Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Premières Armes
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Historique / Uchronie -> Yggdrasill (MJ : Salanael) -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 23 Oct - 05:11 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:

Le signal de la fin de cérémonie lancé par son père, Thorgrim fend une nouvelle fois la foule pour rejoindre sa sœur et son mari. Chassant toutes traces de préoccupations de son visage, il les interpelles en affichant un grand sourire.

" Alors ma cher sœur ? La nuit n'est elle pas trop longue pour une femme qui porte en son sein un futur guerrier ? Les hommes de notre clan ont toujours été exigeant, et cela bien avant la naissance ! Et vous Herjolf, j'espère que la soirée est à votre convenance ? Peut-être souhaitez vous que je vous relaye quelques instants auprès de Gudrid ? "

Le regard du noble parcourait les gens de la suite de son beau frère cherchant si l'un d'entre eux a un comportement suspect.
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mer 23 Oct - 05:11 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 23 Oct - 18:33 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Arrivé dans l'écurie, Ormund prend quelques instants pour calmer les chevaux, alors qu'il cherche la monture qu'il avait repérée plus tôt - celle, il l'espère, de l'homme qu'ils cherchent. S'il ne la trouve pas, il prendra deux chevaux, les meilleurs qu'il puisse trouver, et partira à sa poursuite accompagné du hirdmen. Mais il doute que l'autre ait commis cette folie. Ainsi qu'Erik l'avait dit, s'enfuir ainsi dans la tourmente et quitter la ville serait du suicide. Et pour aller où ?

Non, selon toute vraissemblance, il est toujours ici - et probablement auprès de ces marchands, là-bas. Et si tel est le cas, il faudra la jouer finement.

Ormund suggère alors à l'homme en arme de se faire discret pour l'instant, alors qu'il termine de calmer les bêtes.

Eh bien, il n'y a plus qu'à trouver notre homme parmi tous ces gens. Erik, j'ai une idée. Il est vraisemblablement paniqué. Si tu contournais le camp, par là-bas, en arrivant par l'autre côté tu pourrais peut-être l'effrayer assez pour le forcer à fuir dans ma direction. Je saurai alors qui l'on pourchasse.

Pendant ce temps, je vais observer discrètement, et écouter ce qui se dit. Au plus nous en saurons, au mieux ce sera.


Une fois seul, le palefrenier, à l'écoute de la conversation un peu plus loin, se met en quête de se trouver une arme. Même une fourche fera l'affaire, pour le moment, mais il est vrai qu'une lance serait l'idéal.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 25 Oct - 14:35 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Silke parcours l'assemblée, elle ne remarque rien de particulier à part peut être l'atitude dissipée des hommes de Herjolf en cet instant solennel. elle croise le regard de Vagn et rougit en détournant la tête, elle regrette de ne pas avoir eu le temps de lui parler d'avantage mais les circonstances ne s'y prêtent guère. *Tant pis pour moi, je n'ai pas su saisir ma chance, de tout façon je ne suis qu'une paysanne pour lui, j'aurais sans doute finit comme la servante de Sigr, a me faire culbuter dans une étable*.
A la fin de la cérémonie, elle va se diriger vers la cabane qu'elle partage avec son frère dans l'espoir que ce dernier s'y trouve afin qu'ils puissent échanger sur les événements de cette soirée riche en émotions.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 00:58 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Ormund calme sans trop de difficulté les bêtes nerveuses. La plupart des chevaux sont déjà habituées à sa personne aussi sa voix les rassure-t-elle. Ce faisant, le palefrenier peut constater que la monture du suspect est effectivement toujours là. Tout porte donc à croire que l'individu a choisit d'attendre ailleurs le lever du soleil. Ormund et Erik vont donc en toute logique vérifier s'ils ne se dissimule pas dans la tente où des marchands étrangers fêtent de leur côté Jöl. Le fils de Beinir n'a d'ailleurs qu'à faire un crochet minime par chez lui pour récupérer sa lance, la maison de sa famille étant littéralement attenante à l'écurie. Ainsi armés, les deux hommes peuvent se diriger vers les bruits de la fête se déroulant non loin.

La plage se vide peu à peu de la foule venue assister à au feu de joie. Chacun retourne rejoindre la chaleur rassurante qui l'attend qui chez lui, qui chez des amis. Le groupe des invités du jarl remonte pour sa part vers les hauteurs de Rohald et la demeure de Hrolf Knudsson. Ils sont toutefois un peu plus dispersé que la procession qui en était descendue. Certains sont plus pressés que d'autres à retrouver chaleur, hydromel et viande à volonté.

En tête de ceux-ci, le jarl, sa suite et quelques hirdmen où figure en bonne un Roderik toujours attentif en dépit de ce qu'il a bu en première partie de soirée.

Thorgrim est resté auprès de sa sœur et de son beau-frère, s'inquiétant de la forme de la première et du bon plaisir du second.

Armaklan a écrit:
:ARMYG: " Alors ma cher sœur ? La nuit n'est elle pas trop longue pour une femme qui porte en son sein un futur guerrier ? Les hommes de notre clan ont toujours été exigeant, et cela bien avant la naissance ! Et vous Herjolf, j'espère que la soirée est à votre convenance ? Peut-être souhaitez vous que je vous relaye quelques instants auprès de Gudrid ? "

:YGDGUHR « À vrai dire, Thorgrim, je dois admettre que ta grande sœur se sentirait mieux couchée à cette heure-ci. J'ai bien peur d'avoir présumé de mes forces. Je crois que je vais attendre que ton ami Ormund revienne avec le thulr Grimnir pour le rassurer sur ma bonne santé et puis j'irai me coucher sans demander mon reste. »
:YGDHETR « Je serai moi aussi rassuré lorsque cette vérification sera faite. Je ne veux pas prendre le moindre risque pour notre enfant. Et, si la soirée est effectivement très réussie Throrgrim, vos amis a réussi à m’inquiéter. Entre l'annonce lugubre de votre jeune thulr et les soupçons inquiétant d'Ormund Beinirsson, le futur père que je suis aimerais être plus serein. J'irai alors raccompagner ma femme à l'étage et vous rejoindrai dans la grande salle le cœur léger. »

Silke, un peu seule maintenant, traîne pensivement derrière. L'air glacé a passablement refroidi ses idées de jeune fille romantique à l'encontre de Vagn. L'épisode de Sigr était certes cocasse, mais la chasseresse n'était pas vraiment sure de vouloir tenir un rôle similaire, même avec le beau prince d'Odense. De là où elle est, elle peut noter que d'autres qu'elle pensent à s'éclipser discrètement de la soirée pour retrouver leur couche. Ce noble de la suite de Herjolf, par exemple, en a fini de maugréer après les hommes de son seigneur et oblique avec quatre hirdmen vers la maison des invités. À la porte du jarl, les moins joyeux et les moins réveillés manquent à l'appel, laissant ainsi tout le loisir aux plus braves d'entamer la seconde partie de la nuit entre eux.

Silke ne comptait plus trop faire partie de ces derniers. Malgré le danger que représentait le simple trajet jusqu'à sa maison (en dehors des murs de Rohald), elle espérait y retrouver du calme et surtout son frère. Mais ce dernier en avait décidé autrement. Elle le croisa alors qu'il remontait vers la maison-longue en ronchonnant.

:ZBYG: « Qu'est-ce que tu fais en dehors de la maison-longue Silke ? Ne me dis pas qu'ils t'ont aussi prié de quitter les lieux pour les laisser faire la fête comme d'inconscients bienheureux ? Heureusement que certains ici s'inquiètent pour leur sécurité ! »
Le thulr marche d'un pas décidé vers la maison-longue et entraîne sa sœur avec lui. Les hirdmen postés à l'entrée le regardent d'un air surpris, s'inquiétant de l'absence d'Erik mais les laissent entrer une fois que Skule les a rassuré sur la petite santé de leur compagnon d'arme.

Ormund et Erik arrivent à la tente des marchands assez vite. L'ambiance qui s'en dégage est aussi légère qu'une fête de Jöl puisse l'être. Ces artisans et marchands ont l'habitude de se retrouver lors des grands marchés qui ponctuent l'année et forment presque une grande famille lorsqu'ils sont loin de la leur. Le hirdmen approuve l'idée d'Ormund et contourne la grande tente pour y entrer par le côté opposé. Entré lui aussi, plus discrètement il voit, de l'autre côté de la petite fosse à feu, Erik se renseigner auprès d'un des convives. Le palefrenier est trop loin pour l'entendre mais le marchand confirme quelque chose et fait signe en direction d'un homme somme toute banal qui tente de suivre une partie de hnefatalf entamée par deux autres.

Peut-être a-t-il senti que l'on parlait de lui car il se retourna et se raidit en apercevant le hirdmen qui s'approchait calmement. L'homme se reprit, fit mine de s'intéresser à nouveau à la partie avant de vider sa corne d'une traite et de se diriger à l'opposé d'Erik, en direction de la source du précieux breuvage ... et d'Ormund.

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 29 Oct - 15:19 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ORLYG:

La fraîcheur de la nuit avait aidé Roderik à rester éveillé et un tant soit peu concentré pendant la cérémonie. Il s'agissait en effet pour lui de ne pas se faire remarquer par un excès en cet instant solennel.
De plus, il tentait de garder à l’œil les étrangers qui passaient au près de leur jarl... des fois que...
Mais non, il semblait que les gens ne fussent ici que pour festoyer et profiter du moment. Tant mieux !

Une fois la cérémonie terminée, Roderik remonta vers la grande salle, motivé à faire passer un bon moment aux hirdmens de passage. Il espérait aussi, sans doute naïvement, que l'un d'eux finirait par livrer sous l'effet de l'alcool un ou deux secrets intéressants...
_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 3 Nov - 18:09 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Cette fois-ci, on le tient!, pense Ormund, alors qu'il voit le thulr ennemi fuir à la venue d'Erik. Il faut maintenant qu'ils pressent leur avantage.

Affectant de chercher un marchand avec qui commercer, il s'avance vers lui - ou plutôt, vers ladite source d'hydromel - tout en veillant à toujours pouvoir lui barrer la route s'iil cherchait à fuir. Puis il fait un petit signe de la tête à Erik pour qu'il s'avance vers leur cible. Mais, sans preuve et devant tous ces gens, une dernière hésitation effleure l'esprit du jeune palefrenier.

Alors, pour troubler d'autant plus l'homme affolé, il frappe du poing sur la table et veille à scruter les émotions de l'homme.

Alors, l'ami - comment se passe ta fête de Jol ?
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 3 Nov - 19:48 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Silke retient son frère par le bras avant de rentrer dans la maison - longue. Elle sonde le visage de son frère tentant de déterminer son degrés d'énervement.

"- Que t'as dit le Jarl ?" demande t'elle avec prudence. " Pour ma part si je suis restée, c'est pour essayer de repérer un de nos suspects mais je n'ai rien vu de bien méchant"

La jeune femme serre son frère dans ses bras, elle sent sa réticence et Skule se crisper à son contact. Il n'a jamais démonstratif ni friand d'embrassades.

-" Crois-tu qu'il soit nécessaire de retourner à la fête...Tu... enfin je ne remets pas en cause tes visions mais le danger n'est peut-être pas pour ce soir...." tente-t-elle maladroitement ne voulant pas déclencher un énième courroux.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 4 Nov - 19:09 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Les gens retrouvent avec plaisir la chaleur et les odeurs appétissantes de la grande salle et s'empressent de reprendre place dans la maison-longue à la suite du jarl. À peine sont-ils assis que la corne à boire recommence à tourner parmi les convives. Roderik retourne auprès de hirdmen d'un clan ou l'autre pour profiter et mettre une ambiance festive au sein de ces groupes. L'ambiance est on ne peut plus décontractée. Roderik peut sentir que les hommes de Herjolf sont bien soulagés de ne plus à avoir à supporter les critiques de ce pisse-vinaigre de Stigandi Tryggversson, ce dernier ayant décidé d'aller se coucher tôt. Par ailleurs, même les inimitiés entre clans rivaux sont momentanément mise à l'écart par égard pour l'hôte. Cela est entre autre aidé par la discussion très posée qu'entretiennent Vagn et Thangbrand auprès du maître des lieux. Mais il n'est pas certains qu'elles ne reviendront pas en fin de nuit la fatigue aidant. Les plus attentifs ont pu remarquer le discret retour de Skule dans la salle et quelques commentaires sans grande importance sont échangés sur son passage. Le jarl lui-même garde discrètement un œil sur l'énergumène alors qu'il traverse la salle. Mais il se garde bien de faire grand cas de la chose, en apparence.

Suivant le principal intéressé, Silke oscille entre le soulagement de retrouver son frère et l'inquiétude face à son attitude. Il faut dire que Skule n'a pas vraiment le caractère le plus facile qu'il soit et il faut bien l'affection et la patience de sa sœur pour supporter ses sombres humeurs.

:ZBYG: « Le jarl m'a juste fait savoir qu'il n'était pas en accord avec mes méthodes. Il s'imagine sans doute que c'est en faisant semblant de rien qu'on arrivera à démasquer le coupable, qu'il est plus important de faire la fête avec ces hypocrites que de faire éclater la vérité au grand jour. »

La jeune fille, cependant, par ses attentions fraternelles, arrive tout de même à quelque peu apaiser son frère. Prouesse dont elle est l'une des seuls à pouvoir se targuer.
:ZBYG: « Et là, on me demande de revenir pour quand même inspecter des runes, comme si j'avais autre chose à faire que de courir d'un bout à l'autre de la cité. »

Ce disant, les deux frère et sœur sont déjà rentrés dans la maison longue et le thulr se dirige vers Gudrid en pleine discussion avec son époux et Thorgrim.
:ZBYG: « L'on m'a rapporté que vous aviez besoin de mes sciences madame. Qu'il y a des doutes sur la nature de runes en votre possession … Puis-je les inspecter ? »

Dans la tente des marchands, nettement plus exiguë que la grande salle de la demeure du jarl, Ormund s'est approché de l'homme qu'il suspecte être le thulr recherché. L'individu, attentif à s'éloigner d'Erik ne le voit pas venir et sursaute alors qu'Ormund l'interpelle, reversant par la même occasion le peu d'hydromel qu'il s'est servi. L'homme bafouille quelque peu avant de tenter de se reprendre.

« Je ... euh … bien … euh … Ai-je le plaisir de vous connaître ? »

Mais Erik et déjà là et, en tant qu'homme de main du jarl, ne se donne pas autant de peine qu'Ormund à être délicat. Le hirdmen, saisit l'homme par l'épaule et le presse à se diriger vers la sortie.
:KMYY « On fera mieux connaissance dehors, suivez-nous monsieur. »

Le suspect, livide, n'attend pas de retrouver l'air glacial du dehors pour commencer à trembler.

« Mais, je ne comprend pas … qu'est-ce qui se passe ? Il doit y avoir méprise ! L'hospitalité du clan Kjari n'est donc plus ? »

Son discours qui n'a pas vraiment prise sur le jeune hirdmen. Aussi se retrouvent-ils très vite au dehors de la tente et des regards indiscrets.

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 6 Nov - 11:57 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Ormund veille à observer les réactions des marchands sous la tente. Peut-être y a-t-il encore un complice là-bas ? Puis, une fois dehors, c'est sur un air amical presque enjoué qu'il aborde leur prisonnier.

Bien, je vous ai trouvé. Allons vers les écuries, nous serons plus tranquilles pour discuter. Mais d'abord emportons vos affaires, celles qu'on vous a vu prendre quand vous avez fui la maison des invités...

En chemin, il tente de le faire parler un peu, en profitant de sa nervosité.

L’hospitalité du clan ... tss tss ... rien ne vous a empêché de lui cracher dessus. Et pourquoi, je vous le demande ?

Arrivé aux écuries, il trouve rapidement de quoi lier solidement leur prisonnier, puis il s'attache à fouiller ses affaires, à la recherche de preuves pour étayer son accusation.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 6 Nov - 15:13 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

L'individu accompagne les deux hommes du clan Kjari, un peu forcé par la poigne d'Erik il faut bien l'admettre. Dans la tente, quelques sourcils se lèvent face à la manœuvre, mais nul ne semble vouloir réellement se mêler à l'affaire. La présence du hirdmen apporte, il faut le dire, une certaine légitimité à la chose.

« Mais je ne comprend pas ! Qu'est-ce qui se passe ? Que me voulez-vous ? Je ne savais pas que j'étais assigné à résidence ... Je n'ai fui personne, j'allais juste profiter de la convivialité de ces braves marchands. Est-ce donc interdit ? »

Une fois revenu à l'écurie, Ormund tente de fouiller les affaires de l'étranger sous les récriminations de ce dernier, solidement maintenu en place par un Erik impassible.

« Mais enfin ! C'est honteux ! J'irai me plaindre de votre attitude auprès du jarl Hrolf Knudsson. J'espère qu'il aura plus de jugeote et de bonnes manières que vous jeune homme. Qui êtes-vous pour agir de la sorte ? »


Ormund-Chercher a lancé 1 dé à 10 faces
Jet N°Résultat
110
Enregistrement N° : 35622
Ormund-chercher-rel a lancé 1 dé à 10 faces
Jet N°Résultat
16
Enregistrement N° : 35623
Donc 16 ...


Malheureusement, Ormund ne trouve rien dans ces affaires qui puisse étayer les accusations qu'il n'a d'ailleurs pas encore formulées. Quant à trouver du matériel ésotérique, le palefrenier serait bien en peine de le reconnaître s'il en voyait. Et quand bien même, ce qu'ils auraient pu trouver en la matière était très certainement dans l'étoffe que Skule a inspecté dans le campement des mercenaires ce matin-même. S'il savait ce qu'il cherchait, ce serait sans doute plus aisé.

Pendant ce temps, Erik se charge de l'homme en lui-même.

:KMYY « Nous cherchons un sorcier qui aurait de mauvaises intentions à l'égard des proches du jarl ou de ses invités ... et votre sortie toute discrète est plus que suspecte, Monsieur. Le fait même de quitter le confort de la maison des hôtes pour se mêler à des marchands étrangers sous une tente exiguë l'est tout autant. »

« Qui êtes-vous et avec qui êtes-vous venu à Rohald ? »


L'homme n'a pas l'air de bien comprendre ce qu'on lui veut et répond d'une voix éteinte.

« Je suis Bjorn Gruensson, je ... je suis venu de Norvège avec d'autres invités du jarl. Si Sigr Gunarsson apprend comment vous me traitez, il ne va pas être très heureux, c'est moi qui vous le dit. »

L'accent norvégien de l'homme semble confirmer ses dires, mais n'est pas en soi une preuve.

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 12 Nov - 21:37 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Salanael a écrit:
Roderik peut sentir que les hommes de Herjolf sont bien soulagés de ne plus à avoir à supporter les critiques de ce pisse-vinaigre de Stigandi Tryggversson, ce dernier ayant décidé d'aller se coucher tôt.

:ORLYG:

Roderik saisit la balle au bond de ces compagnons alcooliques pour tenter d'en apprendre plus, après tout, ca serait peut-être utile plus tard...

"Et ben, c'est à se demander pourquoi ce Stigandi a fait tout ses kilomètres si c'est pour ne pas profiter plus que cela de la soirée !" ironise-t-il en tapant l'épaule de son voisin.

"Mais dis donc, c'est qu'vous l'portez pas dans vot' coeur, qu'est qui vous a donc fait ? J'veux dire, j'vois bien que sa compagnie est pas très agréable en c'te soirée, mais on dirait qu'il traîne un troll puant derrière lui..."

"Allez, raconte un peu" en faisant redistribuer une tournée à la tablée...
_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 09:58 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

La jeune femme est rassurée de voir qu'il n'y a pas eu de sanction contre son frère et qu'il s'en sort avec un simple sermon (même si cela ne contribue pas à améliorer son humeur). Intriguée par les paroles de son frères aux sujets de ses runes elle l'accompagne auprès de Gurdrid.
Il ne faudrait pas que son frère commette un nouvel esclandre en se montrant trop rustre et impoli dans son empressement à bien faire. Elle s'avance en premier afin d'intervenir et de se présenter dans les formes.

-" Pardonnez-nous de vous interrompre, Mon nom est Silke et voici mon frère Skule qui est notre thurl, cela rassurerait tout le monde qu'il examine vos runes porte-bonheur ". Dit- la jeune femme le plus gracieusement possible.
_________________
Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 13 Nov - 14:27 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:

Thorgrim semble soulager à la vue de Silke et Skule. Le jeune homme s'inquiète pour sa soeur et la pression commence à peser lourdement sur ses épaules. Ce serait un coup dur pour lui qu'il arrive malheur à Gurdrid !

" Grimnir, te voilà ! Ma soeur, montrez lui rapidement vos runes que l'on soit rassurez une fois pour toutes ! "

Le jeune guerrier se tourne vers sa soeur et son mari.

" Skule ne maitrise peut-être pas les arts de la fête, ni même la diplomatie, mais nous pouvons lui faire confiance en ce qui concerne les runes. Si il y a quelque chose à déceler, nul doute qu'il le verra. Sinon vous pourrez allez vous reposer l'esprit serein. "
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 14 Nov - 13:54 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Ormund sent comme une chappe de métal fondu glisser dans son estomac. Sigr Gunarsson... se pourrait-il que le propre cousin du Jarl fût si ambitieux qu'il en vienne à assassiner sa famille ? Et jusqu'où ira-t-il si on ne l'arrête pas au plus vite ? Il est maintenant devenu vital de confondre le thulr, et son commandidaire avec lui.


Chien, combien Sigr vous a payé pour sa sale besogne ? Et arrêtez de nier, c'est ridicule - Eldgrimm vous a accusé avant qu'on lui tranche le cou.


Le bluff est peut-être grossier, mais Ormund espère profiter de la nervosité de son suspect pour le forcer à avouer. Abandonnant l'inutile fouille de ses affaires, il se dirige alors vers lui, menaçant.

Le capitaine de la garde vous a également vu échanger les runes. Il pourra certainement vous identifier. Vous, ou bien le serviteur que vous avez payé pour le faire. Par contre, personne ne sera capable de se souvenir de vous pendant la chasse. Et pour cause, vous étiez avec vos petits amis, à lancer vos petites malédictions.

Il ajoute après un temps :

Et naturellement, puisqu'on a trouvé vos fontes dans la clairière, vous allez nous dire qu'on vous les a volées. C'est un peu trop commode à mon goût. Mais montrez-moi donc votre cheval, ainsi j'en aurai le coeur net. Faites attention à ne pas me mentir tout de même : mon ami Erik déteste les voleurs de chevaux encore plus que moi.


Satisfait de son effet , Ormund mène lentement l'homme vers un groupe de chevaux, parmi lesquels se trouve celui qu'il a identifié comme la monture du thulr.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 20 Nov - 09:32 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Ormund a écrit:
:YGDSUN « Chien, combien Sigr vous a payé pour sa sale besogne ? Et arrêtez de nier, c'est ridicule - Eldgrimm vous a accusé avant qu'on lui tranche le cou. »

Derrière le suspect, Erik regarde Ormund avec un air clairement dubitatif. Il faut dire que le hirdmen n'a pas eu l'occasion d'entendre le prénom d'un des mercenaires de ce matin. Le Eldgrimm en question doit lui sembler sortir de nulle part. Le dénommé Bjorn Guensson n'est pas moins surpris par la déclaration du palefrenier.

« Hein ? Mais vous êtes fou ? Je suis tombé chez des sauvages ? »

Ormund a écrit:
:YGDSUN « Le capitaine de la garde vous a également vu échanger les runes. Il pourra certainement vous identifier. Vous, ou bien le serviteur que vous avez payé pour le faire. Par contre, personne ne sera capable de se souvenir de vous pendant la chasse. Et pour cause, vous étiez avec vos petits amis, à lancer vos petites malédictions. »

« Et naturellement, puisqu'on a trouvé vos fontes dans la clairière, vous allez nous dire qu'on vous les a volées. C'est un peu trop commode à mon goût. Mais montrez-moi donc votre cheval, ainsi j'en aurai le cœur net. Faites attention à ne pas me mentir tout de même : mon ami Erik déteste les voleurs de chevaux encore plus que moi. »

« Vous racontez n'importe quoi, voyons ! Je ne vois même pas de quoi vous parlez ! Ce ne sont que des accusations lancées en l'air ! Le thing entendra parler de moi et de la manière dont vous m'avez maltrai... ! »

Erik interrompt l'envolée de ce Bjorn Gruensson en le poussant fermement dans le dos en directions des chevaux.
« C'est ça .. On en reparlera plus tard. En attendant, comme je suppose que tu vas nous dire que tu n'as pas de cheval pour ne pas te trahir, je propose qu'on aille directement voir auprès de mes collègues de la maison-longue. Il y fait nettement plus chaud, si tu es innocent, tu y seras bien accueilli. Si tu es coupable, par contre, tu auras intérêt à te montrer très coopératif si tu ne veux pas finir dans la baie à nourrir les poissons. »


Roderik continue de boire avec les hommes de Herjolf, s'entretenant avec eux de ce Stigandi qu'ils n'apprécient que modérément.

« Boarf ! Disons que Stigandi n'est pas vraiment le genre de gars qui apprécie faire la fête. Il est un peu venu parce que les relations entre les clans l'imposaient. Tout le contraire de son grand frère Herjolf. C'est dingue comme ces deux là peuvent être différents dans leur mentalité. Cela dit, c'est pas un mauvais gars hein, me fais pas dire ce que j'ai pas dit. Il a bien géré le clan pendant que l’aîné tenait un comptoir en Finland pour le compte du roi Halfdan. C'est juste qu'il est bien trop sérieux. »

« Maintenant que Herjolf est revenu au pays, je me demande comment il va reprendre le clan. C'est un bon chef, il l'a déjà prouvé. Et puis, quoiqu'on en dise, Stigandi pourra toujours lui donner un coup de main. Il faudra juste qu'il n'oublie pas que ce n'est plus lui le jarl du clan. »


Skule, sombre et bourru comme à son habitude, avait abordé la sœur de Thorgrim un peu sèchement. Aussi Silke s'empressa-t-elle d'adoucir les manières un peu dures du thulr et de la rassurer sur ses intentions, aidée en cela par l'autorité de Thorgrim. Gudrid sorti alors sa petite bourse en peau de renne et confia à Skule lesdites runes gravées sur de l'os. Il les étala devant lui sur la table et se pencha sur elles pour les inspecter avec, par dessus son épaule, les regards interrogatifs de Herjolf et Gudrid.

Après quelques instants, il se redressa et pointa un fragment d'os portant deux runes.


« Ces runes, là, c'est bien bien Bjarken et Uruz, toutes indiquées pour maintenir la santé d'un femme enceinte. Sauf si elles sont gravées de cette manière. Dans ce cas, leur effet est inversé et altère la santé de la femme et de l'enfant. Je ne vous donnerais pas deux jour à survivre avec ça sur vous Gudrid. »

:YGDGUHR « Mais c'est impossible ! Je porte ces runes sur moi depuis des semaines et je me porte comme un charme. »
:YGDHETR « À moins qu'on ne les ai changé à ton insu comme le suggérait tantôt ce jeune Ormund. »


Un peu forcé par Erik et Ormund de gravir à nouveau la butte menant à la maison-longue, le suspect est on ne peut moins fébrile. Le froid est rendu encore plus mordant par un vent glacé sifflant entre les maisons. Arrivé à la porte de la demeure du jarl, l'homme se retourne brusquement :

« Ne me touchez pas ! Ne tentez rien contre moi ! Essayez seulement de me faire entrer dans cette maison et je jetterai sur vous la pire des malédictions. »

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 23 Nov - 16:08 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Ormund est tendu pendant la courte marche qui les mène à la maison longue. C'est un fait, il n'a pas de preuves suffisantes contre leur suspect, et il remercie intérieurement le hirdmen pour son charisme plus impressionnant. Lui-même ne gère pas très bien les situations conflictuelles, il vient d'en avoir la preuve.

C'est alors que, contre toute espérance, l'homme perd sa contenance et commence à paniquer.

Salanael a écrit:
« Ne me touchez pas ! Ne tentez rien contre moi ! Essayez seulement de me faire entrer dans cette maison et je jetterai sur vous la pire des malédictions. »


Allons, magicien, nous avons fait tout ce chemin! Ce serait folie de rester dehors dans le vent et le froid, alors qu'une bonne coupe d'hydromel et un bon feu nous attendent. A moins qu'il ne vous souvienne de quelque chose que l'on pourrait vous reprocher ?


Il laisse alors Erik le pousser dans la salle, et l'entraîner à sa suite vers Gudrid et Hjerlof, près de qui se tient maintenant Skule.

Grimnir! Je vois qu'à nouveau ton savoir nous a été utile. Parle, qu'as-tu trouvé ?

Puis il s'adresse au couple :

S'agit-il ici de l'homme qui a procédé à l'échange de runes ? Ou bien a-t-il fait appel à un serviteur ?
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 25 Nov - 22:01 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:
 
 
  
" Ormund ? "On avait tenté de nuire à sa sœur ! S'en prendre à une femme était déjà un acte lâche, mais Thorgrim ne pouvait supporter que l'on essaye de s'en prendre à l'un des siens. Il se retourne, et, entendant les paroles de son ami attrape l'homme par le col et le plaque contre un mur.

" Tu va tout me raconter sinon je t'assure que tu va souffrir plus que si Fenrir en personne s'occupait de ton cas ! "

Thorgrim était hors de lui. Son visage était dur et déterminé. A cet instant, il était prêt à tuer pour protéger sa famille.




Je dépense un point de Furor (wai, je suis énervé).

Thorgrim a lancé 5 dés à 10 faces
Jet N°
Résultat
1
2
2
1
3
9
4
10
5
4
Enregistrement N° : 36079

Thorgrim a lancé 1 dé à 10 faces
Jet N°
Résultat
1
9
Enregistrement N° : 36080
Donc 10 + 9 + 9 + 4 + 3 = 35 !

_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 26 Nov - 20:15 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Silke lance un regard horrifié à son frère. Elle sait qu'il ne ment pas et que quelqu'un a bien tenté de s'en prendre au futur petit fils du Jarl !! Elle se porte en soutien de Gurdrid et la débarrasse prestement des runes. Elle pose une main ferme sur l'épaule de Thorgrim.

-"Ne le tue pas avant qu'il ai parlé Thorgrim, même si je comprend que tu en ai envie...."
_________________
Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 26 Nov - 22:09 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:  
 
 
 
 
 
Les paroles de Silke ne semblent guère apaiser Thorgrim qui continue à tenir fermement l’homme. Le noble montre légèrement les dents et répond d’une voix chargé de hargne, sans lâcher des yeux le suspect.

" Il y a bien pire que la mort… "
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 28 Nov - 01:19 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Ormund et Erik ne se laissent pas impressionner par les menaces du sorcier et le poussent fermement à l'intérieur de la maison-longue. L'air chaud de la grande salle est presque brûlant en comparaison du froid régnant au dehors. L'ambiance, de même, est nettement plus chaude. Sauf en un point. Autour de Skule un petit groupe vient d'apprendre de la bouche du thulr la nouvelle de la malédiction dont Gudrid était la cible. Thorgrim, tout comme Herjolf sont rouges de colère et n'attendent qu'un coupable sur qui la déchaîner. Coupable qui leur est apporté sur le champ par Ormund et Erik et dont le visage est immédiatement reconnu par la fille du jarl. L'individu risque beaucoup, le crime qu'il est suspecté d'avoir commis est l'un des pires qu'il soit. Il serait aisé de le considérer comme obotamal, infâme, inexpiable ! La sentence pour un tel crime est la perte de sa mannhelgr, son intégrité d'homme, par le bannissement, voire la mort par pendaison ou noyade.

Déjà craintif en grimpant jusqu'à la maison-longue, le sorcier est terrifié par les menaces de Thorgrim. Silke tente bien de refréner les pulsions meurtrières du fils du jarl. Geste qu'elle regrette aussitôt car Thorgrim est si intimidant que même les personnes qui ne sont pas concernées par ses menaces ne peuvent réprimer un frisson face à la colère émanant de lui. La chose ne peut manquer d'échapper à Hrolf Knudsson qui suit l'affaire avec attention depuis son siège de chef. Dans la salle, bien des conversations se sont interrompues pour suivre le dénouement de ce drame. Bjorn Gruensson est donc bien obligé d'avouer être l'auteur de ces runes maudissant le ventre de Gudrid.

« J'ai été engagé à Hleidra pour nuire à Gudrid Hrolfsdöttir par un homme dont je ne connais pas le nom … Mais je sais qu'il était là ce soir ! Je l'ai vu ! »

Il cherche frénétiquement dans les visages tournés vers lui s'il reconnaît l'individu mais doit admettre qu'il ne le trouve pas.
« Je vous assure, il était là en début de soirée. Un homme athlétique, pas très grand, les cheveux tombant sur les épaules et la barbe de la même couleur que le seigneur Herjolf, en moins grisonnant, le port noble mais sec et dédaigneux. Il était assis à cette table là-bas … »

La description du sorcier provoque le déchaînement de la colère de Herjolf Tryggversson. Le noble, le visage rouge, frappe du poing sur la table, brisant la vaisselle qui s'y trouve. Il se saisit du sorcier comme d'un simple enfant et le projette au sol avec rage.

:YGDHETR « TU MENS FILS DE CHIEN ! CELA NE PEUT ÊTRE VRAI ! Celui que tu viens de décrire est mon frère Stigandi et il n'aurait jamais commis pareille félonie ! »

Les hirdmen de son clan, avec qui bavardait Roderik, se sont déjà avancés pour porter assistance à leur chef. Le sorcier, tremblant, cherche désespérément une voie de sortie à la tempête qui menace de se déchaîner sur lui mais déjà deux poings s'abattent sur lui et le relèvent de force pour le jeter à nouveau au pied du jarl Hrolf Knudsson. Des hirdmen des deux clans l'entourent et le maintiennent immobile. Herjolf rejoint son beau-père en essuyant son poing ensanglanté. Visiblement, le coup sur la table a du le couper profondément. Skule ricane en voyant ce détail, répétant dans sa barbe des vers qu'il connaît bien pour les avoir prononcé au matin : "Malédiction, maladie et mort frappent déjà à la porte du clan. La trahison de l'un fera couler le sang de l'autre … la trahison de l'un fera couler le sang de l'autre." Mais la pathétique ironie de la prédiction du thulr passe inaperçue pour les Hommes du Nord car l'attention reste portée sur les deux jarls toisant le sorcier. Ce denier maintient ses dires et accuse le propre frère de Herjolf d'être son commanditaire. Et vu l'état de délabrement dans lequel il se trouve, il est peu probable qu'il puisse trouver la force de mentir.

:YGDHKN « Qu'on aille me chercher Stigandi sur le champ. »

Si le jarl arrive à se contenir, le ton de sa voix est froid comme la lame d'une épée, laissant penser que le père de Gudrid n'est pas moins en colère contre celui qui à attenté à la vie de sa fille. 
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 28 Nov - 23:05 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ORLYG:

Comme sans doute beaucoup, Roderik est surpris par ce qu'il vient de se passer. Sorcier ? Malédiction ? Stigandi ?
Tandis que le sorcier avoue ce qu'il sait, Roderik se lève comme des autres compagnons et s'approche. Alors que des hirdmens plus chevronnés vont partir chercher Stigandi, Roderik empoigne fermement le sorcier fautif.

Je m'occupe de celui là, je m'en vais le ficeler qu'il ne pourra rien de tenter d'autre que de nous répondre pour le reste de la nuit...

Poussant sans ménagement l'homme, il le brutalise jusqu'à l'un des piliers de bois dans la salle, et l'y attache fermement les bras croisés au dessus de sa tête.

"Et si tu tentes de moufter quelque malédiction que ce soit, je te préviens que ca va saigner !"

Roderik accompagne sa menace d'un bon coup de poing dans l'estomac du sorcier, histoire de vérifier que les attaches remplissent bien leur office...
_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 10:10 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:  

A la demande de son compagnon d'arme, Thorgrim relâche le sorcier. Avec Roderik il est entre de bonne main, et maintenant que l'homme a parlé il n'est plus d'aucune utilité. Mais cela n'était pas encore terminé, il restait encore un coupable à mettre à terre.


" Ormund, vient avec moi. "


Thorgrim emboite le pas aux hommes d'armes qui partent chercher Stigandi, bien décidé à s'assurer que l'homme ne fuierait pas.
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 1 Déc - 13:17 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN
Où est Sigr Gunarsson ? Cet homme prétend appartenir à sa suite...

Ormund affiche sur son visage un air farouche, comme pour lutter contre l'abattement qui pourrait d'une minute à l'autre le frapper. Qu'il ait soupçonné Sigr, un peu plus tôt, passait encore. Mais qu'un homme s'attaque de la sorte à la chair de son propre frère, voilà qui est de nature à choquer sa nature la plus profonde - et même s'il n'a pas l'âme d'un guerrier, une nécessité absolue s'impose à lui, celle de retrouver Stidandi et de le soumettre à la Justice du clan.

Fasse Odhin qu'il ne lui soit pas accordée la mort d'un guerrier et l'accès au Valhalla, et puisse ce chien fratricide mourir sous le coup de la loi. Résolu d'accompagner Thorgrim, le jeune homme a encore un dernier regard vers le couple.

Herjolf, la nouvelle est pénible, mais l'attentat a été déjoué après tout. Réjouis-toi plutôt de ce que ta femme et ton enfant vivront.


Sur ces mots laconiques (mais existe-t-il un discours qui pourrait consoler de la trahison d'un frère?), il part enfin à la suite de Thorgrim.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 3 Déc - 20:53 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

La jeune femme est encore sous le choc de la scène à laquelle elle vient d’assister ! Comment un frère peut il attenter à la vie de sa belle-sœur ? Serais-ce lié à une histoire de jalousie amoureuse ou d' ambition personnelle ?
Comme tout le monde part à la recherche du commanditaire, elle s’inquiète de savoir s'il n'est pas déjà en train de préparer sa fuite. Elle décide alors de se rendre aux écuries au plus vite.

Se rendant compte qu'elle n'a pas d'arme au cas où, elle demande à un garde de l'accompagner.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 4 Déc - 18:55 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Quand Ormund signale que le sorcier Bjorn Gruensson ferait partie de la suite de Sigr Gunarsson, la voix forte du Norvégien résonne de l'autre côté de la fosse à feu.

:YGDSGU « Je suis là jeune homme ! Mais je n'aime pas ce que tu essayes d'insinuer ! Ce n'est pas parce que ce sorcier vient de Norvège qu'il est de mes gens. Je crois qu'on a tous compris que ce n'est qu'un de ces sorciers avides de richesse qui se vend au plus offrant. Qu'on l'ai trouvé à Hleidra comme il le dit ne m'étonne guère. Et vu le bonhomme, je ne serai pas surpris qu'il soit loin d'être le bienvenu dans son royaume d'origine. »

Vu la tension et la gravité des faits, lancer des accusations sans réfléchir, même à demi-mot, ne fait que courir le risque de s'attirer l'inimitié de l'intéressé. Ormund a visiblement eu de la chance de tomber sur un homme aussi raisonnable que Sigr. Pas sur qu'un autre aurait pris le temps de répondre à ses paroles. Heureusement, l'ordre du jarl, appuyé par l'invitation expresse de Thorgrim, donne une excellente occasion au palefrenier de se sortir de ce pétrin sans avoir à épiloguer.

Deux hirdmen de Herjolf Tryggversson, Thorgrim, Ormund, Silke et un hirdmen du Hrolf Knudsson ont ainsi quitté la maison-longue de Rohald pour s'en aller chercher le supposé traître. Chacun a pu reprendre ses armes laissées dans le vestibule, même Silke se voit mettre entre les mains une épée et un bouclier pour accompagner les guerriers. Si les deux hommes de Herjolf sont un peu surpris, chacun sait à Rohald que la jeune fille n'est pas une petite nature, mais nul n'a envie de la laisser désarmée en cas de danger. Lorsqu'elle évoque l'idée de se rendre aux écuries pour vérifier si l'homme n'a pas déjà tenté de prendre la fuite, il faut se décider : rester grouper ou se séparer ? L'homme loge normalement dans la demeure des invités, le long des remparts, passer par l'écurie est un léger crochet mais pas vraiment un détour énorme. Thorgrim ayant le rang le plus élevé dans le groupe, les regards se tournent naturellement vers lui pour décider de la marche à suivre.

Personne n'oublie non plus qu'on est ce soir la nuit de Jöl et que de nombreux esprits maléfiques rôdent à l'extérieur de l'abri rassurant des maisons. Le vent cinglant qui siffle entre les demeures de Rohald le rappelle en tout cas aux distraits éventuels. Hommes et femme doivent hausser la voix pour se parler et se couvrir le visage pour se protéger des fins cristaux de givre emporter par les rafales de vents … à moins que ce ne soient les esprits de l'hiver qui en soient la cause.


Roderik, aux premières loges pour malmener le sorcier, ne se gène pas pour lui faire sentir qu'il doit se tenir à carreau. Mais le jarl s'empresse de calmer sa hargne.

:YGDHKN « Laisse Roderik ! Je crois que notre homme a bien compris qu'il n'était plus vraiment en mesure d'échapper à son jugement. Mais celui-ci sera rendu par le thing ! Si tu veux donc te rendre utile, vas-t-en donc aider Thorgrim et ceux qui sont partis chercher Stigandi ! »

Après tout, il y a suffisamment de gens valeureux dans la grande salle pour maîtriser le sorcier, même Skule est là pour rassurer les autres sur un éventuel usage de la magie. Et Roderik, en tant que hirdmen, est un homme de confiance du jarl et ce dernier a coutume de lui confier la protection de son fils Thorgrim.

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 6 Déc - 23:26 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:

L'homme avait déjà de l'avance sur eux. Le moindre retard pourrait lui permettre de s'échapper... Que faire ? Les écuries, ou le bâtiment où ils logent ? Se séparer semble être une mauvaise idée, on ne sais pas de quoi l'individu sera capable pour s'enfuir. Et bien soit, allons-y à l'instinct !

_ On passe par les écuries. Allez, vite ! On ne doit pas lui laisser la moindre chance de s'enfuir.

Thorgrim se dirige au pas de course vers l'écurie, tenant son arme fermement.
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 8 Déc - 19:55 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ORLYG:

Suivant l'injonction de son jarl, Roderik abandonne le coupable bien attaché et, après avoir craché au pieds du sorcier en signe de malédictions, il se rue au dehors pour retrouver son frère d'armes et les autres.

* bon, voyons voir où ils sont partis...

Rapidement, il s'informe auprès de serviteurs pour savoir par où Thorgrim est parti, et cherche à repérer les torches de la petite troupe dans cette nuit obscure.
_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 9 Déc - 23:52 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Menés par Thorgrim, le petit groupe avance en direction des écuries contre le vent qui gagne en force. Le temps d'arriver jusque là, de la neige a pu se coller aux poils de leurs fourrures et des barbes qui dépassent. S'il est déjà aussi difficile de se mouvoir au sein même de la cité, que dire de l'idée de sortir de Rohald en pleine nuit de Jöl. Mais deux précautions valent mieux qu'une, leur homme est peut-être fou. Lorsqu'ils rentrent dans les écuries, c'est pour y trouver une chaleur bien agréable. Mais nul trace d'étrangers sur le départ. Ormund a même tôt fait de confirmer qu'aucun des chevaux ne manque. Les grincement de l'édifice sous les assauts du vent rappelle que dehors, l'hiver est toujours à son plus fort mais il va falloir tout de même sortir à nouveau pour rejoindre la maison des invités.

Roderik se retrouve un peu seul une fois sorti de la maison longue. La visibilité est faible étant donné les conditions météorologiques et il doit bien admettre qu'il ne sait pas trop par où sont partis ses amis et les hommes les accompagnant. Il doit rebrousser chemin pour aller demander aux gardes tenant le vestibule de la maison-longue par où ils sont partis et prendre une torche avec lui.

« Je crois que les hommes de Herjolf ont confirmés que Stigandi était logé dans la maison des invités, le long des remparts. Peut-être qu'en te dépêchant, tu les rattraperas. »

Le hirdmen regarde dehors et frémit à la vue de ce froid mordant.

« Sois quand-même prudent Roderik. C'est pas très loin, mais ce soir, on ne sait jamais ce qui peut arriver. »

Lorsque Roderik s'apprête à s'en retourner dehors pour rejoindre ladite maison des invités, sa torche lui semble bien vaine. Le vent aurait tôt fait de l'éteindre. Qu'importe, le hirdmen connaît Rohald comme sa poche ! Il devrait y être vite et il a bu suffisamment d'alcool pour se tenir chaud toute la nuit ! Bientôt, sa sombre silhouette disparaît derrière la neige qui virevolte dans tous les sens.

Le groupe de Thorgrim arrive enfin en vue de la maison des invités. Ils n'ont croisé personne en chemin, constatant que personne d'autre n'a eu le courage de sortir par ce temps. Ils s'engouffrent avec soulagement dans le vestibule de la maison que le jarl a mis à disposition de ses invités. Il va falloir maintenant se saisir de ce Stigandi qui, selon toute attente, devrait avoir rejoint cette demeure.

Roderik lutte contre les éléments. La neige, la glace, le froid, le vent se liguent contre le robuste Homme du Nord pour le ralentir. Parfois même, il a l'impression d'entendre des ricanements grinçants entre deux bourrasques de vent, mais il ne voit personne autour de lui.

Encore une fois, il est persuadé d'être épié, qu'un danger le guette sans trop savoir d'où il vient. Puis un craquement sourd suivit d'un grondement inquiétant qui va en s'intensifiant ...

[HRP : Roderik, jet de Vigilance ! ]
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 11:37 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Pressé par l'urgence de la situation autant que par le froid mordant qui l'accable, Ormund se dépêche d'entrer dans la maison des invités, attentif toutefois à une éventuelle attaque contre sa personne.

Son objectif, pourtant, n'est pas de se battre, mais d'emmener calmement Stigandi auprès du Jarl, afin qu'il réponde des accusations lancées contre lui. En effet, rien ne prouve pour l'instant que le magicien n'a pas menti sur l'identité de son commandidaire, et on ne saurait être trop prudent lorsqu'il en va de défendre l'honneur du clan.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Orland
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2012
Messages: 787
Localisation: Hamburg
Masculin Lion (24juil-23aoû) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 15 Déc - 21:24 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ORLYG:

"Bas, t'inquiètes pas l'gars, j'vais les retrouver vite fait, il se pass'ra rien de grave, foi de Roderik".

Après ses bonnes paroles, Roderik plongea dans la nuit, le froid et la neige. Sans hésiter, il brave les intempéries pour aller retrouver au plus vite Thorgrim.
Resserant sa peau de bête autour de lui pour se tenir chaud, il utilise sa torche déjà éteint par les vents froids pour tatonner devant lui, afin de pouvoir marcher d'un bon pas sans être surpris par une roche ou un mur venu trop tôt.

* Poah, il fait aussi froid qu'auprès d'un troll des glaces... ca dois être cela qu'on ressenti les aieux de leur temps...

Roderik pensa un instant à ces ainés tombés au combat contre ce genre de bêtes... Le froid, le vent, l'obscurité... Il les connaissait et les tutoyait depuis son enfance, et il quelque part il s'y était habitué... c'était sa vie, son destin.

Roderik-Vigilance a lancé 1 dé à 10 faces
Jet N°Résultat
19
Enregistrement N° : 36431

Donc 9+2 = 11

_________________
« Plutôt que de maudire les ténèbres, allumons une chandelle, si petite soit-elle. »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:05 (2017)    Sujet du message: Premières Armes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Historique / Uchronie -> Yggdrasill (MJ : Salanael) -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 38, 9, 10, 11  >
Page 9 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com