bien calé dans son fauteuil, Rémi observe silencieusement l'échange entre ses amis et le Sir. Lorsqu'on lui propose à boire, tend tout simplement son verre (qu'il a emporté dans le salon).

La même chose, merci.

Avant d'agir et de parler inconsidérément, il sait qu'il lui faut tout d'abord réfléchir à la nature de cette mission, et tout particulièrement aux motivations de son commanditaire. Si la Couronne est impliquée, et les services secrets avec elle, il y a fort à parier qu'il s'agisse d'un complot visant à renverser le Parti Communiste en Indochine. Mais si tel est le cas, pourquoi l'appeler lui, alors que sa position anticolonialiste est si clairement affichée ? Essayeraient-ils de le mystifier ?

Reste le cas où Hollowood dise la vérité. Quelle perspective horrible, de penser que leur histoire n'est pas unique. Et quel article formidable il pourrait écrire, à condition bien sûr d'être sérieusement documenté. A nouveau se présente donc le problème des Services secrets, car jamais ceux-ci ne le laisseront écrire une seule ligne sur le sujet.

Quelle que soit la nature réelle de sa mission, il faudra donc la jouer finement, très finement.

Enfin, il sort de sa sacoche son bloc-note, et griffonne quelques lignes dedans. Pour le moment, rien ne sert de trop cacher son jeu. Puis il profite d'un blanc dans la conversation pour poser ses propres questions.

Dites moi, Mister Hollowood
(il appuie bien sur le titre de civilité) je ne pense pas que vous ayez compris l'impact psychologique qu'a eu pour nous cette nuit dans le monastère. Et maintenant vous voudriez nous envoyer tous en Indochine occupée pour affronter nos démons ? Eh bien sachez que ces démons sont plus puissants que vous ne semblez le croire. Ma première question sera donc toute pratique : qu'avons-nous à y gagner ?

Et maintenant, je souhaiterais mieux connaître l'implication de la DEG dans cette affaire. Après notre réveil, vous êtes la première personne que nous ayons vue. Vous y étiez donc déjà impliqués. Expliquez-nous donc comment le dossier vous est parvenu. S'il vous plait.

Quant au dernier incident avec la substance en question, comment a-t-il pu se produire ? Sait-on au moins d'où provenait l'échantillon ? Je souhaiterais enfin savoir ce que l'on a pu observer de la victime. Toutes les informations que vous avez sont les bienvenues, vous vous en doutez.

Enfin, le monastère a du être déblayé à l'heure actuelle. Savez-vous ce qui y a été trouvé ?

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 21:29 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Sir Hollowood accueille les questions avec un sourire. Miss Shepard note quant à elle l'ensemble de la conversation


"Prenons les questions une a une voulez vous ?"

Citation:
pourquoi faire appel a des civils ?

"Vous touchez ici un point sensible. Comme je vous l'ai dit, si nouvelles recrues il y a, ça sera vous et personne d'autre, au vu de votre passé. J'estime que vous avez le droit d'en savoir plus d'une part, et que vous êtes les plus à même de faire face à une situation comme celle que vous avez vécu. Pour jouez franc jeu avec vous, vous savez que la France et l'Angleterre avons toujours été rivale. La France a du mal à maintenir sa position en Indochine et les services secrets de la Couronne ont par ailleurs déployer des opérations sur le territoire. Ceci ne concerne pas à proprement parlé de la DEG puisque nous nous focalisons sur ces phénomènes hors du commun. Cependant, les services secrets français ont réussis à infiltrer et ç ficher une partie des agents. Afin de limiter les dégats collatéraux, nous tentons de recruter des civils. Vous n'êtes pas les seuls à être dans ce cas, mais la DEG travaille sur des sujets bien moins politiques..."

Citation:
qu'avons-nous à y gagner ?

"La résolution d'un mystère que vous touche de prêt... Mais aussi une prime descente et si vous mission est un succès, peut être que le Roi fera quelque chose pour vous."

Citation:
Expliquez-nous donc comment le dossier vous est parvenu. S'il vous plait.

"Et bien, un peu par hasard. Les services secrets ont contribué grandement à l'effort de guerre. La situation a été assez peu commune (quelques soldats rescapés d'un monastère en ruine et dont les paroles sont illogiques mais cohérentes entre elles) pour que nous soyons interpellés. Ensuite, c'est ma curiosité et celle du Roi qui font que la DEG possède les activités qu'elle entretient aujourd'hui."
Citation:

Quant au dernier incident avec la substance en question, comment a-t-il pu se produire ? Sait-on au moins d'où provenait l'échantillon ? Je souhaiterais enfin savoir ce que l'on a pu observer de la victime. Toutes les informations que vous avez sont les bienvenues, vous vous en doutez.

"On ne sait pas d'où provient le serum. Cependant, nous savons que les stocks viennent de restes de la guerre. Ils ont tous été mis en quarantaine. La victime, un brulé grave, s'est relevé avec les yeux d'une noirceur terrifiante. Les infirmiers ont essayé de le faire se recoucher mais ils ont été frappés par le patient avec une violence inouie. Les agents de sécurités ont essayé de le maitriser mais en vain. Les impacts de balles sur son corps laissaient couler un liquide noir semblable au pétrole. La victime a été arrêté grâce à plusieurs balles dans la tête et une décapitation."
Citation:

Enfin, le monastère a du être déblayé à l'heure actuelle. Savez-vous ce qui y a été trouvé ?

"Ma foi rien de nouveau. Des cadavres de moines et de soldats américains. Des cadavres de soldats allemands aussi. Certains cadavres ont été retrouvés criblés de balles ou bien avec des membres déchiquetés. Rien de plus que les horreurs de la guerre."
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 8 Déc - 12:01 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbygail écoutait a son tour les différents interlocuteurs, puis, posa a son tour quelques questions :

:LAPM -"Vous parlez de substance "semblable au pétrole", mais il n'y a eu aucun test fait sur ce liquide? Est ce tout de même du sang? Ou est-ce devenu une substance complètement étrangère a l'Homme? J'ose supposer que vous avez des échantillons, et qu'avec les moyens que vous devez avoir, vous avez entamé des recherches pour un éventuel sérum? ou au moins quelque chose permettant un éventuel effet neutralisant, non?

Sinon, je suppose que vous avez déjà pensé aux moyens qu'il nous faudrait si tenté que nous acceptions cette mission, non? En termes de moyens, qu'avons nous? Aurions nous le temps a d'éventuels stages? Je ne connais pas du tout la faune et la flore locale, ni les cultures présentes sur place... Quel langue parlent t'il? Quelles sont leurs coutumes? Il serait malvenu que nous ayons des mouvements qu'ils pourraient imaginer comme étant hostiles... Autre point, niveau matériel, il y a peut-être quelques outils que vous nous prêterez qui doivent nécessiter un minimum de connaissances, non?"
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 8 Déc - 16:41 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

:CHTC

Dunkan regardait sa montre avec répétition.

"Mes pressez vous mademoiselle!!!! Je me demande si je serais pas allé plus vite en chaise roulante. Je vous avez dire que l'on aurait du partir hier soir."

"Mais monsieur, je vous ai ..."

Dunkan ne lui laissa pas le temps de répondre.

"Oui je sais un repas de famille, c'était important. Je sais. Je sais !!! Je comprend mais nous sommes maintenant en retard. Et cela me dérange au plus haut point."

Dunkan savais qu'il était dur mais l'impatience le gagnais de pouvoir retrouver ces anciens compagnons. Le derniers kilomètre se passa dans le silence ponctué de tatonement de ces doigts contre ces genous.

Dunkan ouvrit grand les yeux quand il vit l'immense maison.

"Nous voilà enfin arriver."

La voiture n'était pas encore arriver que j'ouvris la porte l'infirmière freina un grand coup surprise par mon action.

L'infirmière ouvrit le coffre sortie la chaise et aida Dunkan a se mettre sur sa chaise sous les critiques de Dunkan.

L'infimière l'amena à la porte puis sonna.
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 9 Déc - 07:57 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

On amena Dunkan au travers des couloirs et bientôt, on frappa à la porte de la salle où se trouve tout le monde. Miss Shepard vérifie que c'est bien quelqu'un de confiance puis ouvre la porte.

Sir Hollowood se lève et accueille l'homme en chaise roulante avec satisfaction.


"Parfait ! Nous sommes au complet pour le moment ! Miss Shepard, je vous prie de briefer rapidement Mister Merkel. Mais je le sais déjà partant pour nos plans... du moins je l'espère.

Pour répondre à vos questions Miss Carter, je dirai ceci: la DEG ne risqua pas vos vies. Vous serez formés et encadrés jusqu'au départ pour l'indochine. Vous ne serez pas démunis non plus. La DEG vous procurera du matériel sur place.

Quant aux recherches sur le sérum, ils ont été infructueux. Le liquide noir qui sort des blessure du patient semble être du sang avec un très haute concentration de plaquette et les globules ne semble pas être oxygénées en abondance. D'où sa couleur et sa viscosité. Cependant, de là a en être noir, c'est difficile à prouver pour le moment. Mais les analyses sanguins ne détectent rien d'anormal à part ces deux faits."


Pendant ce temps, Emma explique rapidement à Dunkan la situation.
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 12 Déc - 18:16 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbygail avait écouté attentivement Mr Hollowood, puis, salua d'un regard Dunkan quand ce dernier entra.

Il se retourna ensuite vers ses compagnons.

:LAPM -"Et bien, pour ma part, je ne sais pas trop quoi en penser... Et vous? Que pensez vous faire?"
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 25 Déc - 23:56 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

:CHTC

Dunkan entra poussé par son infirmière le sourire aux lèvres.

"Bonjour à mes amis, bien heureux de vous retrouver. Bien que se soit pour un évènement peu festif. Les horreurs de la guerre nous suivent donc."

Une note de mélancolie se li dans son regard. Très vite effacé par un regard et un sourire enjoué tel qu'il est entré.

"Mais bon si je peux me rendre utile pourquoi pas. Bien que je me pause la question un handicapé ne serait il pas un boulet. Excusez moi du terme. Mais ne nuirait t'il pas a la mission? Je ne voudrais aucunement mettre en danger mes associés dans cette entreprise. Ils m'ont déjà sauvé la vie une fois. Je ne pense pas que cette chance se renouvèlera. Par contre si tout le monde est d'accord je serais ravi d'aider et de servir a nouveau."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Déc - 10:58 (2011)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

En voyant Dunkan arrivé en fauteuil roulant, Joshua eut un sentiment de surprise et de malaise...
Surpris par la vigueur de son ancien compagnon d'armes, malgré son fauteuil roulant. Toujours bonne mine et entrain, mais il était aussi mal à l'aise a cause de ce qu'il s'était passé il y a de cela 6 ans...


Il n'avait pas oublié que c'était Rémy qui l'avait sortit de l'église, quand Joshua avait décider de l'abandonner, parce qu'il croyait que ses blessures allaient lui coûter la vie. Cette action lui avait donner un autre regard sur ce qui devait être sacrifié au cœur de l'action....


Mais il revint a ce que Dunkan disait, et il hocha la tête en soutien: Mr Hollowood, croyez bien que je serais enchanté de vous aider d'une autre manière: par exemple par plusieurs recherches. Vous n'ignorez pas qu'en tant que professeur j'ai quelques connaissances autres que dans le milieu de l'histoire qui pourrait nous aider dans notre mission.

Mais si vous souhaitez que je participe a cette affaire, je pourrais en parlez a mon frère. Je lui ai plus ou moins évoqué mon départ jusqu'ici...
Il l'avait caché a Hollowood, mais il ne voyait plus d'inconvénient a ce qu'il ne le lui dise pas. Et j'ai bien été obligé de lui révéler une bonne partie de ce qui s'était passer en janvier 1945. Il m'as préciser que si j'avais besoin de lui, je n'aurais qu'a le prévenir...
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 3 Jan - 11:46 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant


"Ne vous en faites pas. Rien n'est handicapant chez nous. Laissons donc votre frère là où il est. Nous ferons peut être à lui plus tard, mais pour l'heure ce sont vos qualités qui m'intéressent."

Après un moment, Hollowood fait un signe de main en direction de sa secrétaire qui se précipite vers une téagère et en ressort un dossier.

"Et bien, nous y voilà. L'heure de concrétiser. Miss Shepard vous distribue en ce moment le contrat qui nous permettra d'être blanc comme neige aux yeux du monde. Officiellement, vous vous engagez donc volontaire dans la DEG comme support momentané pour une expédition au pôle nord dans une station météorologique qui est censée fournir des recherches pour la naviguation de Sa Majestée. Officieusement bien sûr, vous serez envoyés sur le terrain. Le contrat stipule évidemment le secret professionnel, mais aussi une rémunération conséquente ainsi que des avantages en biens et services pour vos familles respectives. "

Emma vous tend à chacun un stylo afin que vous apposiez votre griffe.

Puis, le Sir reprend:
"Vous commencerez une formation demain. Miss Carter et Mister Pauwels, votre entrainement sera avant tout physique car vous serez envoyés sur le terrain, en Indochine pour être précis. Mistre Merkel et Mister Grimes, au vu de votre situation physique, vous serez incorporés à une équipe de chercheurs et d'enquêteurs afin de percer le mystère du sérum. Vous aurez une formation adéquat également. Une visite médicale aura lieu dans la soirée, si toutefois vous accepter d'être des notres. Sinon, un avion vous attends sur le tarmac de l'aéroport de la DEG.

Votre destin est entre vos mains maintenant."

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Jan - 14:18 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Joshua se retrouva assis a la table, un stylo dans une main. La page dactylographié, en un seul exemplaire unique. Le logo du DEG s'imprimant dans son regard. Joshua hésitait, il le sentait. Bon, un vieux fond contre l'ancienne Albion, c'est vrai qu'il aurait du mal a expliquer en quoi était-il liée a une agence gouvernemental britannique. Il hésitait aussi parce que cela signifiait s'engager pour de bon dans une guerre dont il ne savait rien. Il pensait que le combat s'arrêterait dès qu'il aurait quitté le champ de bataille. En vain, sa finit toujours par vous rattraper quoique vous fassiez.


Il feuilleta le contrat pendant quelques minutes. Il ne compta pas les clauses confidentiels a foison qui s'égrenait devant ses yeux, pour arriver a la dernière page ou il devait poser son paraphe.



Joshua pensa à Amy au moment ou il posa la plume sur le papier. Lorsqu'il eut finit d'esquisser sa signature, il sentit sa jambe plus raide que d'habitude. La douleur était tenace, mais elle n'aurait pas du l'être a ce point. Essayant de se contrôler, il déplaça son genoux de ses deux mains. Il s'efforça de réprimer un gémissement de douleur, mais le rictus sur son visage en disait long sur ce qu'il ressentait. Adossé à la chaise, il eut un mauvais pressentiment sur la suite des évènements...
Revenir en haut
Mataorin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 7 Jan - 18:04 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Abbygail resta quelques minutes devant le document, après l'avoir lu. Elle hésitait... c'était son... futur mari qui la faisait balancer dans ses envies. Aura-t'il le courage de l'attendre? Et a elle, qu'allait-il lui arriver? L'indochine est tellement loin. Et qu'allaient-ils y faire? En plus, elle trouvait étrange que ce soit elle, jeune et frêle personne qui soit a priori, plus utile sur le terrain que dans "l’analyse du Sérum"... Infirmière qu'elle avait été, elle se pensait en fait, plus apte... mais elle... elle était valide... et elle remerciait chaque jour Dieu qu'il lui ai permis de rester complètement indépendante... Elle espérait qu'elle n'allait pas trop risquer sur place, entre sa santé physique, et sa santé mentale...

Elle prit finalement la plume qui lui était présenté, et elle signa.

Elle pensait : En route pour une nouvelle aventure...

Tendant le document signé à Miss Shepard, elle essaya d’analyser son faciès quand elle attrapait ce dernier, espérant qu'elle laisse deviner un sentiment de satisfaction, ou au contraire, d'appréhension, sachant peut-être ce qui l'attendait réellement sur place...

:LAPM "Tenez!"
Revenir en haut
Charlatimus
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 03 Mai 2010
Messages: 5 177
Localisation: boissy saint leger
Masculin Bélier (21mar-19avr) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 21:37 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

:CHTC

Je regarde le contrat le regarde, l'analyse. tentant de le mémoriser de tête de trouver une faille ou une chose à laquelle je dois me méfier.

Après un long moment de lecture. Je me met à signer d'un geste vif.

"Bon voilà qui est fait. Une bonne paye, une formation, pouvons négocier certaines information plus poussé concernant des camps de concentration? Y avoir accès éventuellement. Je serais intéressé."
_________________
Le JDR est ancré dans ma vie puisque je vie avec lui depuis toujours, à l'âge de 6 ans j'ai vu ma première partie, à 8 ans j'ai fait ma première partie et maintenant cela fait près de 14ans que je joue. J'aime jouer et faire jouer faire partager ma passion est ma vocation.

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 13:43 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Rémi continue à prendre des notes tout au long de la conversation. Et pendant que celle-ci se poursuit, il se forge sa propre opinion sur la façon dont les choses devront être faites. Oui, il sait lire entre les lignes, et devine aisément que, sur place, aucune aide digne de ce nom ne lui sera apportée par les Anglais. Roi ou pas Roi. Il faudra qu'il prenne les choses en main lui même.

L'arrivée de Dunkan n'interrompt même pas son train de pensée, fulgurant. Il lui sourit, mais ne relève pas lorsqu'il mentionne une vie sauvée. A ce moment, il suppose qu'il lui parle de quelqu'un d'autre. Mais après tout, son souvenir s'arrête au moment de l'explosion. Est-ce celle-là même qui arracha les jambes de son camarade ?

Bref, il n'est pas besoin de ressasser le passé. Mais cette aventure lui donnera de quoi écrire un superbe article, quelle que soit la façon dont elle se déroulera. Ses préoccupations semblent plus politiques que celles de ces amis, mais tant mieux. Il doit continuer de jouer le jeu; les Services secrets sont trop retors pour leur faire une confiance absolue.

Lorsqu'on lui tend le contrat à signer, il le lit attentivement. Machinalement, et sans même y réfléchir, il se roule une cigarette pendant qu'il lit. Il parvient à terminer de lire précisément au moment où elle lui chauffe la lèvre. Alors, il se redresse sur son siège, écrase son mégot et signe avec le stylo qu'on lui tend. (si les clauses sont acceptables, bien sûr)

Il se cale alors bien dans le fond de son siège, et demande avec un sourire ironique :
Un entraînement physique ? Alors comme ça, on m'envoie à nouveau au casse-pipe ? Je n'ai rien d'un soldat, vous savez ?

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 11 Jan - 16:29 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Sir Hollowood sourit:

"On ne vous en demande pas tant..." dit il avec un air mystérieux.

Miss Emma Shepard relève les différents documents puis, on vous remet un badge de la DEG à votre nom.

La douce secrétaire vous conduit alors hors du bureau de son supérieur qui vous salue d'un signe de tête. Une fois dehors, la jeune femme vous explique rapidement les conditions d'accès aux bureaux de la DEG, qui n'est autre que le château familial du Sir. On y trouvera en outre des bureau administratifs, un champ de tir, un terrain de rugby et des laboratoires de chimie. La DEG compte au total plus d'une centaine de membre dont la moitié se situe ici.

Pour la suite des évènements, c'est assez simple: vous aurez chacun une chambre séparée mais prendrez les repas dans le grand réfectoire. Les journées seront assez cadrées mais il semblerait que vous n'aurez pas le temps de vous ennuyer !

Suite dans les chapitres suivants:
-> Chapitre 2-a: "Mes chers compatriotes" (Sunomis et Mataorin)
-> Chapitre 2-b: "Plus que de la science" (James et Charly)

Je laisse volontairement cette section ouverte. Pourquoi ? C'est assez simple: vous allez être formé pendant un certain temps. Il est évident que nous n'allons pas jouer cette partie et que je vais faire une petite ellipse jusqu'à l'action. Cependant, j'imagine que vos personnages ont des choses à ce dire, puisque pour certains ce sont les retrouvailles. Donc cette section sera plus ou moins hors temps: venez y poster quand vous le souhaiterez pour afiner vos persos si vous le souhaitez.

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 14 Jan - 13:59 (2012)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond Répondre en citant

Durant les jours qui suivent, Joshua essaye de parler un peu plus avec Rémi. Au détour de leur discussion, il ne manque pas néanmoins de revenir sur les évènements de Janvier 1945, et sur son étrange comportement lors de l'attaque. Les mots qu'ils sortaient et surtout l'attitude limite de guérilleros qu'il avait eut pendant les combats... Joshua ne cherche pas l'interroger comme un flic, juste a savoir un peu plus.


Avec Aby, néanmoins, il a plus réserve: il essaye de comprendre son choix. A 1 mois du mariage, qu'est-ce qui a bien pu la poussée à accepter une mission pareil. Là, l'attitude de Joshua, tient plus de l'ami protecteur, un comportement presque limite envers la jeune femme...


(HRP: Je reste volontairement dans le floue, parce que je ne sais pas les réactions que pourront prendre vos retours, donc, n'hésitez pas à faire de même ou à me demander de clarifier ce que Joshua essaye de faire...)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:20 (2016)    Sujet du message: Livre 2: La Chose du Fond

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Horreur / Huis Clos -> L'Appel de Chtulhu (MJ : angeldust) -> Partie -> Dans les épisodes précédents... Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com