Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'univers (uchronie perso)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Médiéval-Fantastique -> Le Livre des 5 Anneaux (MJ : Karkared) -> Contexte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 13:26 (2012)    Sujet du message: L'univers (uchronie perso) Répondre en citant

LE COMMENCEMENT
À l’origine, Dame Soleil (Amaterasu) et Seigneur Lune (Onnotengu) façonnèrent le monde, donnant naissance à des êtres vivants, puis intelligents ; mais il n’y avait pas encore d’humains.

Un jour Amaterasu fut enceinte et Onnotengu sut que ses enfants le détruiraient. Il les avala donc tous un à un, mais Amaterasu l’enivra au passage et au lieu du dernier-né, Hantei, il dévora une pierre. Devenu grand, Hantei affronta et éventra son père (ce qui explique la pâleur de la Lune).

Hantei et huit de ses frères et sœurs tombèrent alors du ciel sur la colline d’Otosan Uchi, et trouvèrent les hommes, nés du sang de la Lune et des larmes qu’Amaterasu avait versées devant le festin. Hantei devint l’empereur, siégeant à Otosan Uchi ; et tous se choisirent des époux, amis et serviteurs, créant ainsi les familles et les clans.

PREMIERS TEMPS
Hantei et ses parents gouvernèrent l’empire durant plusieurs décennies durant lesquelles ils jetèrent les bases de la civilisation rokuganie :
• Hantei fonda l’Etat. Lorsqu’un saint homme nommé Shinsei se présenta à lui, ils codifièrent ensemble la mystique en un recueil, le Tao.
• Sa sœur Doji (la Grue) créa l’étiquette, la culture, les arts.
• Akodo (le Lion) entraîna l’armée impériale.
• Shiba (le Phénix) aida un mage nommé Isawa à fonder les écoles de magie, et jura de les protéger. Togashi (le Dragon) et Isawa recueillirent le Tao de Shinsei et en firent le texte saint de l’Empire.
• Les autres frères : Hida (le Crabe) et Bayushi (le Scorpion), et l’autre sœur : Shinjo (la Ki-Rin), attendaient de se trouver une mission.

Peu après on sut le destin de Fu Leng, le frère perdu : il était tombé dans les Enfers et en était ressorti loin au sud-ouest. Il y avait fondé l’Outremonde, un royaume de démons et de monstres, et il voulait à présent détruire ses frères.

Il fut finalement repoussé par le sacrifice de Shinsei et de samurai nommés les Sept Tonnerres. Hida fit vœu de toujours surveiller Fu Leng tandis que Bayushi traquerait ses séides dans l’Empire. Shinjo décida d’aller explorer le monde pour y trouver ce qui pouvait aider ou menacer l’Empire. Elle et son clan partirent à cheval et ne furent plus revus.

Les kamis moururent au bout d’un siècle pour la plupart, deux pour Hida, et les hommes restèrent seuls pour continuer leur œuvre.

LE GOZOKU (391-435)
Le Gozoku, groupe de hauts magistrats issus des Clans majeurs (Grue et Scorpion notamment), profita d’une crise de succession pour dominer les l’empereurs jusqu’en 440, date à laquelle la princesse Hantei Yugozohime parvint à monter sur le trône contre leur candidat.

LES GAIJIN [Ici se place la déviation majeure de cette version de Rokugan.]
Vers 440, une flotte de grands vaisseaux aux voiles blanches jette l’ancre dans la baie d’Otosan Uchi.

Les échanges sont fructueux pendant plusieurs années, mais l’impératrice finit par s’inquiéter des activités des gaijin : les diplomates étrangers agitent les clans, et les missionnaires défient la religion officielle de l’Empire.

En 448 au cap du Cerf Blanc, les Rokugani réussissent à incendier une partie des navires gaijin et à aborder le reste dans la baie d’Otosan Uchi, bloquée par les navires en flammes. Les gaijin doivent fuir mais ils laissent des souvenirs :
• Hantei Yugozohime a été tuée par un boulet de canon tiré sur la ville.
• Dans les campagnes, de nombreux paysans ont eu le temps de devenir kirishitan, ainsi que certains samurai.
• L’afflux de biens étrangers a créé une minuscule classe marchande.
• À Otosan Uchi même, un clan mineur, dit de la Tortue, se forme, qui a officiellement pour mission d’étudier et garder les prisonniers gaijin. Le clan existe toujours et contrôle les accès maritimes officiels de l’Empire.

De surcroît, quelque temps plus tard, le clan de la Mante a une très amère surprise : une autre flotte est venue construire un petit établissement sur la plus méridionale des îles de la Soie. Les navires rokugani n’arrivent pas à tenir les hautes vagues de l’océan et les sorciers gaijin semblent protéger leurs navires des vents levés par les shugenja. Les forces envoyées par le clan, puis par l’empereur, sont dispersées avec de lourdes pertes.

Mais les gaijin ne semblent pas vouloir reprendre pied à Rokugan : ils se contentent de faire escale sur une grande route maritime, et reprennent le commerce avec le clan de la Tortue (officiellement) et le reste de Rokugan (en secret). Ils prisent le thé, la soie, la porcelaine ; et amènent des bois rares, de l’or, du jade et de l’ivoire.

Hantei Yugozohime avait reçu un étalon de très grande taille en cadeau diplomatique ; ses successeurs en ont acheté d’autres et créé un haras de chevaux gaijin, réservé aux familles impériales. Ces animaux, trop rares et trop chers pour servir à la guerre, servent de cadeaux.

489 : la chute du Dragon
En 488, l’empereur Hantei X décide de sévir contre les kirishitan, qu’il croit être une petite secte impie. Il ordonne une énième enquête – mais, cette fois, il la confie non aux magistrats ordinaires, mais aux redoutables chasseurs de sorciers du Phénix.

Lorsque les inquisiteurs gagnent les terres du Clan du Dragon, le choc est énorme : on découvre que ses maîtres, trop tolérants, ont laissé leurs gens se convertir largement à la foi des gaijin. Pour cela, le Dragon est déchu et devient un clan mineur.

500-516 : Iuchiban
Armé de parchemins impies, un nommé Iuchiban crée la secte des Adeptes du Sang, capables de lever des morts-vivants en versant leur sang. Son armée de zombies est cependant anéantie à temps.

510 : CHANTAGE DE LA MANTE
Le daimyo de la Mante veut faire plier l’empereur en enlevant son fils. Ses propres samurai le tuent et rendent l’enfant, ce qui sauve l’existence du clan mais pas son nom de famille (Gusai).

589-597 : HANTEI XVI
Le « Chrysanthème d’Acier » s’avère paranoïaque et cruel. On finit par l’assassiner avec ses fidèles ; leurs spectres hantent encore l’Empire.

656 : AUJOURD’HUI
[À vous de l’écrire…]

L’EMPIRE OU L’ORDRE CELESTE
Les clans

Un clan comprend des familles principales, son noyau, et des familles vassales « adoptées ». Un clan n’est pas propriétaire de ses fiefs, il les gère au nom de l’Empereur. Tout, hommes, terres, récoltes, lui appartient ; le clan ne fait que prélever des « frais de fonctionnement ».
L’entourage de Hantei XVIII (parents, suite, et bureaucratie impériale) ne constitue pas un clan, à la fois de par de sa supériorité inhérente, et du fait qu’il ne gère pas de terres mais l’Empire entier.

Clans majeurs
• Crabe : le clan du Crabe garde le sud de Rokugan contre l’Outremonde depuis des siècles, du haut de la Grande Muraille Kaiu (ou Mur des Bâtisseurs). Ses gens sont solides, pratiques et plutôt rustres, car l’étiquette sert peu face aux démons.
• Grue : le clan le plus riche et raffiné de Rokugan clame son honneur et sa loyauté, mais certains disent que c’est pour mieux faire oublier ses échanges avec les gaijin.
• Lion : le Lion est le clan qui a la tradition militaire la plus riche, et le plus attaché aux ancêtres.
• Phénix : depuis qu’il a absorbé le gros du Dragon, le Phénix domine l’occultisme rokugani. C’est le seul clan qui soit sûr d’avoir chassé les kirishitan de chez lui, mais son impuissance face aux navires gaijin ne l’en frustre que davantage.
• Scorpion : le besoin d’une police secrète rendait inévitable qu’un clan se sacrifie à cette tâche ; mais on préfère l’ignorer et mépriser les Scorpions, qui en profitent.

Clans mineurs
Ci-dessous les principaux clans mineurs et leur date de naissance. Il en existe d’autres, qui seront introduits et décrits au fur et à mesure.
• Dragon (1/489) : lorsqu’on découvrit l’ampleur de la présence des kirishitan sur leurs terres, la plupart des Dragon durent se suicider ou se retirer. De cette époque datent de nombreux ermitages vides, qui ont abrité cette génération de moines forcés. Leurs terres ont été largement données au Phénix ; le reste revient aux monastères dont le Dragon est le vassal.
• Mante (80, reconnu en 429) : La Mante est née d’une querelle d’héritage au sein du Crabe. Le fait que les gaijin occupent une de ses îles n’a rien fait pour l’aider à s’imposer. Le clan s’efforce de bâtir une marine de guerre, d’où d’intenses tractations avec les autres clans pour obtenir du bois et des techniques utiles.
• Renard (90) : ce clan forestier est né des quelques suivants de Shinjo qui n’avaient pu la suivre. Ils gardent d’immenses archives et cultivent l’amitié d’Inari, la Fortune du riz et des renards.
• Tortue (448) : seul clan habilité à traiter avec les gaijin, et surtout à les espionner, la Tortue promeut la croissance des villes et du commerce, y voyant l’avenir. Seule la faveur impériale lui évite l’ire des autres clans.

Ordres monastiques
Certains privilégient les Fortunes, d’autres le Tao. (Chacun peut servir de modèle à de petites sectes.)
• Ise Zumi : moines des montagnes du Dragon, dépositaires des tatouages mystiques.
• Quatre Temples : moines impliqués dans le monde, avec des fondations locales et des conseillers auprès des nobles. Concentrés à Otosan Uchi.
• Temple des Sept Tonnerres : ordre qui prône la méditation avant l’action.
• Temple de Kaimetsu-Uo : ordre ascétique.
• Temple d’Osano-Wo : ordre martial.
• Temples des Mille Fortunes : fédération de temples qui suivent la voie de différentes Fortunes, tout en reconnaissant l’autorité du Tao.

Heimin
Les heimin sont le peuple de Rokugan. Ils ont le droit d’en appeler à la justice de l’Empereur ; mais leur témoignage ne vaut pas celui d’un samurai.
Paysans : ils sont plus de 20 millions entre les plus misérables et les plus opulents.
Artisans : des roturiers, mais un peu mieux protégés que les paysans car ils contribuent plus fortement à la richesse du seigneur local.
Marchands : ils sont mal considérés en tant que « parasites » à peine nécessaires.

Hinin
Les hinin sont des sujets de l’Empire mais sans les droits qui vont avec. Ce sont des parias.
Etas : les etas brûlent les cadavres et charrient les ordures. Vivant dans la misère et l’opprobre, ils forment le terreau des Adeptes du sang comme des kirishitan, ce qui n’arrange pas les choses.
Burakumin : sortes d’etas ruraux, asservis par les villages alentours.
Geishas : les geishas sont des hinin mais elles sont essentielles au bien-être des samurai, dont les mariages arrangés ne comblent pas les besoins sentimentaux ni sexuels. Elles distraient donc les nobles et les marchands et espèrent devenir un jour leurs concubines. Est-il besoin de préciser qu’une geisha qui coucherait avec un client avant qu’il ne l’ait installée chez lui ne serait pas une geisha, mais une méprisable putain.

Rônins
Bien que l’Ordre Céleste ne leur prévoie pas de place, il est des gens qui portent le katana ou, du moins, qui prétendent vivre en samurai mais n’en sont pas, ni des heimin, ni même des hinin.
La plupart des bushi rônins sont soit les fils bâtards de samurai, soit des samurai à part entière qui préfèrent rompre avec leur famille et changer de vie. Ils ne vivent pas vieux sauf quand ils peuvent intégrer ou créer une troupe : alors, ils peuvent se louer comme mercenaires à un clan, voire tenir une place forte – c’est le cas par exemple des Kaeru qui possèdent une ville à la frontière du Lion.
Les shugenja rônins sont des errants qui ont réussi à cultiver leur don, parfois après avoir été expulsés d’une école officielle. Ils trouvent généralement à se loger dans le petit temple d’un village trop heureux d’avoir un tel intercesseur.
Un rônin n’a de droits que tant qu’on le trouve utile ou trop dangereux pour être attaqué. Et comme il n’a sans doute personne pour le venger, on ne se prive pas de l’écraser.

Yakusas
Des réseaux criminels existent à Rokugan comme ailleurs. Ils se livrent surtout au trafic de l’opium.

La place des femmes
Dans un monde où la magie existe, et où la divinité suprême est féminine, il est naturel que les femmes obtiennent des pouvoirs égaux à ceux des hommes. Les femmes samurai ont donc les mêmes droits que leurs maris et frères, à ceci près qu’on leur demande un peu plus de qualités pour obtenir le poste de chef de famille. En échange, elles sont souvent les comptables de leurs domaines et peuvent donc couper les vivres à leurs maris.
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !



Dernière édition par Karkared le Jeu 27 Déc - 14:55 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 16 Déc - 13:26 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Karkared
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 14 Déc 2010
Messages: 3 611
Localisation: Tarn
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 16 Déc - 14:23 (2012)    Sujet du message: L'univers (uchronie perso) Répondre en citant

LES AUTRES PEUPLES ET CREATURES
Gaijin : Les gaijin (« longs nez ») sont sans doute plus variés qu’on ne le pense à Rokugan, mais ils sont rares. Ils ont un prophète, comme Shinsei, qu’ils appellent Iesu Kirishito ; et un Sombre Seigneur qu’ils nomment Légion. Ils possèdent la poudre à canon et de grands navires blancs, deux secrets que les clans de la Tortue et de la Mante tentent désespérément de percer, d’autant qu’il semble que leurs navires se font de plus en plus grands et puissants, et leurs armes plus légères.

Barbares des forêts : Shinomen Mori, la Forêt Oubliée, entre les terres du Crabe et du Scorpion, abrite nombre de tribus primitives dans ses taillis. Des groupes de pillards en sortent parfois. Chaque fois que l’on veut les punir, ils quittent leurs huttes et reviennent quand les samurai sont partis.

Barbares d’au-delà des montagnes : à l’ouest et au nord, on parle de peuples inconnus, mais on n’en sait pas plus ou, si on le sait, cela est tu.

Naga : au nord de Shinomen Mori, entre autres, subsistent des ruines dont les auteurs ne semblaient pas marcher sur deux jambes. On les attribue aux Nagas, des hommes-serpents de légende.

Nezumi : hommes-rats qui habitent l’Outremonde, sans pourtant obéir à Fu Leng. On n’en sait pas plus.

Kenku : sortes de corbeaux capables, à volonté, de prendre une forme semi-humaine. Le corbeau était un ami de Shinsei, c’est sans doute pourquoi ce peuple est aussi intelligent et, dit-on, sage. Ils semblent vivre en haut des montagnes.

Kitsune : à ne pas confondre avec leurs amis du clan du Renard, les kitsune sont eux aussi des garous (homme/renard) mais, en plus, ils sont liés à Inari, Fortune (masculine) du Riz, et peuvent passer dans le monde des esprits-animaux. Ils sont joueurs mais bienveillants. Tuer un kitsune est un crime pour beaucoup de Rokuganis.

Mujina : sortes de lutins aux farces cruelles, qui aiment aussi saccager les maisons.
_________________
"A force de bouffer les gens, t'as plus personne pour te répondre..." extrait des Brèves de Comptoir de Las Vegas (Zby, 2012).
Si on fait la liste, en jdr, il n'y a finalement que le ridicule qui ne tue pas.

MJ de Scion, De Cape et de Crocs.
Flight back the flightdeck
Bring on the breakneck
Summit the sunset
Cue the solar eclipse !
Armour the airlock
Blanket the bedrock
Kiss the planet goodbye !

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:16 (2016)    Sujet du message: L'univers (uchronie perso)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Médiéval-Fantastique -> Le Livre des 5 Anneaux (MJ : Karkared) -> Contexte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com