Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Episode n°2.3 : Le Marais puant
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> HOLLOW EARTH EXPEDITION -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 31 Juil - 09:22 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant


Sans rien dire, l'amazone a fait signe au savant de se relever, et a indiqué une direction. La rouquine a alors aidé le pauvre homme en lui chuchotant à l'oreille.


"Elle a pas l'air comme ça, mais elle m'a sauvé la vie. Suivez-nous, elle va nous mener en lieu sûr."

Le lieu sûr en question n'était rien d'autre qu'un marais puant à quelques lieues de là, mais pour l'instant, personne n'était venu les y chercher.
Un feu et quelques brochettes de rongeurs non identifiés plus tard, alors que la rouquine s'était présentée sous le nom de Diane Boleyn, naufragée sur cette terre étrange, une chose incroyable s'était produite. On entendit un sifflement et une chose se posa à proximité. C'était un oiseau, une sorte de rapace, mais plus grand qu'un homme. Il tenait en ses serres un corps désarticulé.
Diane s'était tout de suite portée à hauteur du corps en jurant. Apparemment, elle le connaissait.
Quant à l'amazone, elle avait souri en voyant l'oiseau se poser et était venue le caresser et lui parler aussitôt.


Charles Warreth ouvre les yeux et sa première, impression est que l'Enfer pue l'oeuf pourri. Puis son regard se pose sur une chose tout à fait remarquable : un rapace aussi grand – non, plus grand – qu'un homme, et il se dit alors qu'il n'est pas en enfer, mais en Arcadie. Et puis finalement, lorsqu'il aperçoit un visage familier, il ne sait plus du tout où il est.

Diane Boleyn est penchée sur lui, une feuille géante gorgée d'eau tendue vers sa bouche.


« Buvez un peu, Charles, vous revenez de loin ! »

Derrière la médium de Jonestown, un homme en blouse blanche sale et usée, portant des lunettes au verre fendu est assis les genoux sous le menton, l'air vaguement inquiet. Et encore un peu plus loin, près du rapace, une femme au corps sculptural et au style « sauvage » le regarde d'un air supérieur.

_________________


Dernière édition par Zbygniew le Lun 10 Sep - 19:50 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 31 Juil - 09:22 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Juil - 11:46 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Lorsque Charles ouvra les yeux, sa vision était floue, il ne percevait presque rien. Hormis cette odeur affreuse qui lui brûlait les narines, l'acteur avait encore la tête qui le tournait et qui se souvenait des derniers évènements: il avait eut un gros coups de chaud, et ne pouvant plus se maintenir debout, son corps avait céder. Une douleur lui arracha un rictus lorsqu'il s'essaya de se remettre debout. Impossible...

Il vit alors une grosse feuille verte, et le visage angélique d'une femme qui portait la feuille: "Diane ??", dit-il faiblement. "L'espace d'une instant j'ai cru voir un ange... Et puis je me suis dit qu'avec une odeur pareille le Paradis aurait un drôle de gout selon moi."
Il but lentement, ses lèvres étaient sèche comme le désert. La femme a l'allure sauvage semblait le regarder avec une supériorité inégalée. Mieux valait la jouer fine avec elle.

Une fois que Charles eut terminer de boire, il s'assit, malgré quelques étourdissements:"Diane, vous êtes la première personne que je retrouve vivante ! Nous avions cru que l'avion était perdu... Nous avons vécut pas mal de choses, et cela prendrait un peu de temps. Temps que je crois que nous n'avons pas."

Il essaya de se relever: "Nous devons a tout prix retrouver les autres..."


Dernière édition par James Foley le Jeu 2 Aoû - 13:30 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 1 Aoû - 11:31 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Durant la marche qui les avait menés jusqu'à ce marais, Asteria était restée songeuse, ne troublant son silence que pour commander à ses compagnons étrangers de se dépêcher et de marcher en silence. Ses soucis, en effet, étaient nombreux : l'absence d'Akil commençait à lui peser, ainsi que sa séparation d'avec Kylaa. En effet, toute peste celle-ci soit-elle, une guerrière seule dans la Terre creuse, accompagnée qui plus est de deux étrangers visiblement incapables de se battre, a légitimement des raisons de craindre pour sa vie. Et puis, si sa rivale venait à mourir, ou pire, à commettre une faute irréparable, la faute en retomberait certainement sur elle ! Enfin, les déclarations de la femme aux cheveux de feu l'avaient bien remuée, et il lui semblait qu'on ne serait jamais assez tôt chez la Prophétesse.

Régulièrement, donc, Asteria allongeait le pas et regardait d'un air courroucé ses deux poursuivants. Là, immanquablement, elle leur lançait d'un ton qu'elle espérait dur, en imitant l'instructrice de enfance pas si lointaine :

Allons, du nerf bande de limaces, ou je vous laisse en pâture aux lézards !

Elle ne pouvait toutefois s'empêcher, malgré les nombreux tracas qui l'occupaient et bien qu'elle n'en laissât rien paraître, de beaucoup s'amuser à les voir peiner derrière elle.

Lorsque Akil arriva enfin, elle ne put également retenir un rire cristallin, qui trancha avec son attitude fermée de la journée. Son attitude changea alors quelque peu, et c'est avec fierté qu'elle se tint bien droite près de son compagnon de jeu et de chasse.

Voyant que la dame connaissait cet homme, passager d'Akil malgré lui, et ne s'étonnant plus de rien, elle pris alors le temps de glisser quelques mots à l'oreille de son ami avant d'aller porter secours à leur nouvel hôte.

Akil, merci, tu as un coeur en or. Vole maintenant, si tu le peux encore, et cherche si tu peux trouver Kylaa. Reviens à moi dès que tu l'as trouvée. Surtout, ne te fais pas voir d'elle.


Elle se dirigea enfin vers le nouvel étranger. Alors que celui-ci tente de se lever, elle s'irrite. Elle aurait en effet souhaité marcher quelques heures de plus avant de camper, mais ce sera visiblement impossible, à moins de l'abandonner à la mort. Elle y songe quelques instants, mais cela ne pourra jamais marcher (il lui faudrait alors retenir de force avec elle la seule femme du groupe).

Couché !
Lance-t-elle d'un ton impérieux. Vous allez empirer votre état en remuant comme ça.

Avec les moyens du bord, elle tente alors de stabiliser son état. Un humain après tout, ce n'est pas bien différent d'un animal. Ce faisant, elle se détend un peu, et en arrive à discuter avec les étrangers.

Nous ne chercherons pas votre oiseau de feu pour l'instant. Nous avons mieux à faire, et si d'autres étrangers incapables nous rejoignent avant qu'on ne retrouve l'une de mes sœurs, nous pouvons tout aussi bien nous jeter dans la gueule du lézard.

Non, vous allez profiter du sommeil pour vous remettre, puis nous irons demain au Pic de la Prophétesse pour discuter du souci qui nous occupe. La disparition du soleil et l'apparition des étrangers ne peut pas être une coïncidence, et je compte bien que nous éclaircissions cela ensemble.

Lorsque cet homme sera stabilisé, nous profiterons des quelques heures restantes pour établir le meilleur campement possible. Il nous faudra trouver un îlot entouré d'eau, et idéalement du bois pour faire un feu.

Brusquement, elle change de sujet.

L'un d'entre vous sait-il manier une arme ?
Ce disant, elle se tourne avec espoir vers Diane.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Jeu 2 Aoû - 20:22 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas Midglev avachi reprenait lentement son souffle lorsqu'il se fit violemment tirer par les cheveux par une sorte de sauvage armée d'une lance ce qui lui arracha un cri de souffrance... Cruel réveil après la douce voix de la jeune femme rousse.

Il se releva tant bien que mal et suivit du mieux qu'il pu la petite troupe, rentrant à leur suite dans ce marécage à l'odeur répugnante. Pas l'ombre d'un instant il ne songea à toucher l'un de ces rats cuits à la broche...

Il commençait à divaguer, las de poser un pied après l'autre, la sueur inondant son front et entre les moustiques et les aboiements de l'amazone son moral était au plus bas, il commençait même à se demander si la compagnie des nazis n'était pas meilleure, au moins il n'avait pas à crapahuter dans une jungle hostile.

Il en était là de ces réflexions lorsque ce rapace étrange se posa, il s'approcha à son tour pour observer le corps qu'il portait et écouta attentivement les paroles qu'il divulguait. Puis l'autre folle parla et captiva à son tour son attention.

Une fois qu'elle eut finit, se rappelant les paroles du vieux savant il demanda à la jeune femme nommée Diane à voix basse.


"Vous venez du Terror ou du waverly, ça fait combien de temps que vous êtes ici ?
_________________

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 12:19 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Diane se redressa à la mention de ces deux noms, et regarda le savant d'un air intrigué.


"Je... Oui, mais comment connaissez-vous ces deux noms ? Vous n'étiez pas à bord, si je me souviens bien, à moins que vous n'ayez été un passager clandestin vous aussi ?"

Elle se recula un peu, méfiante, toujours devant l'homme allongé auquel l'amazone était en train d'appliquer une sorte de cataplasme peu ragoûtant.
_________________
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 17:47 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas a une bonne trentaine d'années mais en parait dix de plus. porte une chemise et une veste déchirés à plusieurs endroits, des épines et des feuilles sont encore fichées dans ses habits et dans ses cheveux, lesquels sont en désordre complet, il est nerveux et a le regard fuyant, semblant mal à l'aise au milieu de vous.



"Hum, le hasard des circonstances, j'ai croisé un des occupants de l'un de ces appareils, une sorte de professeur"
Je dis ce dernier mot d'un ton quelque peu dédaigneux.

J'étudie ensuite le blessé essayant de voir la cause de ses tourments puis je me retourne vers la jeune femme parlant toujours d'un air de conspirateur.


"Peut être que je pourrais essayer de confectionner une attelle pour cet homme, malheureusement je n'ai plus d'outils. Au fait comment s'appellent les deux autres ?"
_________________



Dernière édition par Amestris le Dim 5 Aoû - 12:44 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 22:54 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Alors qu'elle s'applique à soigner le blessé, Asteria se détend progressivement. Bien sûr, il faut qu'elle reste sur ses gardes, mais après tout, pourquoi se mettre à dos ses hôtes, aussi incapables ceux-ci soient-ils. Et puis les gestes familiers qu'elle accomplit la remplisse d'une sorte de sérénité vigilante. Pendant qu'elle lui prodigue ses soins, comme par habitude, elle lui murmure des paroles réconfortantes sur le ton qu'on utilise pour apaiser un animal, mais pendant ce temps, ses pensées filent à toute vitesse.

Personne parmi eux n'a d'arme, ni ne sait s'en servir. Mais d'où peuvent-ils bien être sortis pour être si négligents ? En tout cas, il lui semble bien qu'il faille prendre les choses en main : Diane elle-même, pourtant l'autre femme du groupe, semble préférer rester assise à parler plutôt qu'à préparer le campement. Et puis, à la fin, quelle est la raison de la présence de ces étrangers en ces terres ?

Entendant les dernières paroles de l'homme aux habits déchirés, elle se relève soudain, fouille dans ses affaires et en sort une hachette. Puis elle parle d'une voix ferme mais douce :

Eh, là-bas! chez nous, il n'est pas de très bon ton de parler à voix basse en présence de son hôte. Qu'avez-vous donc à dire qui soit plus important que préparer le campement ? Nous palabrerons, mais cela ne pourra se faire qu'une fois cette tâche accomplie.

Homme, allez chercher du bois pour le feu, j'ai à parler à Diane. Peu importe qu'il soit mouillé, pour autant que le cœur soit sec. Surtout, restez à portée de vue et de voix.


Elle lui tend alors sa hachette, puis parle à Diane, plus respectueusement, et avec une nuance de crainte.
Madame, il faut me le dire : avez-vous été envoyé par les Dieux sur votre oiseau de feu? Les Dieux prévoient-ils de bouleverser notre petit pays?
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Lun 6 Aoû - 13:32 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas sembla surpris du ton de la jeune femme des bois. On avait l'impression qu'elle grondait un enfant, c'était le monde à l'envers. En temps normal il se serait tu mais pas dans l'état actuel de fatigue. Il tenta de lui faire comprendre son point de vue.


"Ecoutez, je m'appelle Thomas Midglev, souvenez vous bien de ce nom, un jour on parlera de moi dans les livres, je ne suis pas un homme comme les autres et je vous le prouverais, alors cessez de me prendre pour un incapable, en attendant je vais vous aider à ramasser du bois"

Il prit la hachette des mains d'Astheria et commença à lui tourner le dos en s'éloignant après lui avoir lançé un dernier regard mi courroucé mi compatissant. Cette pauvre femme ne savait même pas ce qu'était un avion, quelle tristesse. Il n'était pas dupe tout ce qu'elle désirait c'était l'éloigner pour converser avec les autres, elle devait savoir qu'elle n'arriverait pas à conserver le statut de meneuse face à lui.

Il partit donc chercher du bois mort, sec si possible, il regarda aussi s'il pouvait trouver un tronçon de bois adéquat à tailler pour fabriquer une attelle. De temps en temps il jetait un regard aux alentours pour vérifier que les allemands n'étaient pas dans le coin à les rechercher. Il chercha aussi de quoi faire un abris en bois pour masquer les flammes de leur feu de camp.
_________________



Dernière édition par Amestris le Mar 7 Aoû - 16:21 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 6 Aoû - 21:29 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

"Dylson... Diane, j'étais avec Dylson.. des natifs ont kidnappés Miss Wheeler, nous avons perdu la trace d'Abronsius, il était obnubilé par les dinosaur..." A quoi cela sert-il, personne n'est là pour écouter Charles. La jeune femme qui lui à intimé de se remettre au sol. Charles était fatigué, mais pas au point d'avoir perdu l'esprit.

Il essai de converser la native: "Vous parliez d'arme, de danger... Vous fuyez quelque chose ? Je peux vous aidez, je dois avoir mon arme quelque part..." Mais l'avait-il ? Charles espèra qu'elle n'était pas tombée lors de sa chute. "Comment vous appelez-vous ?"
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 8 Aoû - 13:56 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Diane répond tout d'abord à Thomas, surprise de ce qu'elle vient d'entendre.


"Vous avez vu le professeur Abronsius ? Mais... Que faisait-il donc tout seul ? Charles ? Vous avez abandonné le professeur ? Mon Dieu, et je ne sais même pas ce qui est arrivé à Jonestown ! Notre avion a chuté d'une falaise et... Asteria m'a recueillie sur la grève. Ils n'ont pas pu tous survivre, j'en suis presque sûre. Et j'ai fait des rêves... étranges. Asteria est une amie. Elle m'a sauvée."

Puis la jeune femme se penche à l'oreille de Charles.

"Elle me prend pour une sorte de déesse, ou quelque chose du genre. Sa tribu a des problèmes je crois. Je pense que tant que vous restez avec moi, elle ne fera rien contre vous."

Thomas se lève alors pour aller chercher du bois.


Le marais est sombre, humide, inquiétant, presque. Pour la première fois depuis que tu es arrivé en ce lieu étrange, le soleil ne te brûle pas les yeux. Par endroit, il fait suffisamment sombre pour que tu te croies presque au crépuscule. Difficile de trouver du bois valable pour le feu, mais quelques branchages bien choisis feront l'affaire. Tu trouves aussi de quoi faire une attelle potable. Peut-être qu'avec ça, l'amazone se rendra compte de ta supériorité technologique.



Par chance, que dis-je, miracle ! tu as toujours ton arme avec toi. Mais impossible de mettre la main sur une quelconque recharge...


Une fois Thomas revenu, Diane se tourne vers lui, les sourcils froncés.

"Et vous d'ailleurs, d'où venez-vous ? Où que nous soyons, ce n'est pas un endroit facile d'accès !"

_________________
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 16:39 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Lorsque l'homme aux yeux cerclés de fer fait sa tirade, Asteria se contente de le regarder en silence. Il se rendra bien compte lui-même du ridicule de sa situation, et puis tant qu'il connaît sa place et ne ralentit pas la marche des choses, cela lui est égal.

Puis, pendant qu'il est occupé à chercher du bois pour le campement, elle-même s'occupe de surveiller tout ce petit monde, aux aguets. Il ne serait pas temps de se faire attaquer. Pendant qu'elle fait ça, elle cherche le meilleur endroit pour établir le campement, et les différents moyens de le protéger des animaux sauvages. Elle prend également un peu d'eau dans un récipient, qu'elle filtre avec un linge propre. Le camp étant établi et le feu allumé, ils pourront la faire bouillir pour la boire.

Enfin, Thomas Midglev étant revenu, elle inspecte le bois qu'il a ramené, et attend quelque secondes avant de lui parler, faisant durer l'instant où il la regarde en cherchant son approbation. Elle sourit un peu, et voit les initiatives qu'il a prises.

Ah! vous avez fait preuve d'initiative Thomas-Midglev, c'est très bien! Installez-vous maintenant, vous avez bien mérité un morceau de rat. Allons, ne faites pas l'enfant, il faut bien que vous mangiez quelque chose.

Il faudra que vous excusiez mes manières directives, mais il faut bien qu'une femme prenne les choses en main, surtout dans cet environnement qui vous est si peu familier. Si la légende parle un jour de votre mort absurde dans les marais de la Terre creuse, je ne pense pas que vous en soyez fort avancé.


Elle rit, et entreprend alors de tailler le bois pour le feu pour en extraire le cœur sec, puis de faire un feu bien chaud, mais qu'elle espère discret. Elle approuve même Thomas-Midglev lorsque celui-ci lui suggère de cacher le feu avec un rideau de bois, puis elle installe le blessé bien confortablement, surveillant à nouveau l'état de ses blessures.

Tous les préparatifs étant enfin établis, elle s'assied enfin autour du feu et recommence à parler.

Il nous faut maintenant palabrer. Je m'appelle Asteria du clan de Charistaa, fille de Prothoe. Lorsque j'ai rencontré Diane aux cheveux de feu, j'étais en route vers les Ruines du Premier Peuple avec ma soeur Kylaa, pour rejoindre une sœur disparue, et enquêter sur la disparition du soleil...
Mais peut-être en savez-vous vous-même un peu plus que moi sur cette disparition ? Votre venue par un oiseau de feu, et celle d'une envoyée des Dieux, ne peut pas être une coîncidence! Quoi qu'il en soit, nous nous nous rendrons demain vers le Pic de la Prophétesse où je prendrai mes ordres.

Dites-moi, maintenant, que faites-vous ici ?

_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Ven 10 Aoû - 18:39 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas semble quelque peu calmé d'avoir été ramasser le bois.


"Hum... Vous pouvez m'appeler Thomas, ce sera plus simple. "

Il se rangea aux arguments de la jeune femme, finalement il l'avait mal jugée et il prit une brochette sur laquelle un rongeur grillait. Après un moment à se demander s'il ne devait pas le lancer au loin, il décida de goûter sa chair. Quel ne fut pas son étonnement ! Le muridé avait un goût presque similaire à celui du bœuf ! Il planta ses dents de nouveau avec appétit, l'engloutissant en quelques secondes.

Voyant qu'Asthéria le regardait avec amusement il détourna le regard gêné et s'asseyant il commença à travailler les morceaux de bois qu'il avait trouvé, essayant de les façonner avec la hachette, puis de les assembler pour faire une attelle respectable.

Tout en bricolant il sentait le regard des deux femmes posés sur lui et il décida qu'il était temps de prendre la parole.


"Hum... vous désirez savoir comment je suis arrivée dans cette terre où il ne fait jamais nuit. Bien... Je vais essayer de vous expliquer cela, la dernière fois on ne m'a pas cru et pourtant je m'adressais au professeur Abronsius. Comment dire... Je suis arrivé malgré moi par un engin qui creusait la terre plus efficacement qu'une armée de taupes. Etrange n'est ce pas ? J'ai vu des choses qui défient l'entendement et vous me prendriez sûrement pour un fou si je vous comptais tout cela... Toujours est t'il que des hommes mauvais semblent déterminés à s'emparer des richesses scientifiques de ce monde. Ils ont d'énormes moyens et se fichent éperdument de se mettre les forces de la nature à dos. Peut être les avez vous déjà croisés ?"

Il s'interrompit pour se tourner vers Asthéria.


"Vous n'auriez pas de la ficelle ou quelque cordage pour que je finalise cette attelle pour le blessé ?"
Il attendit sa réponse puis continua.


"Donc si je comprend bien vous avez perdu vos deux sœurs, par contre il y a encore plusieurs soleils qui se relayent dans le ciel, nous n'en avons qu'un dans le monde d'en haut comme vous l'appelez"
_________________

Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 13 Aoû - 10:50 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Songeuse, presque terrifiée aux mots qu'elle a entendus, Asteria tend à Thomas la ficelle qu'il lui demande. Ainsi, son monde est en danger. Elle n'a aucune idée des moyens dont disposent ces hommes, mais s'ils sont disposés à s'emparer des richesses de la Terre creuse, quitte à en perturber le fonctionnement, ils trouveront sur leur chemin une Amazone prête à tout pour les en empêcher.

Mais s'il existe des engins capables de creuser la terre "mieux qu'une armée de taupes", de quoi ces hommes seront-ils capables, eux ?

Nerveusement, interrompue dans ses réflexions, elle répond aux dernières absurdités de Thomas Midglev.
Non, vous ne comprenez pas, mes sœurs ne sont pas toutes filles de ma mère. Et j'en ai plusieurs dizaines, toutes Amazones comme moi. Quant au soleil, j'ai peur d'imaginer ce que signifie "se coucher", mais nous n'en avons qu'un seul, qui jusqu'alors n'avait jamais disparu du ciel, même pour quelques minutes.

Soudain, elle bondit, apparaissant brusquement plus sensible, presque fragile et suppliante.

Thomas! Nous devons empêcher ces hommes de s'approprier les richesses de ce monde! Je vous prie de m'accompagner dans cette quête qui est la mienne, s'il vous plait. Je pourrai vous protéger, et vous-même paraissez avoir quelques connaissances des dangers qui nous menacent.

Mais une idée me vient à l'instant. Diane, lorsque les Dieux ont parlé par sa voix, a mentionné la Main Noire. Ce sont eux qui auraient volé le Soleil! Mais serait-il possible qu'il s'agisse des mêmes hommes dont vous mentionnez l'existence et les intentions néfastes ? Diane, que savez-vous sur ce sujet ? Et qu'en sait votre ami blessé ?


**

La jeune Amazone continue, pendant ce temps, de s'occuper du blessé et de suivre l'état de ses blessures et de leur guérison. Lorsqu'il sera prêt, elle écoutera également son discours et lui demandera les circonstances qui l'ont conduit à être laissé pour mort, pour ensuite être récupéré par Akil.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Mar 14 Aoû - 13:45 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas prenant le fil, se reconcentre sur sa construction, l’inspectant méticuleusement puis effectue quelques corrections, n’écoutant que d’une oreille les jérémiades d’Asthéria.


"Si vous voulez mon avis cela ne ferait pas de mal que le soleil quitte le ciel par moments, j’ai bien du mal à m’endormir avec cette lumière perman…"

La jeune femme l’interrompit en se pliant devant lui et il ouvrit de grands yeux dubitatifs. Il ne savait pas trop ce qu’il devait faire peu habitué à ce genre de scène atypique. Peut être qu’il devait la prendre dans ses bras ou lui frotter le dos, qu'est ce que les livres disaient déjà sur le sujet ?
Il leva un sourcil, préférant rester neutre.


"Ainsi vous protégez cet endroit de la cupidité des hommes ? Pour ma part je n’ai pas entendu parler de ce groupe d’individus appelés « la main noire » mais ça pourrait correspondre. Je ferais mon possible pour vous aider, hélas lorsque j’ai du m’enfuir j’ai perdu presque toutes mes possessions. Je ne suis déjà pas très à l’aise dans la jungle alors ainsi…"

En repensant à la disparition de mes travaux et de mes inventions presque terminées, toutes mes connaissances perdues ou pire aux mains des allemands… J’ai un moment de vertige, mes épaules s'affaissent et je sens monter une larme. Je me ressaisis brutalement, allons bon, il ne faut pas désespérer, ça pourrait être pire.

Je m’approche du blessé avec mon attelle appréciant de constater qu’elle est parfaitement adaptée à sa taille.


"Tenez, ça devrait vous aider à marcher sans vous faire sentir les élancements de vos blessures. "

De nouveau alléché par l'odeur des grillades, son ventre grogna et il se demanda s'il ne pourrait pas en manger un autre.
_________________

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 15 Aoû - 10:12 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

"Merci Doc'... Puisqu'on en est au présentation: je me nomme Charles Warreth. Je suis un acteur reconnu en dehors de cet île, mais ici je ne suis qu'un simple survivant du crash des deux avions. Nous étions une équipe de tournage qui se rendait en amazonie. Au dernier moment on nous annonce qu'on change de plan de vol. Nous nous sommes retrouvés au coeur d'une tempête effroyable, sans savoir si nous pourrions nous en sortir.

J'ai réussit à prendre les commandes de notre appareil, mais nous avons perdus de vue le second, le "Terror". Le crash fut violent. S'en est suivit depuis lors une survie de chaque moment, découvrant des dinosaures, affrontant des tigres a dents de sabres, jusqu'à la disparition d'une jeune femme. Dylson, Horace et moi-même étions a sa recherche lorsque, fatigué des évènements, épuisé, j'ai perdu l'équilibre et vous m'avez retrouver dans cette posture...

Je ne sais pas si je dois à la chance ma survie ici..."

Charles se releva avec lenteur avec l'attelle qu'avait confectionner Thomas. Il s'approcha pour aller manger quelques grillades dont son estomac recommandait avec insistance la consommation. A son visage on pouvait lire l'épuisement, la fatigue, mais une sorte de force intérieur qui s'était réveillée à cause de ces terribles épreuves...
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 10:24 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Diane regarde Charles en hochant la tête sans grande passion, comme si elle-même avait vécu le même type d'expérience. Son côté un peu frivole semble s'être envolé.

Essayant de faire la synthèse de tout ce qui a été dit jusqu'à présent, elle pose son menton sur son poing, tel le Penseur de Rodin.


"Thomas, vous dites que vous êtes venu ici dans une machine qui creusait la terre ? Vous veniez d'où ? Vous êtes passé sous l'océan ? C'est insensé ! Je ne pensais pas que cela était possible. Où irons-nous alors ? Savez-vous où sont ces hommes mauvais ? Charles, savez-vous qui a enlevé Miss Wheeler ? Seraient-ce ces mêmes hommes ? Croyez-vous que nous puissions retrouver Dylson et le professeur Abronsius et tous les autres ? Oh mon Dieu, je ne peux même plus penser, ma tête va exploser..."
_________________
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Mer 22 Aoû - 12:37 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas peinait à se remettre de ce qu'il venait d'entendre, des dinosaures et des tigres à dents de sabre... Il regarda d'un air anxieux le jeune homme, pourtant celui ci ne semblait pas avoir pris un coup sur la tête. Tout ceci était incroyable, vraiment, hélas sans matériel impossible d'en faire des croquis pour relater à ses confrères ces découvertes sidérantes. De toute façon cette bande d'hurluberlus le prendraient sûrement pour un fou...

Alors qu'il tentait de réfléchir d'autres questions montent jusqu'à ces oreilles, cela ne prendra donc jamais fin ? Décidé d'en finir il s'assit et entame son récit d'une voix monocorde, se délestant l'esprit du fardeau des derniers jours.


"J'ai refusé d'apporter ma contribution à leurs machinations et ils m'ont enlevé, je n'ai aucune idée de la route que j'ai suivie depuis que j'ai quitté la Pennsylvanie... Enfin Fleischmann, le type qui m'a "accueilli" s'est dit être une sorte de führer, il travaillait pour un type qui avait l'air important, un certain Marsal, il m'a révélé qu'on était dans un monde situé sous le notre. Il m'a forcé à aider un autre scientifique enlevé, Husvadt. Après l'attaque des lianes enragées nous avons levé le camp. Nous étions alors sur des canots à naviguer sur la rivière qui se divise en une multitude d'embranchements entourées de forêts. Un homme nous surveillait depuis les airs dans un appareil complexe. J'ai décidé que tout cela avait assez duré et j'ai tenté de m'enfuir mais j'ai sombré dans les eaux bleutées.
Alors que je pensais goûter au sommeil des justes j'ai été secouru par deux guerriers couverts de cicatrices qui pourraient être de la tribu d'Asthéria, ils se servaient d'objets modernes comme de décorations et l'un d'entre eux avait ses cheveux dressés en palmier. Ils étaient menés par une jeune femme brune aux cheveux courts qui portait des écouteurs comme s'il s'était agi d'un collier... C'est là que j'ai rencontré le professeur Abronsius. Nous nous sommes remis en chemin et nous avons vu les nazis qui travaillaient au milieu de ruines d'anciens styles architecturaux. Il y avait également une immense tour faite d'un étrange métal cuivré. J'ai tenté de prévenir le professeur Abronsius mais il semblait avoir perdu la raison et il est parti à leur rencontre. Les allemands ont vite été alertés et ils ont empoignés leurs mitraillettes. A ce moment j'ai pris mes jambes à mon cou et vous connaissez la suite."

_________________

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 9 Sep - 12:39 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Des Nazis ? Charles détestait ses gars...


Charles prit alors conscience de l'impossible histoire dont ils étaient les acteurs, tous, à chaque niveaux: Diane, prise pour une divinité qui pourrait sans doute sauver "cet endroit" d'un cataclysme à ce qu'il avait compris; l'amazone qui devait sauver ses soeurs et trouver un moyens pour empêcher la fin de leur "monde"; un scientifique qui avait été kidnappés par une puissance étrangère pour des raisons scientifiques; Et Charles, simple acteur voulant sauvés ces compagnons de ce monde et revenir un jour à New York... avec le plus d'entre eux possible.


Mais il se trouvait maintenant dans une aventure qui dépassait sa simple stature. Il s'assit, les yeux écarquillés, ce que tout ces compagnons d'infortunes pouvaient notés...


"Vos révélations, à tous, m'apportent un nouvel éclairage sur le moment que nous vivons. Nous avons tous un objectifs, et le meilleur moyen à mon avis est de s'entraider. Je vais vous aider du mieux que ma patte folle le pourra, mais je crois que si nous parvenons à nous entendre, nous arriverons à nos fins. Mon but est simple: je dois quitter cet endroit en emmenant qui voudra revoir notre pays. Je ne doute pas que certains resteront. D'autres, il pointa l'amazone, veulent sauvés leur monde. Et certains veulent comprendre l'endroit ou nos sommes.



Je pense qu'il va falloir vous suivre, dit-il a l'amazone, vous connaissez le terrain mieux que nous, et je pense qu'en vous aidant nous trouverons un moyen de contrecarrer les plans de ces nazis..."


Charles avait parler un peu dans un état second, mais c'était surtout dû que sa jambe le lançait. Il fallait faire fi de la douleur pour mieux avancer. La nourriture était en tout cas bonne, et cela lui rendit un fond force.
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 9 Sep - 14:48 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Si je protège cet endroit de la cupidité des hommes ? Le regard d'Asteria se fait intense alors qu'elle réfléchit, très sérieusement, à la question.

Je me contente de préserver notre mode de vie. Mais si quelqu'un se mettait en tête de lui faire du mal, homme ou dieu, méchant ou cupide, la furie des Amazones sera là pour lui en faire payer le prix fort, et c'est très cher qu'il lui en coûterait.

Quant à ces "Nazis" dont vous parlez, ils m'ont tout l'air une belle bande de brutes. Par l'honneur de ma tribu, je jure de ne pas vous quitter avant de les avoir tous chassés! S'ils ont des informations concernant le retour jusque chez vous, alors nos chemins ne se sépareront pas avant. Et si j'ai bien entendu votre discours, Thomas, c'est aux Ruines de l'Ancien Peuple que nous les trouverons.

Mes sœurs, j'en suis sûr, nous aideront à déloger ces hommes. Personne ne peut résister à une troupe d'Amazones. Il n'en est que plus urgent de retrouver ma sœur Kylaa - Akil, dont Charles a déjà fait la connaissance, devrait bientôt revenir me renseigner sur l'endroit où nous la trouverons.


L'Amazone, cependant, observe le blessé avec satisfaction. L'énergie nouvelle qu'il semble puiser en lui, la colère qu'il montre, tout cela est signe d'un proche rétablissement. Il lui faudra toutefois dormir quelques heures afin de bien se remettre.

En attendant, dormez, je vous en prie. Je prendrai le premier tour de garde.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 16 Sep - 18:26 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Charles sent que l'amazone a bien saisit la nécessiter pour eux de faire cause commune. Après l'avoir remercie d'un de ses sourires et se sentant encore un peu faible, il s'assoit contre un tronc d'arbres, peu confortable. Et malgré la lumière, essaie de trouver un semblant de repos....
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 18 Sep - 19:28 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Tout le monde s'accorde pour s'octroyer un peu de repos. Asteria semble habituée à cet environnement, mais c'est bien la seule. Même si sa jambe a l'air d'aller mieux, Warreth ressent toujours une grande fatigue après ses mésaventures. Et que dire de Midglev, qui fuyait de danger en danger jusqu'à tomber sur l'amazone.
Le repos est de courte durée, personne n'arrivant réellement à dormir profondément malgré la pénombre du marais. L'odeur de soufre se substitue au soleil brûlant pour ce qui est de troubler le sommeil des trois comparses.

Quelques heures plus tard, alors que tous sont réveillé d'un sommeil sans repos, l'oiseau immense revient se poser près de sa maîtresse.


Akil semble mécontent. Il n'a pas trouvé ce que tu cherchais. Tu sais pourtant qu'il n'a pas ménagé sa peine.


Diane se masse les tempes et prend la parole tout en ramassant ses maigres possessions.


"Bien, alors que faisons-nous. Si j'ai bien compris, nous pouvons soit retourner au camp des nazis, soit accompagner notre amie à la recherche de sa compagne guerrière, soit aller au pic de la Prophetesse. C'est ça, j'ai bon ? Olala, ma tête. Si nous votions ?"
_________________
Revenir en haut
James Foley
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 19 Sep - 21:43 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

La nuque le tiraillant encore, Charles massait sa cuisse. Il repensait à leur options. Ils devaient impérativement s'embarquer, le temps continuait sa course folle. Se redressant de toute stature d'acteur malmené par ces dernières heures, il dit:

"Suivons notre amie, pour rejoindre sa Soeur. Ainsi nous aurons une meilleure compréhension de ce qui se passe et peut-être de l'aide là-bas pour retrouver nos compagnons. Du moins c'est ce que je propose. Qui est pour ?"
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Mer 19 Sep - 21:54 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas se sentait ragaillardi après cette nuit sous le couvert des troncs secs de la tourbière qui apportaient les bienfaits d'une ombre bienvenue et ce même si elle s'accompagne d'une odeur peu reluisante. Il ressentait néanmoins des élans de courbatures aux jambes qui le tiraillent au moindre mouvement de travers. Il essaya de se redonner une contenance en plissant ses vêtements défraichis qui avaient subis les affres de la nature et tenta même de courber ses cheveux broussailleux du revers de la main avec un succès mitigé.


"Cela me parait une bonne idée si on sait de quel coté chercher. "
_________________

Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 20 Sep - 20:53 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Asteria se lève vivement lorsqu'elle entend le vol de l'oiseau se rapprochant. Alors qu'il se pose au sol, elle court vers lui et enlace le gracieux cou de l'animal, puis doucement pose le front contre ses plumes blanches de son torse. Cette caresse intime, qui est comme un remerciement, mais aussi un geste d'amour, dure quelques secondes, puis l'Amazone s'écarte pour observer son ami et lire dans son attitude ce qu'il a à dire.

Bien vite, son air dépité, presque en colère, lui dévoile la réponse qu'elle craignait. Mais où donc cette petite peste de Kylaa peut-elle bien être ? Et est-ce sciemment qu'elle en vient à ennuyer sa sœur jusque dans son absence ? Maintenant irritée, elle rassure toutefois Akil par un grand sourire dans sa direction.

Rassure-toi mon précieux ami, je suis convaincue que tu as fait tout ce qui est en ton pouvoir. Tu es maintenant libre d'aller chasser -mais ne me reviens pas trop tard.

Puis, brusquement, elle se replonge dans sa méditation. Que faire, où aller ? En effet, aussi farouche soit sa rivalité avec Kylaa, elles n'en sont pas moins responsables l'une de l'autre, comme toutes les sœurs en mission. Et puis, il faut bien dire qu'une guerrière qualifiée en plus ne serait pas de trop pour compléter ce groupe hétéroclite. Et pourtant ... à dire vrai, elle n'en est que trop consciente, c'est pourtant de guidance dont elle aurait le plus besoin. Et si elle n'en montrera rien à ses compagnons, c'est une terrible responsabilité qui l'oppresse en ce moment. La Prophétesse, à cet effet, pourrait l'aider à démêler ses pensées, mais surtout lui dire comment agir. Véritablement, elle est perdue.

Finalement, alors qu'ils ont tous exprimé leur avis, elle s'écrie soudain :

Un vote, mais qu'est-ce donc que cette coutume étrange? Chacun a-t-il donc voix au chapitre là d'où vous venez ? Chez nous, on ferait fouetter l'homme qui prétendrait oublier où est sa place!

Réellement outragée, elle force toutefois un peu la note scandalisée qu'elle donne à sa voix. C'est que, partagée entre son sens du devoir et son désir de guidance, il lui est littéralement impossible de prendre une décision. Cette polémique, espère-t-elle, lui donnera peut-être un peu plus de temps pour réfléchir.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Ven 21 Sep - 10:37 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas tente de se montrer conciliant, parlant d'une voix posée.



"Calmez vous Asthéria, nous essayons seulement de trouver le meilleur choix pour nous sortir de ce pétrin. Si je comprend bien nous n'avons pas la piste pour trouver votre soeur pour le moment, je ne doute pas que ce n'est qu'une question de temps avant que votre... "compagnon" ne la retrouve. En attendant, avez vous des alliés au pic de la prophétesse qui pourraient nous apporter du soutien ?"
_________________

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 6 Oct - 10:59 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Diane se lève soudain, visiblement excédée par tant de palabres.


"Allons-nous encore discutailler des heures ? Je ne pense pas que nous soyons suffisamment en position de force pour attaquer un camp nazi à nous quatre, n'est-ce pas ? Et retrouver votre euh... collègue, nous aurions plus de chance de trouver une aiguille dans une botte de foin. Alors que nous reste-t-il ? Je ne sais pas si votre "prophétesse" pourra nous aider à rentrer chez nous, mais si elle voit vraiment l'avenir, je crains que nous n'ayons pas d'autre choix..."
_________________
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 14 Oct - 17:50 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Si Asteria est perturbée par la responsabilité du choix qui lui incombe, elle tente toutefois de n'en rien laisser paraître. Mais cette pression, nouvelle pour elle, disparaît légèrement lorsque Diane se lève et parle. Elle soupire, puis se lève et parle alors à son tour, en tentant de dissimuler son manque d'assurance.

Diane a raison, et j'ai décidé de suivre son avis éclairé. J'ose espérer que Kylaa saura mettre à profit son entraînement pour survivre sans nous, mais il est crucial que nous allions voir la Prophétesse. Allons-y maintenant, nous avons perdu assez de temps.


_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Mar 16 Oct - 10:26 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas acquiessa et rangea ses quelques affaires puis ressera ses lacets se préparant à une longue marche.
_________________

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 18 Oct - 18:41 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Le petit groupe se met donc en route à la suite d'Asteria. Celle-ci ne ménage pas ses compagnons et maintient un rythme soutenu que ceux-ci ont du mal à tenir. Diane est la première à flancher, et si elle refuse de se plaindre dans un premier temps, elle doit vite en appeler à la clémence de la guide. Les pauses sont rares en effet, et bientôt, même Thomas et Charles doivent plier le genou devant la résistance hors du commun de l'Amazone. L'absence de nuit rend de plus encore plus malaisée la notion de temps et de repos. Après de nombreuses heures entrecoupées de rares pauses, qu'Asteria ne veut pas prolonger, le groupe quitte enfin le terrain piégeux du marais et l'ombre bienfaitrice de la végétation pour se retrouver sur une plaine brûlante. Le grand oiseau compagnon d'Asteria se montre à plusieurs reprises et fournit au groupe du gibier qu'il a capturé. Ces créatures, que les trois autres n'ont jamais vues, se révèlent un maigre mais nécessaire réconfort pour tenir la distance.


"Du repos... Il me faut du repos..." répète Diane de plus en plus souvent, regrettant presque son idée première.

"Du repos et un bon bain glacé..."

Pour vous, cela fait une éternité que vous marchez sans but, sans beaucoup de repos.

Puis la plaine devient un plateau brillant, vous offrant une vue admirable sur les contrées alentours. Des troupeaux de dinosaures paissent tranquillement en contrebas, un fleuve au loin, gigantesque, s'enroule et serpente paresseusement sur des lieues et des lieues, la jungle derrière vous ne vous semble plus aussi menaçante vue d'ici, avec ses tons de vert éclatants.

Vous dépassez ensuite un lac aux eaux écarlates et bouillonnantes, et enfin Asteria stoppe sa marche en montrant du doigt un pic solitaire droit devant, donc le sommet disparaît dans la brume. Nulle autre roche n'est visible à l'horizon. C'est comme s'il avait été planté là par une main cosmique et moqueuse.


Merci de me faire un jet de Perception !

_________________
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 20:44 (2012)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant Répondre en citant

Thomas avait perdu la notion du temps et il lui semblait qu'ils marchaient depuis des jours, sous ce soleil de plomb qui le harcelait de nouveau de sa chaleur infernale. Thomas prenait attention là où il mettait les pieds et avançait en silence prenant sur lui. Diane semblait souffrir plus que lui mais lui aurait préféré l'ombre de son laboratoire a un bon bain... Il rechaussa ses lunettes, mirant les dinosaures avec intérêt, se voyant déjà les classifier en leur donnant des noms.
Alors qu'il tergiversait sur divers choses scientifiques sans réel intérêt pour le commun des mortels, Asthéria le sortit de sa bulle en désignant le pic. Il semblait vraiment hors d'atteinte, presque dans un autre monde, il regarda ses compagnons, peut être qu'il pourrait attendre en bas qu'ils aient finis de palabrer...
_________________

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:57 (2017)    Sujet du message: Episode n°2.3 : Le Marais puant

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> HOLLOW EARTH EXPEDITION -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Page 1 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com