Les Clés de Fort Yameld Index du Forum
Les Clés de Fort Yameld Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

De la mort d'un coeur né une âme d'ombre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Cyberpunk / Anticipation -> Shadowrun (MJ : space_calamar & KTK) -> "Aoi Shiro / Kuro"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Dreanyth
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 29 Oct - 04:22 (2010)    Sujet du message: De la mort d'un coeur né une âme d'ombre Répondre en citant

La lumière traversait les stores de l'appartement de Aoi. Un studio viable avec l'eau presque courante, de l'électricité piqué par une vieille ligne d'alimentation, elle même relié au générateur auxiliaire d'un ancien labo clandestin que les corpos ont abandonné depuis des dizaines d'années. D'ailleurs cette électricité précaire avait mené les locataire de l'immeuble à écrire une convention collective intimant de ne pas brancher plus de 4 appareils électriques en même temps par crainte de faire sauter l'électricité. Mais avec un peu d'organisation on pouvait y vivre avec un confort relatif. L'organisation ne semblait toutefois pas pas être le fort de Aoi, étonnamment bordélique. Des fringues en vrac, des mini disques hors de leur boite, des restes de Thaï et des bouteilles de soysoda sans sucre vide sont éparpillées un peu partout dans l'appart.

Seul zone non sinistrée, le lit dans lequel la jeune femme s'était emmitouflée encore toute habillée. Les rayons du soleil effleuraient les paupières de l'asiatique, c'était le signal qu'il fallait se lever vu qu'il devait être environ midi et demi. Grognant tout d'abord, elle sortit la tête de sa couverture avant de remarquer que ses habits de la veille était toujours sur ses épaules, une combinaison caméléon, une merveille de technologie qui avait de jolis motifs en forme de grue quand elle dormait dedans. Cela devait être un boulot tranquille un petit casse de rien du tout, pas un foutu crapahutage de toit en toit poursuivit par des membres des Red Racer fortement énervé. Zecke avait intéret de ne pas réclamer son loyer avant un bon mois, si ce n'est plus sinon elle risquait de lui voler dans les plumes.

D'un pas quelque peu assuré, Aoi se mit debout et retira sa combinaison découvrant un corps athlétique, très bien proportionné, ainsi que des jambes cybernétiques. Le regard de la jeune femme devient légèrement nostalgique en les regardant cela faisait déjà un an qu'elle les avait mais elle ne s'y habituaient toujours pas. Comme à chaque fois, elle touchait la jonction entre la chair et le métal. Des larmes perlaient au coin de ses yeux sans qu'elle puisse se controler, comme à chaque fois. Et comme à chaque fois, elle serrait les poings, prenait une bonne respiration et reprenait le dessus sur ses sentiments. Elle se regardait dans son miroir sur lequel était épinglé le relevé de sa cagnotte qui n'était pas bien haute. Il lui fallait 550 000 nuyens, le prix d'un billet pour Tokyo, d'une maison dans la banlieu résidentielles sécurisées et une paire de jambes neuve, de chair et de sang ...


******************



Tokyo, sa ville natale. Il y a de cela 19 ans, la petite Aoi Shiro naissait dans une belle petite banlieu résidentielle de la Renraku. Estampillée fille de gentille fille, et futur employée de la corporation, elle fut envoyé à l'école où elle apprit que la compagnie était une grande famille et qu'il n'y avait rien de mieux que d'aider sa famille. Sa jeunesse fut assez normale, elle recut de l'amour, un toit, de la nourriture naturelle quelques fois et surtout des épisodes de Magical girl, sa tridéo préférée. D'un naturelle agile et souple, elle se lança dans la gymnastique au collège, ce qui lui forgea un corps assez attrayant. A l'age de 15 ans, elle attira l'attention d'un jeune homme de 18 ans nommé Renji, lui aussi était né dans la petite résidence corporative et avait des envies rebelles de dire merde à leur destin dans la Renraku. Il convainc la jeune Aoi de fuir avec lui à Seattle. La gamine étant amoureuse et influençable piqua de piocha dans le compte familial avant de partir.

Le plan de Renji semblait pas trop mauvais à la base, pirater quelques dossiers à son père (père qui était un ingénieur pas trop important mais travaillant sur des projets qui pouvait intéresser quelques corpos) et les vendre à une concurrente pour s'assurer une vie pas trop mal à Seattle, de quoi vivre pépère pendant au moins un ans. Mais le destin n'était pas de cet avis. A cause des tridéo qu'il regardait, il avait une très mauvaise idée de ce qu'étaient les shadowrunners en général. Et lui qui les voyait comme les commandos qu'on envoyait sauver la veuve et l'orphelin des gentils corporations, a découvert que certains n'avaient pas de considération aussi altruistes que dans les films. La vie de Renji se termina avec une balle de .50 dans la tête, et sa cervelle projeté sur un mur, sa tridéo et sa copine qui était assise à ses cotés.

C'est choquée qu'Aoi vit une personne morte pour la première fois. Pleurant et recroquevillée sur elle même, elle fut laissée là par les shadowrunner qui ne voyait aucune raison de la tuer, la rue allait s'occuper d'elle tot ou tard. Et il faut dire que la rue ne tarda pas a s'occuper d'elle. Elle était seule, dans un pays qu'elle ne connaissait pas et une ville hostile. En l'espace de 2 semaines, elle se retrouva à la rue à mendier, mais comme cela ne marchait pas vraiment, elle serra les dents, et alla se proposer dans un bar à strip teaseuse. Ce fut un peu la bouée trouée qui l'empêchait de couler totalement car, elle avait l'avantage d'avoir gardé une certaines souplesse. Devenant un peu amie avec les autres filles, elle apprit que certaines d'entre elle arrondissaient leur fin de mois avec des "extras". Pour cette jeune fille pure, et toujours agée de 15 ans, ce fut assez difficile de vendre sa virginité (même si elle s'en est pas trop mal tiré).

Ce fut l'occasion d'une espèce de vente au enchère où elle réussit à tirer un petit paquet de blé et rencontra une personne qui allait changer sa vie à tout jamais : Zecke "Black Crow" Stern. Zecke était le chef d'une bande de motard nommé les Halloweeners dont le territoire comprenait le bar dans lequel Aoi travaillait. Contrairement à ce qu'elle pensait, l'homme n'était pas une brute sanguinaire comme on pouvait le croire. C'était une personne sensible, ténébreuse, intrigante et d'une classe folle. Elle tomba tout de suite sous le charme et devint une groupie de ces motards avant de devenir la vraie petite amie de Zecke en tant qu'Halloweener elle même. Ce fut le début de sa vie en tant que ganger, même si elle n'avait que peu d'attrait pour la violence.



Pendant cette période on l'appelait "Little Heart" de par son caractère compatissante. Elle arrivait même à convaincre Zecke à retenir sa colère lors de certaines situations. Cherchant toujours des manières moins violente pour résoudre les problèmes, elle apprit sur le tas de nombreuses techniques pour infiltrer des batiments. Mais la jeune Aoi n'en est pas sortir sans quelques cicatrices. En tant que ganger, elle ne pouvait pas ne pas connaitre le monde des drogues et les quelques journées d'ennuis avec les mecs du gang lui donnèrent de nombreuses occasion de se shooter au Zen, à la Novacoke et voir à la Beuh Eveillée. Petit à petit, elle gravissait les échelons de la dépendance et de la déchéance au grand regret de son petit ami. Ce dernier, voyant son amour sombrer, ordonna à tout ses hommes de l'aider à réduire voir à arrêter la drogue. Passant à deux doigts de devenir junkie, elle commença son sevrage de manière assez difficile.

Il vint le jour où, pendant l'absence de Zecke, un motard de la bande lui proposa une chose nouvelle, un drogue portant le nom de Nitro. Officieusement, le motard espérait coucher avec elle mais un imprévu se passa sur la route. Alors que le motard la conduisait chez lui, Aoi vit la dose promise dans la poche du conducteur. Elle tenta de la lui voler, le déconcentrant et le faisant percuter un joli camion. Le choc fut rude et les conséquences terribles, mais à cet instant, la jeune japonaise n'en avait pas grand chose à faire, elle s'était injecté un coup de nitro et ne sentait plus rien. On raconte même qu'elle a continuer à marcher avec ses jambes briser dans la rue, toujours convaincue qu'une fois chez le motard (qui était à cet instant encastré dans une tonne de métal) elle aurait une autre dose.

Elle se réveilla dans une chambre d'hopital privé, sur le territoire de sa bande. Alors qu'elle était sur le lit d'hopital, elle remarquait qu'elle ne sentait plus ses jambes, et pour cause, sa petite marche à pied lui avait ruiné ses os au point de rendre ses blessures impossible à guérir. Elle remarqua aussi qu'elle était arnachée au lit, Zecke avait décidé de passer au sevrage radical. C'est pendant sa convalescence que Aoi comprit que la vie de ganger ne serait jamais plus pareil à cet instant. Elle avait touché le fond et son corps était à jamais mutilé par sa faiblesse face à la drogue. A l'age de 17 ans, elle se rééduqua à une vie normale, piochant dans ses économies, elle se paya des jambes cybernétiques avant de tenter de se faire une vie presque normal dans le quartier. Faisant de nombreux petits boulots, elle tentait de s'approchait le moins possible des affaires des Halloweeners, tout en restant amie avec eux.

Mais cela ne payait pas assez et elle n'avait plus qu'une envie, c'était de retourner à Tokyo, de se trouver une maison et de retrouver des jambes. Elle quitta Zecke tout en restant amie avec lui ce qui lui fut profitable parce qu'il l'aida à s'installer dans son quartier en l'échange de quelques menus travaux de sa part. Il connaissait son talent pour feinter les systèmes électroniques et pénétrer dans des batisses sans se faire remarquer. Perfectionnant sa technique, au fur et à mesure de ses missions pour les personnalités du quartier, elle devint alors l'équivalent d'un runner en ce qui concerne les opérations clandestine. Mais les missions étaient rarement dangereuses (du moins sur le papier) et ne rapportaient pas assez pour son projet. Il lui fallait des payent plus substantielle, comme la paye d'un runner.

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 29 Oct - 04:22 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Clés de Fort Yameld Index du Forum -> DISCUSSIONS HRP -> ARCHIVES -> Parties abandonnées -> Cyberpunk / Anticipation -> Shadowrun (MJ : space_calamar & KTK) -> "Aoi Shiro / Kuro" Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com