Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Prologue] Heinborth Warkel
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> WARHAMMER (V2) -> Partie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 17:29 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

C'était la fin de l'été en Ostermark, et depuis quelque temps déjà, Heinborth avait quitté la famille Warkel, sa famille, et avait laissé ses parents et sa soeur vivre leur vie au fil de l'eau. Ils étaient bateliers sur le Veldt, et le commerce reprenait doucement après la Tempête du Chaos. Des réfugiés rentraient chez eux, d'autres faisaient amener leur famille par voie d'eau, les marchandises reprenaient leur route habituelle sur le Veldt, aussi Heinborth ne s'inquiétait pas plus que ça du sort de sa famille: ils auraient du travail et leurs assiettes seraient pleines tous les soirs, même sans l'aide de Dietzwindd, le faucon d'Heinborth, qui pendant un temps assurait l'essentiel de la subsistance des Warkel.

Heinborth avait visité quelques villages, vendaient quelques peaux de renards et d'écureuils sur les marchés, et laissait des poignées de lapins et de pigeons aux aubergistes en guise de paiement pour une nuit, et il aurait pu continuer ainsi longtemps, mais il voulait faire autre chose. Voir du paysage, s'enfoncer au coeur des forêts de l'Empire, peut-être aider des répurgateurs à débusquer des créatures malfaisantes, ou des miliciens à pourchasser des peaux-vertes, peut-être entrer au service d'un pair de l'Empire et épouser sa fille... l'imagination débordante d'un jeune homme de son âge fabriquait cent scénario par jours, qui étaient tous plus plaisants que la vie paisible de batelier sur le Veldt.

Aussi s'était-il rendu à Eisental, un gros bourg de l'ouest de l'Ostermark, niché au sud du Bois du Griffon, et avait-il commencé à faire quelques tours avec Dietzwindd sur la place du village, moins pour gagner des piécettes que pour se faire une petite renommée de fauconnier dans les environs. Et ça avait marché, plutôt rapidement même, puisqu'au bout d'une bonne heure, un homme richement vêtu avait tiré Heinborth à part pour lui proposer quelque chose.

C'était un marchand d'étoffes, le maître de la guilde des marchands d'Eisental, nommé Dieter Stieneffe. Il était richement vêtu, et bien que son pourpoint de soie mauve soit tendu au niveau du ventre par un embonpoint naissant et que son crâne se dégarnissait sérieusement, il avait une certaine allure. Heinborth avait craint de se retrouver face à un homme arrogant et distant mais il n'en était rien: il lui serra la main fermement, lui parla avec un vocabulaire simple et direct et alla droit au but. Sa fille allait se marier avec un nobliau désargenté d'Ostland, qui avait besoin de "redorer son blason", comme on disait, et ça lui permettait, à lui, de mettre un pied dans la noblesse, et ses petits-enfants seraient comtes, ou barons. La simple idée de tenir un baron sur ses genoux en chantant "A dada" dans quelques années le faisait pouffer de rire.

Aussi, en tant que futur père et grand-père de noble, il se devait de s'intéresser à des passe-temps que pratiquaient les nobles, à savoir la chasse et la fauconnerie, qui lui paraissaient beaucoup plus recommandables que l'autre passe-temps favoris des nobles, la guerre. Il s'était donc mis en tête de monter une petite équipe et de partir quelques jours au fin fond du Bois du Griffon pour y débusquer quelques beaux cerfs, des sangliers massifs et des myriades de lièvres et de renards. Il invitait donc Heinborth, sans oublier Dietzwindd, à les rejoindre le surlendemain matin sur la place, lorsque le temple de Sigmar sonnerait la sixième heure, s'il était intéressé. La paie était de 3co d'avance, et 3 autres à la fin du périple. C'était plus que convenable.

Deux jours plus tard, à l'aube, Heinborth se rendit donc sur la place, et trouva sans mal la petite équipée de Dieter Stieneffe. Le marchand était juché sur un cheval, dans une armure de cuir huilé impeccable, à ses côtés se trouvait un poney monté par un halfling croulant sous les bagages, et ils étaient également accompagnés de deux personnes à pied, un jeune garçon, de 15 ans tout au plus, et une belle jeune femme d'une vingtaine d'année. Elle portait un arc en bandoulière et des vêtements de forestiers, pratiques et qui ne dévoilait pas grand chose du physique de la jeune femme, mais Heinborth n'eut aucun mal à se l'imaginer. En voyant arriver le fauconnier, le marchand s'exclama:

"-Ah, content que tu sois venu mon garçon. Heinborth c'est ça? Tu peux m'appeler Dieter. Mettons nous en route sans plus tarder, nous avons du chemin pour atteindre les zones les plus giboyeuses du Bois du Griffon. Nous ferons les présentations en chemin. Tiens, d'ailleurs, tu vas commencer puisque tu es le dernier arrivé. En route!"

[OFF: Voilà, tu peux donc ajouter 3co (couronnes d'or, la monnaie de Warhammer) à ton inventaire, je t'invite d'ailleurs à créer un sujet "Inventaire" dans la section de ton perso. A toi de poster, tu peux étoffer un peu ce qu'a fait ton perso avant d'arriver à Eisental, te présenter à tes compagnons de chasse et éventuellement amorcer d'autres discussions.]


Dernière édition par Kobifobi le Mer 3 Sep - 12:42 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 28 Aoû - 17:29 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 29 Aoû - 09:04 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je parcourais le groupe du regard avant d'exécuter le salut de l'amuseur. "Je vous salut, Dieter, ainsi que votre fille et nos compagnons. Je m'appelle Heinborth Warkel. Je suis né et ai vécu jusqu'à récemment sur le Veldt, sur la barge fluviale de mon père. Voici Dietzwindd, mon compère ailé. Dis bonjour Dietzindd." terminais-je en présentant mon faucon de la main, les yeux vers les siens.
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 16:46 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Sur l'ordre de son maître, le faucon Dietzwindd effectua un mouvement de tête bref, accompagné d'un sifflement aigü, tout en levant ses ailes en l'air. Ce geste rappelait en tout point une révérence effectuée par une personne de bonne famille, et ça ne manquait jamais de faire sourire l'assistance. Et ça ne manqua, Dieter et le halfling se regardèrent en riant, alors que le jeune garçon avait les yeux écarquillés, et la bouche grande ouverte. Même la jeune femme a l'air farouche esquissa un bref rictus.

Toujours en riant, le marchand prit la parole:

"-Haha, tu te méprends, mon garçon, cette jeune dame n'est pas ma fille. Je te présente Andrea, que j'ai engagé pour l'expédition, tout comme toi. Elle sera notre pisteuse et notre guide dans le Bois du Griffon. Ca sera son rôle de nous trouver du gros gibier, et de me mettre juste en face pour que je n'ai plus qu'à presser la gâchette de mon arbalète pour rentrer couvert de gloire."

Cette dernière remarque fit rire à nouveau le halfling. La jeune Andrea, à l'annonce de son prénom, se contenta de hocher la tête à l'intention de Heinborth. Elle semblait plutôt taciturne et peu portée sur la rigolade, à l'inverse de Dieter et du halfling. Ce dernier prit à son tour la parole:

"-Et moi, je m'appelle Udo Gousselet, des célèbres Gousselet du nord du Moot, tu as du entendre parler de ma famille."

Ce nom ne te disait absolument rien, mais il serait mal placé de le faire remarquer. Cependant, au sourire malicieux d'Udo, tu te demandais si ce n'était pas un genre de plaisanterie, ou une petite fanfaronnade inoffensive.

"-Je suis en quelque sorte le majordome de ce brave homme, dit-il en désignant Dieter, mais aussi son conseiller, son cuisinier, son homme à tout faire, et maintenant son auxiliaire de chasse..."

Et son ami, imaginais-tu, vu la relation de franche camaraderie entre les deux hommes. Udo, qui semblait intarissable en paroles, reprit:

"-Et le p'tit gars qui nous accompagne, c'est Manfred, un bon petit que nous connaissons depuis un certain temps. C'est à lui que reviendra toutes les tâches ingrates de cette partie de chasse."

En disant ça, il avait fait un clin d'oeil au jeune garçon de 15 ans, qui semblait un peu timide, et aussi encore un peu endormi, et qui répondit "Oui m'sieur", en souriant de toutes ses dents au halfling.

Cette petite discussion se poursuivit alors que le groupe s'éloignait du bourg et se dirigeait vers la forêt. Bientôt, on laissa derrière les dernières exploitations agricoles éloignées, puis on dépassa les huttes de bûcherons et de charbonnier situées à la lisière de la forêt, pour s'enfoncer dans le bois du Griffon. Quelques heures plus tard, le groupe fit une halte en bordure de chemin pour casser la croûte, du pain, de la saucisse fumée et un peu de bière, et le groupe se remit en route, sous les directives d'Andrea qui guidait tout ce petit monde.


Dernière édition par Kobifobi le Mar 2 Sep - 19:14 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 30 Aoû - 20:22 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je m'avançais à la hauteur d'Andrea pour discuter un peu. Le fait d'avoir deux chasseurs avec lui, même pour amateur Dieter, ça me semble superflue. Aussi m'adressais-je à elle sur un ton intrigué: "Andrea, n'est-ce pas? Vous me paraissez peu encline à badiner. Aussi ferais-je court: quels talents nourrissez-vous pour avoir pu attiré la bienveillance de notre joyeux employeur? Je chasse la volaille sauvage, les rongeurs et les renards... Entre autres proies. Parfois le loup. Et vous? Quel type de gibier" Si elle me jetait un regard, elle surprendrait un regard fixe transpirant la perplexité avec une pointe de défi. Il est vrai que dès le départ, je ne l'appréciais qu'à moitié la péronnelle. Sans savoir pourquoi. Certainement un simple esprit de concurrence, mais je préférais m'abstenir de lui parler de mes sentiments. Je me demandais si elle percevait ou non mes doutes. Impossible à deviner...
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Mar 2 Sep - 19:38 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Andrea avançait dans la forêt silencieusement... précaution bien superflue alors qu'Udo, à quelques mètres derrière elle, chantait des rengaines peu orthodoxes et que Dieter riait bruyamment en entendant les couplets les plus graveleux. Elle parut presque soulagée de voir que la personne qui lui adressait la parole était le fauconnier.

"-Belle bestiole en tout cas, très impressionnant la petite révérence toute à l'heure. Tu fais quoi d'autres avec? Je suis presque sûr qu'un truc comme ça peut attraper des lièvres de 8 livres. Et si le marchand m'a recrutée, c'est parce que je suis la meilleure pisteuse du patelin. Je peux dire si un péquenaud à marcher dans la merde à Kemperbad en voyant une empreinte de ses bottes sur la route d'Essen. Je chasse de tout, sangliers, biches, cerfs, renards, hommes-bêtes..."

La belle avait un vocabulaire fleuri, en tout cas, et il te semblait qu'elle allait continuer longtemps encore sa liste si elle ne s'était pas interrompue en intimant à tout le monde de se taire. Elle appuya sa main sur ton épaule, pour t'inviter à te baisser, comme elle venait de le faire, et regardait droit devant elle. Dietzwindd s'agita sur ton épaule.

[OFF: Tu peux lancer 1D100 pour effectuer un test de Perception, et me communiquer le résultat, s'il te plaît? Je te dirai alors si tu vois ou non quelque chose.]


Dernière édition par Kobifobi le Mer 3 Sep - 12:41 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 3 Sep - 09:29 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je m'aplatis alors, ignorant les mouvement de Dietzwindd à qui j'adessais le geste "ne bouge plus" Autrement dit, le geste de la main se refermant sur elle même en tombant légèrement, le tout un peu lentement.

NoirSifflant a lancé 1 dé à 100 faces

Jet N° Résultat
1 36
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Mer 3 Sep - 12:41 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

[OFF: Réussite, belle réussite même, tu devais faire 38 de base (car la Perception est liée à l'intelligence), plus un bonus de 10% car c'est assez facile et tu as de plus le talent Acuité visuelle, qui donne encore un autre bonus de 10%... 36 pour 58, c'est un beau succès.]

Andrea avait repéré quelque chose et s'était immobilisée, bandant lentement son arc, et plissa les yeux pour mieux voir, alors que Dieter avait déjà épaulé son arbalète, mais semblait chercher la cible.

Tu ne mis qu'une seconde à repérer ce qu'Andrea avait entendu, et qui semblait troubler ton faucon. C'était un animal, à n'en pas douter, et un animal de haute stature. Tu ne pouvais pas déterminer précisément ce que c'était, mais c'était de toute évidence trop haut sur patte pour être un sanglier, et trop massif pour être une biche ou un chevreuil. Ce devait être un cerf, mature, mais tu ne parvenais pas à distinguer ses bois, qui à en juger par sa taille auraient du être impressionnants. Mais peut-être se perdaient-ils dans les branchages.

[OFF: Voilà, à toi de décider ce que tu vas faire. Si tu décides de lui tirer dessus avec ta fronde, tu peux lancer 1D100 pour faire un test de CT. Sinon, je te dirai quoi faire en fonction de ton choix.]
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 4 Sep - 21:14 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je me tournais vers Andrea et lui chuchotais tout bas: "Veux-tu que j'envoie Dietzwindd regarder? Il sait observer sans se faire voir."
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Ven 5 Sep - 18:49 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Andrea haussa les épaules, et regarda Heinborth d'un air incrédule.

-"Si tu veux."


D'une petite poussée du bras, le faucon prit son envol. Il monta d'abord haut dans la ciel, mais la cime des arbres l'empêchait sans doute de voir quoique ce soit, aussi plongea-t-il sous les frondaisons. Il poussa un cri perçant et revint se percher sur le bras de son maître. Il avait vu quelque chose, à n'en pas douter, mais il avait également était repéré car l'animal bougea, mais ne s'enfuit pas. Il émit même un son en voyant le faucon... un hennissement?!
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 5 Sep - 19:48 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

J'eu un haussement de surprise en entendant le cri de l'animal et la réaction de Dietzwindd. On aurait dit un animal blessé.

"Ca l'air inoffensif. Mais c'est peut être un piège." dis-je à Andrea. "Et maintenant, si on regardait discrètement? C'est peut être un cheval blessé. Mais je dis: prudence."
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 12:34 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

En approchant doucement et en regardant mieux, Heinborth se rendit compte que c'était effectivement un cheval. L'animal broutait de temps en temps. Il ne semblait pas blessé à première vue, mais il était sellé et harnaché, cependant on ne voyait nulle part signe d'un cavalier.
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Sep - 16:49 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je fus assez surpris de constater un cheval de cavalier, harnaché et seul aussi profondément dans une forêt. d'autant que les gens ne s'aventuraient pas à cheval en forêt à ma connaissance, en encore moins seul. Suspicieux, je fis signe à Andrea de s'approcher discrètement. Puis je me commençais à examiner prudemment les environs, dans l'espoir de déceler un indice plus. Je ne comprenais pas ce que je voyais et ça m'inquiétais. Dans les vastes zones sauvages de l'Empire, un élément inhabituel signifiait généralement qu'un grand danger rôdait aux alentours. Après quelques secondes d'hésitation, d'un geste, j'ordonnais à Dietzwindd de se poster sur une branche assez discrète en hauteur. Il savait d'instinct ce que ça signifiait. J'espérais qu'il discernerait assez vite un danger ou un spectacle sortant de l'ordinaire.

Je suppose que je dois faire un test de perception? Dois-je en faire un aussi pour l'ordre donné à mon faucon?
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 18:37 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

[OFF: Tu n'as pas besoin de faire de test. ]

Le faucon alla se percher sur une branche, au-dessus du cheval. Il resta immobile quelques secondes puis fut distrait par quelque chose plus haut dans les branches... mais rien d'alarmant, une petite mésange bleue s'était posée non loin. Elle remarqua bien vite Dietzwindd et s'enfuit à tire d'aile aussi loin que possible.

L'endroit semblait semblait sûr, pour l'instant.

Andrea avança de quelques pas et fit un signe au fauconnier. Elle désignait le cheval du menton, d'un air de dire "T'as qu'à t'en occuper".

Derrière, Dieter s'impatientait:

"-Alors, je fais quoi? Je tire ou pas?"
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 7 Sep - 19:36 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je lançais un regard agacée à Andrea, puis répondis à Dieter: "Non! Pas la peine: C'est juste un cheval! Mais il est harnaché et seul! Rien à craindre pour l'instant." Je me levais et tendit ma main à la pisteuse pour l'inviter à l'aider à se relever.
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Dim 7 Sep - 19:53 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

"-Un cheval?! Qu'est-ce qu'il fait là, au milieu des bois?"

La question était légitime, on pouvait en effet se demander ce que faisait un cheval équipé pour la monte en pleine forêt.

Le geste d'Heinborth fit sourire la pisteuse, qui ne prit pas la main tendu et se releva en souplesse. Elle n'avait de toute évidence pas grandit dans un milieu où la galanterie était de mise, ou alors voulait-elle montrer qu'elle n'avait besoin de personne pour prendre soin d'elle.

Le cheval avait remarqué la présence du petit groupe, et il ne s'en effraya pas plus que ça. Le jeune... "page", Manfred, s'approcha doucement du cheval pour saisir sa bride, mais l'animal se cabra, ce qui fit détaler le garçon quelques mètres plus loin.
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 8 Sep - 13:04 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

"Tiens?" Fis-je, "Il semblerait que quelque chose l'ai traumatisé?" Je me tournais vers l'assistance "Personne n'a une pomme?"
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Lun 8 Sep - 18:56 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Ni une, ni deux, Udo le halfling plongea sa main dans une des nombreuses sacoches attachées à sa selle et en tira une belle pomme rose, qu'il envoya habilement dans les mains d'Heinborth.

"-Attrape ça! Si ce canasson sait ce qui est bon, il n'en fera qu'une bouchée, elles viennent de mon verger!"


[OFF: Allez, je t'invite à lancer 1D100 pour un petit test d'Emprise sur les animaux. Etant donné que c'est tout de même un animal habitué aux humains, dressés et qu'en plus tu l'amadoues avec une pomme, tu as un gros bonus.]
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 9 Sep - 15:28 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

J'attrapais donc la pomme au vol et m'avança légèrement vers l'animal en lui présentant le fruit: "Ttdtt. Ttdtt. Approche grosse bête. N'ai peur. Regardes ce que j'ai pour toi."


NoirSifflant a lancé 1 dé à 100 faces
Jet N° Résultat
1 35
Enregistrement N° : 39950
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Mar 9 Sep - 20:38 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

[OFF: C'est une réussite!]

Le cheval regarda quelques instants Heinborth, puis, estimant sans doute que ce dernier ne lui voulait pas de mal, ou que la pomme paraissait effectivement bien alléchante, il s'approcha de lui. Il prit le fruit et le croqua rapidement. L'animal n'était effectivement pas blessé, mais il paraissait avoir fourni un effort il y a peu de temps, sa robe était humide et sa peau encore chaude.

Par ailleurs, Heinborth remarqua sur la selle un symbole héraldique qu'il connaissait bien:



Le blason de l'Ostermark. Le cheval appartenait donc probablement à un officiel. Sûrement à un patrouilleur ou à un messager, bien que l'absence de fontes de selle indiquait plutôt que le cheval était celui d'un patrouilleur. Que l'animal se retrouve isolé et sans cavalier ne pouvait que laisser présager le pire pour ce dernier.

Dieter, le marchand, prit la parole:

"-Eh bien? Heinborth, tu penses pouvoir le monter? On le rapportera aux écuries de la milice en rentrant. Remettons-nous en route. Et soyez vigilants, je ne voudrais pas que le prochain groupe de chasseurs retrouve mon cheval sans cavalier... Allez, traquons quelques lapins, ça nous changera les idées. Montre-nous donc ce que ton faucon a dans le ventre."

[OFF: Je te laisse juger ce que tu veux faire du cheval. Si tu décides de le monter, pense à ajouter "cheval de selle" à ton inventaire. Tu es également libre de reprendre des conversations, ou d'entreprendre n'importe quelle autre action. Par ailleurs, si tu veux chasser un peu avec ton faucon, je t'invite à faire un test de Dressage, en lançant 1D100. Le succès ou non de ce test indiquera le nombre et la qualité de tes prises. La journée prendra fin peu après.]
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 10 Sep - 13:14 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je fai un bref clin d'oeil à Dieter, rassure le cheval d'une caresse sur l'encolure et je monte en selle. "Je gage qu'il faut rester vigilant. Ca peut être des brigands -où pire- qui ont laisser ce cheval sans cavalier. et nous ne sommes pas assurés d'être assez nombreux si nos adversaire forme plusieurs groupe unis. Andrea? Tu penses que des hommes-bêtes peuvent rôder dans les parages? Disons, des éclaireurs? Ho, je sais, peu probable. Mais c'est à être trop prudent que je dois ma survie seul en forêt. Même avec Dietzwindd."

Cependant, je tente de me rappeler ce que je sais dans l'ensemble de l'Ostermark. Nous sommes proches d'un bourg, mais isolé en pleine forêt. Les risque d'attaques sont ils importants si jamais un cavalier à été tué, probablement sur la route, de surcroît?
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Jeu 11 Sep - 20:37 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Udo Gousselet, le halfling, prit la parole. Son air débonnaire laissa momentanément place à une expression plus sombre.

"-Le Bois du Griffon est assez sûr normalement. Il y a pas mal de communautés en son sein, et les groupes d'hommes-bêtes et de peaux-vertes y sont régulièrement pourchassés. Bien sûr, ce patrouilleur a pu tomber sur un groupe en provenance du Bois Mort plus au sud-est. Ou alors sur un groupe de bandits... ils sont plus difficiles à débusquer que les orques et les hommes-bêtes.

De ce que tu en sais, le halfling a raison, le Bois du Griffon n'est pas très dangereux... mais comme partout dans le Vieux Monde, on n'était jamais à l'abri d'une incursion du Chaos, surtout si peu de temps après l'invasion des hordes d'Archaon. Et il restait la possibilité d'un accident malheureux, une chute, ou une branche trop basse.

La pisteuse semblait vouloir disperser ces pensées macabres:

"-Bon... et si nous allions chasser, plutôt? On marche déjà depuis 5 heures et on n'a pas encore vu la queue d'un renard."

Udo ajouta:

"-Oui, d'autant qu'il commence à faire faim et que je n'ai rien prévu à manger. J'ai bien de la charcuterie et du fromage, des carottes, du chou, des navets et quelques pâtisseries mais pas de viande pour le plat de résistance. Enfin, rien pour accompagner les saucisses, et j'aimerais garder le jambon et les jarrets pour demain."

Si des dangers attendaient le groupe, au moins ses membres étaient-ils à l'abri de la famine.


Dernière édition par Kobifobi le Ven 12 Sep - 19:43 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Sep - 13:04 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je soupirais face à la futilité des préoccupations de mes compagnons. Penser à son estomac et son amusement plutôt qu'à sa sécurité? Pfffft! Sans répondre J'envoyais à nouveau Dietzwindd en éclaireur, dans l'espoir qu'il m'indiquerait des proies ou un danger. Le caractère d'Andrea m'horripilait. Je cherchait donc à lui damer le pion sous le coup de la colère et d'une certaine aversion. Après un regard méprisant sur cette pisteuse égocentrique, je lançait la monture dans un petit trot pour suivre les mouvements de mon faucon. Je lançait cependant, séduit par le caractère chaleureux d'Udo: "Allons, maître semi-homme! En chasse, Voyons qui est le meilleur!"
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Sep - 18:29 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

[OFF: Fais donc un petit test de Dressage, en lançant 1D100, pour voir si Dietzwindd trouve des proies!]
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Sep - 18:36 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Noirsifflant a lancé 1 dé à 100 faces
Jet N° Résultat
1 23
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Sep - 19:41 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

[OFF: Belle réussite!]

Dietzwindd avait été redoutable, et en une vingtaine de minutes, il avait déjà attrapé deux beaux lièvres. Ce fut assez pour Udo, qui décréta la pause déjeuner. Si Dieter était le chef et l'instigateur de l'expédition, jamais il n'aurait osé discuter avec Udo de quand faire la pause déjeuner.

Aussi le petit groupe s'installa, Andrea démarra un petit feu, et le halfling se mit au travail. Il sortit une véritable batterie de cuisine de ses sacs, dépeça et découpa les lièvres proprement, avant de les faire cuire dans un bouillon avec des carottes, des navets et quelques cuillères de moutarde. Il sortit ensuite des petits fromages de chèvre secs, avec du pain, puis distribua quelques pâtisseries fourrées à la crème dont seuls les halflings les plus gourmands avaient le secret.

Dieter et Udo bâfraient joyeusement, alors que le jeune Manfred, sûrement peu coutumier d'une telle abondance, semblait chercher à engloutir plus de nourriture que son corps pouvait en contenir. Andrea mangea de plus petites quantités, mais elle semblait tout de même apprécier son repas. Udo avait même réservé quelques abats de lièvres pour Dietzwindd, et le rapace sembla apprécier l'attention car lorsque le halfling nourrit le faucon, ce dernier ne lui entailla pas les doigts, ce qui était assurément une marque de gratitude, reconnut Heinborth.

Le groupe mit un peu de temps à se remettre en route, le temps de digérer sans doute, mais ils continuèrent à s'enfoncer dans la forêt. Andrea suggéra qu'il fallait s'éloigner des communautés pour trouver un peu plus de gibier. Et en effet, alors que le chemin devenait sentier et que la forêt s'épaississait, quelques proies plus grosses furent aperçues.

Andrea manqua de peu un sanglier, et Dieter toucha la bête avec son arbalète, mais ne fit que l'effleurer semble-t-il car l'animal s'échappa. Plus tard, Dieter demanda à Heinborth de lui montrer comment utiliser son faucon, et le marchand sembla y prendre un réel plaisir, malgré quelques petits coups de bec sournois. Dietzwindd attrapa même un canard sauvage énorme sous le commandement de Dieter, ainsi que quelques pigeons. Le groupe observa également le passage d'un petit groupe de chevreuils, mais ne furent pas assez prompts à dégainer pour en toucher un.

L'après-midi se déroula bien, et malgré les lieues parcourues, une bonne ambiance s'était installée au sein du groupe, et l'incident du matin fut vite oublié. Le soleil commença à décliner, et il fut décidé que le groupe s'arrêterait là. Udo commençait à préparer la gamelle, pendant que Manfred s'occupait des chevaux et que les autres membres du groupe se dispersèrent pour ramener du bois. un feu de camp, plus gros que celui du midi, fut allumé. Le halfling accommoda le canard et les pigeons, et Dieter sortit même deux bouteilles de vin blanc d'Averland. Udo quant à lui proposa à chacun un petit verre de cognac bretonnien à la fin du repas, et tous se dirent que même si la chasse n'était pas miraculeuse, ça valait quand même le déplacement.

Heinborth suggéra qu'on instaure des tours de garde, et proposa de prendre le premier tour. Tous allèrent se coucher, sauf Heinborth, qui prenait son tour de garde, et Andrea, qui resta auprès du feu, les yeux perdus dans les flammes. Elle resta tout d'abord silencieuse, puis, une fois les autres endormis, elle s'adressa au fauconnier:

"-Sacré veine pour nous d'être tombés sur ce marchand, pas vrai? Lui et son halfling, ils ont passé plus de temps à chanter, à boire et à manger qu'à chasser. Il doit être plein aux as pour monter une expédition, nous payer ce qu'il nous paie, pour au final ne tirer que sur un sanglier sans même le tuer. Quand les chevreuils sont passés, il a même pas pris son arbalète. "


Le ton d'Andrea était désormais plus amical. Peut-être ne voulait-elle pas que les autres membres du groupe ne la voit sous cet aspect, plus agréable, ou alors lui fallait-il du temps pour se dévoiler un peu. A moins que l'alcool ne participât à lui délier la langue?

Elle reprit:

"-T'es du coin? Je t'avais jamais vu près d'Eisental, sinon je m'en souviendrais."

Elle jeta ensuite un regard furtif vers les autres membres du groupe endormi, et tira discrètement la bouteille de cognac bretonnien du halfling de sous la couverture qu'elle s'était jetée sur les genoux.

"-Tu veux un autre verre?"
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Sep - 19:54 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je décidais d'ignorer la pisteuse. C'était peut être la frustration ou la méfiance mais je ne l'appréciais que très modérément. Continuant sur le mépris, je m'éloignais un peu après avoir présenté mon bras à Dietzwindd pour qu'il viennes s'y poser. Je lui fit signe de rester un vigilant en lui montrant mes yeux, un pour chaque. Bien sur, je gardais un oeil sur Andrea, discrètement attentif au bruit de ses pas. Ou à une sensation bizarre.
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Sep - 20:10 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Elle parlait certes bas pour ne pas réveiller les autres, mais elle ne doutait pas qu'Heinborth l'avait entendu.

"-Hé ho? Un p'tit verre?" dit-elle en agitant le liquide à l'intérieur de la bouteille.

Elle ne sembla pas prendre ombrage de ce silence, et se dit que c'était peut-être de boire le cognac du halfling qui dérangeait Heinborth, aussi chercha-t-elle à le rassurer:

"-Juste un petit verre, il verra rien. Et à mon avis, s'il était encore réveillé, il nous en proposerait de lui-même. Je suis sûre qu'il en a encore 2 ou 3 autres comme ça dans ses sacoches."

Elle se resservit et but une petite gorgée.

"-J'avais jamais rien bu d'aussi bon. Je sais pas où il trouve ça."


Elle redevint silencieuse quelques instants, toujours en regardant les flammes. Elle attisait de temps en temps les braises avec une branche.

"-Si tu veux tu peux aller te coucher maintenant, je monterai la garde à ta place. J'ai pas tellement sommeil."

Elle ramena ses genoux sous son menton, toujours le regard plongé dans le feu de camp. Elle regardait de temps en temps dans la direction du fauconnier, mais jamais longtemps.
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 12 Sep - 20:33 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je continuer à circuler dans le campement quelques minutes. Puis passant à coté d'Andrea, je lui murmurais simplement: "Un loup parmi les brebis. Aucune bête ne le voit. Sauf le chat du fermier. Pourquoi?" puis l'air de rien, je me remet à marcher en l'ignorant. Cette fois, je prend garde à garder mon visage dans son chant de vision.
Revenir en haut
Kobifobi
Poudre à Canon

Hors ligne

Inscrit le: 30 Juin 2014
Messages: 465
Masculin

MessagePosté le: Ven 12 Sep - 21:00 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Andrea sourit en entendant Heinborth enfin lui adresser la parole, puis fronça les sourcils.

"-C'est quoi ça? Une énigme? Je suis nulle à ça."

Cependant à en juger par son expression très concentrée, il semblait qu'elle cherchait tout de même la réponse. Puis elle abandonna au bout de quelques instants.

"-Alors? Pourquoi?"

La discussion avait prit un tour inattendu mais ça ne semblait pas déplaire à Andrea.
Revenir en haut
NoirSifflant
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 13 Sep - 19:15 (2014)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel Répondre en citant

Je me retourne avec un air espiègle. "Les chat ne dorment pas la nuit. Je suis un chat et je dis que tu es le loup. Qu'est-ce que tu fais ici?" Je ne suis évidemment pas sur de mon verdict. Ce n'est qu'un soupçon. Je bluffe pour qu'elle se dévoile. Mais même si elle n'est pas hostile, je ne lui fais pas confiance.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:36 (2016)    Sujet du message: [Prologue] Heinborth Warkel

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> WARHAMMER (V2) -> Partie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com