Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Races

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> WASTELAND -> Contexte
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Graunnam
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 194
Localisation: Saint Rémy (78)
Masculin Bélier (21mar-19avr) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 19:41 (2014)    Sujet du message: Races Répondre en citant

En plus des humains, voici les principales informations à avoir sur les autres races.

Kobolds


Les kobolds entretiennent soigneusement leur réputation de porte-bonheurs. Mais ce n’est pas qu’une légende bien pratique : la chance semble réellement favoriser ces petits êtres réputés pour leur rouerie. Leurs capacités magiques n’y sont peut-être pas totalement étrangères. Elles leur valent d’être marginalisés et regardés avec méfiance.

Nule ne sait comment les Kobolds sont apparus, on les considère souvent comme des fées, ou des abominations, hommes dégradés victimes de la folie d'un Prodige. Redouté pour les tours de passe-passe aussi appelé "Kobolderie": petit sortilège nuisible que leur esprit narquois les invites à lancer.

Aspect
Mesurant entre 0,80 et 1,10 mètre, les Kobolds possèdent une tête très large, fendue d'une grande bouche avec des dents robustes qui peuvent broyer ou briser très facilement. Ils possèdent de grandes oreilles large et triangulaires avec des touffes de poils brun-roux. Leur yeux en amende, d'un noir profond, peuvent s'ouvrir très largement. Leur visage est en outre extrêmement mobile et très expressif.

Leur corps est noueux et sec. Leur peau est couverte d'un duvet court et roux. Ils ont généralement les cheveux noirs, mi-long et mal peignés. Leur mains sont grandes avec des doigts long et de fines articulations.

Vêtements et parures

Les Kobolds ont développé un talent incroyable pour tout ce qui touche au textile et ont un goût prononcé pour les patchwork de couleurs vives. Les "Roi" et les "Ducs" portent d'ailleurs des tenues d'une grande complexité faites de plusieurs couches de vêtements bigarrés. Les Kobolds de la roture portent des vêtements plus simple, proche de ceux des humains, dont ils se distinguent par une prédilection pour le chapeau haut et arrondi, à bord très court. Malgré le coût de l'habit teint, un Kobolds ne renoncera jamais, cependant, à rehausser ses guenilles d'une touche très colorée et d'un bout d'étoffe de premier choix. Echarpe, foulard, ou simple ruban.

Les Kobolds des campagnes méprisent le goût de ceux des villes pour les couleurs vives et préfèrent les couleurs de la nature: brun, toute les gammes de verts, loe blond des blés, les gris du ciel ou de la pierre...

Les Kobolds sont en outre fascinés par le travail des araignées et la finesse de leur toiles. Ils tissent des robes de soie à la grâce arachnéenne, qui sont également très appréciées par les femme de la noblesse humaine.

Tout les Kobolds portent autour des doigts des rubans de couleur selon un code très strict indiquant: leur province d'origine, leur ville ou lieu dit, leur position social et leur métier lorsqu'ils en ont un.

Société

La société des Kobolds est en fait scindée en deux systèmes très différents: la société des villes et celle des campagnes.

Les Kobolds des villes eux, vivent avec un système très hiérarchisé inspiré par la société féodal humaine.

Mais par contre aucun kobolds ne se sent chrétien, n'y n'adhère à aucune religion. Ils ne vénèrent que leurs ancêtres et certain Kobolds vivant qu'ils considèrent comme des demi-dieux.

Les kobolds des villes sont scindé en deux: les nobles et les roturiers.

Les communautés citadines de Kobolds sont dirigées par des rois. Ils lèvent l'impôt, même s'il est symbolique, et ils reçoivent beaucoup de cadeaux après leur couronnement. Dans chaque grande ville abritant des Kobolds réside un Grand Roi qui est reconnu par tous les membres de son peuple. D'autres rois mineurs, administres les différents quartiers et sont secondés par des barons. Chaque Ducs, chaque Barons sont en réalités des chefs de clans, regroupant deux ou trois familles. Ces titres sont souvent accompagnés d'un qualificatif descriptif qui permet d'identifier le clan ou le quartier dans lequel il se trouve (Duc de la place de la fontaine). Il faut noter que les Rois sont nommés à vie par les ducs, eux mêmes choisis parmi les barons après de longues et âpre campagnes où tous les coups sont permis entre les candidats pour se faire élire et discréditer leurs adversaires, y compris kobolderie. Ces périodes d'élections sont aussi l'occasion de fêtes mémorable.

Quand un noble connait une telle promotion, il est remplacé par un autre, élu à son tour à vie ou jusqu'à ce qu'il change de titre.

A ce système de titre nobiliaire s'ajoute le système des lignées. Chaque Kobold garde sur lui une petite figurine ou une médaille représentant le fondateur de sa dynastie. Les ancêtres jouent un grand rôle dans la société Kobold, à la ville comme à la campagne. La personnalité supposé de l'ancêtre fait en quelque sorte partie de celle du Kobold. L'ancêtre, ou du moins l'idée que s'en fait le Kobold, guide ses pas sur le chemin de l'existence.

Une troisième société vient s'ajouter aux deux autres pour structurer la société Kobold. Les Castes.

Tout les Kobolds pratiquent un art ou une activité professionnelle. Chacune de ces professions est appelé caste et elle renvoie à un ensemble d'usages dans la manière de se comporter ainsi qu'à un dialecte particulier.

La personnalité et la place dans la société Kobold est donc le résultat de l'imbrication de ces différentes catégories. Cette organisation complexe n'a aucune valeur aux yeux des humains, qui bien souvent, ne la connaissent pas et s'en désintéresse totalement. Les Kobolds sont considérés comme des parasites, des voleurs et des indésirables. Les ratonnades sont nombreuse et la justice expéditif à leur encontre. Il est rare qu'un humain tuant un "Poulpiquet"(nom injurieux), soit exposé à des poursuites. Persécutés, les Kobolds n'en sont pas moins exploité, pour leur débrouillardise, le faible coût de main d'oeuvre ou encore de leur subterfuges. C'est pour cela qu'ils sont tout de même tolérés.

Une croyance veut que certains Kobolds portent chance, et que les tuer ou leur faire du mal attire le mauvaise oeil. Tout Kobold fait immédiatement valoir cet argument quand ils sont menacés d'un mauvais traitement. D'ailleurs les riches aime avoir un Kobold près d'eux.

Enfin à la campagne, la vie des Kobolds est sensiblement différente. Moins dépravés, moins imprévisibles, ces Kobolds vivent seuls ou en petit groupe farouche. Pêchant le long des rivières ou aménageant des terriers douillets. Ils ne se donnent pas de titres de noblesse ronflant mais cultivent également des noms évoquant leur lignés ainsi que le lieu où ils vivent, identifié, comme en ville, par un détail remarquable de l'environnement. Les Kobolds des campagnes sont en outre organisés en minuscule clans d'une poignée d'individus tout au plus, dirigés par des chefs tirant leur autorité de leur âge et de leur sagesse. Viscéralement attaché à leur famille et leur terre, les Kobolds des campagnes ne voyages pas et ne communiquent quasiment jamais avec ceux des villes.

Ils n'ont d'ailleurs pas à subir la même animosité que leur homologues urbains. En général les paysans humains, les évitent et les laissent en paix. Il arrivent toutefois que pour un problème de fertilité ou de maladie, ou recherche leur conseil ou leur talent de rebouteux. Certains ermites Kobolds, considérés par leur semblables comme des sages, jouissent ainsi d'un grand respect au sein des communautés villageoise proche du domaine.


Dernière édition par Graunnam le Mar 25 Fév - 19:56 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Mar 25 Fév - 19:41 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Graunnam
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 194
Localisation: Saint Rémy (78)
Masculin Bélier (21mar-19avr) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 19:44 (2014)    Sujet du message: Races Répondre en citant

Nains

Il y aurait beaucoup à dire sur les nains, mais leur goût pour le secret et les nature farouche occultent bien des aspects de leur mode de vie. On sait leur ancêtres étaient des humains qui furent victimes du pouvoir et de la cruauté d'un Prodige, Naixent l'Ordonnateur, qui les transforma en nain.

Aspect:

Leur taille entre 1,10 et 1,30 mètre. Les nains ont des membre courts et râblés et une tête assez volumineuse. Les proportions de leur corps sont malgré tout relativement harmonieuses. Leur traits sont aussi variés que ceux des humains. Ils sont pour la plupart mats de peau, de par leurs lointaines origines spaniades, mais certains sont noirs, typé arabe, asiatique ou encore métissés. Leur dents et leur ongles (ceux-ci étant sombre, presque noirs) sont conducteurs d'électricité.

Vêtements et parures:

Les nains font grand cas de leur barbe et de chevelures, dont le degrés d’entretien est un signe de prestige social. Leur inventivité est sans limite pour les tresser, les enrouler, les rassembler par des broches ou des bagues de métal ou de bois. Pour cette raison, ils vont toujours tête nue, par n'importe quel temps, et c'est pour eux une insulte que de ne pas se découvrir lorsqu'on leur adresse la parole. Les nains chauve ou dégarnis quant à eux, portent presque toujours une perruque.

Leur vêtements sont simple et chaud (les nains craignent le froid), et en général de bien meilleurs qualité que ceux des autres habitants du Malroyaume, et d'une propreté qui reflète le soin qu'ils apportent en toute chose. Le port de la tunique et de la houppelande est beaucoup plus fréquent que celui des chausse et de la veste à bouton, signe de modernité et d'ouverture aux autres peuples. Même s'ils ne sont pas belliqueux, il est fréquent que les nains portent une ceinture de cuir historié (où sont représentés des élément autobiographique) et une lame, un mince couteau d'ornement. Ces deux objets, les plus précieux de la parure naine, sont considérés comme un héritage des pratiques vestimentaire du Pays Perdu.

Leur savoir faire technologique est toujours discrètement présent chez les nains, qui aiment porter sur eux une montre à gousset ou bien un petit appareil clinquant tout à fait superflu.

Société

Fondée sur l’entraide, la société naine est très peu hiérarchisée. La base de leur organisation sociale est la famille. L’autre notion importante est le voisinage, elle compte autant que la famille. Un nain se sent des devoirs envers ses plus proches voisins et sa générosité décline avec l’éloignement. Peu nombreux et méfiants, ils entretiennent un très fort esprit communautaire : tous les nains naissent « libre et égaux en droits ». La seule distinction est au mérite et à l’excellence du travail qu’ils accomplissent. Le maire de Corbuse (cité naine offerte par Arthur Ier aux premiers réfugiés spaniards), est élu et n’est autre que le meilleur architecte ou l’ingénieur le plus reconnu.

De leurs origines spaniardes, les nains n'ont conservé que des patronymes, mais ils cultives le caractère sanguin que l'ont prête aux gens du Sud. L'éducation est un enjeu extrêmement important dans la société naine, où presque tout le monde est lettré et peut réciter sa généalogie. La Spania, ou Pays Perdu tient une place de choix dans l'imaginaire nain. Mais c'est un peuple largement Mystifié qui est célébré dans leur culture: vêtements colorés, piété religieuse, goût pour les ornements, les poèmes épisques et les combats d'arène opposant gladiateur et bêtes sauvage manifestent cet attachement au passé.

Les nains vivent exclusivement en ville et en particulier à Corbuse, qu'Arthur Ier offrit à la colonie de Sudards nains venues lui demander asile. Ce qui n'était qu'un amas de ruines devint en deux siècles la puissante cité franche de Fenster dont chacun a entendu parler. Cette histoire illustre bien la prédilection des nains pour tout ce qui touche à l'architecture, à la construction, à l'ingénierie et à tout formes d'artisanat. Les nains sont des créateurs et des bâtisseurs. A l'inverse, ce sont de piètres cultivateurs et l'élevage leur est impossible. Les animaux leur sont en effet inexplicablement hostile.



Ne pouvant produire de quoi assurer leur subsistance, les nains doivent leur survie et leur prospérité aux services qu'ils ont pu rendre aux hommes. Le premier d'entre vient bien sur de l'électricité qu'ils génèrent, les nains prêtèrent leur corps, ce qui leur valut le sobriquet de "Pile" ou "Batterie". Aujourd'hui encore certains nains continuent ce travail, s'exposant à la réprobation des membres de leur peuple. On retrouve également des nains dans des compagnies de mercenaire, car même si leur taille les handicape, ce sont bien souvent d'habiles tireurs aux nerfs solide dans le feu de l'action. Mais leur amour propre et la facilité avec laquelle il se sentent offensé, en font des soldats difficiles à gérer. Enfin et surtout, les nains doivent leur fortune àleur savoir faire technique aux merveilles de l'Artifex et à leur sens très développé du commerce.

LA vie spirituelle des nains est très diversifié. La plupart des nains croient en un dieu unique et ont de vagues réminiscences du christianisme ancien mais ils ne s'intéressent guère aux questions religieuses sauf à l'occasion de grande étape de la vie. Les nains les plus religieux adhèrent à la Rédemption qui les accueille en son sein. D'autre, très peu nombreux, sont devenus des fidèles du Grand Taborr. Enfin un culte mystérieux commence à se répandre à Corbuse: une fraternité secrète, qui adore une entité appelé "La Machine" recrute de plus en plus adeptes.

La survie de leur peuple est un problème qui obsède les nains. Non seulement ils sont peu fertiles et ne peuvent se reproduire qu'entre eux, mais en outre ils sont de plus en plus confrontés à des naissances qu'ils appellent "aberrantes". Bien que le compte en soit tenu secret, on estime qu'un tiers des nouveau-nés sont aujourd'hui des mutants, d'aspect souvent monstrueux. Cette proportion est beaucoup plus importante qu'il y a un siècle et suscite l'incompréhension de savants nains. D'autre part, des voix commencent à s'élever contre le sort réservé à ces aberrations, qui sont systématiquement tués dans les heures suivant leur naissance.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Graunnam
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 31 Juil 2013
Messages: 194
Localisation: Saint Rémy (78)
Masculin Bélier (21mar-19avr) 蛇 Serpent
Lanceur de Dés: URL

MessagePosté le: Mar 25 Fév - 19:53 (2014)    Sujet du message: Races Répondre en citant

Scroungers


A côté des kobolds, les autres parias du Malroyaume sont sans aucun doute les scroungers. Leur origine remonterait à la Guerre des Prodiges et aux manipulations génétiques qui passionnèrent ou amusèrent certains d’entre eux. A la différence des kobolds, les scroungers cherchent en général à s’intégrer parmi les hommes même si leur tentatives, peu inspirées, se soldent presque toujours par un échec.

Aspect
Entre 1,40 et 1,60 mètre, les Scrounger ont un visage résultant d'un croisement entre celui d'un humain et d'un rat. Leurs yeux sont noirs et ronds comme des billes, leur museau est prognathe mais conserve malgré tout des traits humain, notamment la bouche qui leur permet de parler. Ils ont une dentition assez proche des rongeurs, ce qui leur confère souvent un accent sifflant et zézéyant.

Leur corps est fin et souple, assez proche de celui des êtres humains. Les Scroungers sont couverts d'une fourrure peu épaisse mais très isolante, dont la couleur varie avec l'âge: grise à l'âge adulte et blanc argenté pendant la vieillesse. Une part non négligeable de la population est albinos.

Les Scroungers possède une queue rosâtre couverte de poils blancs épars. Cette queue est musclé et préhensile. Ils peuvent se tenir suspendu par cette queue et peuvent s'en servir également pour transporter ou manipuler des objets.

Vêtements et Parures
Leur fourrure les protège de bien des écarts de température. recouverte d'une fine pellicule de graisse, elle est également imperméable. Pourtant les Scroungers mettent un point d'honneur à se vêtir comme des hommes, dont ils cherchent par ailleurs à reproduire le mode de vie. Les condition généralement très modeste et leur saleté ont tôt fait de rendre leur habits loqueteux.

Peu organisés, les scroungers fonctionnent en portée, un individu ayant plusieurs « jumeaux ». Les membres d’une même fratrie ne se témoignent pas d’affection particulière. Cependant un instinct très puissant les pousse malgré tout à s’entraider au sein d’une même portée. Ils ressentent en outre un amour filial intense pour leur mère.Elles font l’objet d’une vénération sans borne et d’une fête sacrée, la fête des « mères ».

Particulièrement résistant, les scroungers sont résistant à la tâche. S’ils se plaignent des mauvais traitements, c’est davantage par principe. Un autre trait de leur caractère est qu’ils sont incapables de mentir ou de cacher leur émotion.

Malgré leur apparente docilité, ils sont chaotiques, que ce soit dans le travail mais aussi dans leur vie privée.

Société

Peu organisés, les scroungers fonctionnent en "portée". Les membres d'une même fratrie ne se témoignent pas d'affection en particulier, se disputent fréquemment et se méfient les uns des autres. Cependant, ayant l'instinct de survie puissant, ils n'hésitent pas à s'entraider. L'amour et l'affection se dirige toujours vers leur mère. Les scroungers femelles, surtout celles qui ont donné naissance à plusieurs portées, forment l'élite de la société. Elles font d’ailleurs l'objet d'une fête très importante, au courant de l'année: "la fête des mères".

Les scroungers, obligés de vivre les uns sur les autres dans leurs quartiers, forment des bandes de cinq à une vingtaine d'individus. Beaucoup vivent au jour le jour et le désordre dans leur société s'explique par une obsession majeure: intégrer la société humaine.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:42 (2016)    Sujet du message: Races

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> WASTELAND -> Contexte Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com