Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

James O'Neal

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Contemporain Fantastique -> Conspirations (MJ : Non Nobis) -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 28 Nov - 23:18 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

            "Joli vue" pensa James O'Neal en regardant la Tour Eiffel depuis sa chambre d'Hôtel. Il était en escale à Paris et pensait à une île lointaine perdue dans les Bermudes. Il savait maintenant que celui qui lui avait volé son bien le plus précieux était allé s'y réfugier. Sur la table basse de la chambre d'hôtel se trouvait un prospectus sur l'île d'Al Amarja. Sur la première page de la brochure figurait Vertige, la ville phare. James avait eu beaucoup de mal à se procurer les quelques informations sur cette île. Comment se faisait-il que personne ne connaissait cette destination ? James trouva la première explication rationnelle possible : c'était LE paradis fiscal par excellence et c'était la raison pour laquelle personne n'en connaissait l'existence. Pour s'y rendre il fallait prendre un vol régulier par New York puis prendre un vol intérieur vers El Paso International Airport au Texas ou directement vers Honolulu International (Hawaii). Il y avait d'autres escales possibles mais c'est seulement alors qu'il était possible de prendre un billet pour l'aéroport d'Al Amarja. Car aucune information ne figurait sur internet, aucun voyagiste ne semblait connaître et même les ordinateurs des terminaux du monde entier ignoraient totalement cette référence.
          Et cela ne faisait qu'augmenter la curiosité de James.

          C'est à ce moment que son smartphone sonna. Il éprouvait pour cet engin une sorte de répugnance et un dédain certain, mais c'était ainsi que ses commanditaires travaillaient, et il fallait s'adapter. Au téléphone la voix reconnaissable de Monsieur Kobayashi, un peu rauque, un peu trainante mais déterminée : "Je ne vous dérange pas Monsieur O'Neal... Bien... J'ai un contrat pour vous à 50 000 $... 25 000 $ maintenant, le reste à la livraison. Je vous explique mon euh problème. Il y a une personne du nom d'Aarturo Sloderjson qui a, comment dire, eu l'outrecuidance de voler les plans d'une centrale nucléaire au Thorium. Il est parti pour une île située quelque part dans les Bermudes" A cet instant James failli lâcher le téléphone et resta muet... "Monsieur O'Neal, vous êtes toujours là, bien, nous avons piraté son portable avant qu'il ne soit désactivé. Notre homme doit livrer ses plans très prochainement à quelqu'un d'une entreprise située à Vertige, à Infotech. Si vous pouviez subtiliser les plans et localiser l'homme nous vous serions trèèèès reconnaissant"

          James lâcha : "D'accord, et pour le voyage..." Son interlocuteur coupa : "Bien... Les billets sont d'ores et déjà à l'accueil de votre hôtel ainsi que des liquidités pour vos faux frais. Une fois sur place vous serez sans assistance, comme d'habitude." James entendit que l'homme tapotait sur un clavier d'ordinateur et conclut : "le virement est effectué, bien... Et bon voyage Monsieur O'Neal"

Cette intro est très directive puisque j'ai fait parlé ton personnage (mais si tu le souhaites je peux éditer... notamment si tu penses que la "prime" ne correspond pas aux prétentions de James). Si cela te conviens nous continuons "normalement" pour la suite c'est-à-dire que tu as le contrôle entier : l'aventure commence !

_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Nov - 23:18 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
syzia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 30 Nov - 20:52 (2011)    Sujet du message: Curieux hasard Répondre en citant

Gardant le téléphone dans le creux de sa main pendant quelques secondes alors que son employeur a déjà raccroché.
"Curieuse coïncidence"

James ramasse le dépliant sur Al Amarja et vérifie qu'il n'est pas l'objet de ses propres fantasmes : non, Vertige est bien la cité majeure de l'île. Décidément, le destin est bien capricieux ... sauf si pour une raison inconnue, tout cela ne soit monté de toute pièce. James prend le partie de conserver cette option dans un coin d sa tête.

James se saisit du combiné de sa chambre (il avait déjà eu son quota de téléphone high tech pour sa journée. Paraitrait même que ça peut avoir des conséquences sur le cerveau. En tout cas, la société Indiancom avait élégamment éludé le sujet lorsqu'il avait posé la question, à la fin d'un boulot pour eux).

James coince le téléphone dans le creux de son cou et fait défiler son index sur une page de son agenda personnel, jusqu'à l'arrêter en face d'un nom. Peter Green. Cela faisait décidément trop longtemps qu'il n'avait pu joindre son vieil ami du Comité de Sûreté Atomique (commission rattachée aux Nations Unies). Bien que James ne dispose encore que de peu d'éléments, deux options s'imposent à son esprit : du bon vieux espionnage industriel - les sociétés d'exploitation énergétique se livrant à une course technologique de plus en plus féroce ou le terrorisme. Autant déjà défricher la première option.

Après quelques sonneries : "Bonjour Peter. James à l'appareil. Comment vas-tu depuis le temps ? ... Ginger ? ... Les enfants ? ... Bien, j'en suis ravi. Oui, je sais, tu ne manques jamais une occasion de me le rappeler ... Je devrais trouver un créneau vers début septembre ... Et bien entendu que je serais partant pour te mettre une raclée au golf ! Dis-moi, Peter, j'aurais besoin de quelques informations sur des sociétés de développement du secteur nucléaire. Tu es toujours numéro 2 de du Comité ? ... Numéro 1 ? ... Une belle occasion de fêter ça ! Est-ce que tu sais si une société appelée Infotech possède un département nucléaire ? ... Ou si de manière générale, une entreprise se démarque actuellement, soit par un développement très rapide de ses installations, soit au contraire par une forte chute sur les marchés financiers ? ... Non, ne t'inquiète pas, je me doute que tu ne peux pas me répondre dans l'instant. Tu peux me rappeler sur le smartphone ... Oui, je me suis décidé à investir et non, je n'ai toujours pas utilisé la fonction mp3. Tu peux me rappeler à n'importe quel moment. Embrasse bien tout le monde de ma part. A bientôt Peter"

Un coup d'oeil rapide à sa montre : ça va, le temps de rassembler ses affaires et de rejoindre la réception. Un élégant sac de voyage Fabrizio en cuir à la main, James se plante devant le comptoir en acier galvanisé de la réception. La jeune stagiaire - déjà fort à l'aise dans son travail et au physique ravageur, lui donne son plus beau sourire :
"Vous nous quittez, Mr O'Neal ?"
"A mon plus grand regret, oui, Hannah" Sourire ultra-bright "Quelqu'un a dû déposer une enveloppe pour moi"
Hannah lui tend par dessus le comptoir.
"Merci Hannah. Pourriez-vous me rendre un tout dernier service en m'appelant un taxi ?"

Alors que James referme la portière de la BMW "Charles de Gaulle s'il vous plait"
James récupère un petit dictaphone dans une des poches intérieures de sa gabardine - un de ces vieux modèles à cassettes.
Quelques mots clés sur l'affaire Infotech. Puis avant de le ranger, il se ravise en ajoutant "lien avec mon bien ? intégrité Kobayashi"

Il ne fallait négliger aucune piste. C'est comme ça qu'il avait pu s'en sortir jusque maintenant ...
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 3 Déc - 20:52 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

          James arriva à l'aéroport. Il s'attendait à un long voyage. Heureusement, la classe "affaires" offrait un confort incomparable. Après de nombreuses heures de vol et plusieurs escales James survolait enfin Al Amarja. Il arriva de nuit. "Tant mieux" songea notre enquêteur, car la récupération n'en serait que plus facile. L'aéroport ressemblait à un labyrinthe, un Léviathan de béton, de verre et d'acier. Pourtant James s'y sentait comme un poisson dans l'eau. Il arriva sans peine à la sortie et héla un taxi de la compagnie "Giovanni' Cab". Le chauffeur, un égyptien, arborait des tatouages semblables à des hiéroglyphes et James reconnut l'œil d'Horus. Le prix de la course était prohibitif mais restait à la portée de notre enquêteur. M Kobayashi avait réservé un hôtel dans le barrio de l'abîme, un quartier chic qui donnait sur la baie.
          La chambre était luxueuse et James s'endormit rapidement. Il fit des rêves étranges peuplés de chimères, de sphinx et autres créatures mythologiques. A la fin du rêve, James se vit sur un chantier de fouilles archéologiques en train d'extirper du sable des tablettes antédiluviennes contenant les plans d'une centrale nucléaire high-tech.
           James fut réveillé par la sonnerie de son smartphone. Il reconnut la voix de Peter Green même si celle-ci semblait maquillée, comme s'il avait couvert le combiné d'un mouchoir. Peter annonça : "Ne prononces pas mon nom ! J'appelle d'une cabine et je serai bref. Tu es sur un truc énorme. Infotech n'existe pas officiellement. J'ai eu l'info par des moyens détournés. Cette boîte, dont le financement occulte inquiète nombre d'organisation, centralise tout ce qu'elle peut au niveau scientifique. Ils ont des labos et des espions de part le monde et se livrent à un espionnage industriel intensif. Rien n'a jamais été prouvé mais le fait est bel et bien avéré. La maison-mère est installé dans un paradis fiscal mais je n'ai pas eu accès à l'information. Fais attention à toi !" Peter raccrocha sans laisser le temps à son interlocuteur de parler.
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
syzia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 4 Déc - 11:19 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

James raccroche et lance machinalement le portable sur le lit king size.
"Je ne me souviens pas avoir vu Peter aussi paniqué. Cette histoire est peut-être plus intéressante qu'il n'y parait finalement ... Ça tombe bien, je commençais à m'ennuyer un peu".

Par habitude, James plonge la main à l'intérieur de sa veste à la recherche de son Bien mais ne trouve que son Dictaphone. Cette boule divinatoire avait peut-être plus d'impact sur sa vie que ce qu'il avait bien voulu croire jusqu'à maintenant.

Perdant son regard sur la vue magnifique, il ne peut retenir un froissement des narines à l'odeur des décharges s'étendant au pied des terrasses. "jolie vue ... Mais odeur merdique. Drôle d'endroit pour nicher un hôtel. Je suppose qu' on s'habitue". James ne compte de toute façon pas s'éterniser ici et préfèrera changer d'etablisssement - question de sécurité.

James passe en mode "couleur locale" et opte pour un costume en lin froissé et une paire de lunettes de soleil qui lui mange la moitié du visage.

Après avoir cherche un bottin désespérément. Il se décide à descendre à la réception. Il se dirige d'un pas assuré vers l'antique cabine téléphonique de l'hôtel et se saisit des pages jaunes locales. Ah, de l'espagnol ! Ça faisait longtemps aussi. James se renseigne également auprès de la réception pour obtenir l'adresse d'un bon guide lui permettant de circuler sans perte de temps (et peut-être sans trop de problèmes avec les autochtones) a travers la ville de Vertige.

[Si la société est référencée dans l'annuaire, James se dirige vers l'adresse en taxi - Gioavanni taxi, tant qu'à faire. Sinon, au pire, il prend la direction du quartier des affaires. Si la société es déclarée, celle-ci devrait avoir un siège social public dans le quartier des affaires - barrio doré ?].

James monte à bord du taxi qui l'emmène à destination. Une fois de plus, il sort son Dictaphone et enregistre les quelques nouvelles informations qu'il a pu recueillir. Exceptionnellement, il sait qu'il ne peut compter sur personne pour cette prestation.
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 6 Déc - 23:16 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

           James se présenta à la réception et demanda un guide. Le réceptionniste lui glissa un carton : "Voici les coordonnées d'Axel Barns, un ancien flic qui connaît bien la ville, il doit avoir un bureau dans le barrio des grands hommes... Je vous appelle un taxi". Tout en saisissant son téléphone, le réceptionniste regarda à droite et à gauche discrétement en affichant un sourire entendu. Il dit plus bas : "Et si vous aviez d'autres besoins, n'hésitez pas à demander... à Vertige, tout est possible monsieur..." Ce réceptionniste avait un air un peu étrange, comme s'il était sous l'emprise de narcotiques. Il resta sur place et observa James qui s'éloignait.

          Un taxi Giovanni vint le prendre devant l'hôtel et James, en regardant par la fenêtre de la voiture, est frappé par le contraste existant entre les classes sociales. C'est toujours frappant dans une grande agglomération mais ici tout semble disproportionné voire, décalé. Le quartier des affaires porte bien son nom et la hauteur des bâtiments donne l'impression de se promener à New York.

          James n'eut aucun mal à trouver Infotech, dont le siège était en effet situé dans le barrio de l'Or, ou barrio doré. Au pied de l'immeuble était stationé une grosse berline noire qui crachait un rap vengeur. Un type arborant des chaînes en or semblaient échanger une mallette avec un autre en costume trois pièces. De très jeunes femmes aux tenues légères étaient appuyées contre la voiture. Le chauffeur de taxi faisait comme s'il n'avait rien vu et tout le monde semblait en faire autant. Un peu plus loin un drogué était chassé à coup de matraques d'un banc. Le chauffeur poussa un soupir et se tourna vers James : "Le temps est lourd... C'est sûr, ce soir l'orage va éclater"
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
syzia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Déc - 11:11 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

Par habitude, James relève la plaque d'immatriculation et mémorise les détails physiques des personnes présentes (enregistrement dans son Dictaphone).

"Vous demandez un supplément pour suivre le train de mes "amis" ?"

James ne peut s'empêcher de remarquer que l'ambiance est étrange depuis son arrivée. Un climat délétère comme si tout le monde sur cette île semblait sortir d'un rêve de toxico.

Toujours niché à l'arrière du taxi, James brandit son maudit smart phone, se débat un instant pour déverrouiller le clavier et saisit son agenda dans lequel il a eu la présence d'esprit de noter les coordonnées de ce fameux Barns.

Appel ...
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 14 Déc - 21:51 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

         Le chauffeur maugréa quelque chose comme : "Suivre ou ne pas suivre, tant qu'on y met la monnaie...". Le taxi démarra aussitôt et suivit la berline noire. Derrière la vitre, les immeubles cédèrent la place à des maisons basses et des hôtels particuliers dont les balcons fleuris, de loin, faisaient comme des tâches de couleur, à l'instar d'un tableau impressionniste.

          Plusieurs sonneries retentirent puis on décrocha. Après quelques secondes une voie rauque et grave, comme celle de quelqu'un qui s'éveille dit : "Ouais..."
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
syzia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 17 Déc - 18:35 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

Au chauffeur : "nous sommes toujours dans le Barrio de l'Or '?" tout en faisant glisser une petite somme conséquente par l'interstice de la votre de séparation.

Au téléphone : "Mr Barns ? Vous m'avez été chaudement recommandé. J'aimerais beaucoup que nous nous rencontrions rapidement. Vertige à l'air d'une ville très ... Intéressante et votre aide le serait extrêmement précieuse. Donnez moi une adresse ou nous puissions nous rencontrer, je vous recontacte pour vous donner l'heure de rendez-vous ... Si vous êtes toujours disponible, évidemment".

Après avoir raccrocher, James respire un grand coup avant de tenter une recherche internet sur son mobile. Ayant en tête le mot clé "œil d'Horus", il appuie sur les touches en activant au passage la fonction caméra, l'agenda et le réglage du réveil. Dépité, James balance son téléphone (maudit) sur la banquette ...
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 21 Déc - 21:44 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

 
Citation:
Au chauffeur : "nous sommes toujours dans le Barrio de l'Or '?" tout en faisant glisser une petite somme conséquente par l'interstice de la votre de séparation.
        Le chauffeur : "Là nous traversons le barrio des fleurs mais la voiture devant nous vient de prendre la direction du Barrio des Quatre Points, un lieu pas très fréquentable..." Il saisit la somme et reprend : "C'est là où se concentre toute la frange la plus pauvre de la ville et où les malfrats font leur loi. On dit même qu'ils trafiquent des cadavres... Tout ici se vend et s'achète, y compris ce qu'on imagine pas..."

Citation:

Au téléphone : "Mr Barns ? Vous m'avez été chaudement recommandé. J'aimerais beaucoup que nous nous rencontrions rapidement. Vertige à l'air d'une ville très ... Intéressante et votre aide le serait extrêmement précieuse. Donnez moi une adresse ou nous puissions nous rencontrer, je vous recontacte pour vous donner l'heure de rendez-vous ... Si vous êtes toujours disponible, évidemment".
         Barns : "Vertige est la pire des villes mais aucune ville ne peut l'égaler... dans aucun domaine. Nous pouvons nous retrouver dans un quartier discret et tranquille comme la plaza du Barrio des Grands Hommes. Il y a une petite pizzeria à l'angle de la rue Pessoa et Wellington. Je connais le patron, Mario. Mais si vous préférerez le Barrio des Fleurs, on peut se retrouver dans un bar autour de la plaza, n'importe lequel. Après il y a aussi le cinéma "Vivisection" du Barrio des Sciences qui a une cafet'. Voilà c'est ce qui me vient comme ça, à vous de voir"
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
syzia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Déc - 16:11 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

Au chauffeur : "Continuez à suivre si ça ne vous fait rien, j'ai toujours un peu de temps à consacrer à mes amis. Indiquez-moi dans quel Barrio nous nous trouverons lorsqu'ils seront arrêtés".

A Barns : "Dîtes-moi, êtes-vous réellement un homme plein de ressources comme on me l'a décrit ? Je suis prêt à accepter tout tarif dans la limite du raisonnable pour d'autres services. Je suis actuellement en déplacement, je vous recontacte pour fixer un lieu de rendez-vous."

Reprenant la discussion avec mon chauffeur préféré : "Il y a longtemps que vous travaillez pour Giovanni ? A mon arrivée, j'ai été pris en charge par l'un de vos collégues, nous avions bien sympathisé mais impossible de me rappeler son nom. Vous devez le connaître, un homme aux tatoutages ... exotiques, dans le style ancienne Egypte ..."
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 27 Déc - 21:10 (2011)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

Citation:
A Barns : "Dîtes-moi, êtes-vous réellement un homme plein de ressources comme on me l'a décrit ? Je suis prêt à accepter tout tarif dans la limite du raisonnable pour d'autres services. Je suis actuellement en déplacement, je vous recontacte pour fixer un lieu de rendez-vous."

          L'homme ria au bout du fil : "Je fait partie de cette petite corporation de freelances, tout à la fois guide ou détective selon les besoins. S'il s'agit de vous faire faire le tour de Vertige ou de l'île, mes prix seront ceux de n'importe quel guide... Mais si vous êtes venus sur Al Amarja pour autre chose que du tourisme, je peux faire jouer mes réseaux. Là ça peux être plus cher. Tout dépend de la demande. Souvent des gens viennent à Al Amarja pour disparaître ou parce qu'ils ont truandé la mafia ou les triades. Du coup on me sollicite pour retrouver des gens voire des objets d'arts ou autre. Les demandes sont multiples et, jusqu'à maintenant, j'ai un bon pourcentage de réussite. Rappelez moi dès que vous serez OK"

Citation:

Au chauffeur : "Continuez à suivre si ça ne vous fait rien, j'ai toujours un peu de temps à consacrer à mes amis. Indiquez-moi dans quel Barrio nous nous trouverons lorsqu'ils seront arrêtés".


          La voiture s'arrêta. Le chauffeur se tourna vers James : "Nous sommes dans le Barrio des quatre points. La voiture que nous suivons s'est garée devant le Chaudron de Lucifer. Ils y entrent vous voyez. C'est pas bon signe ça ! C'est un repaire de Satanistes et de cinglés."

Citation:


James : "Il y a longtemps que vous travaillez pour Giovanni ? A mon arrivée, j'ai été pris en charge par l'un de vos collégues, nous avions bien sympathisé mais impossible de me rappeler son nom. Vous devez le connaître, un homme aux tatoutages ... exotiques, dans le style ancienne Egypte ..."

          "Je suis né dans cette île ! Et quand il a fallu trouver un job', je me suis présenté chez Giovanni' Cab, et voilà. Quant au chauffeur dont vous parlez, c'est sans aucun doute Abou. Ce type était un prof à l'université du Caire. Et un jour il a trouvé un truc pendant une fouille. Un truc de dingue et il a pété les plombs en somme. Il n'a jamais vraiment dit ce qu'il avait trouvé là-bas. En fait je crois qu'il a peur qu'on le prenne pour un fou comme ses anciens collègues égyptiens. Abou est chauffeur et poursuit des fouilles dans l'île. Un type un peu étrange mais sympa. Et faut voir tout ce qu'il sait sur les Pharaons et compagnie. Bon, on fait quoi maintenant Chef !"
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
syzia
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Jan - 22:40 (2012)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

Au chauffeur de taxi (appelons Hassan comme mentionné sur sa licence collé sur son tableau de bord) : "bien il semble que rejoindre mes amis dans ce lieu de distraction exotique ne soit pas la meilleure des idées. Pouvez-vous me conduire sur la plaza des Fleurs ? Je ne suis pas si pressé que ça donc vous pouvez prendre le temps et me parler un peu de Vertige" Sourire éclatant et clin d'oeil dans le rétroviseur intérieur.

James allume brièvement son Dictaphone pour y relever la plaque minéralogique. Nous verrons si Barns à autant de ressources que ça ...

Après un échec désastreux pour envoyer un texto à Barns, James se décide à rappeler : "M. Barns, j'ai bien réfléchi et il semble très opportun d'abuser de vos capacités. Retrouvez-moi d'ici une petite demi-heure sur la Plaza des Fleurs. Il me semble avoir aperçu un petit bar avec terrasse fort sympathique, le Caliente si je ne e trompe pas. J'aurai un exemplaire du Times posé sur la table devant moi. Si vous n'avez pas d'objections, je vous dis à tout de suite et ne craignez pas d'être en retard, j'ai un peu de temps devant moi".

Alors qu'Hassan remonte l'artère encombrée de touristes de tout poil, ils arrivent en vue du Caliente, petit bar minuscule place juste sur un coin de rue. Deux tables rondes ceinturées de chrome trônent devant l'entrée. Ce qui constitue à priori la "terrasse". En remerciant Hassan, James ajoute un petit billet pour la conversation sur la cité. Recherchant un kiosque à journaux, il tombe sur une petite baraque située en bordure de la route. Plusieurs tourniquets surchargés de journaux et de revues, dont certaines ne parlent pas du tout à James. Le mythique Times est rapidement déniché, règle et glisse sus le bras. Direction le Caliente.

Au patron à l'air moins sympathique que sa devanture " un thé bien corsé, por favor". James met bien en évidence sa revue sur la table, rabat ses lunettes de soleil sur le nez et patiente en laissant errer sn tag sur la foule bigarrée.
Mais où est donc passée cette splendide serveuse qu'il avait cru apercevoir lors de son premier passage en taxi ???
Revenir en haut
Non Nobis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 2 101
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 12 Jan - 22:07 (2012)    Sujet du message: James O'Neal Répondre en citant

          La serveuse que James avait repéré n'avait pas terminé son service. Elle semblait très sollicitée par les clients. James nota également que celle-ci portait un ras-du-cou comme de nombreuses personnes ici. James promena son regard sur la plaza quelques instants et vit pêle-mêle des artistes peintres, des musiciens, encore des toxicos, des touristes assez nombreux. Il pensa à Montmartre mais en plus coloré, en plus étranges aussi. Des personnes au sourire énigmatique, des symboles ésotériques (encore) gravés dans l'écorce, sur les bancs, sur les murs. De l'autre côté de la place se trouvait le Sad Mary Bar & Girl, fermé à cette heure. Une odeur de patchouli arriva aux narines de James mais il lui était impossible de savoir de qui il émanait : de la terrasse, d'une des nombreuses fenêtres ouvertes de l'hôtel jouxtant le bar ou d'une maison mitoyenne.
         James vit alors qu'un homme avait saisi le bras de la serveuse. Le touriste éméché tenait des propos incohérents. La jeune femme avait visiblement l'habitude des regards masculins et de leurs tentatives malheureuses. Son regard exprimait une certaine lassitude, mêlée de tristesse. Elle parla à l'homme et soudain ce dernier sembla absent. Il regardait autour de lui comme s'il venait de se réveiller. Elle contourna la table et s'approcha de James, un vague sourire aux lèvres. Une fois à sa hauteur elle demanda : "Buenas dias. Qué va à beber ? Americano ?"
_________________


[url=http://yameld.ame2.clicforum.fr/f1695-OVER-THE-EDGE.htm]Julius Barnes (Over The Edge)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:51 (2016)    Sujet du message: James O'Neal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Contemporain Fantastique -> Conspirations (MJ : Non Nobis) -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com