Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Premières Armes
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 59, 10, 11  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Historique / Uchronie -> Yggdrasill (MJ : Salanael) -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 28 Jan - 17:49 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

« De toute façon, votre père ne devrait plus tarder maintenant Thorgrim » Répondit Sigwald à l'ordre du jeune noble. Mais il promit néanmoins de prévenir au plus vite le jarl avant de reprendre son poste.

Thorgrim se sépare donc du groupe pour rejoindre au plus vite sa sœur qui devait attendre le retour de ses proches dans la maison longue du jarl. Cela fait des années que le jeune noble n'a plus vu sa sœur aînée. Elle avait épousé le fils du jarl d'un clan danois allié et, aux dernières nouvelles, ils tenaient un comptoir commercial en Finland au nom du roi du Danemark.

De son côté, face à la légèreté et la distraction de Silke, Ormund se permet une petite remarque :
:YGDSUN « Heu, Silke … le cheval … Loin de moi l'idée de t'accuser de quoi que ce soit, mais ce n'est pas le tien et je comptais aller le ramener dans les écuries du jarl avec les autres. »
Et de fait, le palefrenier emmène avec lui tous les chevaux, bien heureux que Roderik l'accompagne pour se charger de même de ceux des mercenaires. Il ne sont pas trop à deux pour traverser les rues encombrées de la foule disparate des marchands, fermiers, hirdmen, nobles et leur suite, animaux en liberté, chariots et étals. Si les deux hommes, n'ont pas trop de difficultés à imposer leur passage à cheval, qui plus est menés par un hirdmen de la stature de Roderik, il est difficile de garder les bêtes calmes. Il devint cependant évident, aux yeux d'Ormund et Roderik, que retrouver un suspect étranger dans ce flot de personnes tenait de la gageure.

Arrivés à l'écurie, Ormund doit un peu s'imposer. Les garçons qui s'occupent des lieux en ces jours d'affluence ne savent plus où donner de la tête entre les chevaux des invités et ceux du jarl. Heureusement, le palefrenier est ici un peu chez lui et sait se charger lui-même de mettre les chevaux dans leurs stalles. Par contre, les garçons d'écuries et les hirdmen en charge sur place n'ont vu personne de particulièrement suspect. Il faut dire que les circonstances ne leur en laissent pas vraiment le loisir.

De son côté, Silke doit rentrer à pied jusqu'à la maison qu'elle partageait avec son frère hors de la ville pour se donner un aspect un peu moins sauvage.

Pendant ce temps, Thorgrim entre chez lui pour trouver une sœur méconnaissable. Elle arbore maintenant la haute stature typique de la famille, son visage a déjà bien rond lorsqu'elle était toute jeune était maintenant un peu plus gonflé mais elle a conservé les cheveux roux de leur mère à tous deux et son sourire enthousiaste. Mais c'est surtout le ventre rond d'une femme déjà bien avancée dans sa grossesse qui surprend le cadet. En le voyant entrer, Gudrid se redresse d'un bond et saute au cou de son petit frère pour l'embrasser.

« Thorgrim ! Je suis si contente de te revoir ! Ça fait si longtemps ! » Elle s'écarte de lui pour mieux le regarder mieux et poursuit : « Bon sang, qu'est-ce que tu as grandi ! Tu es un homme maintenant. Père doit être fier de son fils. »

Derrière elle apparaît la silhouette élancée de son époux. Ce dernier profite que Gudrid relâche son étreinte avec son frère pour le saluer à son tour, avec plus de dignité et de retenue néanmoins. « Tu connais mon mari Thorgrim ? Herjolf Tryggversson. » L'homme a noble allure même si une calvitie naissante s'attaque déjà à la toison brune de ses cheveux. Derrière sa barbe épaisse mais soignée Herjolf sourit à Thorgrim.
 « C'est vrai que lorsque j'ai épousé votre sœur, vous n'étiez encore qu'un enfant. C'est d'autant plus perturbant que depuis toutes ces années Gudrid me racontait les souvenirs qu'elle avait de ce petit frère. Et lorsque nous revenons ici, c'est pour trouver un homme bien bâti. »

Son regard se perd cependant sur la mise de Thorgrim. Les vêtement de ce dernier sont quand même largement tachés de boue et de sang, surtout de sang. « Vous vous êtes battus ? » s'enquit Herjolf avec une compassion non feinte. Gudrid qui n'avait pas encore remarquer ce détail s'inquiéte pour la santé de son frère avec un empressement digne d'une mère. « Tu es blessé ? Par les dieux, je te noie de paroles et toi tu souffres ! Viens donc t'asseoir près du feu et laisser les servantes s'occuper de toi ! ».

Au milieu de tout cela, la proposition éthylique de Skule "Grimnir" tomba visiblement à l'eau. Le thulr n'était visiblement pas des plus doués pour nouer des liens sociaux ... même avec ses amis.

_________________

Blog dessin


Dernière édition par Salanael le Dim 14 Avr - 08:44 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 28 Jan - 17:49 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 29 Jan - 16:39 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Arrivé aux écuries, et voyant que Roderik s'intéresse à la provenance du matériel retrouvé, Ormund se penche vers l'arnchachement des chevaux, et commence, à moitié pour lui-même et à moitié pour son compagnon, à discuter du travail du cuir et la sellerie en général.

Regarde la double couture, là. C'est définitivement le travail d'un artisan danois. Et tu vois, les sanglons sont inégalement répartis, c'est pour permettre une ...


Il croise alors le regard éberlué du hirdmen et se met à rire.

Enfin, tu t'en fiches sûrement. Mais comme je le disais, c'est du matériel danois. Finement travaillé, mais sans plus. Maintenant, je serais curieux de savoir ce que mon père en pense. Peut-être pourra-t-il en tirer plus d'informations que moi-même...
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 1 Fév - 18:26 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:

Grimnir se trouva un peu vexé de ne recevoir aucun écho à sa proposition. Certes il s'y attendait. Mais il avait fait un effort et personne ne l'avait relevé. Tout le monde avait bien mieux à faire que de fréquenter l'oiseau de malheur.
Il se renfrogna et décida de jouer son rôle jusqu'au bout. Thorgrim, comme à son habitude, avait vite oublié ses mises en garde et accordé plus d'attention à des choses futiles. Mais ne plus penser au danger ne signifiait pas qu'on l'avait écarté.

Le thulr prit la direction de la maison longue pour faire part lui-même à Hrolf Knudsson de ses craintes. Si le seigneur ne voulait pas l'écouter, alors il aurait fait tout ce qu'il pouvait et ne s'en soucierait plus. Mais le vieux chef n'était pas un sot, et il prendrait au sérieux les mises en garde.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 00:59 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Roderik écoute les explications d'Ormund sur l’arnachement des mercenaires d'un air dubitatif.
:ORLYG: « En gros, tu en es à la même conclusion que moi avec leur équipement : ce sont des Danois, comme nous, comme la plupart des invités. Autant dire qu'on est pas trop prêt de trouver le dernier homme avec ces indices … Enfin bon, si ton père peut en tirer quelque chose de plus précis, tant mieux, mais j'en doute. »

Le père d'Ormund n'est pas très loin justement. Avec toute cette agitation et l'arrivée toute récente de Gudrid Hrolfsdottir, de son mari et de leur suite, il est fort occupé à trouver de la place pour les montures de ces invités tout particulièrement appréciés. Il peut néanmoins regarder les chevaux ramener par Ormund mais ne peut rien en tirer comme certitude.

«  Il est possible que ces chevaux viennent de Hleidra, la capitale du roi, mais ce type d'équipement est tellement commun qu'il pourrait avoir été vendu à n'importe quel cavalier. Désolé mon fils. »

« Tiens, tant que tu es là, profite-s'en pour me donner un coup de main. On a encore du travail ici. Et le jarl va rentrer d'un instant à l'autre avec le reste des hommes partis chasser avec lui. On va être pleins dès leur retour. Alors autant profiter qu'on ait encore un peu d'espace pour mettre de l'ordre et vérifier que les enclos sont suffisants. Libre à toi par la suite d'aller vérifier si d'autres invités ont le même harnachement pour leurs bêtes que celui que tu ramènes là. »

Skule 'Grimnir', le thulr, de son côté, ravale l'amertume de son petit échec. Après tout, il en avait l'habitude depuis le temps. Résolu à trouver le jarl pour revenir à des considérations plus graves et pratiques, il se dirige vers la maison longue. Comme les autres, il doit se frayer un chemin dans la foule qui se presse dans les rues de Rohald. Mais contrairement à eux, il n'avait ni la stature, ni le charisme pour que l'on le laisse passer avec aisance.

Il arrive enfin jusqu'à la maison du jarl où on lui signale que ce dernier est encore à la chasse mais qu'il ne saurait tarder. Son fils, Thorgrim, lui, est déjà là avec sa sœur Gudrid par contre . Au moment où le hirdmen lui annonce cela, un cor sonne à la porte de la cité et un groupe d'une trentaine de cavaliers entrent dans Rohald chargé de gibier. Apparemment, Grimnir n'aurait plus trop à attendre le retour du jarl.

Hors de la ville, dans sa modeste maison, Silke en est à entamer le décrassage de tout cette boue et ce sang humain qui l'avait éclaboussée. Outre le souvenir amer d'avoir ôté la vie à des hommes que ce sang représentait, il y a aussi la fête de ce soir. Si elle veux avoir une chance de se glisser auprès des riches gens de Rohald pour les fêtes de Jöl, elle doit être présentable. Et une trappeuse maculée de sang n'est pas vraiment ce qui se fait de plus présentable, même dans le monde rude de la Scandia. Elle doit se dépêcher si elle veut être prête à temps tout en allant questionner des marchands sur les invités de marque avant la fête. Alors qu'elle pense à cela, elle entend au loin le cor des garde de la cité annoncer le retour du jarl de sa partie de chasse. Oui, il faut se dépêcher.

_________________

Blog dessin


Dernière édition par Salanael le Lun 11 Fév - 17:01 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 11 Fév - 12:56 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Silke se penche sur le bac rempli d’eau qu’elle vient de tirer du puits. L’eau glacée qui ruisselle sur son visage et le haut de son corps est comme un coup de fouet qui efface les traces violentes du combat aussi bien physiquement que moralement.

Une fois propre et le visage rosit par le froid, Elle enfile une robe de laine d’un bleu passé. La robe est simple et de facture ancienne, Silke l’a un peu améliorée en l’agrémentant de fourrure blanche au col et aux manches.
La jeune femme ramène ses cheveux en une longue tresse retombant au creux de son épaule. Tout en se préparant, elle ne cesse de s’interroger sur cette histoire de malédiction et sur la cible éventuelle des mercenaires : « La victime serait elle un des hôtes présents ce soir ? Peut être un témoin gênant ou bien pire encore du jarl en personne ? »

Le son du Cor annonçant le retour des chasseurs sort Silke de sa rêverie. *Il faut que je me dépêche, si je veux passer vite fait au marché avant la fête*
La jeune femme rajuste une ceinture de cuir tressée et se contemple dans un vieil éclat d’acier poli qui lui fait office de miroir. * Bon c’est pas mal, il serait temps que je commence à rechercher un bon parti avant que je ne sois trop âgée soupire-t-elle*

La jeune femme attrape sa gibecière qu’elle avait préparé pour l’occasion avec ses plus belles pièces de petit gibier (queue d’hermines, petite peau de renard des neiges etc..) Ces petits empiècements peuvent intéresser les nobles qui sont sans cesse dans la surenchère pour agrémenter leurs tenues de fourrures décoratives. * ne jamais perdre l’occasion de faire des affaires *.
C’est une Silke radieuse et volontaire qui quitte sa vieille cabane pour se diriger d’un pas léger vers les commerçants sur la place (s’il en reste encore vu l’heure tardive).

[remarque du MJ : Pas si tardive l'heure, on est à la mi-journée seulement ... mais les journées sont courtes au solstice d'hiver Wink ]
_________________
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 14 Fév - 19:59 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:

Lorsque retentit le cor du clan Kjari, Grimnir se relâcha enfin un peu. Ses épaules s'affaissèrent et il s'assit, se laissa choir plutôt, sur un banc longeant une tablée. Il n'avait pas envie de jouer l'oiseau de mauvais augure. Mais il savait qu'il le devait. Les autres ne pensaient sans doute qu'à Jöl et à faire la fête, aux retrouvailles et aux ripailles. Il fallait bien que quelqu'un joue le rôle du porteur de mauvaises nouvelles. La vision était trop importante pour en retarder l'annonce. Hrolf ne le verrait pas d'un meilleur oeil après cela, il ne dérogerait pas à sa réputation, mais tant pis. De dépit et pour se donner du courage, parce qu'il ne voulait pas affronter les remontrances de son seigneur, il héla une servante qui passait par là, qui préparait la maison pour la longue fête qui se présageait.

"Donne-moi à boire, veux-tu ? J'ai besoin de courage !"

Et il se remit à attendre l'arrivée de son chef, la mine grise.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 16 Fév - 17:10 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Skule rentre un peu plus serein, même si sous le regard suspicieux des hirdmen, dans la maison longue pour attendre le jarl. À l'intérieur de celle-ci, Thorgrim est assis sur un au fond de la grande salle commune à tenter de rassurer sa sœur Gudrid sur son état de santé, riant du quiproquos causé par le sang maculant ses effets. Une servante s'éloigne du groupe familial et passa devant le thulr. Elle frissonne lorsque le sombre personnage l’interpelle mais s'excuse de ne pouvoir s'exécuter car elle doit préparer la toilette du jeune maître. Ravie d'avoir une excuse pour s'éloigner du thulr, elle hèle une autre esclave pour lui remettre la patate chaude. Bon gré, mal gré, cette dernière amène en fin de compte une corne au Grimnir. Il n'y a guère si longtemps, lui même était esclave. Mais le fait est qu'aujourd'hui, il est pratiquement plus confortable d'être l'esclave du jarl que d'avoir sa vie d'homme libre à lui.

Silke s'est enfin décrottée et a sorti pour l'occasion sa seule robe présentable. C'est un luxe pour une femme de sa condition mais avoir un deuxième vêtement était nécessaire vu l'état de ceux qu'elle mettait pour la chasse. Et puis c'est jour de fête, l'occasion idéale de la sortir, bien qu'elle doive admettre qu'elle était bien pale en regard de ce que d'autres femmes peuvent se permettre. Il est heureux que la nature lui ait fourni un physique aussi avenant et un esprit aussi enjoué pour cacher la pauvreté de sa condition. Elle en est à ces réflexions en se regardant dans son miroir qu'elle entend le signal du retour du jarl en ville. La jeune chasseresse passe en vitesse une vieille pelisse de fourrure pour se protéger du froid et emporte avec elle un paquet en espérant trouver de quoi les échanger auprès des marchands en grand nombre dans le village aujourd'hui.

De fait, lorsque Silke arrive à nouveau dans l'enceinte de Rohald, elle retrouve les rues encombrées de voyageurs, marchands et membres du clan. Les étrangers, quand ils n'ont pu s'établir dans la demeure d'amis ou de cousins, sont hébergés dans de grandes tentes chauffées en permanence par des feux. Le froid empêche heureusement les rues de devenir un bourbier infâme malgré la densité de la population. Achats, trocs et accords se donnent aussi bien dans la rue, un peu partout dans le village, que dans les tentes où se trouvent le plus d'étrangers. Les invités de marque du jarl (qui seront très certainement invités dans la maison longue ce soir) au nombre d'une cinquantaine, sont hébergés dans une maison près de la palissade. Tout ce monde dans le petit village de Rohald donnait le tournis à la jeune chasseresse. Ou alors était-ce l'ambiance de fête de Jöl? Ou le froid ?

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 10:49 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR
A son arrivée sur l’allée principale, Silke est stupéfaite par la foule, c’est la première fois qu’elle voit autant de monde dans le petit village. D’une main, elle ressert son sac contre elle pour éviter les malandrins et de l’autre elle relève sa robe afin de la protéger de la neige boueuse.
Elle se lance dans la cohue, à la recherche d’une place. Elle repère l’établi d’un tisserand avec lequel elle fait souvent affaire.
« Bonne fête de Jöl Osmond ! » Salut la jeune femme en souriant, « Les affaires vont bien ? »
La jeune femme inspecte les marchandises du commerçant, et repère un joli ruban bleu qui pourrait agrémenter sa tenue. « Veux-tu voir ce que j’ai ? J’ai préparé mes plus belles pièces de fourrures » Tout en sortant les peaux de son sac, la jeune femme continue de parler avec entrain : « Regarde ça, de belles peaux d’hermines pour des cols de cape, ou encore ces queues de renard pour agrémenter une ceinture, ou encore ces douce peaux de lapereaux pour de petits chaussons d’enfants… ».

_________________
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 11:13 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:
Grimnir regarde en coin vers le fond de la salle tout en buvant la corne qui lui a été amenée de si mauvaise grâce. Dans un premier temps, il peste contre Thorgrim, qui semble avoir tout oublié du danger affronté et de celui à venir. Mais rapidement, il se voit à sa place, avec Silke en face de lui, à l'heure de leurs retrouvailles, et s'attendrit malgré lui. Il ne peut en vouloir au jeune marcassin fou. Il sait combien une famille est importante, et ce qu'il a gagné lui-même à retrouver sa soeur. Où est-elle d'ailleurs ? Dans le fond, Silke est quelque part semblable à Thorgrim, jeune et avide de vivre sa vie. Le thulr aurait bien besoin de soutien à cette heure, mais il n'a que cette corne.
Allons, que personne ne gâche son plaisir de gâcher lui-même la fête de Jöl ! Grimnir se lève soudain et va attendre à la porte de la maison longue, résolu. Dès qu'il verra le jarl arriver ici, il n'attendra personne pour lui annoncer la nouvelle.
_________________
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 18 Fév - 16:00 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Avant de prendre congé de son père, et de se mettre au travail, Ormund a un sombre pressentiment. Le thurl avait prédit sur famine et malédiction sur la têtes de leurs familles ... il restait à espérer égoïstement que la sienne serait épargnée. Finalement, il secoue ces pensées négatives et se met au travail : faire de la place dans les écuries, ranger les harnachements des chevaux, et bien observer ceux qu'on lui amène. Peut-être pourra-t-il, effectivement, distinguer parmi tout ceux qu'on lui amène, le matériel du dernier laron, celui qui leur a échappé.

Si, au cour de sa tâche, il aperçoit le Jarl (mais pourquoi celui-ci irait-il jusqu'aux écuries ? enfin, on ne sait jamais), il ne manquera pas non plus de le mettre en garde à sa façon diplomatique, de la prédiction faite par Grimnir.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Jeu 21 Fév - 00:54 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Silke se glisse entre villageois et passants, plus prudente qu'elle ne devrait l'être dans cette ambiance festive, pour retrouver Osmond. Ce dernier s'empresse de la complimenter sur son allure. Mais il faut dire que le vieux tisserand, avec son visage en triangle orné d'un bouc pointu, ne manque jamais de compliments envers la gente féminine. Surtout si elle est susceptible d'être une cliente.

« Bonjour à toi ma jolie Silke. Ton frère va bien ? Les affaires ne vont pas trop mal, en effet. Il y a du beau monde ici et en nombre. Alors les choses ne peuvent que bien se passer. Montre un peu tes fourrures ? Oui, c'est joli, comme toujours, mais je ne pourrai certainement pas te prendre tout le lot. Tu sais, ce n'est pas trop mon truc la passementerie. Il faudrait que j'en parle d'abord à ma femme pour voir ce qu'elle pourra en faire avant de te le prendre. Et puis aujourd'hui, je suis surtout là pour vendre, reviens plutôt la semaine prochaine, quand je devrai refaire mes stocks. Cela dit, peut-être auras-tu plus de chance auprès de marchands étrangers. »

La conversation est bon enfant. Osmond a toujours été un brave gars, ce n'est pas maintenant qu'il va en être différent.


De son côté, Skule fait le pied de grue à l'entrée de la maison-longue du jarl. Les hirdmens qui y sont en faction tournent régulièrement vers lui un œil inquisiteur, juste pour être sur. Certes, ils connaissent le thulr, et ils savent qu'il n'a jamais rien tenté contre le jarl, mais sa nervosité est contagieuse. Et puis bon, "il parait que".

L'attente du Grimnir arrive enfin à son terme lorsque le jarl gravit enfin l'éminence sur laquelle est bâtie sa demeure. Contrairement à d'autres, il ne fait pas mine d'ignorer la présence du thulr sur son chemin. L'homme est très regardant sur les traditions et les signes du Destin, aussi il est intrigué par la présence de Skule à sa porte.

« Et bien mon jeune ami, que faites-vous ici ? Les gardes m'ont dit lorsque je suis rentré que Thorgrim avait fait une mauvaise rencontre et, si je ne m'abuse, vous étiez parti chasser avec lui, non ? De quoi s'agit-il ? »



Dans les écuries du jarl, Ormund s'attelle avec son père et quelques jeunes à faire de la place et recevoir les chevaux revenus de la chasse avec le jarl. Ce dernier n'a pas fait le déplacement jusqu'à l'écurie, visiblement pressé de rejoindre sa demeure par de nombreux préparatifs et autres affaires à régler pour la soirée. Malgré son inspection des chevaux nouvellement arrivés, il n'en trouva aucun qui porte un harnachement semblable à celui des mercenaires. Si le sixième homme comptait rejoindre Rohald, il devait y être arrivé avant les jeunes gens.

_________________

Blog dessin


Dernière édition par Salanael le Dim 14 Avr - 08:45 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 13:29 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:

"La mauvaise, rencontre, jarl, elle peut-être pour tout le monde ici..."

Grimnir plissa les yeux pour accentuer le mystère de son accroche. Ainsi, il était certain d'avoir attiré l'attention de son hôte pour de bon. Il entraîna le jarl à l'écart afin de ne pas semer la panique dans sa suite. Tous ici ne voyaient pas le thulr d'un bon oeil.

"Un étranger se trouve à Rohald, ou bien il sera là très bientôt. Il sèmera la malédiction et la mort si on ne l'arrête pas. Les fêtes de Jöl sont en danger, jarl. Il est peut-être déjà à l'oeuvre.
Je l'ai vu, jarl. Et j'ai ici les preuves de son utilisation de la magie."


Ecartant sa cape pour garder les objets à l'abri, il montra ensuite le chiffon qui renfermait les pièces trouvées dans la clairière.

"Magie..."
_________________
Revenir en haut
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 25 Fév - 20:38 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Silke continue un peu l'échange de mondanités avec Osmond. Elle se rend compte qu'il est illusoire d'interroger quiconque sur la présence du thurl en ville au vue de la foule présente pour les festivités.
Tout en tentant de vendre ses fourrures à la criée sur le marché, elle se rapproche de la hutte des invités les plus prestigieux. D'un part, curieuse d'apercevoir les nobles et leurs tenues de fête mais aussi dans l'espoir d'aprehender un serviteur qu'elle connaitrait et qui pourrait lui donner des informations et le noms des invités à connaitre.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 10 Mar - 18:24 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Le jarl observe le thulr d'un air grave. Magie, malédiction, tout cela n'était effectivement pas très bon à l'approche d'une fête de cette ampleur. Le jarl appelle son fils Thorgrim, toujours au fond de la salle avec sa sœur, pour qu'il lui fournisse plus d'explications. Il invite d'ailleurs le Grimnir et son fils à le suivre dans une pièce à part pour discuter plus librement des événement :

:YGDHKN « Comment avez-vous trouvé cela Thorgrim ? As-tu une idée de qui se cache derrière cette félonie ? Et toi, Skule, sais-tu au moins quelle malédiction a pu être lancée ? Et qui en serait la cible ? Je n'y entends rien en ces pratiques mystiques, tu le sais bien. »



Silke laisse Osmond qui lui souhaite encore bonne chance et bon Jöl avec toute la bonhomie qui le caractérise. La chasseresse s'étant rapprochée de la maison allouée aux étrangers de marque, elle peut, en effet, apercevoir quelques hommes de belle prestance. Entre nobles, ambassadeurs et hirdmen accompagnant ces derniers, il y a le choix. Malheureusement, les serviteurs œuvrant ici sont bien ceux des invités et non des connaissances de Silke. A force de roder autour de la maison sans trop savoir à qui s'adresser, elle fini par bousculer un imposant noble norvégien. L'homme fait mine de se fâcher et de prendre mal la chose, mais n'arrive pas à garder son sérieux très longtemps face à sa propre plaisanterie et la mine déconfite de Silke. Après s'être excusé de sa mauvaise blague, le gros bonhomme, truculent au possible, s'avère être Sigr Gunarsson, le cousin norvégien du jarl Hrolf Knudsson.

« Et bien ma petite dame, vous cherchiez quelque chose ? Ou quelqu'un ? Votre galant peut-être ? Qui est donc ce coquin qui a trop de temps à perdre pour ne pas le passer avec un aussi joli brin de fille ?»

_________________

Blog dessin


Dernière édition par Salanael le Dim 14 Avr - 11:51 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 17:25 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Silke s’efforce de reconnaître un visage connu parmi les serviteurs, toute à sa préoccupation elle se heurte soudain à un mur qui s’avère être un noble imposant.
Confuse, elle commence à marmonner des excuses bredouillantes pendant que le personnage l’invective bruyamment. Puis le visage du noble s’éclaire et un grand rire retentit, il avoue sa plaisanterie (fort peu au goût de la jeune fille).
Silke accepte les excuses, soulagée, en riant de sa peur. Elle affiche un grand sourire et demande tout de même pardon pour son inattention.

Salanael a écrit:


« Et bien ma petite dame, vous cherchiez quelque chose ? Ou quelqu'un ? Votre galant peut-être ? Qui est donc ce coquin qui a trop de temps à perdre pour ne pas le passer avec un aussi joli brin de fille ?»


J’espérais faire ici quelque ventes dit elle en montrant sa gibecière, mais je crains que les préparatifs soient déjà dans toutes les têtes et ce n’est pas ce soir que je ferais des affaires. » La jeune fille s’apprête à s’éloigner, elle se ravise et sourit d’un air taquin : « Quand à mon galant, je vous charge de m’en trouver un, vous semblez avoir le goût sûr. »

La jeune fille s’éloigne prestement de peur d’être allé trop loin avec sa plaisanterie, elle reconnait que ses tentatives pour obtenir des informations sont plutôt vaines et qu’elle ferait mieux de rejoindre son frère avant de trop se faire remarquer.
elle se dirige donc vers la maison longue à sa recherche.
_________________
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 21:02 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:
Le thulr esquissa un sourire en coin de contentement. Oui, le jarl était l'homme le plus puissant du clan, il ne craignait pas la mort. Mais comme tous, il redoutait ce qu'il ne connaissait pas. Il sourit donc mais cela ne dura pas. Grimnir savait qu'il ne fallait pas trop en faire. Voyant que Thorgrim ne se décidait pas à parler, il se risqua à répondre à son chef.

"Maladie ? Mort ? Trahison ? Que t'importe, jarl, en réalité ? L'une vaut-elle mieux que l'autre ? Le malheur s'abattra sur cette maison, si ce n'est déjà fait. Les Nornes ne sont pas si tendres avec nous autres mortels, qu'elles nous mâchent le travail. Elles seules savent ce qui va se passer, et nous devons nous méfier, c'est tout ce qui importe. Y a-t-il une personne particulièrement importante que tu dois recevoir ? Ils n'ont pas choisi Jöl pour rien."

Grimnir se tut. Après tout, Thorgrim finirait bien par dire quelque chose, lui aussi...
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 18 Mar - 16:14 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

nbsp; a écrit:
« J’espérais faire ici quelque ventes dit elle en montrant sa gibecière, mais je crains que les préparatifs soient déjà dans toutes les têtes et ce n’est pas ce soir que je ferais des affaires. »


Sigr Gunarsson semble vouloir s'excuser de sa petite plaisanterie et retient encore un instant Silke :

:YGDSGU « Et bien montrez-moi donc votre gibecière ma jolie, ça m'intéresse peut-être. Et j'ai suffisamment de tête pour savoir que la fête est pour ce soir et qu'en attendant il serait triste de ne pas profiter de l'accueil de cette cité. »

« Tout cela est fort joli mademoiselle, combien en demandez-vous ? »


Citation:


« Quant à mon galant, je vous charge de m’en trouver un, vous semblez avoir le goût sûr. »



« Cela doit pouvoir s'arranger mademoiselle. Soyez à la maison longue à temps pour le banquet, je suis sur que je vous trouverai quelqu'un pour vous tenir compagnie. »

L'homme semble aussi sincère qu'il est truculent.




Thorgrim relate dans les grandes lignes le combat de ce matin et la découverte du campement. Son père le jarl est très intéressé et revient régulièrement sur des détails. Mais il doit constater avec dépit le peu d'informations utilisables à sa disposition. Néanmoins, il prend l'affaire très au sérieux.


Skule Grimnir a écrit:


 « Maladie ? Mort ? Trahison ? Que t'importe, jarl, en réalité ? L'une vaut-elle mieux que l'autre ? Le malheur s'abattra sur cette maison, si ce n'est déjà fait. Les Nornes ne sont pas si tendres avec nous autres mortels, qu'elles nous mâchent le travail. Elles seules savent ce qui va se passer, et nous devons nous méfier, c'est tout ce qui importe. Y a-t-il une personne particulièrement importante que tu dois recevoir ? Ils n'ont pas choisi Jöl pour rien. »



:YGDHKN « Laisse-donc les Nornes en dehors de ça Skule, si un thulr a mis son grain de sel dans la trame du destin, c'est que les dames ne sont pas impliquées. Il est dommage que tu ne sache pas davantage le danger qu'il aurait préparé. Je vous demanderai tout de même de garder l'œil ouvert ce soir. Je vais donner l'ordre à la moitié de mes hirdmen de ne pas toucher à l'alcool ce soir au cas où … mais je compte sur vous pour résoudre cette affaire discrètement. Il ne faudrait pas que la réputation de notre clan soit entachée devant un si grand nombre d'invités de haut rang. Nous devons rassurer nos alliés et ne pas laisser deviner la moindre faiblesse aux autres. »

« Malheureusement, comme tu le signales si bien Skule, ils n'ont pas choisi Jöl pour rien. Avec tout ce monde, il est d'autant plus difficile de trouver le mage et deviner qui est ciblé. Nous pourrions être la cible tout autant que l'un de nos invités. Je dois notamment parachever un traité commercial avec le représentant du roi du Jylland, Kurt Wendeler, pour mettre fin à la piraterie jute sur nos domaine. Il pourrait être une cible potentielle de la part de ceux qui ne voudraient pas que raids de représailles respectifs prennent fin. Mais cela pourrait être n'importe qui d'autre, il y a des gens importants qui sont venus ici pour cette fête.»

_________________

Blog dessin


Dernière édition par Salanael le Dim 14 Avr - 11:52 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 18 Mar - 21:06 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:

Quelque soit la situation, quelque soit ses craintes, Thogrim s'était toujours fait un point d'honneur à ne rien laisser paraitre. Pour lui, un meneur doit toujours avoir l'air sur de lui. Il est de son devoir d'être confiant et d'entrainer les hommes dans son enthousiaste, de raviver leurs courages et la flamme qui leur permettrai d'accomplir des exploits. Malgré la crainte qu'il éprouvait vis à vis des choses de l'occulte, Thogrim s'avança d'un pas vers son père, gonfla la poitrine, et frappa du poing sur son torse.

" Ce ne sont que des hommes. Magie ou pas, nous leurs apprendront la valeur de notre clan, je vous le promet père."

Il se permis alors un sourire.

" Les Nornes ont placés ces hommes sur notre chemin, nous prévenant du danger. Le destin lui même désire que nous leurs faisions ravaler leur complot !"

_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 19 Mar - 18:35 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Ravie de faire des affaires, Silke affiche son plus beau sourire commercial avant d’exhiber ses fourrures. Elle se lance dans la négociation de ses plus belles pièces afin d’en avoir un bon prix. Cet homme sympathique semble réellement intéressé et Silke est satisfaite de ne point rentrer bredouille du marché.

Cependant lorsqu’elle se rend compte que ce dernier semble avoir prit sa plaisanterie au sérieux, elle se mord la lèvre d’un air inquiet. Maudite soit sa langue trop bien pendue car la farce risque bien de se retourner contre elle.
* Parfois j’aimerais être aussi discrète et solitaire que mon frère cela m’épargnerais bien des tracas. J’espère ne pas être obligé d’éconduire un lointain cousin vieillissant ou un bâtard que ce brave homme chercherait à tout prix à caser*. Perdue dans ces pensées peu réjouissantes, la jeune fille se dirige vers la maison longue à la recherche de son frère.
_________________
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Ven 22 Mar - 19:42 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:

Si cela peut te rassurer, chef...

Grimnir laissa la phrase en suspens un long moment et sourit. Je ne boirai pas non plus ce soir.
Le thulr n'était pas de cet acabit-là, et c'était d'autant plus facile pour lui d'affirmer ça devant le bravache Thorgrim.

Si je repère la moindre trace de magie ce soir, tu en seras averti. Peut-être pourrais-tu d'ailleurs me faire savoir qui est censé assister à la fête donnée ici ce soir ? Il nous sera plus facile ensuite de repérer d'éventuels intrus. Quant à moi, je vais aller me reposer un peu en attendant. Je dois me faire à l'idée de voir les autres s'amuser pendant que je resterai sobre...

Là encore, il se moquait à moitié, mais il ne pouvait s'en empêcher.
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 29 Mar - 00:47 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Hrolf Knudsson est visiblement satisfait de ce qu'il entend et vous gratifie d'une solide tape sur l'épaule en vous reconduisant dans la salle commune.

:YGDHKN « Merci mon fils, je n'en attendais pas moins de toi. J'espère que tes paroles seront à la hauteur de tes actes. En ces temps troublés, nous ne pouvons faire montre de la moindre faiblesse. Quant à toi, Skule, bien que tu n'étais pas attendu son mon toit ce soir, il est évident que ta présence ici sera la bienvenue. Autant mettre toutes les chances de notre côté. »

« Je ne peux malheureusement te nommer tous les invités de ce soir, Skule. Il y en aura beaucoup, certes, nous avons tout fait pour que cela soit le cas, mais c'est surtout que nombre d'entre eux seront accompagnés de leurs suites. Outre la famille et les représentants de clans voisins, il y a ce soir un émissaire du roi du Jylland, un autre du roi d'Odense et même un du roi Frodi l'usurpateur. Sans compter ceux qui viendront demander l'hospitalité à ma porte selon la tradition. Il serait criminel de laisser quelqu'un dehors le soir où les esprits maléfiques rôdent et où Odin mène sa chasse sauvage avec les Valkyries à ses côtés. »

« Allez mes enfants, faites vites et soyez discrets. Il ne faut pas que ces fêtes soient troublées par ces maudits. »


De son côté, Silke peut être surprise de l'intérêt que Sigr Gunarsson a manifesté pour ses prises. Mais le résultats est l'orpheline était ce soir un peu plus riche qu'au matin. C'est donc nettement plus légère qu'elle pu rejoindre la maison longue. Là, les hirdmen du jarl ne furent nullement surpris de voir arriver la jeune fille. Il lui signalèrent de suite que son frère était à l'intérieur à causer avec Hrolf Knudsson.

_________________

Blog dessin


Dernière édition par Salanael le Dim 14 Avr - 11:54 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Lun 1 Avr - 14:27 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN

Fidèle à son père et à sa profession, Ormund continue d'aider les garçons d'écurie à accueillir les montures de leurs invités. Pourtant, il n'est pas tranquille. Il lui semble qu'il est plus important, à cette heure, d'enquêter sur le mystérieux quatrième homme, celui qui pourrait mettre en danger la vie ... de qui ?

Après une demi-heure, il s'excuse alors, et va trouver ses camarades pour savoir ce qu'ils ont appris. Peut-être pourra-t-il obtenir le nom de quelques personnes suspectes, et ainsi vérifier si l'un d'eux possède un harnachement similaire à celui qu'il cherche ... rien de bien concluant en somme, mais cela leur permettra de discriminer quelques-uns, parmi la liste de ceux qui auraient intérêt à commettre un tel méfait.

Il va donc trouver le jarl dans la salle commune, où il pense également trouver Thorgrim.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 12:24 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Tout à son travail dans les écuries de Rohald, Ormund gardait en tête cet harnachement en tête en ayant le ferme espoir de le trouver parmi les montures des invités. À force, il finit par trouver une monture, sans doute arrivée ce matin avec son cavalier, dont l'harnachement était, sans conteste, le même que celui des mercenaires combattu le matin même.

Malheureusement, nul n'était à même de dire à qui appartenait cette monture, ni Beinir, le père d'Ormund, ni les garçons qui les aident en ces jours d'affluence.


De son côté, Skule peut quand même avoir une idée de certains des invités marquants de la soirée chez le jarl. Il doit bien y avoir 200 personnes prévues au banquet de Hrolf Knudsson. Outre ses hirdmen, sa famille (Thorgrim, Gudrid, Sigr Gunarsson, ...), des vassaux et des locaux, il y a :
    -Thangbrand Dorisson, un noble danois, lieutenant du roi Frodi venu remettre à Hrolf Knudsson un gage d'amitié du monarque danois. La relation est tendue avec le Frodi "l'Usurpateur". Le jarl Hrolf tente par tous les moyens de repousser au plus tard le moment où il devra prêter allégeance au roi du Danemark. La cérémonie de ce soir est entre autre, un prétexte à refuser l'invitation du roi. Les membres du clans regardent d'un air méfiant les hommes de Frodi, mais nul ne manifeste d'hostilité gratuite pour que la situation ne dégénère pas.
    -Kurt Wendeler, un marchand jute venu au nom du roi du Jylland parachever le traité commercial qui doit mettre fin à l'interminable suite d'actes de pirateries et de raids de représailles qui ponctuent la vie du clan et celle des Jutes. Évidemment, il serait dommage qu'il lui arrive malheur pendant les négociations.
    -Herjolf Tryggverson, mari de Gudrid et donc gendre de Hrolf Knudsson. Membre d'un clan danois allié, il est revenu avec son épouse enceinte du comptoir qu'il tenait au Finland et est accompagné d'une suite d'une vingtaine de personne, hirdmen et serviteurs et proches inclus.
    -Vagn Hordsson, fils héritier et représentant du roi d'Odense Hord Beinirsson. C'est un clan allié très puissant et le principal contre-pouvoir au Danemark face au trône de Hleidra tenu par Frodi.


_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 2 Avr - 17:03 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:

Grimnir grinça des dents et plissa les yeux à l'évocation par le chef de sa présence au festin le soir même. Il lui aurait été plus gratifiant de se voir invité par simple hospitalité, politesse, ou respect. Méritaient-ils, tous autant qu'ils étaient, que l'on se préoccupât de leur sort ? Ils vous ignoraient ou se moquaient lorsque le temps était clair, mais dès l'apparition de la moindre ombre, ils venaient quérir sans honte la sagesse des magiciens.
Ainsi était le fonctionnement du clan, et Grimnir devait l'accepter, ou bien s'en défaire.

"Je trouverai le coupable" dit-il simplement d'un ton amer, comme pour couper l'herbe sous le pied de Thorgrim. Mais ce que je ferai une fois trouvé, est pour l'instant de la seule connaissance des Nornes, pensa-t-il en quittant la pièce.

Tant de personnes à surveiller. Il y avait de grandes chances que le complot vise à mettre un peu plus à mal les relations avec l'Usurpateur. Mais tant que personne n'était arrivé, le thulr ne pourrait en apprendre plus sur les intentions de chacun.
_________________
Revenir en haut
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 09:56 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR

Perdue dans ses pensées, Silke manque de percuter son jumeau qui sort justement de la maison. Elle est ravie de ne pas avoir à le chercher d’avantage.

-« Ha ! Te voilà ! » Elle l’attire par le bras à l’écart de l’entrée et des gardes pour lui parler, « Tu as vu le Jarl ? T’as t’il cru ? Et Thorgrim a t’il des indices ? ». « Pour ma part je n’ai rien trouvé d’intéressant, si ce n’est un curieux personnage qui m’a acheté toute ma marchandise…. »

Pendant qu’elle l’assaille de questions, la jeune fille se retient de réprimander son frère sur son état crasseux et sa mine maussade. *Cela ne joue pas en sa faveur de se présenter toujours en corbeau de mauvais augure* elle soupire intérieurement,* Cependant je sais aussi que c’est parce qu’il a le souci du clan plus que sa propre réputation, c’est tout à son honneur mais les gens du clan ne s’en rendent pas compte*. A cette pensée son cœur se serre de tendresse pour son frère. Elle se retient de justesse pour ne pas lécher son pouce et essuyer une trace de boue sur le visage de Skule.
_________________


Dernière édition par Marion le Jeu 4 Avr - 11:45 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 17:08 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ZBYG:

La vision de Silke et son sourire ingénu et sauvage tirèrent immédiatement Skule de ses pensées sombres. Il se rappela pourquoi il faisait cela en définitive. Pour elle, bien sûr. Lorsqu'il la vit et se compara à elle, il eut un peu honte, pas de ce qu'il était, mais de sa réputation qui déteignait forcément sur ses proches dans l'esprit des autres.

"Oui, j'ai vu le jarl. Il m'a cru, ricana-t-il, et m'a même invité ce soir, vois-tu ! Mais il y aura tant de monde qu'il sera difficile de cerner notre homme, et même de savoir à qui il s'en prendra. J'ai peur, vue la situation actuelle, qu'il tente d'envenimer encore plus les relations entre les Kjari et l'Usurpateur. Mais je peux me tromper. Seras-tu ma seconde paire d'yeux ? Le jarl ne peut rien me refuser aujourd'hui !"

Il avait dit ça avec amertume mêlée d'oronie, mais c'était son tempérament, et il ne pouvait s'en empêcher.

"Pour l'instant, je dois me rendre présentable, pour ne pas te faire honte, ma soeur. Essaie de laisser traîner tes oreilles si tu le peux. On se méfie beaucoup moins de toi que de l'oiseau de mauvais augure..."
_________________
Revenir en haut
Armaklan
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 24 Nov 2011
Messages: 2 221
Localisation: Lyon
Masculin Taureau (20avr-20mai) 虎 Tigre
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 3 Avr - 17:44 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:ARMYG:

Thorgrim salue son père puis emboite le pas à Grimnir de suffisament prêt pour entendre l'échange avec Silke.

" Grimnir à raison, tes yeux et tes oreilles nous seront précieux. Il n'y a personne de plus doué que toi pour repérer les détails, tu nous l'a encore prouvé ce matin ! Et toi, ne te dévalue pas ainsi ! Certes ils craignent tes augures, et bien soit ! faisons jouer cela contre eux. Ils te craignent, tu pourra les pousser à la faute et alors... Ce sera leur fin !"

Le noble ne semblait même pas s'être rendu compte de l'amertume de Skule, à moins qu'il ne l'ignora volontairement.

" Ce soir, je garderai un oeil sur toi, et Roderik s'assurera qu'il n'arrive rien à ta soeur. Au moindre signe suspect, vous n'au]rez qu'à nous faire signe et nous interviendrons ! "
_________________
Qu'importe si on viole l'histoire,pourvu qu'on lui fasse de beaux enfants
Alexandre Dumas



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marion
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 29 Oct 2010
Messages: 185
Localisation: st etienne
Féminin Balance (23sep-22oct) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 5 Avr - 12:02 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDMAR
Zbygniew a écrit:
:ZBYG:

"Oui, j'ai vu le jarl. Il m'a cru, ricana-t-il, et m'a même invité ce soir, vois-tu ! Mais il y aura tant de monde qu'il sera difficile de cerner notre homme, et même de savoir à qui il s'en prendra. J'ai peur, vue la situation actuelle, qu'il tente d'envenimer encore plus les relations entre les Kjari et l'Usurpateur. Mais je peux me tromper. Seras-tu ma seconde paire d'yeux ? Le jarl ne peut rien me refuser aujourd'hui !"


Les yeux de Silke s’écarquillent de joie à cette annonce. Par Odin, elle va pouvoir participer à la fête dans la maison longue, elle n’aura sans doute jamais de nouveau cette occasion. Si les circonstances n’étaient point aussi graves, elle sauterait au cou de son frère pour l’entraîner dans une gigue. Cependant, il faut qu’elle se contienne, Silke refrène son sourire et tente non sans mal d’afficher un air grave et concentré, d’autant plus que Thorgim la regarde…..

-« Bien sûr que tu peux compte sur moi ! »


Zbygniew a écrit:
:ZBYG: "Pour l'instant, je dois me rendre présentable, pour ne pas te faire honte, ma soeur. Essaie de laisser traîner tes oreilles si tu le peux. On se méfie beaucoup moins de toi que de l'oiseau de mauvais augure..."


-« Honte !? » Silke affiche un air sincèrement choqué. « Comment peut tu penser que j’aurais honte, ne t’avise plus de croire ses sornettes, et si quelqu’un te dit le contraire amène le moi et il se retrouvera allégé d’une oreille ! » Sa voix vibre de colère.
-« Throgrim a raison, ne te déprécie pas, toi seul peux nous aider à dénoncer ce complot car tu sais reconnaitre la magie à l’œuvre, tu tiens là l’occasion de briller, de montrer enfin à tous ce dont tu es capable et combien tu est important pour le clan et il est grand temps que certains ici le reconnaisse. » dit-elle en se tournant sciemment vers Thorgrim pour lui adresser un regard appuyé."


Armaklan a écrit:
:ARMYG:

" Ce soir, je garderai un oeil sur toi, et Roderik s'assurera qu'il n'arrive rien à ta soeur. Au moindre signe suspect, vous n'au]rez qu'à nous faire signe et nous interviendrons ! "


La jeune femme hoche la tête pour indiquer à Thorgrim qu’elle a compris. –« De toute façon je vais rester là et me rendre utile pour les préparatifs, cela me permettra de voir les invités arrivés et d’observer les va et viens. » La colère de Silke retombe aussi vite qu’elle a démarrée, elle se tourne vers Skule et tente de l’encourager une dernière fois : « Va te changer petit frère, ce soir je te veux resplendissant ! » dit elle dans un sourire enthousiaste.
_________________
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 5 Avr - 17:47 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

:YGDSUN
Ormund grimace. Mais si personne ne peut le renseigner sur le propriétaire du cheval, au moins pourra-t-il s'en assurer lui-même ... du moins lorsque celui-ci aura décidé de s'en aller. Et s'il se casse la patte, eh bien tant mieux! Aussi discrètement qu'il le peut, faisant mine d'inspecter le harnachement de la bête, il y opère quelques lacérations bien placées qui, il en est sûr, seront à même de provoquer la chute du cavalier lorsque celui-ci s'en ira. Ou tentera de s'échapper.

Puis il retourne auprès des invités, et de ses amis, pour observer la suite des événements.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 5 Avr - 20:31 (2013)    Sujet du message: Premières Armes Répondre en citant

Skule rumine sur sa condition, mais objectivement, avec deux milles âmes au sein de Rohald, il n'y avait rien d'humiliant à ne pas avoir été dans la liste des deux cents invités de la première heure. Certes, le jarl l'invitait par nécessité, mais c'était aussi une marque de confiance qu'il lui faisait et surtout une occasion de montrer son utilité au clan.

Lorsque son frère lui annonce qu'il devrait pouvoir inciter le jarl à l'inviter elle aussi ce soir, Silke est toute en joie mais se rappelle vite qu'il n'y a pas très longtemps Sigr Gunarsson lui avait donné rendez-vous à l'entrée de la maison longue pour accompagner quelque noble étranger qu'elle ne connaissait pas encore. Qu'allait-elle faire de ce rendez-vous arrangé par le cousin de Hrolf Kundsson ?




Dans les écuries, Ormund a fini par trouver le cheval du suspect mais rien qui ne permette d'identifier ce dernier. Par précaution, ne sachant quand l'inconnu repartirait, il tranche donc la lanière de la selle de son cheval avant de rejoindre ses amis à la maison longue. Là, il croise sur le seuil un Grimnir en chemin vers sa maison pour se rendre présentable. Et, de fait, quand bien même Ormund sort des écuries, il est encore plus présentable que le thulr encore maculé de boue et de sang du matin … comme s'il n'était pas déjà assez inquiétant comme ça en temps normal. Alors qu'il entre dans la maison longue, le jeune palefrenier peut entendre les chiens aboyer (voire gémir pour les plus petits) sur le passage de Skule. À l'intérieur, il retrouve Silke et Thorgrim.

Les préparatifs vont bon train, la journée avance doucement. Mais en cette journée du solstice, la journée est courte (à peine 7 ou 8 h) et il est bientôt l'heure d'entrer célébrer Jöl chez soi ou chez des amis, et laisser la nuit aux esprits et aux Ases.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:15 (2016)    Sujet du message: Premières Armes

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Historique / Uchronie -> Yggdrasill (MJ : Salanael) -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 59, 10, 11  >
Page 4 sur 11

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com