Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

chapitre 3 : en mer
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> PAR DELÀ LES MONTAGNES HALLUCINÉES -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 6 Mai - 17:44 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant



Le ciel était couvert de minces nuages d'altitude et la mer était légèrement agitée. De nombreux petits bateaux se rassemblaient pour assister au départ du navire, qui salua au passage la statue de la Liberté avant de virer au sud, vers la solitude de l'Atlantique.
Tout le monde était bien entendu sur le pont pour profiter de l'instant. Sur les visages se lisait la même expression : "Nous y voici !" Une satisfaction sans borne se peignait sur le visage de Starkweather, qui avait demandé au peintre de l'esquisser à la proue du bateau, pointant son doigt vers l'infini de l'océan.

Après coup, il fut difficile de se rappeler qui avait fait sauter le premier bouchon, mais une heure après le départ, dès que le navire eut franchi la limite des eaux territoriales, le champagne coulait à flot au sein du mess des officiers dans lequel s'était rassemblé l'ensemble des explorateurs. Starkweather porta un toast à l'avenir et à la bonne fortune de l'expédition. Peter Sykes animait la fête de vieux chants de baleiniers de Terre-Neuve, rythmés par un orchestre de cuillères et de marmites. Ce fut aussi l'occasion de faire un peu plus ample connaissance avec le nouvel arrivant, le curieux écrivain Wilson Edwards.
Les scientifiques se sentaient un peu plus à l'aise que les jours précédents. Muller, surtout, trépignait comme un adolescent à l'idée de se rapprocher de ce qu'il considérait comme un Graal moderne. Cela amusait beaucoup les étudiants.

Le bateau progressait avec sérénité sur les eaux de l'Atlantique. Le tangage du navire sur les vagues restait modéré bien que perceptible ; il était accompagné du ronronnement léger, régulier et plutôt apaisant des moteurs situés sous le pont. Tout le monde ou presque fut un peu chancelant les premiers temps, mais au bout de quelques heures chacun trouva son équilibre et le mouvement du bateau sembla alors naturel.


Durant le toast, Moore s'approcha de quelques personnes en particulier. Son visage laissait envisager qu'il avait une idée derrière la tête.

"Messieurs... Vous êtes experts dans vos domaines, n'est-ce pas ? Afin que tout le temps passé en mer soit profitable à chacun une fois sur la glace, je souhaiterais que ceux qui le souhaitent dispensent des cours, ou des petites conférences sur des sujets qu'ils maîtrisent.
M. Walker, vous pourriez vous mettre d'accord avec M. Sykes pour nous préparer des cours sur comment survivre en un milieu si hostile. M. Ford, enseigner les bases de la radio, et surtout du morse pourrait intéresser un certain nombre de personnes. M. Johnson, vous êtes un expert en maniement de dynamite, n'est-ce pas ? Faites-moi savoir si je puis compter sur vous !"




Si vous souhaitez faire connaissance avec quelqu'un, c'est le bon moment (cf la liste des membres de l'expédition) ! Vous aurez également dans la section "Documents" l'emploi du temps à bord du navire, auquel vous pourrez vous référer.


La fête se poursuivit jusqu'au soir, lorsque le cuisinier débarrassa la pièce afin d'y dresser la table pour le dîner. L'équipage était présent partout sur le navire ; très sociable, il se mêla aux explorateurs dès le départ. Dans l'ensemble, les marins étaient néanmoins peu instruits. Certains se montraient plutôt bavards, mais d'autres se contentaient d'observer et ne faisaient montre d'aucun geste amical. Il planait même, de temps à autre, un étrange sentiment de malaise, comme si les aventuriers faisaient l'objet de suspicion ou de peur.
_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Mai - 17:44 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Lun 6 Mai - 18:16 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Sean acquiesça à la demande du professeur Moore.



"Bien sûr professeur, si je peux mettre mes connaissances à profil, ce sera avec plaisir !"

Puis à voix basse :


"J'espère juste qu'ils seront attentifs et qu'ils sauront en faire bonne usage."

******

Il se rendit ensuite aux festivités. Il profita de la fête pour savourer un toast tout en trempant ses lèvres de temps à autres dans un verre champagne.

Il navigua un peu dans la salle, saluant les personnes qu'il appréciait, puis il retrouva Miss Templeton. En parfait gentleman, il s'approcha d'elle en lui apportant un verre. Il échangea quelques banalités puis lui demanda si elle allait bien.

"ça va Caroline, pas trop d'appréhension à être en mer ? "

Il alla voir ensuite voir le nouveau pour faire connaissance.



"Bonjours Monsieur, Sean Walker pour vous servir. Je suis l'un des principaux guides de l'expédition et à ce titre je dispenserais quelques cours durant le voyage. Cela n'a pas vocation à faire de vous des experts mais plus à vous inculquer quelques notions de bons sens."

Il laissa ses paroles faire leur petit effet puis demanda.



"Puis je savoir ce qui vous a poussé à entreprendre une telle aventure au dernier moment ?"
_________________

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 8 Mai - 16:51 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant



Enfin l'expédition prenait le large. Edward Stayer était à la fois soulagé de quitter New-York, heureux que les choses prennent un jour plus concret et impatient d'atteindre l'Antarctique. Malgré tout, il ressentait comme une appréhension. Pas vraiment sur ce qu'ils allaient trouver, mais plutôt sur ce qu'ils avaient laissé derrière eux. N'avaient-ils rien oublié ? Auraient-ils du s'intéresser davantage à l'expédition précédente ? Ed' s'était jusqu'à présent convaincu que Starkweather et Moore étaient largement plus à même que lui de s'être penchés sur la chose. Mais aujourd'hui ils doutait que ces eux hommes se soient vraiment soucié de savoir ce qu'il était arrivé à l'expédition Miskatonic.

Oui, peut-être aurait-il du être plus curieux. Mais aujourd'hui il était trop tard. Qu'importe, il se promettait dorénavant d'être plus attentif lui-même aux détails de cette expéditions. D'autant plus que Starkweather n'était visiblement pas totalement net dans cette affaire et cachait bien des choses concernant les réalités de ces objectifs.

Comme à son habitude, Stayer profitait de l'accalmie pour passer du bon temps avec les autre membres de l'équipage. Mais cette fois-ci, il essaya de ne pas oublier le personnel scientifique. Il aborda Muller qui s'était enfin déridé.

"Et bien professeur, vous voilà enfin enthousiaste ! J'avoue que votre air tracassé avant le départ n'était pas pour rassurer. Au fait, je n'ai pas encore eu vraiment l'occasion de vous demander ce que vous comptiez étudier là-bas et qui vous met de si bonne humeur ..."

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thex
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 9 Mai - 10:47 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Un peu déçu de ne trouver personne, Wilson Chester se félicita néanmoins d'avoir atteint ses appartements. Le caractère exigu de la chambre, ainsi que le manque d'intimité que cela sous entendait, lui arrachèrent d'abord une grimace puis un sourire. Les conditions étaient exactement celles qu'il était venu chercher: Des lieux atypiques, dépaysants, qu'il n'aurait jamais pu imaginer lui même.

Il visa une petite table de nuit collée à un lit. L'une comme l'autre semblaient inoccupés et Wilson en fit son "chez lui". Il déposa son matériel d'écriture sur la table et le reste des affaires sur le matelas terne et mince qui allait accompagner ses nuits tout le long du voyage. Il chercha un instant son arme avant de se rappeler qu'il l'avait cédée au capitaine et ne prit finalement qu'un minuscule calepin et un crayon qu'il fourra dans la poche intérieure de sa veste.

Une fois installé, il laissa un mot à l'attention du dénommé Pierce afin de se présenter et de l'avertir de sa présence puis, il regagna le pont pour respirer l'air de l'Atlantique en saluant une dernière fois la statue de la liberté.

Sur le pont, le vent était aussi vivifiant que les conversations. Wilson salua poliment mais brièvement chaque personne qu'il croisa jusqu'à ce qu'il tombe sur Mr Sean Walker.

Bonjour cher monsieur, je suis Wilson Cherster Edwards mais, je vous en prie, appelez-moi Wilson. Je suis écrivain et ma présence ici ne s'explique que par ma modeste contribution financière au projet. Voyez-vous, j'écris actuellement un roman dont le cadre se situe dans les étendues glacées du pôle et je viens chercher ici les connaissances qui me manquent ainsi qu'une grande bouffée d'inspiration.

guide d'expédition dites-vous? Si vous le permettez, je serais plus qu'heureux d'avoir une conversation avec vous à ce sujet, votre expérience sera, à coup sûr, une mine d'or pour mon livre!

J'ai longtemps hésité à rejoindre l'expédition suite à des problèmes familiaux et, je dois bien l'avouer, aux terribles événements qui ont précédés le départ de cette glorieuse aventure.

Mr Walker, je suis enchanté de vous connaitre, avec votre permission, je vais maintenant me retirer afin de rédiger quelques lignes du journal de bord, une autres des mes nombreuses responsabilités à bord! ajouta-t-il avec ironie.


Wilson échangea une poignée de mains avec Sean, reprit une coupe de champagne et s'éloigna de la réception.

Discrètement, il s'enfonça dans les entrailles du navire. Avait-il seulement l'autorisation de se promener dans tous ces endroits incroyables? Wilson ne perdit pas de temps à se le demander. Frénétiquement, il prit des notes sur son calepin, fit des croquis, traça un plan, il devait s'imprégner de tout, du moindre détail, la plus étroite coursive, la valve la plus innocente, pouvait donner à son histoire un cachet unique.

Au bout de quelques minutes, complètement égaré mais absolument pas inquiet, Wilson s’assit à même le sol. Il avait noircit des dizaines de pages mais en prit néanmoins une nouvelle pour faire son travail:

"Jour 2, le Départ, Une fête est organisée sur le pont pour célébrer le départ de notre expédition, le temps, bien que maussade, n'a pas terni l'ardeur dans les cœurs de l'équipage, il n'y a pas une....."
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Sam 11 Mai - 10:41 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Citation:
"Et bien professeur, vous voilà enfin enthousiaste ! J'avoue que votre air tracassé avant le départ n'était pas pour rassurer. Au fait, je n'ai pas encore eu vraiment l'occasion de vous demander ce que vous comptiez étudier là-bas et qui vous met de si bonne humeur ..."


"Et oui ! Voyez vous, il me tarde de poser le pied sur ces étendus glacées ! Les préparatifs ont été trop long et trop ennuyeux pour un académique comme moi. Je suis paléontologue, voyez vous. Et je suis sur que les sous sols glacés vont nous révéler des choses que nul ne soupçonnerait aujourd'hui.

Malgré tout, je suis concerné par... les évènements récents voyez vous. Quel est votre ressenti là dessus ? Je reste sceptique pour ma part. Et j'ai du mal à décerner les vraies raisons de ces empêchements..."

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Sunomis
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 17 Avr 2011
Messages: 1 055
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 11 Mai - 16:38 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Très heureux de quitter enfin l'ambiance oppressante de New York, son mode de vie décadent, et ses attentats criminels, Robert Johnson n'en était pas moins très songeur. Ce champagne déjà : il n'aurait jamais imaginé, quelques semaines auparavant, qu'il goutterait à ce vin de bourgeois, et il était quelque peu mal à l'aise, maintenant, d'être presque contraint de boire avec les autres. Il espérait qu'on pourrait travailler durant la traversée : plutôt se jeter à l'eau que de partir en croisière. A ce titre, la proposition de Moore d'enseigner aux membres de l'équipage le maniement des explosifs n'était pas pour lui déplaire. Cela lui occuperait l'esprit, et lui donnerait quelques responsabilités.

Durant la soirée, après avoir donné son accord à Moore, il fit donc savoir aux scientifiques qu'il leur ferait partager son savoir. Puis dès le lendemain matin, il prépara très consciencieusement les cours nécessaires. D'abord, il lui semblait vital de commencer par les mesures élémentaires de sécurité, sans lesquelles on ne pourrait rien faire. Et à mesure qu'il avançait, il s'aperçut avec fierté qu'il saurait comment continuer son cours - ce qu'il fit.

Mais l'oisiveté et l'enseignement était malheureusement le moindre de ses soucis. S'ils avaient échappé à New York, il n'était pas sûr, en effet, que la traversée se ferait sans risque - ni de ce qui les attendraient une fois arrivés. Si seulement les seuls tracas de l'expédition, sur place, pouvaient n'être que d'ordre scientifique! Pour quelque raison, il en doutait, et cela le plongeait dans une inquiétude dont il avait du mal à se tirer, à moins de se plonger dans le travail.
_________________
Mon ami est qui me faict entendent
D’ung cigne blanc que c’est ung corbeau noir,
Et qui me nuyst, croy qu’i m’ayde a pourvoir,
Bourde, verté, au jour d’uy m’est tout ung,
Je retiens tout, rien ne sçay concepvoir,
Bien recueully, debouté de chascun.

Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Dim 12 Mai - 09:37 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Sean souhaita la bienvenue à Monsieur Chester, puis resta festoyer avec les convives. Il n'était pas complètement serein mais essayait de le feindre le mieux possible. Après tout cette fête était une bonne occasion pour donner de l'entrain et souder les troupes.
_________________

Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Dim 12 Mai - 17:58 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Muller a écrit:
"Malgré tout, je suis concerné par... les événements récents voyez vous. Quel est votre ressenti là dessus ? Je reste sceptique pour ma part. Et j'ai du mal à décerner les vraies raisons de ces empêchements..."


"Tout comme vous, j'ai du mal à comprendre comment des gens peuvent en arriver là. Pour l'instant, à part la gloire, je ne vois pourquoi pourquoi l'on voudrait être le premier à étudier ces lieux ... et la gloire ne me semble pas suffisante pour en arriver à de tels extrémités. Partout ailleurs, l'on aurait pu croire à des conflit de souveraineté pour des pays frileux à l'idée de laisser des étrangers fouler leur sol, voire des autochtones sensibles voulant empêcher l'accès à des lieux sacrés (ça s'est vu). Mais là, nous sommes en territoire neutre et inoccupé, cela n'a aucun sens. "

"Comme je l'ai dit, j'ai davantage l'impression de voir des pratiques mafieuses, ou de contre espionnage dans ces actes. Mais il faudrait pour cela que l'intérêt soit pécuniaire. Des mines d'or, de cuivre, de diamant,... que sais-je ? Vos collègues géologues devraient peut-être nous en dire plus."

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 13 Mai - 07:03 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

"Si c'est le cas, alors je pense que le secret est bien gardé. A moins que ca ne soit une histoire de rancoeur personnelle. J'ai appris que Miss Lexington et M. Starkweather avaient un certain passif, voyez vous. En tout cas, soyons sur nos gardes. Profitons de ce champagne et tachons de garder l'oeil ouvert !"
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 13 Mai - 19:58 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Caroline, accoudée au bastingage, le regard plongé dans l'immensité de l'océan, semblait hypnotisée. Elle n'entendit pas Sean approcher, et sursauta à la remarque du guide.


"A vrai dire, j'ai peur de ce que je vais trouver là-bas. Cela, oui. Mais le voyage, non, pas vraiment. J'ai la sensation que les choses vont se calmer. La mer est comme ça, non ? Et puis vous êtes là, n'est-ce pas ?"

Wilson Edwards, lui, entreprit de visiter le navire, dont il n'avait qu'un aperçu jusqu'ici. Ces deux derniers jours n'avaient pas été de tout repos, et la prise de décision pas facile. Mais à présent, bien qu'il ne mesurât pas vraiment le danger qu'il courait, l'écrivain sentait ses poumons se gonfler d'excitation.
Se déplaçant dans les coursives, il constata que les cales étaient verrouillées. S'enfonçant toujours plus profondément dans les entrailles de la Gabrielle, il se mit à transpirer à grosses gouttes, se faisant bousculer sans ménagement par les marins qu'il croisait, trop absorbés par leur travail. Grondement, bruits de tuyauterie, cris d'hommes en plein labeur... Ce n'était définitivement pas son monde, mais l'expérience vécue de l'intérieur donnerait sans doute du crédit à ses oeuvres futures. L'idée faisait son chemin dans son crâne lorsqu'il fut sévèrement ramené à la réalité par une grosse voix devant lui.

"Hé ! Qu'est-ce que vous faites là ? Vous ne savez pas qu'il est interdit de rentrer dans la salle des machines en pleine mer ?  Allez, remontez à l'air libre, bon sang !"

L'homme, un marin à la barbe épaisse et au nez cassé le poussa sans ménagement vers la sortie tout en grognant.

***
  

La Gabrielle, mercredi 13 septembre 1933

La vie de l'expédition s'organisa dès le matin selon une routine bien huilée. Les temps libres étaient occupés à lire, bavarder, jouer aux cartes, apprendre la guitare ou d'autres instruments, écouter la radio ou des disques dans l'un des salons...
Si certains avaient peur de s'ennuyer, le professeur Moore avait trouvé le moyen d'y remédier.


"Messieurs, madame, annonça-t-il à la première réunion matinale, je souhaite que chacun d'entre vous devienne aussi familier que possible avec les conditions de vie en Antarctique avant d'y débarquer. J'ai donc demandé à quelques un d'entre vous de profiter de la traversée pour donner des conférences ou dispenser des cours dans leurs champs d'expertise respectifs. Sans être obligatoires, ces cours sont vivement recommandés.
Pour commencer, M. Sykes s'est proposé de montrer comment monter, démonter et réparer le matériel de campement. Aux même heures, le docteur Greene et sa charmante assistante prodigueront des leçons de premiers soins spécifiques aux affections rencontrées dans le milieu polaire, dans le laboratoire. Nous apprendrons également la confection de raquettes, la réparation et l'entretien des skis avec les frères Sorensen, et les bases de l'escalade avec M. Walker. D'autres cours viendront se greffer petit à petit, et nous tiendrons un tableau à jour, que chacun pourra annoter de ses propositions. J'espère qu'ainsi, nous créerons des liens plus forts entre nous, et que cela sera profitable à tous !"


Dans la section documents, vous trouverez le tableau des cours donnés semaine par semaine, et la marche à suivre.


_________________
Revenir en haut
Thex
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 15 Mai - 16:25 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Vexé de s'être fait sortir des entrailles du navire manu militari par un rustre à l'haleine douteuse, Wilson revint sur le pont, l'air boudeur, et se fit un point d'honneur à boire autant de coupes de champagne qu'il en faudrait pour évacuer sa colère!..

Deux. Ce fut là le nombre de coupes qui lui fallut pour commencer à avoir des vertiges. Ne voulant pas passer pour un ivrogne devant l'équipage, il mangea encore un morceau et retourna à sa cabine. Il voulu prendre quelques heures pour écrire mais il s'endormit avant même de s'en rendre compte.

Le lendemain matin, Wilson commença par une toilette succincte suivie d'une légère collation. Ensuite il se mis en quête de renseignements: Distance parcourue, position par rapport aux prévisions, météo, problèmes survenus pendant la nuit... Une fois tout ces renseignement notés dans son calepin, il alla immédiatement les retranscrire sur le journal de bord. Cette mission, qui était d'abord apparue comme une perte de temps futile, devint dès le troisième jour une entreprise sérieuse et passionnante pour l'écrivain. Ce dernier se fit donc un point d'honneur à remplir la page du jour avec ses informations à peine la journée commencée.

Une fois sur le pont, il entendit le discours de Moore. Une fois ce dernier terminé, Wilson alla rejoindre le professeur.

Quelle excellente idée professeur! Le savoir sera notre meilleure arme dans ces contrées hostiles et quelle meilleure façon d'occuper notre équipage pendant ce loin voyage! Je vais de ce pas m'inscrire aux cours de survie et de premiers soins!

WIlson allait partir mais se ravisa et se tourna à nouveau vers le professeur Moore...

Au fait professeur, cela n'a rien à voir avec ces formations et ce n'est sûrement rien d'important mais je voudrais quand même vous demander pourquoi les cales sont-elles verrouillées? transportons nous quelque chose de dangereux ou de précieux? Je suppose que ce n'est rien de grave mais j'avoue que cela à piqué ma curiosité....
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Sam 18 Mai - 14:42 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Sean acquiesça à la question de Caroline puis la laissa là à ses rêveries. Il savoura quelques instants la fraicheur des embruns sur son visage puis retourna à l'intérieur. Il alla ensuite préparer son cours d'escalade même s'il aurait préféré hériter de la partie survie qu'il trouvais plus utile à dispenser, enfin bon...

Le lendemain il retrouva là le professeur Moore qui palabrait justement du sujet en question. Il ne fit pas de commentaires car il continuait à trouver l'idée bonne même s'il jugeait dommage que les organisateurs, à savoir lui et le commandant ne leur fassent pas part de plus de détails dans leurs ambitions. Des cours scientifiques aurait peut être pu motiver aussi une part de l'équipage qui devait trouver cette expédition un peu farfelue...

Il fut quelque peu surpris de la question de Monsieur Cherster Edwards et trouva ce dernier bien curieux pour quelqu'un qui venait tout juste de débarquer mais cela piqua sa curiosité aussi il attendit la réponse du professeur.

Une fois tout ceci termine il demandera à Moore comment celui ci voyait la partie escalade. Est ce seulement pour inculquer des bases théoriques et montrer comment se servir du matériel ? Ou faut t'il aller jusqu'à grimper sur les mats...

Il termina par aller faire l'inventaire du matériel et voir si tout était en bon état de fonctionnement.
_________________

Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 20 Mai - 20:35 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Le professeur Moore se montra très attentif, comme à son habitude, à toutes les demandes et questions des aventuriers. A Edwards, il répondit que les cales étaient verrouillées car c'était la règle. Un minimum de personnes étaient autorisées à se déplacer dans ces parties du navire, et il valait mieux que cela soit ainsi. C'était là un ordre du capitaine, et une coutume de toute manière.
A Walker, il conseilla de commencer son cours par l'essentiel. Le but n'était pas que tous puissent grimper les fameuses montagnes plus hautes que tout ce que l'on connaissait, puisqu'il y avait les avions pour ça, mais qu'en cas de problème, l'on ait un minimum de connaissances si les choses devaient mal tourner. Une revue de matériel paraissait une bonne chose pour commencer, ainsi que quelques règles de survie en altitude.

La vie s'organisait tant bien que mal sur le navire, et le changement d'ambiance avait clairement fait du bien au moral. Les cours étaient suivis avec assiduité pour la plupart. Sur le pont, dans le mess, voire dans la cale d'entrepont n°2 pour la mécanique aéronautique, tout le monde commençait à toucher du doigt ce qui allait se passer une fois sur la glace. Une ambiance bon enfant et studieuse s'instaura, peu dérangée par les conditions de vie spartiates à bord ni par les petits aléas quotidiens : tabourets et chaises des chambres rapidement réquisitionnés pour les mess, salles de bain réduites au minimum, promiscuité un peu lourde pour certains.

Le premier signal d'alarme surprit évidemment la plupart des membres de l'expédition, mais il s'avéra que la cloche n'avait sonné que pour saluer un vaisseau croisé en mer, un destroyer à quatre cheminées de l'US Navy.

La Gabrielle progressa vers le sud, dépassa la Floride et pénétra les eaux turquoises de la mer des Caraïbes, où le temps se mit à changer. Finies les soudaines bourrasques glacées de l'Atlantique Nord ; l'air était à présent chargé d'humidité, chaud et oppressant, et la pluie qui se s'abattait plus que tous les deux ou trois jours, devenait tiède et limpide. Ce fut le début d'une période idyllique, sauf pour les chiens, dont les plaintes résonnaient étrangement à travers le navire, mêlant des notes de tristesse et de désorientation.
Le navire contourna la pointe orientale de Cuba le 16 septembre. D'épaisses frondaisons de palmiers émergèrent de la jungle qui s'étalait au-dessus des falaises rocheuses et défilèrent en silence de chaque côté du navire, presque à portée de main.
Cette nuit-là, la radio annonça que le Tallahassee, le navire de l'expédition Lexington, venait d'arriver à Panama.

La Gabrielle, elle, mit trois jours et trois nuits supplémentaires à traverser la mer des Caraïbes. Des amas de nuages parcouraient le ciel, déversant de courtes mais fréquentes ondées. Les levers et couchers de soleil consistaient en explosions soudaines de poussière d'or ; des odeurs de lys et d'épices exotiques affleuraient en permanence derrière le piquant salé des embruns.

Le dimanche suivant, le capitaine Vredenburgh présida un court office chrétien dans le mess auquel un grand nombre assista, y compris parmi les scientifiques.

Le navire arriva à Colon au matin du 20 septembre 1933. Devant les aventuriers réunis sur le pont, le Canal de Panama se tenait, promesse d'un nouveau monde à portée de main...
_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mer 22 Mai - 23:27 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant



Le canal de Panama !  Enfin ! Et avec lui, la promesse de quelques dollars de la part de Ralphie puisque l'écrivain n'avait pas encore vidé ses tripes par dessus-bord ... Ed' était presque déçu de n'avoir pu avoir ce spectacle pour rigoler un bon coup. Avec un peu de chance, il aura lieu dans le Pacifique et le pari d'Ed' serait doublement gagné. Et puis il y aurait le passage de l'Équateur et le baptême de rigueur par Poséidon ... le pilote se demandais qui tiendrait ce rôle cette fois-ci ? Le capitaine Vredenburgh ou Starkweather ?

Qu'à cela ne tienne, il n'étaient pas encore là. Quant à Starkweather, il devait être trop énervé par l'avance de Lexington pour penser à ce genre de divertissement en cours de mission. Ed' évita d'ailleurs soigneusement de croiser la route du capitaine le jour où la radio annonça que le Thallahasee avait passé Panama. Cependant, les jours suivants, il s'entretint avec Starkweather d'une petite idée qu'il avait pour couper la chique à sa Némésis.

Certes, il faudrait que le Gabrielle rattrape au moins un peu de son retard mais il semblait possible de décoller avec le Fairchild pour dépasser le Thallahasee symboliquement et atterrir en haut des premières falaises sous leur nez ! C'était à la limite du mesquin, mais ce genre de pied de nez était au goût d'Ed'.

Mais si le capitaine Vredenburgh arrivait à dépasser le Thallahasse à la régulière, ce n'était pas plus mal.
_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 23 Mai - 17:22 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant



Les rivages de Panama et leur jungle luxuriante, parsemés ça et là de bâtiments et de fortifications grises, s'étaient refermés sur la Gabrielle. Des bateaux de pêche oscillaient paisiblement sur les eaux de la baie et les sinistres enceintes et pièces d'artillerie des forts surplombant le canal semblaient déplacés dans ce tableau idyllique. Le navire ne pouvait certes se déplacer ici sans un pilote spécialisé, dans ce cas un grand noir jamaïcain prénommé Quentin, qui après avoir vérifié les papiers, monta sur la passerelle et y resta la journée entière.
il fallut presque une heure pour passer les trois écluses de Gatun, portes gargantuesques, quais bétonnés, locomotives électriques remorquant les navires... le spectacle qui s'offrait aux voyageurs était à couper le souffle, hypnotique même pour certains.
Après ce périple très "urbain", le voyage se poursuivit lentement dans le lac Gatun, parmi les oiseaux aux couleurs éclatantes et les hordes d'alligators en train de se dorer au soleil. La brise intermittente portait une odeur lourde et sucrée de plantes en décomposition. La présence humaine se faisait discrète ici, hormis quelques émetteurs radios et un pénitencier.
Trois nouvelles écluses furent franchies en fin d'après-midi et la Gabrielle jeta l'ancre dans la baie de Panama City, bien plus imposante que Colon. Des petits bateaux se collèrent au flanc du navire, proposant fruits frais, eau et quelques articles de luxe (cigares, friandises vêtements locaux).
Au petit matin, une barge apporta des monceaux de fruits tropicaux pour compléter les provisions du navire.

Le 21 septembre, le bateau repartit à toute vapeur en direction du sud. A midi, toute terre avait déjà disparu de l'horizon.

L'arrivée dans le Pacifique était une nouvelle étape importante, qui remonta encore le moral des troupes. C'est là que Stayer parvint à soumettre sa proposition à Starkweather.
Le regard perdu dans l'immensité de l'océan, le capitaine réfléchit longuement avant de répondre :

"Ce n'est pas une mauvaise idée. Trois jours d'avance au moins... ce sera difficile à rattraper. Moore a prévu tout un planning. Mais votre idée me plaît, mon garçon. Je suis sûr que nous pourrons en faire quelque chose, n'est-ce pas ? Bien sûr, je suppose que vous vous porteriez volontaire pour ce vol de "reconnaissance", n'est-ce pas ?"

Son regard franc plongea dans celui du pilote. L'excitation le gagnait et il tapa amicalement l'épaule de son interlocuteur.

***

Seulement quelques heures après que la Gabrielle se fut élancée sur les eaux du Pacifique, le temps commença à s'altérer. la mer devint forte et agitée, sous un plafond de nuages tourbillonnants et changeants. Le vent tourna sans cesse, frappant par bourrasques. La pluie menaça, comme si un orage pouvait éclater à tout moment, prêt à surgir de nulle part.
La proue claquait sans répit contre les vague, projetant des gerbes d'embruns et répercutant une vibration sourde contre la coque. Le tangage s'intensifia, ce qui incommoda les scientifiques à l'estomac sensible, tel le professeur Albermarle. Si des aventuriers aguerris ne parurent pas trop incommodés, tel Ford et Walker, il parut plus surprenant que le détective et l'écrivain s'en sortissent sans encombre. Ce ne fut malheureusement pas le cas de Muller et Johnson qui furent parmi les premiers à accompagner Albermarle auprès du bastingage. Plus étonnant, Stayer lui-même, sous le regard amusé de Dewitt fut pris du plus violent mal de mer qui lui eut jamais été donné de connaître. Les malades durent mettre leur activités entre parenthèses tout le temps que dura le grain, et ne purent quitter leur couchette hormis pour répondre aux besoins les plus élémentaires.

Les plaintes des chiens redoublèrent. Eux non plus n'appréciaient guère la grosse mer.

Les cours se poursuivirent comme avant, mais le roulis du navire gâchait quelque peu l'atmosphère de vacances qui prévalait. Toute personne qui tentait une sortie sur le pont se retrouvait immédiatement trempée jusqu'aux os par des gerbes d'eau tiède et salée.

Tandis qu'il taquinait sa muse dans sa cabine, Edwards entendit une voix l'appeler de l'extérieur. C'était Dewitt, un des pilotes qui, après lui avoir fait un signe de la casquette, lui tendit un billet de 10 dollars et un autre de 5.

"Désolé, M'sieur. Je crois que vous l'avez bien mérité ! Vous nous avez bien eus, hein ! Vous avez déjà connu ça, pas vrai ?"
_________________
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Dim 26 Mai - 19:43 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Sean avait hâte comme beaucoup d'autres de poser ses pieds sur la glace. Il sentait l'excitation monter peu à peu et c'est avec enthousiasme et fierté qu'il se prit à donner des leçons aux volontaires.
Il essayait avec dynamisme et lucidité de donner de bons conseils pour poser des bases utiles aux participants.



"Messieurs, dames, je vous présente le matériel que nous allons utiliser pour parvenir au sommet de ces montagnes immenses encore inexplorées. Voici d'abord les mousquetons qui servent à passer la corde comme ceci (Sean montra le mécanisme). Ensuite nous avons les chaussures à crampon. La position du pied est importante, si vous grimper il faut donner un coup perpendiculairement à la paroi pour assurer une adhésion maximale...(Il poursuit)... Maintenant, venons en au différents types de nœuds qui servirons à nous encorder de manière efficace selon les situations, il y a tout d'abord le nœud de pécheur double, il offre l'avantage d'un nœud solide qui reste facile à défaire en cas d'imprévu, s'ensuit le nœud en huit qui sera le plus utilisé pour vous harnacher, vous voyez il est très simple à réaliser en passant la corde comme ceci puis cela. Je vous laisse maintenant essayer de le reproduire. (La séance ce poursuit). Lorsqu'on est en cordées il est très important de conserver la corde tendue, pour cela il faut trouver un bon rythme avec nos partenaires et ne pas hésiter à parler entre vous. Parfois quelqu'un peut être fatigué ou quelqu'un veut aller trop vite. C'est à ce moment là qu'il y a une risque de dévissage et que la cordée est menacée... (La séance ce poursuit). Voilà j'espère que cela vous a été utile. Si vous avez des questions je vous écoute. "

_________________

Revenir en haut
Thex
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 27 Mai - 20:30 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Wilson croulait sous les notes. Entre les cours de survie, le journal de bord et son roman, il passait son temps à écrire, à taper, à trier... Et à recommencer.
Au milieu de son océan de papier, il renonçait à chercher sa tasse de thé et s'apprêtait à sortir s'en servir une nouvelle quand une voix l'attira au dehors. Un drôle de bonhomme se tenait là, l'air penaud mais le regard amusé.

Bonjour, vous êtes Dewitt n'est ce pas? Je me souviens de vous maintenant, excusez mon hésitation mais j'étais très occupé et je ne pensais pas recevoir de visiteur!

Un peu gêné, L'écrivain regarda ensuite les billets que lui tendait le jeune homme.

Je ne comprends pas très bien ce que vous voulez dire... J'aurais déjà connu quoi? et pourquoi aurais-je mérité quoi que ce soit.... Je crains que vous ne fassiez erreur mon ami. Cependant, j'étais en route pour me préparer une tasse de thé, si vous voulez bien faire ce trajet en ma compagnie, je serai ravis d'en apprendre un peu plus au sujet de votre visite et de ces étonnantes déclarations!

Puis Wilson partit en quête de son breuvage. Peut être Dewitt le suivrait-il. Sinon... Disons que la solitude ne le gênerait pas non plus!
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 28 Mai - 18:29 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Dewitt suivit Edwards, visiblement amusé par sa réaction.


"C'est que... le collègue et moi, on avait parié que vous tiendriez pas jusqu'au canal avec cette mer. Sans vouloir vous offenser, m'sieu. Mais vous m'avez l'air en pleine forme alors, c'est juste que ça vous revienne."

D'un signe de la main, il s'éloigna ensuite, prétextant le début du cours de survie polaire dont il ne voulait pas rater le début.

***
 
Walker eut moult félicitations pour son premier cours, ce qui l'encouragea à travailler les suivants d'autant plus. Il eut même l'impression que le mot s'était donné et son audience grossissait de jour en jour. Il en déduit soit qu'il était un excellent enseignant, soit que ces montagnes mystérieuses étaient réellement l'unique but de cette expédition, et que tout le monde voulait les gravir. Les scientifiques, en particulier, en bons rats de bibliothèques - et lorsqu'ils n'étaient pas victimes du mal de mer - venaient souvent poser des questions après la fin des conférences, approfondir un sujet ou bien reprendre ce qu'ils n'avaient pas compris.

***
 
Après deux jours de grosse mer, les choses s'améliorèrent. Vers le midi du 24 septembre, les bourrasques se calmèrent peu à peu et finirent par disparaître, tandis que la surface de l'océan s'égalisait et devenait presque étale.
Le retour du beau temps remonta le moral des troupes, mais l'équipage  sembla y être insensible. En dehors de leurs heures de service, les marins dévisageaient les scientifiques avec des mines impassibles, ou se regroupaient dans les coins pour discuter à voix basse, avant de se disperser brusquement. Pitrelli croisa dans l'après-midi un groupe de marins transportant un paquet emballé, et nota que ces hommes l'évitèrent ostensiblement. Les scientifiques, particulièrement, se sentaient visés, mais ils ne savaient pas réellement pourquoi.
Edwards, lui, retranché dans sa cabine, ne s'en aperçut pas, trop distrait par la mine blafarde de son voisin qui ne s'était toujours pas remis de ses nausées.
_________________
Revenir en haut
Thex
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 28 Mai - 20:03 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Planté là, comme un radis dans un jardin, Wilson , les billets dans la main, regarda s'en aller Dewitt. Alors que ce dernier empruntait une coursive, se sous soustrayant ainsi à son regard l'écrivain lui lança:

Mais si j'ai bien compris, je suis l'enjeu du pari! Pas le parieur! Cet argent revient à la personne avec qui vous avez fait le.... D'ailleurs je n'aime pas trop l'idée que l'on parie sur ma santé ou mes capacités à... Vous m'entendez monsieur Dewitt?!... Le bougre, le voilà parti! Avec qui a-t-il dit avoir fait ce pari stupide? Le Collègue? Un autre pilote donc.... Bah qu'importe, s'il veut son argent il viendra le chercher!

Wilson se prépara donc une nouvelle tasse de thé puis une seconde dans le même élan. De retour dans sa cabine, il contempla le visage livide de son compagnon de chambre. Refrénant tout air de pitié, il lui tendit la seconde tasse de thé fumante avec l'air rassurant de celui qui évoque ce beau temps que l'on voit toujours venir après la pluie:


Tenez, il n'est pas fameux mais vous pourrez le digérer et cela vous hydratera. Sans compter que vous aurez quelque chose à.... le ventre plein si... enfin bref, buvez si vous le pouvez, ça ne vous fera pas de mal.
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 29 Mai - 08:01 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Citation:
Pitrelli croisa dans l'après-midi un groupe de marins transportant un paquet emballé, et nota que ces hommes l'évitèrent ostensiblement.


Enzo regarda avec attention les marins et tenta de se rappeler des heures qu'il avait passé pour tenter de faire connaissance. Mettre un nom, une voix sur chaque visage. Puis, une fois qu'ils avaient tourné le dos, le détective tenta de les suivre discrètement.

Quant au professeur Muller, il n'en avait que faire des simples matelots. Qu'ils complotent, simples d'esprit !
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mer 29 Mai - 14:10 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant


Suivre discrètement ces marins dans des coursives, un endroit terriblement familier pour eux, ne fut pas la chose la plus facile pour le détective, même chevronné qu'il était. A un moment, au détour d'une porte en ferraille, s'étant enfoncé profondément dans les entrailles du navire, le bourdonnement des moteurs faisant vibrer les parois autour de lui et la chaleur devenant intense, il se retrouva nez-à-nez avec un homme d'équipage à la mine patibulaire, qui lui grogna dessus, les bras croisés et tatoués.
Enzo crut se rappeler qu'il s'agissait là d'un ouvrier-machine, White ou Webb, il ne se rappelait plus trop...

Les passagers ont rien à faire en salle des machines !" grogna-t-il comme un bouledogue. Assurément, ses camarades l'avaient choisi pour faire le guet pour son aspect extérieur.

_________________
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Ven 31 Mai - 14:34 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant



Entre les cours prodigués pour les membres de l'expédition, Ed' tentait de faire connaissance avec les quelques hommes avec qui il n'avait encore eu l'occasion de parler. La moindre des choses était d'aller offrir un verre à l'écrivain. Après tout, il l'avait bien mérité. Il croisa Dewitt dans les coursives près de la chambre de l'intéressé et trouva Edwards au chevet de son compagnon de chambrée.

"Bonjour monsieur Edwards. Auriez-vous donc ensorcelé voter voisin de chambrée pour qu'il soit malade à votre place ? "

Il tendit une main amicale à l'écrivain pour se présenter.

"Nous n'avons pas encore eu l'occasion de vraiment bavarder ensemble je pense. Je suis Edward Stayer, l'un des pilote de l'expédition. Votre carnet de voyage vous offre-t-il satisfaction ? Si vous avez besoin d'aide ou cherchez certaines réponses, n'hésitez pas à demander. J'ai déjà beaucoup bourlingué. C'est votre premier voyage hors USA ?"

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Thex
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 1 Juin - 15:28 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Wilson sursauta à l'approche de ce nouvel invité surprise. Décidément, que de visites aujourd'hui! Lui qui s'habituait peu à peu à son discret voisin et au silence de ses lignes, la cabine lui semblait désormais aussi peuplée que les placettes de Boston un jour de marché.

Il accepta la main tendue de son interlocuteur avec juste un temps de retard.

Bonjour monsieur Stayer, enchanté de faire votre connaissance. Je suis Wilson Chester Edwards mais je vous en prie, appelez moi Wilson. Vous êtes donc pilote, je n'ai jamais volé mais je serai très heureux de faire mon baptême sur votre machine si l'occasion se présente.

Et pour mon voisin de chambre, en effet, le voilà la cible d'une bien cruelle malédiction seulement voilà, je n'y suis pour rien!


Wilson sourit à la plaisanterie puis, dégageant un espace pour que les deux hommes puissent tout deux s’assoir, il poursuivit.

J'ai déjà quitté le sol américain une fois, pour me rendre en France lors de la grande guerre. J'en suis revenu, par chance, sans une égratignure mais comme voyage, on est en droit d'espérer mieux, je ne vous le cache pas.

Pour ce qui est des questions, j'en ai mille! Mais si je devais faire le tri, je pense que je vous demanderais des éclaircissement concernant les événements qui ont précédés mon arrivée et qui ont couté la vie au capitaine....
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Dim 2 Juin - 17:27 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant


Enzo se replaqua les cheveux sur la tête et fit un air grave.
Je cherche Fitzpatrick, vous savez, un petit gros irlandais. On a eu un soucis sur le pont et le capitaine veut le voir. Ecoutez, soyez aimable, je ne veux pas faire d'histoire.

_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu


Dernière édition par angeldust le Lun 10 Juin - 07:44 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Salanael
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2010
Messages: 3 938
Localisation: Belgique
Masculin
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Sam 8 Juin - 01:14 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant



Wilson a écrit:
Vous êtes donc pilote, je n'ai jamais volé mais je serai très heureux de faire mon baptême sur votre machine si l'occasion se présente.

Ed' sourit à l'évocation de cette possibilité. Un écrivain et l'infirmière de l'expédition pour le premier vol au-dessus de l'Antarctique? Voilà qui serait cocasse. Starkweather voudrait aussi en faire partie de toute façon.
"Nous en aurons plus que très certainement l'occasion. L'expédition devra avancer profondément dans les terres australes pour rejoindre son objectif. Et cela ne pourra se faire qu'en avion si nous voulons gagner du temps."
Citation:
Pour ce qui est des questions, j'en ai mille! Mais si je devais faire le tri, je pense que je vous demanderais des éclaircissement concernant les événements qui ont précédés mon arrivée et qui ont coûté la vie au capitaine....

Là, par contre, Ed' souriait moins. Le pilote redevint pensif.
"Pour ce genre de détails, je ne sais trop si je pourrai vous éclairer de ma lanterne. À vrai dire, je ne crois pas que grand monde sache de quoi il en retourne avec cette affaire."

"En fait, nous ne savons pas trop par qui, ni pourquoi l'ancien capitaine fut assassiné. Je soupçonne qu'il s'agit du même personnage qui a incendié le hangar où était stocké le restant de notre cargaison. Malheureusement, le criminel derrière cet acte a disparu. Sans doute ne sauront-nous jamais ce qu'il voulait."

"Mais si vous désirez mon avis, il est possible qu'il ait s'agit d'un fou illuminé. Nous avions reçu peu de temps auparavant une lettre anonyme nous enjoignant à renoncer à cette expédition pour 'notre bien'. L'auteur y évoquait sa détermination à nous 'sauver' quitte à recourir aux dernières extrémités. De là à penser qu'il a mis ses sombres projets à exécution ..."

"Ça, c'est pour la version romanesque. Mon esprit plus rationnel fait surtout le parallèle avec des pratiques mafieuses d'intimidation. Mais là où ça ne colle pas, c'est qu'il n'y a que des enjeux scientifiques dans cette expédition. Aucune richesse plus palpable que la gloire n'est en jeu. Pas de quoi aller jusqu'à de tels extrémités. De petits sabotages, de l'espionnage, de la corruption de fonctionnaire, pourquoi pas ? Ça s'est vu pour être le premier à la place d'un autre. Mais le meurtre et la destruction est au-delà du raisonnable que ces gentlemens se permettent d'habitude."

_________________

Blog dessin
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Lun 10 Juin - 18:26 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant


Le marin fit une pause, écoutant avec une suspicion manifeste la demande du détective. Puis il fit crisser sa barbe entre ses doigts, ne paraissant pas du tout avoir gobé le baratin.

"Fitzpatrick montera lorsqu'il aura fini ici. Le capitaine est au courant."

Ce furent ses seuls mots, et il croisa ses bras tatoués pour signifier que la conversation était terminée. Enzo comprit qu'il ne tirerait vraisemblablement plus rien de cet individu.


Le soir du 24 septembre, environ une heure après le coucher du soleil, les moteurs du navire s'arrêtèrent soudainement. La corne de brume mugit alors trois fois... Les coursives rugirent alors des mouvements et inquiétudes des membres de l'expédition qui se pressèrent vers le pont pour voir ce qui se passait.

Tous les projecteurs de la Gabrielle étaient braqués vers la proue du navire. Là, illuminé par le faisceau des lampes, un personnage se tenait dans un tourbillon d'écume, et se mit à avancer à grandes enjambées vers la passerelle. Son accoutrement était fantasque, un manteau élimé orné de brandebourgs, de nombreux rubans, de feuilles d'or et d'argent, et d'une coiffure de longs cheveux verts tressés en arrière d'un style désuet. Son visage était impassible...
_________________
Revenir en haut
angeldust
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 6 408
Localisation: Région parisienne
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 龍 Dragon
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 08:26 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant


Enzo fut déçu mais il ne poussa pas la conversation plus loin.


Ce soir là, Muller ne put s'empêcher de grogner à l'écoute de la corne. Maussade, à bout à cause du mal de mer, il bougeonna un moment dans son coin.

"Satanée expédition ! Ne va-t-on donc pas finir par arriver !"

Puis laissant tomber ce qu'il faisait, le professeur arriva sur le pont pour constater cet espèce d'illuminé. Voyant que personne ne se bougeait, il commence à raler encore plus fort. Cette situation était délirante. Lui qui ne voulait qu'arriver au plus vite pour découvrir la banquise, le voilà qui était bloqué comme un rat sur ce navire. Et maintenant un illuminé... de mieux en mieux...

"Non mais ca va pas ! Qu'est ce que c'est que ce cirque ?!? VOUS ! VOUS ALLEZ ARRETER DE M'EMMERDER ! "

Clairement, le scientifique était sur les nerfs. Il s'approcha à 2 mètres du gars et le regarda dans les yeux.

"C'est vous le responsable de toute cette satanée mascarade ?"




Enzo Pitrelli resta en arrière. Il trouvait celà louche, certes mais commençait à tisser des liens hypothétiques avec le rassemblement auquel il n'a pas pu assister. Le détective se tint sur ses gardes, laissant le gros professeur faire sa crise.
_________________

Lancedragon (Sturm).
Mekton Z (Yoko Hakuyasu).
Mountain of Madness (Prof Muller)
Vampire (Erik)
Nobilis (???)
Tir Mor (???)


Patient 13
Qin
ResPublica Romana
Battlestar Galactica
Dungeon Crawl
Appel de Chtulhu
Revenir en haut
Amestris
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 05 Nov 2011
Messages: 1 559
Localisation: Grenoble
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鼠 Rat
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL
Table Effets (SF): URL

MessagePosté le: Mar 11 Juin - 12:15 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Sean fut fier du succès de ses cours prodigués, il était quelque peu surpris de voir que ses élèves buvaient littéralement ses paroles avec les yeux brillants d'excitation.
Il est vrai que dans doute personne n'avait jamais effectué de telles ascensions dans des conditions si extrêmes et il se demandait si les autres matières enseignées avaient autant de succès.
Après s'être rendu aux cours de radio et d'explosifs il constata que tout le monde semblait pressé d'arriver et de se mettre au travail pour la gloire...
Il espérait juste que la prudence ne serait pas laissée de coté et que personne ne se sentirait pousser des ailes pour partir grimper des falaises inaccessibles.




La nuit était ensorcelée, tout le monde semblait dans un état second. Le guide ne prêta pas attention à la verve exacerbée de Muller qui devait enrager devant l'incompréhension, lui qui devait en bon scientifique devoir tout expliquer.
Sean préféra donc rester en retrait, son visage n'exprimait aucune émotion et il observait autour de lui, attendant la suite des évènements.
_________________

Revenir en haut
Thex
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 11 Juin - 19:36 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Wilson avait espéré respirer l'air vivifiant du large afin de s'aérer l'esprit entre deux séances d'écriture. Un peu de calme ramènerait l'inspiration tout en chassant cette migraine qui semblait vouloir s'installer. Malheureusement, le tumulte qu'il trouva sur le pont mit fin instantanément à ses rêves de solitude.

Nom de nom de nom de .... Mais qu'est-ce que c'est que ce raffut!

Wilson suivit le mouvement des marins autant que le bruit des rumeurs. Les spéculations allaient bon train et les élucubrations les plus folles circulaient parmi les personnes qui s'élançaient vers l'avant du bateau.

Wilson fut intrigué par ce qu'il entendait mais il choisit pourtant de ne pas se laisser aller à imaginer quoi que ce soit.

Pourtant, une fois sur place, face à ce drôle de personnage, il pensa un instant qu'il aurait dû essayer de ce préparer d'une façon ou d'une autre à cette... Rencontre.
Comme Muller, Wilson Chester décida de s'adresser directement à l'étrange apparition.

Bon sang mais que faites vous affublé de la sorte monsieur! Est-ce une plaisanterie?
Revenir en haut
Zbygniew
Futur Candidat

Hors ligne

Inscrit le: 04 Jan 2011
Messages: 3 921
Localisation: oui
Lanceur de Dés: URL
Scramble (Grille): URL

MessagePosté le: Jeu 13 Juin - 17:31 (2013)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer Répondre en citant

Les marins s'étaient massés sur le pont, la plupart des visages allaient du solennel à l'amusé, en passant par l'impassible. Les trognes et les dégaines impressionnaient beaucoup certains membres de l'expédition. Pas le professeur Muller, visiblement, qui, emporté par sa fougue, dépassa le premier marin avancé et vint se planter devant l'apparition au mépris de sa sécurité. Lorsqu'il s'adressa à l'être curieusement accoutré, il marqua un temps d'arrêt. Il connaissait le visage grimé... Il s'agissait de... comment déjà ? oui !.. Pacquare, l'assistant du chef mécanicien. Edwards, un pas derrière, ne reconnut pas l'apparition.

Celui-ci, ignorant superbement le professeur et l'écrivain, s'adressa au marin derrière lui. S'ensuivit un échange un peu surréaliste auquel Muller ne comprit pas grand chose pour commencer.

"Holà, Dignitaire ! Est-ce une manière de m'accueillir, que de laisser des néophytes venir me houspiller ?

- Ca alors, mais... c'est Davy Jones lui-même ! Bienvenue à bord, monsieur !

- Merci. Où puis-je trouver votre capitaine ?

-Par là, monsieur
(il désigna la passerelle). Il vous attendait."

Pacquare/Davy Jones se dirigea alors énergiquement vers la passerelle, serrant contre lui une serviette de cuir usée, tout en martelant des "Vous, là ! Faites place au Messager du Roi !" à quiconque lui barrait le chemin.

Les visages de tous les marins, et de quelques explorateurs également, se détendirent. Des rires éclatèrent en voyant la mine de certains professeurs, surtout Muller qui avait sans le vouloir foncé droit dans le panneau. Quelques instants plus tard, le Second Turlow descendit de la passerelle, un paquet de feuilles à la main, qu'il distribua à tous ceux qui ne semblaient rien savoir de ce qui se passait ici.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:44 (2016)    Sujet du message: chapitre 3 : en mer

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> PAR DELÀ LES MONTAGNES HALLUCINÉES -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 1 sur 7

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com