Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Feux de la Terre
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 69, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> GUILDES - LA QUETE DES ORIGINES -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 3 Nov - 14:54 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Ricardo approuve Uradgin lorsque celui-ci suggère qu'on leur rende leurs armes, mais s'échauffe, lentement mais progressivement, en entendant parler de cette Fille de la Terre. Qui qu'elle soit, elle ne lui inspire pas confiance. Il tâche pourtant de faire bonne figure, et de dissimuler toute ironie dans sa voix lorsqu'il demande.

Oh, ainsi vous avez une déesse parmi vous, en chair et en os ? Mais pourquoi donc n'ordonne-t-elle pas à la terre de cesser de trembler ?


Puis, d'un ton plus mielleux encore :

Il m'apparaît que ce ne serait pas pour vous déplaire.

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 3 Nov - 14:54 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 3 Nov - 17:13 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant


:KARGUI: = :JLP:

_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 3 Nov - 18:42 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Ricardo comprend qu'il a gaffé, mais il est malheureusement trop tard. Il aurait mieux fait de se mordre la langue! Mais il n'a jamais compris la vision religieuse du monde. Quel comportement étrange, d'adorer les idoles, puis de s'offusquer d'une question ingénue...

Comprenant les enjeux, ou du moins croyant les comprendre, il bredouille tout de même :

Enfin, je veux dire ... elle doit beaucoup vous aider j'en suis sûr, mais ...

Ah! Mais ces questions me dépassent! Voyez-vous, seule la raison et l'esprit crit... l'esprit d'entreprise sont sacrés par chez moi. Je veux dire, entreprendre de trouver des solutions logiques aux problèmes qu'on se pose.

Enfin, si j'avais un dieu sous la main sur les Rivages, pardonnez ma franchise, mais nous travaillerions ensemble pour régler nos problèmes... ou nous en trouverions un autre.


Regardant son interlocuteur, puis ses compagnons, il s'enhardit et continue.

Non, mais vous avez raison. Il est autre chose de sacré sur mes terres, c'est la parole qu'on a donnée. Et même si je ne suis pas religieux, je saurai tenir ma promesse de respecter tout ce que vous tenez pour sacré, qu'il s'agisse de vos lois ou de vos dieux.
.

Sur ce, il s'incline et garde les yeux baisses en signe d'humilité. Ce qu'il faut faire pour ne pas perdre la face! Pour peu, il se croirait revenu sur les Rivages.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 5 Nov - 17:26 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Oliseheno, satisfait que son bref exposé soit compris des guildiens, prend note des demandes d'Uradgin. D'après lui, la restitution de leurs armes ne devrait guère poser de problèmes. Ils n'avaient de toute façon pas l'intention de les garder plus que de nécessaire. Quant à l'entrevue avec le Premier Chambellan Arindranto, il déclare se charger d'obtenir ce rendez-vous.

« L'entrevue sera sans doute réduite au minimum, de quoi présenter vos hommages et évoquer vos intentions. Les négociations, si négociations il doit y avoir, auront lieu plus tard, dans de meilleures circonstances. »

Tout ce passait pour le mieux jusqu'à ce que Ricardo critique ouvertement l'impuissance de la Fille de la Terre devant un Uradgin effaré. Le Venn'Dys semble très vite se rendre compte de l'énormité de ses propos et tente de se rattraper maladroitement. Mais le mal est fait et le chef du protocole sicasse est outré. L'attitude d'humilité que Ricardo finit par adopter calme un peu le jeu, mais Oliseheno a perdu une bonne bonne partie de sa bonhomie.

« Je vous plaint monsieur Bacardi. Votre peuple est visiblement dépourvu de guide divin pour énoncer de telles choses. C'est un malheur d'avoir été abandonné par les dieux, je le conçoit. Peut-être vos ancêtres ont-ils fait comme vous le suggériez : ils ont voulu changer de dieu car ils en demandaient trop au leur. Au final, je suppose qu'ils ont perdu leur dieu et qu'aucun autre n'a voulu d'eux. Vous ne devriez pas chercher plus loin la terrible malédiction que vos aïeux vous ont léguée . »

Visiblement, Oliseheno est au courant pour la Langueur, cette terrible maladie qui frappe le peuple Venn'Dys et qu'aucune médecine n'a réussi à contrer ni même comprendre jusqu'à présent.

« Mais votre méconnaissances des choses tenant du divin ne doit pas vous autoriser à critiquer ce que vous ne connaissez et ne comprenez pas. La Fille de la Terre, louée soit sa grande mansuétude, est un guide, une source de sagesse millénaire qui nous gratifie de ses sages conseils et de son intercession avec les forces du Continent. D'autres peuples que le nôtre aurait sombré dans le chaos face aux épreuves que nous avons traversées. Mais nous avons su garder notre dignité et la place qui est la nôtre. Et c'est grâce à elle que nous le devons, grâce à sa sagesse qui nous permet de voir les chose avec plus de recul qu'un étranger trop fougueux qui n'a foulé le sol de ce volcan que depuis une journée. »

« Je met donc vos paroles sur le compte de l'ignorance et me fie donc à votre sens de la parole. Mais n'oubliez pas les miennes : Remettre ses paroles en cause serait faire preuve de sottise. »


Sur ces paroles, appuyées par un regard lourd de reproche, Oliseheno se lève et prend congé des guildiens.

« J'enverrai quelqu'un vous chercher pour l'entrevue avec le Premier Chambellan Arindranto. Madame, messieurs, au plaisir de vous revoir ce soir. »
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 6 Nov - 13:56 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:KARGUI: "Bacardi, la prochaine fois que vous ouvrez la bouche pour dire une chose pareille, je vous coupe la langue. Essayons de faire bonne figure devant le chancelier."
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 11 Nov - 11:34 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Maximilien avait aider Sigid à se remettre et lui avait proposer de s'appuyer contre lui. Il n'avait pas entièrement tout saisit, mais de ce qui semblait ressortir, ils n'allaient pas tarder à rencontrer la guide des Sicasses. Et Ricardo jouait la carte "Scepticisme Venn'Dys"...

Il soupira, se préoccupant plus de l'état de santé de la jeune Sigid que de pouvoir rencontrer la chef des Sicasses. Son esprit lui rappela aussi leur mission. Ils leur faudrait beaucoup de délicatesses pour y parvenir.

Décidément cette mission n'avait rien d'aisé.
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 13:41 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Lorsque Oliseheno quitte la pièce, Ricardo regarde ses compagnons d'un air confus.

:GUIS
Eh bien, ça s'est bien passé, non ? finit-il par dire pour réchauffer l'atmosphère. Mais la cinglante et violente réplique d'Uradgin vole, et empêche qu'on se détende trop.

Durant quelques secondes, le Venn'Dys est tenté de relever le défi de leur chef. Cela s'apparente dangereusement, en effet, à une provocation, à laquelle son honneur de duelliste lui commande de répondre. Les conséquences en seraient toutefois fâcheuses, et il n'est par ailleurs pas certain de pouvoir l'emporter s'ils ne se battent pas à armes égales - c'est-à-dire, s'ils se bagarrent plutôt que de se battre noblement. Un instant, pourtant, il ne serait pas mécontent de voir l'autre embroché sur son acier.

Quelques réparties bien senties, adressées à lui ou à ses idoles, lui traversent alors l'esprit. Mais il se rappelle, juste à temps, le surnom de leur chef. Il ne servirait à rien de provoquer la colère d'un fou, c'est certain. Alors, Ricardo se contente de regarder Uradgin bien droit dans les yeux, et de lui montrer les dents. Puis il siffle pour appeler à lui Attila, tourne le dos au groupe, et sort prendre l'air dans dire un mot.

Il lui apprendra, à cet illuminé, à lui faire ce genres de menaces. Mais il a raison, s'avoue-t-il pourtant, sur un point. Il faut faire très attention avec les religieux, lorsqu'on souhaite parler franchement. Une idée, alors, germe dans son esprit. Il profitera de cette promenade improvisée pour composer un discours à l'attention de la Fille de la Terre et de sa suite. Cette activité aura, par ailleurs, le don de calmer son esprit, mais également, l'espère-t-il, d'apaiser la tension qu'il a peut-être créée avec son scepticisme affiché.

Oui, c'est une bonne idée, il leur prononcera ce discours lors de leur entrevue avec Elle - loué soit le pouvoir de la rhétorique. Que disait le chef du protocole ? Ah, oui, elle les aurait guidés ici - c'est toujours bien de commencer un discours sur le mode narratif. Faire un lien avec sa fonction de guide spirituel et magique. Il enchaînera sur le récit – narratif – de leur arrivée dans l'écrin dans une période troublée. Ne pas apparaître comme des sauveurs (après tout, c'est son rôle à elle), mais mettre en valeur l'aide précieuse qu'ils pourront leur apporter, malgré les différences culturelles. Non, en s'appuyant sur les différences culturelles ! Il faudra se servir à leur avantage des quelques incidents survenus ou bien il n'aura pas l'air sérieux. Mais il sera nécessaire, il le craint, de faire l'apologie de la Fille de la Terre dans un même temps.

Fronçant les sourcils, mais heureux de pouvoir diriger son esprit en terrain connu, Ricardo, accompagné d'Attila, continue de cheminer dans la ville tout en réfléchissant au discours qu'il prononcera.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 23:18 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

L'après-midi était déjà avancée lorsqu'Oliseheno quitta le comptoir de la guilde des Mille-Peuples. Depuis la grande salle qui servait de bureau à leur prédécesseur, à travers cette grande verrière s'ouvrant au-dessus de la ruelle, Uradgin pouvait voir les Feux-du-Ciel poursuivre leur route céleste et le chef du protocole sicasse entamer la sienne bien terrestre. Si le volcan et ses secousses épargnaient cette cité, l'endroit pourrait être plaisant à conserver ... pour peu que les talents de diplomatie des émissaires de la guilde y parviennent. Mais si le volcan devait réduire la cité en cendres et tas de roche fumants, il serait dommage de perdre les trésors qu'elle pouvait conserver encore en son sein. Depuis leur arrivée, les guildiens n'ont pas eu l'occasion d'entendre parler de la fameuse pierre loomique tant convoitée, celle qui détiendrait les secrets des talents architecturaux des ancêtres des Sicasses. Mais elle devait être là et ils ne devaient pas perdre cet objectif de vue.

Oliseheno avait disparu de la rue lorsque Marutto Arnolfi déclara se retirer pour continuer ses analyses architecturales. La tache semblait mettre les nerfs de l'ingénieur Venn'Dys à rude épreuve car il avait l'air terriblement las.

Sigid monta elle aussi se remettre de ses émotions dans sa chambre. Elle acceptait volontiers le bras de Maximilien même si il s'était avéré qu'en fin de compte, elle n'était pas physiquement atteinte. Pour la forme, elle lui précisa quand même qu'il ne devait pas se sentir obligé de l'aider, qu'elle pourrait arriver seule jusqu'à se chambre et que la mission devait malgré tout avancer. Aussi, si le jeune aventurier Venn'Dys voulait vaquer à d'autres occupations ou seconder Uradgin, elle n'aurait pas voulu le retenir plus que nécessaire.

Pour sa part Millian, l'air hagard, regardait par la baie vitrée le ciel, ou la ville, perdu dans ses pensées. Les opportunités s'offraient à lui mais lesquelles devaient-ils suivre ? Les Voix ne l'aidaient pas dans sa réflexion, que du contraire. À la consultation possible des textes sicasses et la poursuite du phylum qu'il avait entamé sur les abords du volcan, s'ajoutaient les devoirs diplomatiques. La responsabilité du sémanticien dans la quête de la pierre loomique était grande, mais avec un peu de chance, il pourrait arriver à tirer le meilleurs de la situation.

Quant à Ricardo Bacardi, sa confrontation avec le surnaturel du Continent, les croyances des peuples qu'il considérait comme inférieur et les remontrances du chef de la mission avaient suffi à lui mettre les nerfs à vif. Il préféra prendre l'air seul avec son compagnon à quatre pattes pour prendre du recul et mieux se préparer à la prochaine confrontation. Ses pas l'emmenèrent de ruelles en ruelles, en avenues et places lumineuses bordées d'édifices sombres que le contre-jour contribuait à faire apparaître comme des ombres felsines dont étaient friands le Venn'Dys avides de spectacle et d'art ... avant qu'il ne quitte ses îles natales. Alors qu'il structurait son discours dans son esprit comme il aurait préparé mentalement un duel, Attila jouait autour d'une petite fontaine d'eau chaude avec de petits enfants sicasses visiblement très amusés par cet étrange animal. Loin de tourmenter la brave bête, ils alternaient entre courses faussement apeurées, caresses et combats faussement épiques. Les adultes qui regardaient la scène riaient de bon cœur de leurs jeux naïfs. La légèreté de la scène contrastait vivement avec la solennité de l'épreuve de ce midi et l'image d'un peuple soumis aux divinités qu'avait en tête Ricardo. Visiblement, l'omniprésence de leur religion n’empêchait pas ces gens d'être heureux et simples.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 00:35 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIS

La tranquillité du moment, la simplicité des jeux enfantins, et la spontanéité avec laquelle eux et Attila ont inventé leur jeu, ont vite fait de calmer les esprits de Ricardo. Il parvient donc aisément à rester sur un mode créatif, mais il n'en reste pas moins que l'exercice est difficile. Peut-être souhaite-t-il signifier trop de choses avec ce discours, et qu'il devrait le simplifier? Oui, pour ne pas perdre son audience ou avoir l'air ridicule, il faudra le simplifier.

Après deux heures, il parvient toutefois à un plan qu'il estime potable, mais probablement pas susceptible de les émouvoir outre mesure... à moins peut-être qu'il n'y ait suffisamment de vin lors de ce repas? Finalement, il en arrive même à sourire, et prend en une seconde les décisions finales. Finalement, pourquoi gâcher cet après-midi à un travail dont il sent qu'il n'est pas d'humeur à l'accomplir comme il le mériterait? Et, encore une fois, c'est loin d'être mauvais, mais tout juste passable.

Finalement, il sort donc de ce qui doit sembler une rêverie aux locaux, et leur sourit en retour. Durant quelques minutes, il échange quelques mots avec eux. Le langage corporel, et la situation partagée, surmonte aisément la barrière de la langue - et tant pis s'ils ne se comprennent pas tout à fait; le moment est trop beau pour s'en soucier.

Après quelques temps, pourtant, Ricardo sent que le moment est venu de se remettre en route. Même s'il n'assiste pas à l'entrevue avec le chambella, il faut qu'il se prépare pour se soir, qu'il brosse ses vêtements protocolaires, ses bottes, qu'il se parfume, et qu'il lave Attila aussi. Il devra aussi s'entraîner devant un miroir à prononcer son discours; autant compenser sa piètre qualité par une exécution remarquable.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 15:32 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIN

Marutto est plongé dans ses études. Penché par dessus son bureau, il trace encore de nouveau tracé sur la grande table qui lui sert de plan de travail. Il cherche encore à percer le mystère de cette étrange architecture.

* Et cette fameuse pierre, ce loom à la source de tout ça... Ou pourrait-il se trouver... il me serait bien utile... A moins que ! Cette guide pourrait bien être au courant... Peut-être est-ce grâce à cela qu'elle attire la reconnaissance de son peuple... *

Le temps passait et Marutto restait ainsi dans ses pensées, sans faire grand attention... Au bout d'un moment, il relève la tête et aperçoit la position du ciel.

_ Mince !!! Il est déjà fort tard ! Si je ne me dépêche pas je vais être fort en retard !

Il rassembla alors les principaux dessins et les enroula ensemble. Il les rangea précieusement dans un coin de la pièce avant de partir en courant au rendez-vous.
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas





Dernière édition par Armaklan le Ven 23 Nov - 11:55 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 23:27 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIA

Milian était encore secoué par le rituel auxquel il avait pris part et il n'avait suivit que d'une oreille les dernières discussions.

Une fois Oliseheno partit, Milian allait monter dans sa chambre, lorsqu'il vit Ricardo sortir avec son chien...
Quelque chose lui dicta qu'il devait lui aussi plutôt sortir et chercher des réponses ailleurs...

* Ce volcan et cet étrange rituel... peut-être serait-il bon de méditer là-bas...

Milian sortit du comptoir pour se rendre d'un pas lent vers la zigourat. Une fois là-bas, il chercha un lieu et une position confortable au bord du volcan, s'assit en tailleur, et commenca une méditation.

* Esprits de ces lieux, Esprits de la Terre, aide moi à comprendre, montre moi la voie qui se trace devant mes yeux aveugles...
_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 23 Nov - 16:16 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Lorsque Ricardo Bacardi rentra au comptoir, les Feux-du-Ciel avaient déjà fort avancé dans leur course céleste. L'après-midi était bien entamée, presque déclinante. Il croisa sur sa route un garde à la livrée jaune-orange typique qui se rendait au comptoir de la guilde sous les ordres d'Oliseheno.

En l'absence de Millian, ce fut donc Sigid, à peine remise de ses émotions, qui fit la traduction. Le garde avait pour instruction de les conduire dans l'heure auprès du Premier Chambellan pour une audience. Marutto, Maximillien et Uradgin avaient eu largement le temps de se préparer, mais Ricardo allait devoir se dépêcher s'il voulait accompagner la délégation guildienne lors de cette formalité somme toute importante.

Quant à Millian, s'il pensait au départ retourner à la ziggourat se trouvant au fond du volcan, se retrouva sans trop savoir pourquoi, guidé par son instinct sans doute, à arpenter les rues de la ville et sortir de l'enceinte de celle-ci pour trouver un lieu propice à la méditation. De là où il se trouvait, il avait une vue d'ensemble sur la cité des Sicasses, mais son regard n'était plus aussi léger que celui qu'il avait lorsqu'ils étaient arrivés la veille et qu'il avait découvert le cratère pour la première fois. L'ordonnancement du volcan-hôte, ses étages successifs d'habitations et ses grandes portions inhabitées, pour logiques qu'elles soient, lui rappelaient furieusement la structure d'un Phylum. La ville elle-même contiendrait-elle la réponse au mystère de son édification ? C'est en tout cas ce qu’espèrent leurs supérieurs à la lecture des glyphes récemment découverts dans le palais et qui évoquaient une pierre loomique. L'évidence était là : pour retrouver le Sortilège capable de tels miracles architecturaux, il fallait retrouver chaque briques du Phylum. À moins que l'une de ces briques, seule, contienne la réponse. Serait-il seulement possible que ce qu'il avait appris en gravissant le volcan soit lié à ce mystère ? S'il pouvait retrouver ne serait-ce qu'un seul fragment de ce Phylum à l'intérieur du volcan, le puzzle serait déjà plus compréhensible pour le sémanticien.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 00:39 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIA

* Comment suis-je arrivé ici ?... Ohhh, ma tête tourne...

Millian était sorti de la ville et avait gravi les pentes du volcan sans vraiment y prendre garde.
Les voix dans sa tête le tourmentait; sa tête tournait, ses jambes étaient lourdes, il lui fallait s'asseoir.

L'où il était arrivé, il contemplait tour à tour la ville et le volcan, cherchant à percer le mystère...
* Si la ville est à l'image d'un Phylum, peut-être que chaque habitation renferme une part de la solution ?

Son regard changeant de côté:
* Et si le volcan était la réponse...

Milian contempla les pentes du volcan. Il se remémorait une image, une vision qu'il avait eu durant leur voyage, et dans laquelle un sentier menait à un petit Cairn dans le volcan...
Il se pencha alors pour mieux visionner l'intérieur du volcan, parcouru les parois du regard, cherchant si une pente, un sentier, ou un signe distinctif ressemblait à sa vision.
Lentement, Milian se leva, il se mit en marche en scrutant les pentes du volcan à la recherche de son rêve...
_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 26 Nov - 13:45 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIJ

Maximilien finissait de remettre sa veste en place, lorsqu'il vit apparaitre Ricardo sur le pas de la porte: "Dépêchez-vous mon vieux ! On attendait plus que vous et cela aurait fait désordre sans que nous soyons tous là..." Il nota l'absence de Millian.

"Ricardo, Millian n'est pas avec vous ?"

Ou était-il donc passer ? Pouvaient-ils néanmoins se présentés devant la représentante sans créer d'incidents ?
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 27 Nov - 15:57 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIS

Ricardo, voyant cette agitation, haussa les épaules. Mais il prit sur lui, et, rapidement, se vêtit de ses habits d'apparat, brossa ses cheveux, enfin, fit tout le nécessaire pour paraître sous son meilleur jour. Puis il suivit le serviteur jusqu'auprès du chambellan, répétant tout bas son discours.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 01:29 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIN

Marutto rejoint ses compagnons, encore perdu dans ses pensées il bougonne des phrases à peine compréhensible.

" Impossible... Mathématiquement impossible... Il devrait ceder... et ses formes ! Pas étonnant qu'il soit autant tourné dans la mysticisme... on dirai de la magie... comment ont-il pu... quel secret... Il doit y avoir un moyen logique... "

Il transportait avec lui quelques rouleaux de papier portant surement les résultats les plus probants de son après-midi d'étude. Il s'arrêta, prit une longue bouffée d'air, se secoua légèrement la tête comme pour se débarasser de quelques pensées trop encombrante, puis se tourna vers les autres.

" Vous avez trouvez quelque chose ? "
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 29 Nov - 18:11 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Sous le signal d'Uradgin, les guildiens se mirent en route pour le palais du Premier Chambellan. Un peu éteinte et songeuse, Sigid s'était jointe au groupe pour servir d’interprète le cas échéant. Sa morgue semblait avoir été consumée par le feu du rituel de ce midi. Uradgin, lui, ne manquait pas de rappeler son autorité à ses collègues, ne voulant pas de nouvel incident diplomatique.

Bientôt, ils arrivèrent sur la place des palais, toujours garnie par l'improbable ballon venn'dys qui y était amarré. L'édifice qui s'était écroulé la veille était maintenant sécurisé pour éviter que de nouveaux accidents n'y arrivent. Le garde sicasse guida les guildiens jusqu'à un palais aux formes très simples, mais dont les façades rouges étaient intégralement recouvertes de frises géométriques d'une grande finesse. À l'intérieur, l'on vous mena par un grand escalier d'honneur qui aurait pu, comme le reste, ne faire qu'un avec le sol et les murs. De grands globes de verre diffusaient dans les couloirs du palais une lumière proche de celle du jour mais les guildiens n'eurent pas vraiment le temps de s'attarder à leur fonctionnement. Le garde les abandonna en effet dans un vaste antichambre où un Sicasse fin et distingué, en livrée orange et à l'écharpe rouge, prit son relais. Il les invita à s'asseoir et leur offrit quelques boissons pour les faire patienter. Après quelques minutes, un autre Sicasse, vêtu de la même manière, ouvrit la porte au fond de l'antichambre et fit signe aux guildiens qu'ils pouvaient entrer.

La salle d'audience était un vaste bureau. Le plafond s'élevait à plus de sept mètre de haut et des mezzanines faisaient le tour de la pièce exceptée le fond faisant face aux nouveaux venus. Celui-ci qui n'était qu'un seul et immense vitrail représentant des dizaines de scènes sans doute issues de la mythologie autochtone. Les murs et mezzanines étaient couverts d'étagères, elles-même remplies de rouleaux. Sans doute l'immense corpus de lois du peuple Sicasse. Au centre de la pièce, dos au vitrail, un Sicasse d'âge mur mais au physique encore athlétique trônait. Comme Oliseheno et Volamosoandro, il portait la robe pourpre des dirigeants sicasses. Devant lui, des serviteurs terminaient de dégager la paperasse qui recouvrait son large bureau. Comme beaucoup de mobilier ici, ce dernier faisait partie intégrante de l'architecture, fait de la même roche rouge et noire. À ses côtés, les Natifs pouvaient reconnaître la forme dodue et familière d'Oliseheno. En vous voyant arriver, le chef du protocole s'avança vers vous et vous présenta en sicasse à celui qui devait être, manifestement, Arindranto, le Premier Chambellan. Il s'adressa ensuite aux guildiens dans leur langue :

« Messieurs, le Premier Chambellan Arindranto vous souhaite la bienvenue. Son excellence a pris sur elle de prendre de son précieux temps pour vous entendre. Il est prêt à recevoir avec toute la bienveillance nécessaire vos déclarations et doléances. »
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 1 Déc - 13:48 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIS
Ricardo consulte du regard ses compagnons, puis s'avance enfin, et s'incline légèrement. Choisissant avec soin ses mots, et demande alors :

Votre excellence, je vous remercie tout d'abord d'honneur que vous nous faites en acceptant ainsi de nous rencontrer.
Comme vous avez pu l'entendre, notre arrivée dans votre ville ne s'est pas faite sans qu'arrive un léger incident diplomatique. Ainsi, sans que nous ayons voulu faire aucun mal, il s'est avéré que nous avons bafoué l'une de vos lois sacrées - l'incident a heureusement été réparé en bonne et due forme au cours d'un rituel expiatoire.
Je pense ainsi parler au nom de mes camarades en vous félicitant de l'excellente complexité de vos lois. Seuls les peuples les plus civilisés disposent, en effet, de systèmes juridiques écrits. Que le votre soit aussi efficace, et vos rituels aussi beaux et complexes à la fois, est également un plaisir, soyez-en sûr, pour de grands voyageurs tels que nous.


Le Venn'dys s'arrête une seconde de parler, fait une courte révérence et regarde le chambellan d'un air entendu, puis reprend.

Ainsi, c'est dans un esprit d'entente constructive entre nos peuples, et pour éviter d'autres incidents, que nous vous présentons aujourd'hui notre requête. Nous souhaiterions obtenir de vous l'autorisation de consulter vos codes des lois, ceci afin de nous rendre compte par nous-même des comportements autorisés sur vos terres sacrées.

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 22:26 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:KARGUI: "Notre ami a fort bien exprimé nos sentiments et nous attendrons de lui de précieuses leçons quant à votre civilisation. Cependant, vous savez certainement que nous autres Guildiens, avons aussi des devoirs vis-à-vis de notre communauté. Comme vous avez charge de la vôtre, et que votre temps est précieux, je me bornerai aux points essentiels. Nous pourrons en deviser plus avant sous l'égide de la Fille de la Terre.

"D'une part, nous souhaitons vivement reprendre les relations commerciales avec le peuple Sicasse. Nous pouvons même, dans un premier temps, l'aider à se remettre de son récent malheur.

"D'autre part, le but des Guildes n'est pas seulement de faire du commerce, il est aussi de regrouper la sagesse des peuples en une somme plus grande. Les Sicasses ont assurément beaucoup à offrir et c'est pourquoi je sollicite l'autorisation, pour messires Marutto et Millian, d'étudier vos techniques et d'en faire un rapport pour les archives de la Constellation."
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 7 Déc - 22:54 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Ricardo Bacardi a écrit:
Votre excellence, je vous remercie tout d'abord de l'honneur que vous nous faites en acceptant ainsi de nous rencontrer.
Comme vous avez pu l'entendre, notre arrivée dans votre ville ne s'est pas faite sans qu'arrive un léger incident diplomatique. Ainsi, sans que nous ayons voulu faire aucun mal, il s'est avéré que nous avons bafoué l'une de vos lois sacrées - l'incident a heureusement été réparé en bonne et due forme au cours d'un rituel expiatoire.
Je pense ainsi parler au nom de mes camarades en vous félicitant de l'excellente complexité de vos lois. Seuls les peuples les plus civilisés disposent, en effet, de systèmes juridiques écrits. Que le votre soit aussi efficace, et vos rituels aussi beaux et complexes à la fois, est également un plaisir, soyez-en sûr, pour de grands voyageurs tels que nous.

Le Premier Chambellan écoute le Venn'Dys avec un sourire intrigué et puis amusé. Lorsque Ricardo lui en laisse le temps, il répond à ses politesses avec la même franchise :

« Comme vous l'avez dit, nous savons très bien quelles ont été vos regrettables malheurs alors de votre arrivée ici. Nous sommes très heureux que vous soyez tirés autant de plaisir d'être ainsi confrontés à l'immense complexité de nos lois et nos traditions. Soyez surs que nous regrettons les vertiges et nausées que la beauté et la complexité de nos rituels ont pu causer à vous ce matin sire Bacardi. »

Le Premier Chambellan reprend son sérieux lorsque Uradgin prend la parole.

Uradgin a écrit:
«Notre ami a fort bien exprimé nos sentiments et nous attendrons de lui de précieuses leçons quant à votre civilisation. Cependant, vous savez certainement que nous autres Guildiens, avons aussi des devoirs vis-à-vis de notre communauté. Comme vous avez charge de la vôtre, et que votre temps est précieux, je me bornerai aux points essentiels. Nous pourrons en deviser plus avant sous l'égide de la Fille de la Terre. »

« D'une part, nous souhaitons vivement reprendre les relations commerciales avec le peuple Sicasse. Nous pouvons même, dans un premier temps, l'aider à se remettre de son récent malheur. »

« Le noble Oliseheno ici présent nous avait déjà transmis vos marques de sollicitude pour les malheurs qui nous ont frappés hier. Nous vous remercions d'aussi nobles sentiments tout comme nous prenons acte de votre proposition d'aide. Nous ferons part à vous de notre décision lorsque un plan de reconstruction sera décidé.»
Citation:
« D'autre part, le but des Guildes n'est pas seulement de faire du commerce, il est aussi de regrouper la sagesse des peuples en une somme plus grande. Les Sicasses ont assurément beaucoup à offrir et c'est pourquoi je sollicite l'autorisation, pour messires Marutto et Millian, d'étudier vos techniques et d'en faire un rapport pour les archives de la Constellation. »

« Nous comprenons, nous comprenons même fort bien. » Répond sombrement le premier Chambellan. Nulle doute que l'homme n'est pas vraiment dupe de la manœuvre et a déjà compris que c'était bien là le cœur du débat..

« Il est dommage que votre prédécesseur n'ait pas eu la délicatesse d'attendre notre décision ni même de demander l'autorisation avant de faire les indiscrétions que nous savons. Nous, premier chambellan du peuple sicasse, tenons à rappeler que l'histoire et les traditions de notre peuple lui appartienne à lui et lui seul. Nous espérons que la Guilde des Mille-Peuple saura à l'avenir faire preuve de plus de respect à notre égard qu'elle ne l'a fait par avant. Pour cela, votre demande de consulter nos textes de lois sera abordée avec un œil favorable. Mais, à ce niveau de la reprise des échanges entre nos peuples, nous ne pouvons nous prononcer sur votre demande, désintéressée, d'avoir accès à nos techniques traditionnelles. La faute commise par votre prédécesseur était grave et le chemin à parcourir pour retrouver la saine confiance entre partenaire est encore à être parcouru. »

« Nous, Premier Chambellan du peuple sicasse, avons entendu vos demandes. Le peuple Sicasse est heureux de retrouver la Guilde des Mille Peuple en paix avec nous. Restez ici autant de temps que vous le désirez en respectant nos lois. Nous avons parlé. »


Oliseheno, à ces paroles, vous fait discrètement signe qu'il est temps de laisser Arindranto seul.

****


En dehors de la ville, Millian a retrouvé ses esprits et arpente le cratère du volcan à la recherche de l'indice qui lui manque pour comprendre l'architecture mystique de ces lieux. Laborieusement, il tente de retrouver sa route dans cette terre ou chaque endroit ressemble à un autre. Il passe de terrasse abandonnée en terrasse en friche jusqu'à retrouver un sentier familier. Au bout du sentier, une crevasse coupant la roche devant lui sur une dizaine de mètre de haut. Elle est cependant suffisamment large pour que la lumière des Feux du Ciel l'éclaire lorsqu'il s'y introduit. Là, comme dans sa vison, un cairn, un simple tas de pierre. Pas si simple en vérité car l’œil du mage comprend vite que ces pierres ne sont pas sensées rester ainsi empilées. La logique voudrait qu'elles soient tombées depuis longtemps. Et pourtant, elles tiennent.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 12 Déc - 21:10 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Salanael a écrit:
Là, comme dans sa vison, un cairn, un simple tas de pierre. Pas si simple en vérité car l’œil du mage comprend vite que ces pierres ne sont pas sensées rester ainsi empilées. La logique voudrait qu'elles soient tombées depuis longtemps. Et pourtant, elles tiennent.

:GUIA
"Que les Esprits soient loués, je l'ai trouvé !"

Millian s'approcha avec grande précaution, il s'agissait maintenant de faire bien attention à ne pas rompre l'équilibre de cet assemblage magique, car il ne faisait pour Millian aucun doute, que ceci était un morceau de l'énigme et du phylum qui régissait cette endroit.

* Voyons voir petites pierres... raconter moi ce que je dois savoir...


Que puis je tirer d'une analyse approfondie du cairn ?

_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 15:10 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIS

Ricardo acquiesce et sourit humblement lorsqu'on lui rappelle sa défaillance, un peu plus tôt sur le volcan. Comment pourraient-ils savoir son histoire troublée avec les arts étranges? Puis, il redevient sérieux alors qu'on entre dans une discussion plus sérieuse. Pour terminer, il dit enfin, avant de se lever :

Nous serons heureux, Excellence, d'accomplir le chemin pour rétablir la sainte confiance entre nos peuples.
Entretemps, nous vous remercions pour cet entretien.

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 18 Déc - 17:40 (2012)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIJ

Maximillien avait laisser ses compagnons présentés leur vœux de paix et leur demandes. Mais il n'était pas intervenu. Il avait surtout écouté et regardé cet échange de politesses, mais aussi de politiques.

Leur position était sur le fil du rasoir, Maximillien pensait sérieusement que leur prochaine visites allaient devoir être plus mesurés. Malgré tout, si le protocole échouait, qu'allaient-ils faire pour essayer de découvrir le fabuleux secret des Sicasse...?
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 14 Jan - 00:39 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Oliseheno raccompagna les guildiens hors de la salle d'audience et commenta l'entrevue une fois arrivés dans l'antichambre de celle-ci.

« Ne vous inquiétez pas pour la brièveté de votre audience. C'est ainsi que le protocole exige que les choses se fassent. Je comprendrais fort bien, étant donné le long voyage que vous avez parcouru, que vous désiriez pouvoir défendre plus amplement votre cause et vos requêtes, mais il ne faut pas brusquer les choses. Une audience officielle est ce qu'elle est, et rien de plus : vous présentez votre requête, le Premier Chambellan y répond. Pour le reste, le repas protocolaire, bien qu'étant aussi assez codifié dans sa tenue, est par contre l'endroit parfait pour aborder plus librement les débats. »

« Comme je vois que vous êtes déjà prêts pour celui-ci, d'ailleurs, je peux vous conduire jusqu'au petit apéritif qui a lieu avant le repas proprement dit. Certains de vos compatriotes sont déjà ici comme vous avez pu le voir avec Monsieur Stozzi lors de votre arrivée. Vous serez sans doute heureux de pouvoir converser avec des gens de chez vous le temps que le repas soit prêt et que tous les invités soient là. »


Oliseheno mène les Natifs à travers le palais du Premier Chambellan jusqu'à une salle richement éclairée par un lustre déversant la même lumière que les étranges globes lumineux rencontrés auparavant. Des bancs de pierre garnis de coussins colorés et moelleux encadrent toute la pièce. Massimo Stozzi, l'ingénieur et aérostier Venn'Dys rencontré la veille après le tremblement de terre est présent, devisant avec une opulente Sicasse en toge bleu ciel. Il est toujours aussi grand et maigre pour sa part, mais ses cheveux et sa moustache sont un peu moins ébouriffés que la veille. Il est aussi nettement moins exubérant et excité. Il tient par le bras une jeune femme venn'dysse, grande, blonde, la peau diaphane, le regard bleu perdu dans les décorations des murs de la pièce.

Divers fauteuils parsèment la pièce. Dans l'un de ces fauteuils, en train de parler avec quelques notables Sicasses en tenue rouge, se trouvent des Natifs que les guildiens n'avaient pas encore eu l'occasion de voir. Ce sont un Ashragor martial, crane rasé, peau noire et mâchoire carrée et une femme blanche, bien faite, au cheveux aussi noirs qu'un corbeau et aux manières très distinguées. Certes, sa beauté est éclipsée par celle de Sigid mais il n'en demeure pas moins qu'elle est très séduisante.

Parmi les quelques autochtones déjà présent dans la sale, un Sicasse s'avance vers le groupe, ou plutôt vers Oliseheno pour le saluer. Ce dernier lui répond cordialement et semble présenter les guildiens à l'inconnu avant de le présenter à son tour en guildien.

« Je vous présente Lantosoa, il est de la caste des marchands et est heureux que la Guilde des Mille Peuples revienne commercer avec notre peuple. »

L'homme est de taille moyenne, le visage sec et coupé au couteau mais arbore un sourire immaculé et communicatif qui recouvrirait la moitié de son visage s'il le pouvait. Il tend une main noueuse aux Guildiens pour les saluer à la manière des Rivages.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 15 Jan - 14:24 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:KARGUI: "Mes respects sire Lantosoa," répond Uradgin en rendant le salut. "Nous sommes heureux que votre peuple soit toujours disposé à entetenir des échanges avec nous. Je vous présente dame Sigid qui est plus spécialement chargé de ces choses, mais je serai également heureux de participer à vos discussions."

Uradgin tâche ensuite de voir à quelle maison peut appartenir son compatriote Ashragor... Porte-t-il des emblèmes caractéristiques ?
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 23 Jan - 22:35 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

Lantosoa écoute la réponse d'Uradgin en hochant de la tête machinalement sans se départir de son sourire. Toutefois il faut qu'Oliseheno lui traduise les salutations d'Uradgin pour que son sourire s'élargisse encore plus si cela était toutefois possible. À partir de là, Sigid prend les chose en main et s'occupe elle-même de la traduction des dires de l'Ashragor voire entreprend de s'entretenir elle-même avec le marchand sicasse si le géant roux lui en donne la consigne.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 27 Jan - 11:57 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:KARGUI: "Sigid, je vous laisse faire connaissance avec notre ami. Moi, je vais présenter nos hommages à ces Natifs qui sont là-bas. Ricardo, Maximilien, j'apprécierais que vous m'accompagniez. Votre soutien sera certainement utile, même par votre seule présence."

Uradgin s'avance vers les autres Guildiens et se présente. "Uradgin, de la Maison Ashragor, vous salue au nom de la Guilde des Mille Peuples. Nous voici tous bien loin des Rivages. Puis-je savoir quelle guilde vous a mandés ici, et à qui je m'adresse ?"
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 29 Jan - 16:47 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:GUIS

Bien à l'aise, les pouces coincés dans la ceinture, et le dos bien droit, Ricardo se pavanait au sein de cette assemblée guindée, ainsi qu'il l'avait toujours fait en pareilles circonstances. Il semblait heureux de revivre ce genre d'expérience, qu'il avait presque oubliée après tout ce temps passé à battre le pavé sur le Continent.

Sur les instructions d'Uradgin, il partit donc vers les autres guildiens. Etrange, pensait-il, que l'on trouve ici autant de compatriotes, alors qu'il pensait jusqu'alors que seule leur guilde avait établi un contact permanent avec ces gens. La prudence, estimait-il, était de mise, mais il ne se départirait pas pour autant de sa cordialité. Il se contenterait donc, durant les débuts de la cérémonie, d'observer les guildiens et de faire connaissance avec tous.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 10 Fév - 23:32 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

À l'approche d'Uradgin et de ses deux compagnons Venn'Dys, la femme se lève, suivie par son comparse. Les hommes des Mille-Peuples peuvent ainsi mieux les voir. La femme, de taille moyenne a visiblement un corps autant à l'avenant que son visage ovale très pur. Son compagnon est à peine moins grand qu'Uradgin et a la carrure d'un homme d'arme accompli.
Citation:

"Uradgin, de la Maison Ashragor, vous salue au nom de la Guilde des Mille Peuples. Nous voici tous bien loin des Rivages. Puis-je savoir quelle guilde vous a mandés ici, et à qui je m'adresse ?" 

La femme accueille la question d'Uradgin avec un large sourire charmeur.

"Enchanté, sire Uradgin. La Guilde Stellaire vous salue de même. Je suis Darka Khan, émissaire au nom de ma guilde et voici mon compagnon de voyage, Kathorn."

Les manières de Darka Khan sont on ne peut plus distinguées et raffinées. Kathorn, pour sa part, est davantage réservé et ne salue Uradgin que d'un hochement de tête respectueux.

"Nous sommes arrivés récemment nous aussi. J'espère que vos démêles avec les autorités Sicasses se sont terminées heureusement. Quel dommage de commencer des pourparlers de réconciliation par de tels égarements. Enfin, qu'importe, si vous êtes ici, je suppose que c'est tout s'est arrangé pour le mieux. J'en suis heureuse pour vous."

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 16 Fév - 18:23 (2013)    Sujet du message: Les Feux de la Terre Répondre en citant

:KARGUI: "Merci de votre sollicitude. Oui ces différents sont aplanis... Tâchons tous de favoriser désormais nos affaires respectives en ces lieux."

Ceci avec un regard appuyé à Ricardo...

"... Notre chargé d'affaires ne nous avait pas parlé de votre présence auprès des Sicasses. J'imagine que vous ne souhaitez pas plus discuter de ce commerce que je ne suis disposé à détailler le nôtre, aussi je suggère de passer à d'autres sujets. Avez-vous fait bon voyage jusqu'ici ?"
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:17 (2017)    Sujet du message: Les Feux de la Terre

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> GUILDES - LA QUETE DES ORIGINES -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 69, 10, 11  >
Page 5 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com